AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Back in Black [Libre]

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines
avatar
Luna Lysander
Rescapé
Lun 28 Mai - 23:43
Luna Lysander
♫ Back in Black ♫


Les riffs de guitare raisonnaient dans la grande rue. Les zombies commençaient à s'amasser en bas du grand bâtiment d'où provenait la musique. Enfin grand, pas tant que ça il fut un temps, mais étant encore debout il surplombait les autres. Ça grouillait pas mal en bas, les ni morts ni vivants s'entassaient en essayant de grimper ou d'entrer dans le bâtiment barricadé mais aucun n'y parvenait.

Tout en haut, sur le toit, la rouquine faisait quelques pas de danse et un peu d'air guitar. Elle avait sorti ses grandes chaussettes arc-en-ciel du plus bel effet, un petit short moulant, un t-shirt référençant un de ses films favori. Bien entendu elle portait ce casque audio à oreilles de chats avec des enceintes intégrées histoire de faire pas mal de boucan, ainsi que son sac en bandoulière, recouvert de badges divers et dont la tête d'une adorable peluche dépassait comme si elle transportait quelque animal de compagnie. Elle regardait la vermine en bas avec un large sourire. Quel magnifique spectacle. Mais à son goût il lui manquait encore un petit quelque chose.

Elle posa son sac et s'assit en tailleur. Elle prit une grande inspiration et fit le tour de l'horizon du regard, se délectant du paysage de destruction qui l'entourait. Elle ouvrit sa besace et en sortit la peluche qu'elle gratifia d'un petit bisou sur la truffe. Elle la plaça juste à côté d'elle comme pour regarder ensemble le show à venir.

Elle sortit ensuite quelques bouteilles et chiffons. De quoi faire quelques cocktails bien corsés pour ses amis infectés. Elle en prépara trois en chantant quelques paroles de la chanson qui n'avait cessée. Elle se leva avec une bouteille dans la main, tapotant la tête de sa peluche au passage.

- Ouvre grands tes yeux Teto, on va bien s'amuser !

Déclama t'elle debout. De sa main libre elle vint choper le briquer coincé dans son soutif et alluma le chiffon avant de balancer d'un geste précis la bouteille droit sur la horde en contrebas. La bouteille éclata pile à la fin d'une montée en puissance de la musique et un bon nombre des zombies pris feu sous les éclats de rire de Luna. Elle refit quelques pas de danse, visiblement fort réjouit par son petit jeu.
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raquel Reyes
Rescapé
Ven 10 Aoû - 17:29
Raquel Reyes
Back in black

Raquel

Libre

Cela m'avait fait du bien de voir mon amie Elie, j'avais pu passer quelques heures au calme avec elle dans un appartement, à parler de tout et de rien. Enfin, pas vraiment rien, on parlait surtout de l'espoir qui fonçait droit dans le mur selon moi et elle, elle me faisait des rapports sur les infectés ou survivants. J'avais même eu en prime quelques fioles de sang de personnes immunisées. Son travail de médecin solitaire avait du bon parfois, comme Elie demandait jamais rien à ses patients, ils avaient le don de céder rapidement quand elle leur demander ce genre de petits services.

Je me dirigeais tranquillement vers le centre ville, il était l'heure de rentrer. J'avançais donc prudemment dans les ruelles, arme à la main comme toujours. Puis soudain un air de guitare raisonna tout autour de moi. Je me suis figée méfiante et sentant que ça allait attirer des problème, le tout en grommelant :

"-Qu'est-ce que c'est ce bordel ?"

En voyant des infectés venir de toutes parts, je n'eus pas le choix. Je dus rentrer dans l'immeuble à côté du quel je me trouvais. Je me devais d'arrêter tout ça rapidement ! Si ça continuait ainsi les rues allaient devenir trop dangereuse pour que je puisse rentrer seule à pied. Grimpant les marches rapidement pour aller sur le toit afin d'essayer de repérer la source de tout ça, je ne pus m'empêcher de me demander si je ne courrais pas droit vers un problème. Peut-être que ça serait une bande de voyous et que j'allais risquer ma peau. Mais bon, encore une fois je n'avais guère le choix.

En peu de temps j'arrivais sur le toit, un peu essoufflée, ayant couru sur quelques niveaux lourdement chargée. Mon regard parcouru les alentours pour se poser sur une fille qui se trémoussait sur le toit du bâtiment le plus proche. Sérieusement ? C'était qu'une fille qui s'amusait ? Il fallait que j'en ai le coeur net et que je la fasse arrêter tout ça. M'approchant du bord du toit où je me trouvais, je la regardais avec les sourcils et je lui ai demandé en toute franchise :

"-Bon sang ! Qu'est-ce qu'il se passe ici ? "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luna Lysander
Rescapé
Lun 13 Aoû - 18:15
Luna Lysander
Luna fut interrompue dans sa petite danse par la voix d'une inconnue. Elle se retourna tout net pour voir d'où cela venait, lorgnant sur son katana attaché à son sac, au cas où. Elle l'avait entendu mais pour faciliter la conversation elle poussa légèrement son casque pour libérer une oreille.

- Du fun !

Répondit elle d'un ton fort enjoué.

- Tu veux venir jouer ? Il reste des bouteilles.

Ajouta t'elle, désignant les autres bouteilles qu'elle avait préparé. Sur ces mots elle se retourna légèrement vers sa peluche.

- Un peu de compagnie Teto, ça manquait n'est-ce pas ?

Son regard retourna sur fixer sur la nouvelle venue. La dévisageant et l'admirant de haut en bas. Elle sourit de plus belle.

- Et pas des moindres on dirait.

Elle avait presque chuchoté et ses paroles se perdaient dans la musique qui résonnait encore depuis son casque. L'inconnue plaisait bien à Luna, elle était plutôt à son goût. Et la demoiselle Lysander était plutôt en manque, de relations sociales entre autres.

- Tu t'appelle comment ? Tu viens d'où ?

Ajouta t'elle. Elle en profitait pour faire connaissance, pourquoi pas ? C'était l'occasion. Et peut être se ferait elle une amie de jeu. En tout cas l'espérait elle fortement. Et si elle refusait elle pourrait peut être l'utiliser autrement. Enfin, elles n'en étaient pas encore là.

Sa tête dodelinait légèrement avec la musique, faisan assez clairement voir qu'une grande partie de la gauche de son visage n'était pas recouverte de peau mais d'une autre matière, plus réfléchissante mais légèrement craquelée. Elle cligna de l'œil, le soleil lui arrivant dans le visage. Elle le cacha d'une main qu'elle plaça comme une visière. Son pied droit continuait de tapoter en rythme tandis qu'en bas, dans la rue, le feu s'étendait légèrement aux infectés. Une complainte de grognements montait, ils étaient de plus en plus nombreux.    


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Raquel Reyes
Rescapé
Jeu 13 Sep - 2:24
Raquel Reyes
Back in black

Raquel

Libre

J'observais la jeune fille qui avait des airs de gamine à mon goût et j'avais comme un mauvais pressentiment. La sensation que tout ça n'allait pas me plaire, enfin, pour être franche ça ne me plaisait déjà pas vraiment. J'étais bien contente de ne pas être sur le même toit qu'elle.

Quand je l'entendis parler, cela confirma tous mes doutes. C'était une gamine inconsciente qui faisait joujou. Cela m'agaça et je sentis la colère grimper. Je ne pus m'empêcher de m'exclamer un peu plus froidement que voulu :

"-Dites moi que c'est une blague. Ce n'est pas sérieux tout ça, si ? "

Je ne savais pas quoi dire de plus, c'était tellement inconcevable. Franchement, je n'aurais jamais cru ça possible. je n'aurais jamais cru qu'un jour je pourrais croiser quelqu'un d'aussi irresponsable.

"-Tu es totalement inconsciente ! Tu te rends compte des conséquences de ce que tu fais ? Tu les attires en masse ici, tu vas certes en brûler beaucoup, mais il va en arriver des tas d'autres et tu seras coincée ici ! Puis tu mets en danger tous les autres survivants qui essayent de passer par ici, les infectés sont trop agités et nombreux pour qu'on se déplace sans trop risquer sa peau !"

Oui j'étais en colère, oui je tentais de sermonner cette gamine et oui je savais d'avance que c'était peine perdue. J'avais la sensation que ça ne servait à rien, mais c'était plus fort que moi.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines-
Sauter vers: