AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le reste de Paris :: Les ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre unilatérale (Pv Iris)

 :: Paris :: Le reste de Paris :: Les ruines
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 30 Aoû - 3:10
Invité
Karl venait de se voir confier une mission de récupération de matériel au profit de la citadelle. La mission qu'on lui avait présentée semblait passionnante mais au final, elle était pour lui d'un ennui mortel. Il s'attendait à un massacre de zombie mais avec les détails, on lui avait expliqué que la zone avait été presque nettoyée et qu'il devait se contenter de ramener du matériel. En gros, il devenait un déménageur. Cette iodée ne lui plaisait vraiment pas. De plus, le temps commençait sérieusement à se couvrir et l'idée de devoir à la fois livrer un colis et en plus d'être sous la pluie le démoralisait encore plus. Il sortit de la citadelle, la tête basse et les mains dans les poches. Il avait malheureusement besoin de cet argent et ne pouvait se permettre de refuser ce travail. Il avançait dans les rues avec une envie de reculer de plus en plus forte et ses soupirs devenaient aussi constant que ses respirations.
Karl fini par arriver sur le lieu voulu. Il devait récupérer quelques matériaux électroniques mis de coté par un précédent groupe. Lorsqu'il arriva sur le lieu, Karl poussa quelques planches afin d'entrer dans le magasin qui avait été sécurisé par une équipe précédente. Karl arriva dans l'arrière boutique et vit les matériaux, tous bien mis de coté dans une boite. Il n'avait même pas à chercher un peu. Karl soupira et s'assied. Il attendit un peu dans l'espoir que quelque chose se passe. Après une dizaine de minutes, Karl entendit quelques pas dehors et se rua à l'entrée. Enfin il allait pouvoir abattre un zombie et cette mission allait le motiver. Il arriva à l'entrée avec un regard fou et un sourire aux lèvres, le couteau à la main prêt à tuer. Il aperçu alors une jeune femme qui s'approchait de l'endroit où il était et s'aperçu que c'était elle qui faisait ce bruit. A ce moment, il baissa son arme ainsi que la tête. De nouveau un long soupir et il fini par rentrer dans le bâtiment, déçu. La jeune femme 'lavait probablement vu mais il ne s'en souciait pas. tout ce qui l'obsédait, c'était de ne pas avoir eu une cible.
Revenir en haut Aller en bas
Iris Salem
Iris Salem
Rescapé
Localisation : Un Endroit Sombre
Jeu 30 Aoû - 3:52
Iris Salem
Bon, comme d'hab pas grand chose niveau bouffe, je pourrai m'en passer une journée, et arrêter de bouffer comme 4 aussi, ça pourrait être une bonne idée. Mais même juste pour en avoir de côté, ça vaut peut-être le coup et je pourrais occasionnellement trouver d'autres trucs plus monnayables.
Je déambule dans un secteur à peu prés sûr, j'ai pas vu un zombie dans le coin depuis 5 minutes, ça me parait louche, mais il y a des bâtiments qui ressemble à des magasin en tout cas leur devanture le laisse croire. Mais je dois quand même faire gaffe ,une horde pourrait venir d'un moment à l'autre, ou pire les magasins sont tous vides et je me suis déplacée pour rien. La rue me parait vraiment trop vide, en générale au moins un zombie se trouve debout dans la rue mais ici rien. Une chose serait pire que des bâtiments, ce serait un guet-apens d'un groupe de clodos au détour d'une porte, je suis peut être discrète mais pas invisible.
L'endroit est trop louche, je veux au moins fouiller un magasin, je me rapproche d'une entrée qui avait été barricadé par des planches. Elles n'ont pas tenues mais l'entrée est assez étroite pour avoir protégée un peu ce qu'il y avait à l'intérieur.
Au moment où je m'engage vers l'entrée, quelque chose bouge à l'intérieur du magasin, puis surgie à l'entrée, c'était tellement brusque que j'ai pas eu le réflexes de sortir mon cran d'arrêt. Je réalise que c'est un homme, pas un cadavre, avec une lame à la main et un visage du dernier des psychopathe. Par réflexes je fais un bond en arrière, quand l'homme, baisse son arme ainsi que sa tête et soupire avant de rentrer. Qui c'était ce con ?! Et pourquoi il m'a pas attaqué ? Pourquoi il avait l'air déçu en me voyant ?
Après avoir vu ça j'hésite à fuir car il n'avait certainement pas l'intention d'être amical mais j'hésite à allait le voir et à lui demander des explications, sur ce qu'il fait là, sur le vide de la rue, sur sa tentative de meurtre avortée aussi ce serait intéressant . Je dégaine ma lame et je met mon flingue en évidence pour essayer d'être intimidante, ça avait marché pour un marchand que je racketais, ça peut aussi marcher pour lui.
Je me poste à l'entrée du magasin là où les planches laissent un vide, l'endroit est plutôt sombre, j'y vois pas grand chose et ça me donne pas envie d'avancer tant que je sais pas où est ce con. Donc je me met à gueuler:

"Hey ducon t'es où ?"
Est-ce que j'attend vraiment à ce qu'il me dise où il est ? Je sais pas, j’espère juste qu'il est du genre agressif sinon je serai dans la merde.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 30 Aoû - 20:40
Invité
Karl était retourné s'asseoir dans l'arrière boutique, la tête baisse et il commença à jouer avec le couteau qu'il avait sorti. Il avait posé la pointe sur le sol et le faisait tourner lentement tout en ruminant intérieurement le fait qu'il avait accepté cette mission ennuyeuse. Ses pensées furent interrompues par une voix venant de l'extérieur. La jeune femme s'était apparemment approchée et venait voir ce qu'il se passait. Karl resta silencieux quelques secondes, ne sachant si c'était une alliée où une ennemie mais il était tellement prit par sa déception qu'au final, cela ne lui importait que peu. Sans changer de posture, il répondit d'une voix emplie de déception, sans même prêter attention au fait qu'il ait été insulté.

"Je suis dans l'arrière boutique ... Il y a pas un zombie ... tu peux entrer tranquillement ..."

Ses paroles se conclurent par un long soupir, ceci lui ayant encore rappelé que sa mission était d'un ennui mortel. Il eu cependant un léger espoir qui commença à s'illuminer au fond de son esprit. Il y avait maintenant avec lui un autre camarade de jeu et si jamais quelque chose arrivait, cela pourrait perturber cet ennui de long terme. Il releva légèrement la tête lorsqu'il vit une forme s'approcher lentement, sur ses gardes. Il regarda la jeune femme d'un regard presque attristé avant d'ajouter avec un ton dépité.

"Toi aussi tu te fais chier dans une mission d'un ennui mortel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Iris Salem
Iris Salem
Rescapé
Localisation : Un Endroit Sombre
Jeu 30 Aoû - 21:39
Iris Salem
J'attend quelque instants après avoir gueulé sans trop d'espoir pour une réponse. J'inspecte les étagères vides à quelque pas de moi, restant aux aguets d'une ombre ou d'une forme qui bougerait, je remarque que la boutique est vide de tout mais qu'elle a été fouillée ou utilisée récemment. Par qui et pourquoi, c'est que je veux savoir. Justement, une voix s'élève à peine de l'arrière boutique, une voix remplie de déception et d'ennui :

"Je suis dans l'arrière boutique ... Il y a pas un zombie ... tu peux entrer tranquillement ..."

Je reste choquée. Il m'a répondu, il m'a même dit où il était. Est-ce que c'est le même mec qui a voulu m'égorger il y a pas 5 minutes ? Bon je déduis aussi qu'il a l'air au bout de sa vie par le long soupir plus audible que sa première phrase. Mais je me sens un peu rassurée, il n'a apparemment plus l'intention de m'empaler sur la devanture. Je suis pas en terrain amis non plus mais j'ai beaucoup moins d’appréhension.
J'avance de quelque pas et m'enfonce dans la boutique jusqu'à l'entrée d'une pièce derrière le comptoir qui doit l'arrière boutique. Bien joué Iris, c'est pas comme si il venait de  le dire. En parlant de lui, il relève un peu, mais pas trop, la tête pour me regarder. Je le vois et confirme que c'est la même personne qui voulait ma peau à l'instant. Et j'avais raison, il est bout de sa vie à jouer avec son couteau. Alors que je me poste dans l'encadrement de la porte, il me sort:


"Toi aussi tu te fais chier dans une mission d'un ennui mortel ?"

Alors il est là dans le cadre d'une mission, donc il doit faire partie d'un clan, mais avec son air de taré, aucune chance qu'on l'accepte, même les humanistes n'en voudraient pas. Ou il vend ses services à un clan, la citadelle fait beaucoup ça ainsi que l'espoir. J'ai beaucoup de question à lui posé mais par où commencer ? Ce qu'il fait ici, pourquoi c'est vide, pourquoi voulait-t-il me tuer ? Ouais, la dernière a l'air plus importante:

"Tu me voulais quelque chose ? Ma tête te revient pas ?"

J'évite les insultes même si ça me démange car c'est potentiellement dangereux, il a un couteau dans les mains, moi aussi mais je n'ai aucune idée de ce qu'il est capable. J'attends sa réponse et si il est plus avenant qu'à l'entrée, je lui demanderai le reste.
Pour le moment, il reste assis et lève à peine les yeux vers moi, plus concentré sur sa lame, bien que son visage aie l'air moins déçu que tout à l'heure.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Ven 31 Aoû - 0:00
Invité
Karl restait la à jouer avec son couteau lorsque la jeune femme le questionna au sujet de sa précédente réaction. Karl se contenta de pousser de nouveau un long soupir tout en lançant son couteau en l'air et en le rattrapant de manière totalement habituelle mais tout aussi dangereuse pour quelqu'un de non expérimenté. Il fini par se redresser lentement, toujours un de ses couteaux à la main.

"J'ai entendu du bruit et je croyais qu'un zombie égaré allait enfin m'occuper mais ces abrutis ont bien tout nettoyé. Même pas moyen de s'amuser un peu. Quand je suis sorti c'est toi que j'ai vu. En plus il y a rien ici, pas même une bricole pour se détendre. Je dois juste ramener cette caisse ... Quel mission chiante !"

Karl pointa du bout de son couteau la caisse avec le matériel électronique de récupération qui trainait dans le fond. Il n'y avait pas grand chose, juste suffisamment de quoi occuper les mains d'un homme. Karl soupira encore une fois puis regarda la jeune femme un peu plus qu'auparavant. Il faut dire que son état avait fait qu'il l'avait tout juste aperçue sans y réfléchir. Il s'agissait la d'une jeune femme qui semblait quand même savoir ce qu'elle faisait. Elle était armée et avait une posture défensive. C'était sans doute une habituée à se balader en dehors de son abri, au milieu des rues de la ville. Karl fouilla dans sa poche et sortit un paquet de chewing gum qu'il tendit à la jeune femme.

"Tu en veux un ? Je me fais chier comme un rat mort alors avoir de la compagnie ça ne me déranges pas. TU te balade aussi à la recherche de truc a récupérer ?"

Karl posa cette question sans même y réfléchir. A ce moment la, il voulait juste tromper son ennui lié à cette mission d'un moyen ou d'un autre. La compagnie de la jeune femme allait peut être l'y aider
Revenir en haut Aller en bas
Iris Salem
Iris Salem
Rescapé
Localisation : Un Endroit Sombre
Ven 31 Aoû - 22:53
Iris Salem
Ce mec est l'un des plus chelou que j'ai jamais vu. Il y a pas dix minutes, il était sur le point d'étriper tout ce qui bouge et maintenant il est d'humeur à papoter, même à partager un chewing gum! Et j'avais raison sur cet endroit, on l'avait nettoyé avant que j'arrive, et avant qu'il arrive aussi, ce qui a l'air de le contrarier. Mais ça m'arrange, il est peut être causant, même si j'étais pas là pour ça. Bon en vrai si les bâtiments sont tous vides il y aurait surement de quoi faire niveau récup. Pour pas le faire attendre je vais continuer la conversation, si il est assez sympa pour ne pas m'assassiner, je pourrai au moins passer le temps avec lui:

"Non merci, j'ai rien de précis à récupérer, je fouille à droite à gauche pour avoir un truc à bouffer ou à monnayer, si la rue est vide ça m'arrange mais c'est qui qui l'a vidé ? C'est les même qui t'ont filé cette mission ?"

Est-ce que ça m'intéresse ? Pas du tout mais si je veux apprendre quelque truc faut bien continuer à parler. En plus, savoir qu'il y a des gens qui vident les rues me sera utile au lieu de courir la ville en croisant des zombies à tout les croisement. Le mec m'inspire toujours pas confiance, surtout avec son couteau dans les mains mais il a plus l'air agressif, ni même motivé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le reste de Paris :: Les ruines-
Sauter vers: