AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Le boulevard Voltaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De retour à l'origine [Ace et Raquel]

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Le boulevard Voltaire
avatar
Raquel Reyes
Rescapé
Ven 10 Aoû - 15:35
Raquel Reyes
De retour à l'origine

Raquel

Ace

Dès que j'aurais une confirmation de mon hypothèse, je pourrais lancer une fausse requête auprès du conseil pour lancer une mission à l'hôpital afin de trouver les choses dont j'aurai besoin. Mais avant ça, il me fallait en être sûre. Je ne pouvais pas mettre en péril la vie de soldat juste pour une hypothèse.

Ce fut derrière la mission "je vais prendre des prélèvements sur les infectés d'un autre secteur" que j'ai pu me couvrir. Moins les gens de la base en savaient et moins j'aurais d'obstacles dans mes recherches. Tellement de personnes ne croyaient pas à mes hypothèses, que je ne pouvais pas me permettre d'être honnête.

Mon objectif ? Trouver l'appartement d'Elise, notre patient 0 et trouver une preuve de ce que j'avance: qu'elle ait menti et qu'elle n'est pas notre patient 0. Voilà pourquoi je m'aventurais dans le XIème arrondissement, avec une adresse écrite sur un bout de papier et un plan dans mon sac. Des fois ce n'était évident de se repérer, les plaques des rues ne sont plus toutes là.

Un bruit dans une ruelle, me fit dégainer mon arme et me mettre en position de défense. Je vis une boîte de conserve rouler sur le sol, mais personne. Je sus alors qu'il y avait une personne dans cette ruelle, un infecté ne prendrait pas la peine d'être discret et de se planquer. Sur le qui-vive j'ai avancé de quelques pas vers cette ruelle en disant fermement, pas trop fort pour pas attirer l'attention :

"-Qui va là ? Je sais qu'il y a quelqu'un."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Dim 19 Aoû - 17:18
Ace Cunningham




Dans l'ombre
Ace et Raquel








Un jeune homme sort de l'ombre, ses mains devant lui en signe d'abandon, ou de paix. La taille imposante du brun ne serait pas facile à cacher. Grand, bien athlétique, armé. On voyait que ce jeune homme savait où il était, ce qu'il faisait, comment il le faisait.

Ace Cunningham. Responsable de la sécurité d'un grand clan. C'était logique qu'une jeune femme, quoique armée, ne lui faisait pas spécialement peur.
Ses mains sont levées uniquement pour la mettre en confiance, et pas espérer qu'elle l'épargne.

- Doucement, doucement... je ne te veux pas de mal. Baisse ton arme, dit-il d'un accent britannique assez prononcé.

Il attend qu'elle baisse son arme. Le jeune homme se promenait dans les rues de Paris, et voir une jeune femme en pleine nuit le surprenait assez.

- Que faites-vous dehors à cet heure ? C'est assez dangereux.



Ace Cunningham


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raquel Reyes
Rescapé
Mer 12 Sep - 22:19
Raquel Reyes
De retour à l'origine

Raquel

Ace

Mon regard resta fixe en direction de l'endroit d'où provenait le bruit. Puis à ma grande surprise, un homme, qui je devais l'admettre était assez séduisant, sorti calmement de la ruelle avec les mains levées. Je ne pus m'empêcher d'hausser un sourcil méfiante, on croisait rarement des gens qui semblaient si pacifistes. Quand il me demanda de baisser mon arme, disant ne pas me vouloir de mal, je ne le fis qu'à moitié, la gardant en main et en lui disant alors avec une certaine assurance :

"-De nos jours, on n'est jamais assez prudent. La sécurité avant tout !"

Mon regard l'examina attentivement. Un beau brin aux yeux bleus, grand et assez athlétique d'après ce que je pouvais voir. Bref ! Un homme comme on n'en faisait plus. Mais cela ne me rassura pas pour autant et cela ne me donna pas envie de ranger mes armes. Je n'étais pas naïve et je n'allais pas baisser mes défenses pour ses beaux yeux. Quand il me demanda ce que je faisais ici en me rappelant à quel point c'était dangereux, je me suis contentée d'hausser les épaules en lui répondant :

"-Je le sais, je vis ici depuis des années et j'ai l'habitude de cet environnement. Le danger est devenu le quotidien de tout le monde et ça ne m'empêche pas de faire ce que je dois faire."

Je n'avais pas envie de lui dire que j'étais une scientifique-militaire qui était en mission. Je ne savais pas qui il était, ce qu'il faisait là ou même ce qu'il me voulait, s'il me voulait quelque chose. D'ailleurs, je préférais profiter qu'il veuille parler pacifiquement pour obtenir des informations :

"-Et vous ? Que faites-vous seul en pleine nuit dehors ? Ce serait malheureux qu'un si bel homme se fasse tuer, on n'en croise plus vraiment beaucoup."

Je n'avais pas pu m'empêcher de lui retourner sa question et le tout en flirtant un peu. Enfin, c'était dit avec une touche de taquinerie, peut-être que ça allait mieux passer. J'attendis en le fixant, attendant quelques réponses et voir s'il allait tenter de faire causette ou s'il allait passer son chemin. Qui sait ? Il avait peut-être mieux à faire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Dim 11 Nov - 12:14
Ace Cunningham




Ace des armes
Ace et Raquel








Ace regardait la jeune femme parler. Elle semblait confiante et savait ce qu'elle voulait. Ca rassure assez le jeune homme. Il ne voulait pas qu'il arrive quelque chose à cette femme, ou a qui que ce soit d'ailleurs. Que ça soit une humaniste ou pas, ca ne comptait pas vraiment.

- Ah ? Eh bien si vous savez où vous aller c'est très bien, dit-il gentiment en regardant autour de lui, toujours prudent.

C'est alors que la jeune femme le drague ouvertement. Ace la regarde un petit moment, pas vraiment sûr de ce qu'il venait d'entendre. Elle flirtait avec lui ? Et s'il avait mal compris sa phrase ? Le grand brun s'avance légèrement en regardant l'arme de la jeune femme. Lui ? Se faire tuer ? Ca serait drole...

Défié, Ace s'approche d'un coup. Il attrape le bras de la jeune femme et le retourne rapidement pour que son arme ne soit plus pointée sur lui. Il lui arrache alors l'arme des mains assez facilement sans lui faire de mal. Rapide, confiant, il savait manier les armes, et les personnes.
Ca montrait qu'il n'était pas un homme quelconque.

- Je pense que je ne suis pas en danger vois-tu, sourit-il gentiment.

Pour lui montrer qu'il n'était pas dangereux, il lui rend calmement son arme.

- Ace Cunnigham, humaniste, se présente-t-il.

Le jeune homme n'avait pas précisé qu'il était chef de la sécurité de ce clan.



Ace Cunningham


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Le boulevard Voltaire-
Sauter vers: