AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le reste de Paris :: Les ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Forger. | Edin

 :: Paris :: Le reste de Paris :: Les ruines
avatar
Faïza Abd al-Karim
Rescapé
Localisation : L'usine.
Dim 2 Sep - 7:59
Faïza Abd al-Karim
" Préparer l’avenir. "


Forger.



Faïza était devenue Alpha de la meute. Elle l’avait fait, elle était devenue la dirigeante de quelque chose.. Seulement, ça n’était pas forcément ce qu’elle avait imaginé des années auparavant, alors que son rêve était d’avoir un établissement scolaire à gérer. Là, l’idée restait la même mais les implications différaient largement. Malgré ça, la femme se devait d’endosser ce rôle qu’elle n’aurait jamais pensé avoir en rejoignant la Meute aux côtés de Catherine. Elle devait vite s’adapter, mais ça n’était pour le moment pas son intérêt principal. Pour le moment Faïza cherchait à se forger d’excellents seconds, lorsqu’elle était passée de Bêta à Alpha, une place s’était bien évidemment libérée et un jeune homme en avait profité pour monter en grade. Pour elle, il était primordial d’en faire un second compétent, quelqu’un avec les épaules solides et capable d’avoir autant de responsabilités qu’un Alpha digne de ce nom. Elle aurait pu laisser ça de côté, se concentrer sur ceux qu’elle avait déjà plus ou moins à ses côtés en toutes circonstances, Daniel, Opaline pourquoi pas. Mais dans l’esprit de l’algérienne il était important d’avoir plus d’alliés fidèles que d’ennemis. Ainsi elle couvrirait ses arrières, au cas où.

Alors elle l’avait emmenée avec elle dans les ruines, une sortie sans réel but sinon la discussion. Elle aurait pu le faire au sein même de l’usine mais elle préférait s’entretenir en privé sans qu’aucune oreille indiscrète ne puisse les écouter.

Edin était un drôle de garçon. Il ne parlait que très peu, il n’était pas l’un de ceux que Faïza aurait imaginé devenir Bêta, mais il semblait capable de l’être. Sa force n’était plus à prouver. Cela était sûr et certain. Elle ne savait pas s’il agissait pour son propre intérêt, pour prouver quelque chose à lui-même ou à quelqu’un d’autre.. Peut-être même qu’il rêvait de devenir Alpha à son tour, mais pour le moment Faïza ne voulait pas sauter les étapes. Il fallait d’abord être un bon second pour devenir le leader de quoi que ce soit. Elle en était intimement convaincue. C’étaient pour ces raisons notamment que Daniel ne souhaitait pas monter en grade malgré ses qualités, il ne voulait rien diriger. Ne pas montrer sa capacité à régner. Il ne voulait pas avoir à sa charge la meute. Faïza non plus, mais sans elle ils en seraient peut-être encore à attendre le retour d’une Catherine disparue..  

Faïza cessa de songer à tout cela pour se concentrer sur l’instant présent, sur le Bêta à ses côtés. Pas le plus grand des bavards, donc. Si elle n’entamait pas la discussion, pas sûr qu’il le fasse un jour. C’était peut-être un problème, mais chaque chose en son temps.

- Je suis rassurée d’avoir quelqu’un de ta trempe pour assurer mes arrières. Je ne pensais pas que tu convoitais la place de Bêta. J’aurais dû le voir venir, pourtant, tu as bon nombre des qualités nécessaires. Tu es fort, vif d’esprit, et tu as l’air d’être capable de gérer ce genre de responsabilité. elle marqua une courte pause, Comme tu occupes désormais le poste que j’avais, je peux bien te donner quelques conseils pour l’assurer au mieux, c’est la moindre des choses..

L’algérienne ralentit son pas, sa dernière envie était de se faire interrompre par un infecté sortant de nulle part. Elle n’aimait pas se répéter.

- Tout d’abord, il ne faut pas avoir peur de commander les autres. Je n’ai aucune crainte concernant ce point à ton égard mais je préfère te le dire.. Il faut se montrer inflexible. Tu dois avoir le dessus sur tous les rapports de force avec les autres loups. Si tu fléchis un jour, ne serait-ce qu’une seconde.. Je ne donne pas cher de ta peau..

Elle aurait pu ajouter que c’était un conseil d’ami mais Edin n’était pas son ami.


Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edìn Sòlen
Rescapé
Dim 2 Sep - 14:50
Edìn Sòlen
Forger
Faïza & Edìn


Les mains dans les poches de mon pantalon, je la suis. Je mâche l’intérieur de mes joues comme si cela pouvait me procurer un plaisir quelconque. C’est seulement légèrement douloureux. Le pas traînant, je marche au travers des ruines du vieux Paris jusqu’à temps que la femme devant moi ait décidé de s’arrêter. Je ne sais pas pourquoi elle part si loin, elle a l’air de prendre son rôle beaucoup trop à coeur.

Il y a quelques jours, l’Alpha a disparu de la circulation. Dommage pour elle, elle a sans doute dû se faire bouffer. Toujours est-il que j’ai profité du bordel qui a découlé de son extinction et que je suis monté en grade. Si j’avais su qu’il était si simple de devenir plus puissant, je l’aurai fait bien avant. Faïza, elle, a eu la même idée que moi et est devenue l’Alpha.
Tout à l’heure elle a voulu qu’on sorte pour parler du nouveau rôle que j’allais occuper. J'ai simplement haussé les épaules et l'ai suivie.

Mes yeux dérivent soudain vers la droite et ma main se pose brutalement sur l’un de mes poignards, attachés au niveau de la ceinture. Rien. Il ne s’agissait sans doute que d’un débris déséquilibré. Ma respiration reprends un rythme normal mais je reste cependant sur mes gardes. Les ruines sont truffés d’infectés, il y en a sans doute au moins un non loin de nous. Mon regard bleu sans vie revient sur le visage de Faïza qui débute son discours. Discours qui allait s’avérer très intéressant… J’en suis sûr...

- Je suis rassurée d’avoir quelqu’un de ta trempe pour assurer mes arrières. Je ne pensais pas que tu convoitais la place de Bêta. J’aurais dû le voir venir, pourtant, tu as bon nombre des qualités nécessaires. Tu es fort, vif d’esprit, et tu as l’air d’être capable de gérer ce genre de responsabilité.

J'acquiesce à ses dires. Oui, je pense être tout à fait capable de tenir ce rôle. Il me siéra à merveille.

- Comme tu occupes désormais le poste que j’avais, je peux bien te donner quelques conseils pour l’assurer au mieux, c’est la moindre des choses…

Je ne réponds rien, me contentant de continuer de l’observer en coin. Regarder quelqu’un en marchant, c’est assez délicat. Pourquoi ne s’arrête-t-elle pas ? Que l’on bouge ou pas, s’il y a des infectés cela ne changera rien. Je décide finalement de regarder devant moi.
Faïza ralentit sa vitesse et j’en fais de même.

Je l’écoute brièvement. Peur de commander ? Cela ne devrait pas trop me poser de problème. Elle me donne ce qui a l’air de ressembler à un conseil. Je le prends, il est toujours important d’avoir le vécu des autres dans la poche.
Je décide d’ouvrir enfin la bouche afin d’exprimer ma pensée.

- Je devrais pouvoir m’en sortir. Dis-je le ton neutre.

J’attends la suite de son discours patiemment. Une personne normale aurait peut-être posé des questions à tout va, histoire de savoir ce qu’elle aurait à faire au sein de son nouveau rang. Pour l’instant, je préfère attendre que les informations viennent à moi.




Il est celui qui fut maudit de tout âge


Celui dont on ne voit qu'une fois le visage
Il est fusion de volupté et de rage
Il est le prédateur versé au carnage


ì : ALT + 141  /  ò : ALT + 149
#6884BC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Faïza Abd al-Karim
Rescapé
Localisation : L'usine.
Ven 7 Sep - 11:37
Faïza Abd al-Karim
" Hang on every word I say. "


Forger.



Une chose demeurait sûre, Edìn n’était pas le plus bavard des loups de la Meute. Cela pouvait être une qualité certaine comme un grave défaut qu’il faudrait peut-être aider à régler. Edìn dégageait cependant tout de même un certain respect, il était une sorte de force tranquille qu’il ne fallait en aucun cas sous-estimer. Faïza le savait, mais qu’en était il de tous les autres loups ? Certains pourraient prendre ce mutisme pour de la faiblesse. Edìn n’aurait alors plus qu’à les recadrer, mais quand-même. Faïza était préoccupée. La seule et unique phrase qu’il avait fournit à Faïza en guise de réponse n’avait fait que confirmer ses pensées. Il ressemblait à un robot, c’était presque dérangeant, même pour quelqu’un d’aussi peu impressionnable que Faïza, la nouvelle Alpha.

Elle tourna la tête à gauche et à droite. Observant les environs, il n’y avait que quelques infectés au loin, proches d’une voiture renversée, certains dans une boutique dont les barricades avaient cédées très longtemps auparavant, certainement encore d’autres dans les bâtiments obscurs. Heureusement, aucun particulièrement proche et surtout aucun les ayant repérés. Faïza s’immobilisa. La main sur le manche de sa machette, prête à réagir à n’importe quoi. Il n’y avait pas beaucoup d’infectés mais peut-être que des survivants n’étaient pas loin, il fallait toujours être prêt à réagir à une embuscade. Enfin bon. Faïza se tourna vers son second. Amenant sa main libre vers lui, le pointant vaguement du doigt.

- Ce n’est peut-être pas dans ta nature mais il faudrait peut-être songer à au moins avoir l’air amical, de temps en temps. Les autres ne seront pas toujours satisfaits d’avoir une personne sans aucune émotion qui ne fait que leur donner des ordres. Les gens ont besoin d’une forte figure à leur tête, mais qui sache aussi se comporter comme une personne de leur rang, de temps en temps. N’avoir aucune expression faciale ni émotion marchait sans aucun doutes quand tu étais dans la masse, puisque personne ne voulait ta place, mais là.. Ton comportement pourrait largement agacer tout le monde. Ce n’est pas bon, d’être une cible à abattre.

Laissant de côté le reste de ce qu’elle avait eu à dire pour le moment pour s’occuper du problème d’élocution d’Edìn, Faïza jetait à intervalles réguliers des coups d’oeil vers les environs pour observer les actions des infectés alentours.


Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le reste de Paris :: Les ruines-
Sauter vers: