AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Hors du temps :: Souvenirs :: L'épidémie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Don't you ever wonder how we survived ? | Lucyle (2)

 :: Hors du temps :: Souvenirs :: L'épidémie
avatar
Doll
Rescapé
Dim 22 Juil - 15:07
Doll
Don’t you ever wonder how we survived ?



La nuit a été.. Vraiment très difficile, je ne peux pas mentir, je n’ai pas bien dormi du tout. En plus, évidemment j’avais mal au visage. Il y avait ça, cette blessure mais aussi le confort, dormir en sweat, avec mon jean, mes chaussures, un sac à dos pour oreiller et la veste en cuir de Penelope en guise de couverture.. Bon, ça aurait pu être pire, mais voilà. Le fait est que.. Je me suis réveillée il y a bien une dizaine de minutes et je n’ai prévenu personne, je garde les yeux fermés, je ne sais pas si les autres sont debout ou quoi mais moi, je suis tellement fatiguée que je préfère essayer de rester sur ma couchette le plus longtemps possible, faire un peu semblant de dormir, c’est ce que les enfants font mais bon..

Il y a aussi le fait que je.. Je n’ose pas ouvrir les yeux non plus. Je pense savoir ce qu’il en est, mais le fait de le découvrir pour de vrai ça ne va pas être la même chose. J’en lâche un petit soupir discret, et je n’ose pas imaginer ce que ça va être pour Lucyle et Penelope, surtout. Ma soeur.. J’espère que ça ne sera pas trop dur pour elle, déjà que tout était si dur avant, mais depuis hier et ces bombardements.. Tout n’est plus pareil, c’est un cran au dessus, niveau difficulté.. J’ai peur de ce que l’avenir nous réserve, j’espère que ça ira mais bon, avec tout ça on ne peut pas êtres sûres.. Et en plus.. Que se passerait-il si on se refaisait bombarder ? Toutes ces questions me font vraiment peur..

- Hmmm.. Rooh, putain.. Cette.. Nuit de meeerde.. j’entends Penelope dire, elle vient tout juste de se réveiller.

Maintenant je l’entend se redresser et peut-être se lever. Je crois qu’elle s’étire.. Moi, je ne bouge toujours pas et ne répond pas.

- Putain, j’pue.. Hrm.. Vous dormez ? demande-t-elle alors ensuite d’une petite voix.

Moi pour le moment, je ne dis rien, je me contente d’attendre et d’écouter un peu. Profitant de ces quelques minutes de léthargie qu’il me reste avant que la journée ne commence..

Codage par Libella sur Graphiorum



Things could all be worse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Lun 23 Juil - 17:35
Lucyle Shinoda

Don't you ever wonder how we survived ? |• Doll •|



Cette nuit… On peut dire qu'elle a été plus que difficile. Pour faire bref, j'ai dû dormir une heure ou deux maximum.
Entre le froid, les odeurs, le confort de dormir contre un mur au point d'en avoir mal au cou et les bruits de l'exterrieur… J'ai eu du mal à fermer l'oeil. Bon, pour mon cas ça n'a rien de nouveau. Cela doit faire quelques semaines aue je me contente de peu d'heure de sommeil. Mais ça pas mal embêter Doll et Penélope. Elles ont peut-être trouver le sommeil, même si ce n'est pas agréable de dormir parterre dans la saleté.

Et comme je n'avais rien d'autre à faire, j'ai comencé à fixer le sol, me posant des questions stupides mais auxquelles je n'avais pas les réponses. Bizarre non ? Au final, c'est Penélope qui brise le silence en râlant. Ce qui est compréhensif, même moi je trouve que cette nuit était l'une des pires. Elle demande ensuite si quelqu'un dort ici. Je relève la tête et regarde la grande soeur un instant.

"- Non...Impossible pour moi de fermer les yeux et de dormir. Habituellement je trouve que je passe des nuits de merde mais là, c'est l'une des pires que j'ai pu passer." Je lui répond tout en posant ma main sur la nuque puis j'ai comencé à la masser. Je vais avoir une belle crampe quand le voyage va commencer.

"- Je suppose que toi non plus. Ça fait combien de temps que t'es réveillée ?" Je parle à voix base, voyant que Doll ne bouge pas. J'en ai donc conclu qu'elle avait réussi à dormir malgrè le peu de confort que peut nous offrir cette pièce.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Doll
Rescapé
Lun 30 Juil - 12:50
Doll
Don’t you ever wonder how we survived ?



Lucyle et Penelope ont une petite discussion ensemble, c’est toujours mieux que la froideur qui régnait entre elles hier. Tant qu’elles ne se sautent pas à la gorge, je pense que tout ira bien. De mon côté, je suis toujours allongée en train de réfléchir, j’attends.. J’ai faim, un peu soif, mal partout et envie d’écouter de la musique. C’est un truc qui me manque beaucoup, ça, la musique. C’est un peu bête, je trouve, il y a des choses plus urgentes que Paramore, mais bon, je n’y peux rien.. Oh tiens, je me demande d’ailleurs comment ça se passe dans d’autres pays, aujourd’hui.. Je me demande si, quand tout sera revenu à la normal, les mentalités seront différentes, est-ce que des présidents sont déjà morts ? Je ne sais pas du tout si le notre est encore en vie. Après les bombardements d’hier en plus.. Il me semble avoir appris que certains dirigeants s’étaient réfugiés en sécurité avec leurs gouvernements et leurs proches dans des bases secrètes, mais après, obtenir des nouvelles ces temps-ci..

- Je viens de me réveiller, mais j’ai dû dormir.. Trois heures, en tout, je te dis pas combien de fois je me suis réveillée. Eh tiens, attrape ça, et donne ça à ma soeur si elle se réveille, s’il te plait. Je vais voir dehors, comment ça se présente.

Dit soudain Penelope à Lucyle. En même temps je l’ai entendue fouiller le sac et sortir des trucs de ce dernier, vu le bruit, ça doivent êtres les barres de céréales qu’on avait récupérées dans l’appartement d’hier. Ma soeur ne tarde pas à se diriger vers la sortie de la cave, je l’entends pousser difficilement la porte, encombrée de débris, peut-être, et la refermer. Nous sommes seules avec Lucyle, et moi je dors toujours.. Mais j’ai tellement faim.. L’idée même qu’un peu de nourriture soit là, à m’attendre, me donne une crampe au ventre, du coup je n’ai plus envie de faire semblant de dormir. Après quelques secondes, je m’étire un peu et me redresse en position assise, évidemment j’ouvre les yeux et.. Rien ne se passe, je vois tout un voile noir devant moi, ça pique encore un peu mais ce n’est plus le sentiment de chair à vif que j’avais hier. C’est déprimant, mais je m’y attendais, pour le coup..

- Quelqu’un.. Est là ? Je suis toujours aveugle, désolée..

Je demande, même si je sais que Lucyle est là et que Penelope non. Je m’excuse aussi par réflexe. Je n’ai vraiment pas hâte d’être un boulet pour tout le monde autour de moi..

Codage par Libella sur Graphiorum



Things could all be worse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Lun 30 Juil - 17:21
Lucyle Shinoda

Don’t you ever wonder how we survived ?  |• Doll •|




Penelope me confirme avoir passé une sale nuit, tout comme moi. Elle se lève ensuite après m'avoir balancé des barres de céréales qu'elle avait gardé dans son sac. Elles aussi avaient récupéré de la nourriture pour survivre. Je crois qu'il doit me rester aussi un ou deux paquet de chips que je n'ai pas encore entâmé et une bouteille d'eau d'un litre à moitié remplie. Je sens que ce voyage va s'annoncer compliqué. Une fois que Penelope a quitté la pièce j'ai rangé les barres dans l'une des poches de ma veste, attendant le réveil de Doll. Je n'ai pas dû attendre longtemps comparé à ce que j'avais pensé.

Doll s'était réveillée quelques secondes après que Penelope soit partie puis elle demande s'il y avait quelqu'un tout en s'excusant d'être encore aveugle.

"- Je suis là, t'en fais pas." Lui dis-je après m'être redressée et m'être étirée les bras et le dos. Je me lève ensuite pour m'approcher de Doll et m'asseoir en tailleurs en face d'elle pour sortir les barres de céréales de la poche et les lui donner.

"- T'en fais pas, c'est pas de ta faute. Tiens, ta soeur m'a dit de te donner ça si tu te réveilles avant qu'elle ne revienne. Pour ma part, je n'ai pas vraiment besoin de manger pour le moment. Je préfère garder de quoi manger pour plus tard. Je suis capable de rester sur ma faim pendant quelques heures encore.

"- Comment tu te sens ? Ça pique toujours autant ?" Je demande ensuite, un peu inquiète de savoir si ça lui fait toujours aussi mal. Et comme ça va faire quelques heures qu'elle est aveugle, il y a de quoi s'inquiéter. Et les chances de trouver un médecin ou quelqu'un qui sache quoi faire dans les rues sont presque infimes.

Et si ça continue de lui faire mal, j'ai toujours un peu d'eau pour imbiber le torchon qui a servit pour atténuer un peu la douleur que Doll avait au visage. D'ailleurs, je pensé que le mieux serait de partir d'ici au plus vite. Mais s'il y encore des incendies qui sont toujours présents… Ça va être dur d'avancer si l'air est presque irrespirable à l'extérieur. Après, il y aura Penelope pour nous dire ce qu'il en est dehors.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Doll
Rescapé
Mar 31 Juil - 13:14
Doll
Don’t you ever wonder how we survived ?



J’entends Lucyle se lever et je lève le regard, même si je ne vois rien, et elle me donne rapidement une barre de céréales, dieu merci, j’ai tellement faim. Je sais que ça ne sera pas très nourrissant mais c’est toujours ça de plus que le vide qui règne actuellement dans mon estomac.. Je suis contente aussi que Lucye ait dit que ce n’était pas de ma faute, je le sais déjà.. Mais ça fait toujours du bien de l’entendre, j’espère qu’elle le pense, en plus de ça. Bon. Je m’affaire à ouvrir le paquet du gâteau et alors que je viens d’en venir à bout, Lucyle me demande comment je me sens au niveau de mon visage. Je prend une bouchée et mâche, avant d’avaler pour répondre.

- Je vais vraiment mieux qu’hier à ce niveau là.. C’est toujours.. Un peu bizarre, on dirait que des petites bêtes me courent sur le visage avec leurs petites pattes mais sinon je pense que tout va bien.. J’ai beaucoup de chance que ça ne se soit pas infecté, à mon avis..

Je continue ensuite de manger distraitement ma barre de céréales. Je la termine assez rapidement, comme je n’ai que ça, j’ai encore faim, j’attendrais qu’on trouve quelque chose d’autre, ce n’est rien.  J’espère qu’après ce qu’il s’est passé hier il restera des choses à manger, quand-même.. Dire que je ne pourrais pas voir tout de suite à quoi ressemble la ville, ce n’est pas que je veux voir, comme si ça me plaisait.. C’est juste que.. Non, en fait, c’est peut-être mieux comme ça. Peut-être que c’est mieux, que la dernière image que j’ai de Paris soit celle d’une ville.. Debout, même s’il y avait ces infectés partout en train de massacrer tout le monde, et que ça, ça va me suivre dans mes cauchemars.. Au moins je n’aurais pas ceux où tout est détruit, en plus de ça, les incendies, les bâtiments en ruines, désossés, les zombies tout abîmés par les gravats, la peau brûlée comme Penelope l’a décrite hier.. D’ailleurs, j’espère qu’elle va vite revenir et qu’il ne lui arrive rien, dehors.

Il faut que je pense à ça pour que, quelques secondes à peine après, la porte ne s’ouvre et que j’entende les pas de ma soeur, c’est bizarre.. Je reconnais le bruit de ses chaussures, j’ai l’impression.. Enfin bon.

- Hey ! Doll, tu.. Tu y vois ? demande-t-elle, je secoue la tête et je peux sentir sa déception envahir la pièce, Ok.. Ce n’est rien. Bon alors, y a encore plein de fumée et de poussière dehors. Y a le feu, aussi, ça c’est certain, mais ça s’est un poil calmé depuis hier. J’crois que la priorité c’est l’eau, comme on a plus grand chose, et après la bouffe. Je te préviens par contre Lucyle, on y voit pas à plus de genre dix mètres.

Je laisse tomber le papier de mon gâteau pour me relever toute seule, ça fait tout drôle, j’ai peur de tomber à chaque seconde, de perdre l’équilibre ou de tomber d’une marche, ou quoi.. Je me sens déjà commencer à trembler, je sens que ça va être compliqué. J’entend ma soeur venir et m’agripper le bras gentiment.

- Je vais t’aider à marcher, y a plein de gravats, va falloir faire attention où tu met les pieds.. Oh même attends, tiens.

Elle s’éloigne et je l’entends fabriquer quelque chose non loin de moi, quand elle revient, elle me met ce qui semble être le manche d’un balais entre les mains.

- Pour faire comme un bâton de marche, ça devrait t’aider à garder un peu d’équilibre.. Mais t’en fais pas, je t’aide quand-même à marcher ma puce.

Je hoche la tête et je la remercie, j’espère qu’elle a raison, je m’appuie sur le manche du balais, pour le moment j’ai toujours autant peur de sortir. Mais bon, il va vraiment falloir y aller..

Codage par Libella sur Graphiorum



Things could all be worse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Hors du temps :: Souvenirs :: L'épidémie-
Sauter vers: