AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Paris :: Les banlieues :: Les rues et ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une équipe qui a du chien ! [Opaline & Lucyle]

 :: Paris :: Les banlieues :: Les rues et ruines
avatar
Opaline Scamander
Rescapé
Sam 12 Mai - 11:26
Opaline Scamander



Infiltration
Opaline & Lucyle

Opaline était au bord d'un feu, enveloppée dans une petite couverture tenant dans ses mains une tasse de soupe réchauffée par ses "sauveurs". Elle affichait une mine affaiblie, les yeux tristes et souriait très timidement à ceux qui croisaient son regard. Une pauvre jeune demoiselle, accablée par le destin...

Enfin c'était ce qu'ils pensaient. Opaline les bernait comme pas possible ! Maîtresse dans l'art de la comédie, en réalité elle observait les gens de ce petit camp de fortune. Elle scrutait ce qu'ils avaient en leur possession, comment ils étaient armés et leurs failles. Opaline était le cheval de Troie de la meute !

Pour le moment, elle venait de s'y infiltrer, ils pensaient avoir sauvé une pauvre jeune fille d'un infecté et elle devait jouer le jeu quelques heures voire quelques jours. Dépendant du renfort qu'elle allait avoir. A chaque fois on lui envoyé une à trois personnes pour attaquer le groupe qu'elle avait infiltré, parfois ils arrivaient quelques heures après et d'autres fois ils mettaient des jours avant de l'aider. Pour le moment, elle devait attendre un signal pour rejoindre rapidement les autres loups et préparer un plan avant d'attaquer ce groupe.

-Est-ce que tu te sens mieux petite ?
-O-oui... merci... c'e-est gentil...


Opaline regarda l'homme qui lui avait parlé et sourit timidement, il hocha la tête et retourna auprès d'un autre. Il murmurait entre eux et lui jetaient des regards. La jeune femme fit semblant de se concentrer sur sa soupe pour leur faire croire qu'elle ne remarquait rien. La demoiselle sentait que quelque chose clochait, mais pour le moment elle devait découvrir quoi et attendre son renfort pour tout programmer.


by Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Sam 12 Mai - 18:39
Lucyle Shinoda

Une équipe qui a du chien ! |•Opaline•|




Je marche. Vers un lieu qui pour le moment ne m'est pas trop connu. Qu'est ce que je devais faire déjà ? Ah oui... Aider quelqu'un. La personne qui est venue me voir m'avait dit son prénom, mais je ne sais pas à quoi elle ressemble. Une certaine Opaline d'après ce que que l'on m'a dit. On m'avait demandé d'y aller et de voir avec elle un potentiel plan d'attaque. Mais pour ça, il fallait lui donner un signal. Quel genre de signal elle utilisait avec les autres ? Il va falloir que je me débrouille. Alors j'ai pris quelques affaires de survie et je me suis dirigée il y a trois ou quatre heures de cela. On ne sait pas combien de temps cela peut durer après tout. Il peut y avoir un problème qui ralentirait le plan ou quelque chose comme ça.

En continuant de marcher jusqu'au lieu de rendez-vous, j'ai pensé qu'un faire un simple feu sur un toit, pas très loin du lieu en question, que j'éteindrais peu après et j'essayerais de faire un sifflement que je faisais pour appâter des chiens pour servir de signal. Après tout, un chien est un cousin éloigné du loup non ? Et puis, les personne aux alentours penseront sûrement qu'il s'agira d'un maître ayant perdu son compagnon et qu'il siffle pour le retrouver, rien de bien alarmant ou qui signifie que le danger est proche. Enfin... Je pense. Faut prendre des risques ! Et puis je me rapprocherais du campement si jamais je vois que Opaline met trop de temps et je vérifierais si elle est en danger ou pas.

Il commence à se faire tard et il semblerait que je sois arrivée au lieu ou Opaline se trouverait. De la lumière attire mon attention, ainsi qu'un peu de fumée dans les airs. Je m'approche à pas de loup du point lumineux et je finis par voir un campement. Je suis cachée discrètement derrière un buisson et guette de loin. Je sais, c'est pas la meillleure des cachette, mais en étant habillée toute en noir, ça renforce mes chances de ne pas être vue alors c'est efficace 

Bon, il n'y avait que des hommes dans ce campement, j'imagine que la jeune femme qui se trouve devant le feu est Opaline. Elle a l'air d'une fille inoffensive et naïve. Après avoir analyser l'endroit, je recule un peu du camp et profite pour ramasser des brindilles aux passages et tout ce qui peut être inflammable pour mon feu de ce soir.

En un peu moins d'une heure, je m'étais installée sur un toit proche du campement et pas très haut, j'avais allumé un feu qui n'est pas très visible avec des branches, des feuilles et une allumette, et j'ai enfin fait mon signal. Un sifflement typique pour attirer un chien, en espérant qu'il était assez fort pour que cette Opaline comprenne que c'était un de ces compagnons. Elle sera peut être déçue de ne voir qu'une personne, et moi aussi d'ailleur. Jugeant que les branches avaient été assez consumée par les flamms, j'éteins le feu avec un peu d'eau qui sort de mon sac ce qui fait une fumée à peine moins visible que celle du camps. Je ne pars jamais sans mon sac, c'est mon kit de survie et j'ai ce qu'il faut pour survivre pendant au moins quatre jours.

"- Bon... Il n'y a plus qu'à attendre maintenant." Dis-je en m'allongeant au sol et guetter l'entrée du toit qui est d'ailleurs facile d'accès, mon arme à portée de main. On peut avoir des surprises qui sait ?


Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Opaline Scamander
Rescapé
Ven 8 Juin - 0:50
Opaline Scamander



Qui me siffle ?
Opaline & Lucyle

Opaline entendit siffler et cela la surpris vraiment. Ce n'était pas le signal que lui faisait habituellement Lilith et ce n'était pas non plus le signal que les autres lui faisait habituellement. La jeune louve se demanda alors qui on avait bien pu lui envoyer en renfort...

En tout cas sa surprise naturelle se refléta sur les hommes qui lui avaient sauvé la vie, ce qui ajouta un peu à son "innocence" si bien jouée. Ils lui lancèrent un regard, puis se regardèrent entre eux et enfin ils commencèrent à chercher autour en marmonnant. Opaline joua encore plus son rôle de jouvencelle en détresse :

-V-vous... vous croyez que ce sont des voyous ?
-Du calme jeune fille ! Je suis sûr que ce n'est rien de grave ! Puis s'il y a un problème, on est là pour te protéger.


Il bomba le torse ridiculement et Opaline fit semblant de lui faire un sourire timide. Du coup, elle n'était pas malheureusement en situation d'aller rejoindre son renfort. Le temps passa et la nuit tomba... Après avoir passé un moment à faire semblant de dormir auprès du feu, Opaline se releva silencieusement et les regarda dormir... Franchement, elle ne comprenait pas comment ils avaient pu survivre jusqu'à présent.

Opaline s'éloigna alors dans la nuit et se repéra avec un petit feu discret qu'elle avait repéré depuis un moment à force d'observer les environs. Cela lui pris un moment, mais elle arriva enfin à destination, face à elle une jeune femme qu'elle ne connaissait. Une femme d'origine asiatique apparemment et ayant des longs cheveux noirs corbeau. La jeune louve s'approcha tranquillement pour pas qu'elle l'attaque, le tout en lui disant d'une voix calme :

-Bonsoir ! Quelle belle soirée ! Alors... tu es la louve qu'on envoie pour m'épauler ?

Elle la regardait, curieuse. Opaline l'analysait attentivement pour mieux comprendre à qui elle avait affaire. La jeune femme s'installa en face du feu tout en continuant à la regarder et lui demanda alors :

-Qui es-tu ? Je ne me souviens pas t'avoir croisé un jour au sein de la meute...


by Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Dim 10 Juin - 17:35
Lucyle Shinoda

Une équipe qui a du chien ! |• Opaline •|




Je n'avais rien fait de la soirée mis à part contempler le ciel qui passait rapidement du crépuscule à la nuit et guetter l'arrivée de la louve. Je n'avais pas vu le temps qui passait. Ce qui me détendait encore plus était le fait que la lune été plutôt claire et visible cette nuit, ainsi que les étoiles. J'avais vaguement sourit. Finalement, même si la ville a été détruite, on peut quand même y trouver un peu de beauté, c'est tout aussi beau lorsque la nature reprend ses droits. À force d'attendre, Mes yeux s'était fermés tout seuls. La nuit était calme et c'est ce qui me plaisait le plus. Le temps avait passé et le premier bruit que j'ai entendu était des pas. Quelqu'un venait d'arriver.

J'ai ouvert les yeux et j'ai vu une jeune femme, avec de longs cheveux frisés et sombre, et quelque mèches bleues éclairées par la lumière du feu que j'avais fait et qui était toujours allumé, même si les flammes avaient un peu diminué. Elle ressemblait à la fille que j'avais vu au campement un peu plus tôt dans la soirée.

Je me redresse pour me mettre en tailleur, puis elle me demande si je suis celle qu'on a envoyé pour lui filer un coup de main. Je hoche la tête pour le lui confirmer. Je sais, je ne sais pas très bavarde. Elle me demande aussi mon identité car elle ne m'avait jamais vu dans le meute. Forcément, je suis passée de gamma à solitaire. J'ai donc décidé de lui répondre poliment et calmement tandis qu'elle s'installe en face du feu.

"- Bonsoir. Je suis Lucyle Shinoda. Et c'est normal qu'on ne se soit jamais croisées. Je ne vis pas vraiment au sein de la meute

Je marque une petite pause pour mieux l'observer et la détailler. À première vue, on dirait qu'elle quelqu'un d'innocent voir fragile. Ce qui m'étonnerait beaucoup si elle est de la meute et en "mission". Une couverture ? Un masque ? Je l'observe toujours, puis pose à mon tour des questions, toujours du même ton.

"- Et donc... Tu es Opaline si je ne me trompe ? C'est donc toi que je dois aider." Je m'arrête sans donner plus de détails. J'avoue être un peu méfiante sur ce coup là.

Après tout, je peux très bien me tromper de personne et la prendre pour celle que je pense. Où même, c'est peut être un piège pour me piller juste après. On est jamais à l'abri d'une attaque surprise.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Opaline Scamander
Rescapé
Mer 13 Juin - 1:48
Opaline Scamander



Au coin du feu
Opaline & Lucyle

La jeune louve écouta ce que dit l'autre, c'était bref et on pouvait clairement voir sa méfiance. Opaline était douée pour observer, analyser et juger les gens... elle le voyait bien que cette femme n'était pas ce qu'il y avait de plus social et... elle avait vraiment rien à foutre, dans le fond, elle n'était pas du tout là pour se faire une "copine". Enfin, même si elle n'était pas du genre à se faire des copines tout court.

Il n'y avait qu'une exception à la "règle": Lilith. Un pantin très utile, mais auquel Opaline a fini par s'attacher. Elle était son amie, sa confidente et elles travaillaient souvent ensemble. Donc normalement aurait dû être là ce soir, pas que Lilith, on lui envoyait jamais seule. C'était un point qu'elle allait régler en rentrant à l'usine, elle n'aimait pas qu'on lui enlève l'une des rares personnes en qui elle pouvait faire confiance.

Alors que là... on lui envoyait une femme qu'elle ne connaissait ni d'Eve, ni d'Adam et en plus une femme aussi méfiante quelle... ça promettait d'être compliqué pour un super travail d'équipe. Opaline soupira et lui dit alors sans rien du laisser paraître sur son visage :

-Oui, c'est bien moi. Bon ! Perdons pas de temps, ils risqueraient de remarquer mon absence. Je vais aller à l'essentiel. Je suis aux yeux de ces trois personnes, une pauvre et faible jeune fille à qui ils ont sauvé la vie. Mais j'ai vu le regard des deux hommes, ce sont des gros pervers et je pense qu'ils vont tenter de faire une approche déplacée. La fille, qui dort à l'écart et parle jamais, je pense que c'est justement une fille qui reste avec eux pour la survie, mais qui n'a pas l'air de les aimer. Le hic, c'est qu'ici ce n'est pas leur campement, ils font une halte pour la nuit et veulent rentrer dans leur "planque" qui apparemment contient pas mal de choses d'après leurs dires.

Opaline venait donc de lui expliquer la situation et ce qu'elle savait sur la situation. Elle avait déjà élaboré un plan, mais cela allait se révéler peut-être chiant pour cette Lucyle. La jeune louve la regarda et lui donna alors son plan :

-Je vais retourner dormir et demain on prendra la route pour la planque de ces derniers. Une fois là bas, j'espère qu'il n'y en aura pas d'autres, car on va les tuer. Des porcs pareil ça doit crever ! La fille les regarde avec crainte et dégoût faut pas être un génie pour deviner ce qu'ils lui ont fait. Bref ! On pille l'endroit et on propose à la nana de nous suivre ou on la laisse se barrer dans son coin. Voilà. Des questions ? Une remarque ? Une idée ?

Opaline s'était montrée si impassible et ce même si elle parlait de tuer deux autres vrais humains... elle en avait tellement rien à foutre de leurs vies qu'elle n'avait même pas besoin de luter garder son masque dénué d'émotions. Elle regarda cette Lucyle, calme et toujours impassible.


by Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Mer 13 Juin - 23:58
Lucyle Shinoda

Une équipe qui a du chien |• Opaline •|




À l'entendre parler, on pourrait presque croire qu'il s'agit d'une autre personne. Elle n'a visiblement pas froid aux yeux de vouloir tuer et prendre la vie de quelqu'un. Ça ne semble même pas la déranger et elle veut même leur mort. Un léger sourire amusé apparaît sur mon visage. Elle est amusante celle-là.

J'ai écouté tout ce qu'elle avait à me dire. Il y avait une autre fille ? Il ne me semblait pas l'avoir vu. En même temps, si elle était dans son coin... Je n'ai pas pris le temps de bien observer les lieux en tout cas. Et alors comme ça, les types avaient des regards plutôt malsains sur Opaline ? Ça le paraît logique qu'il y ait des chances qu'ils veuillent tenter quelque chose, d'après ce qu'a dit la louve.

Je hausse des épaules, tout en la regardant avec un air complètement neutre. Ôter la vie de personnes comme ça ne me dérange pas en soit, même si ce n'est pas quelque chose que j'aime faire en général. Mais comme je suis plus une suiveuse qu'un leader ou un truc du genre, je me contente d'hocher la tête, faisant signe que j'avais  bien compris. Sur ça, je ne pose pas énormément de problème. Du moment qu'on me laisse agir librement, je suis prête à suivre. Et n'empêche qu'elle fait vraiment psychopathe à parler de tuer quelqu'un comme si elle lui disait "bonjour". La plupart des personnes auraient plutôt parlé "d'agression", de frapper, où même les tabasser au point de voir le sang gicler sur les murs.

Après avoir réfléchie sur le plan pendant quelques infimes secondes tout en fixant le sol, les bras croisés, je relève mon regard vers elle. À vrai dire, l'idée de proposer à la fille de rejoindre la meute me semble être une bonne idée. Ça lui donnerait une chance de survivre, mais si elle est faible, elle se fera dévorer, où même de devenir l'oméga de la meute, place très peu convoitée.

"- D'accord. Donc mon rôle est de vous suivre de près mais à une distance raisonnable pour ne pas me faire repérer et je viendrai au moment voulu si j'ai bien compris." Je lui répond, mon regard sur elle. Je n'ai pas vraiment l'habitude d'aller aider quelqu'un. En général, on me demande plus d'aller faire les choses par moi-même.

"- Et si jamais ça dégénère, j'interviendrais. À moins que tu veuilles gérer la situation par toi-même ?" Il y avait une pointe d'ironie dans mes paroles mais aussi de la curiosité. Mais j'espère qu'elle ne le prendra pas mal, car de base, je ne veux pas être en froid avec des personnes de la meute. Les autres, ça m'importe peu. Je m'en fiche complètement en fait.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Opaline Scamander
Rescapé
Jeu 21 Juin - 13:21
Opaline Scamander



Un peu de comédie
Opaline & Lucyle

Opaline regarda quelques instants Lucyle résumer ce qu'elle avait compris. Les choses étaient simples et claires entre elles, elles communiquaient juste ce qu'il faut pour travailler ensemble. Pour le moment, ne se connaissant pas, elles ne pouvaient pas trop se faire confiance... enfin, Opaline voyait les choses ainsi. Tant qu'elle ne connaîtrait pas un peu plus cette Lucyle, elle ne pourrait lui faire confiance et donc lui communiquerait le strict minimum. La louve finit par lui dire alors :

-Je vois que tu as tout compris, c'est vraiment nickel ! Au moins avec toi je n'ai pas besoin d'expliquer plusieurs fois les choses... Et... non, je préfère ne pas tout faire moi-même, je ne suis pas l'une des meilleures au combat. Je me débrouille, mais pas au point de tuer plusieurs hommes à la fois.

Opaline regarda un peu le feu et hésita... elle avait envie de rester juste un peu là, profiter du feu et attendre avant de rejoindre ces deux idiots. Mais elle avait peur qu'ils remarquent son absence. Elle se leva en soupirant :

-Bon ! Je dois y aller avant que ces crétins ne remarquent mon absence ! Bonne nuit et... tiens toi prête à l'aube, ils ont parlé de partir tôt.

La jeune louve se leva et s'étira avant de faire signe à Lucyle et s'éloigner dans la nuit. Elle rejoignit discrètement le campement, mais au moment de s'allonger l'un des hommes se dressa devant elle en lui demandant méfiant :

-Où étais-tu ?
-Euh... j-je... désolée, mais... j'a-avais envie de... d'aller au petit coin...
-Ah... Bon d'accord, mais la prochaine fois préviens nous qu'on te protège, dans ce monde rien n'est sûr.
-D'accord...


Il sembla hésité à tenter un truc, mais Opaline se dépêcha de s'allonger et de lui tourner le dos pour pas qu'il soit tenté par quoique ce soit. La jeune femme finit par s'endormir et ne se réveilla que le lendemain, réveillée par la fille qui accompagnait les deux hommes. Opaline resta silencieuse et observatrice le temps du petit déjeuner, mais elle ne cessait d'échanger des regards avec cette fille si craintive. Puis vint l'heure de se mettre en route, Opaline mit son sac sur son dos et lança un dernier regard derrière en espérant très fort que son équipière était prête à suivre le mouvement.


by Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Mar 10 Juil - 18:56
Lucyle Shinoda

Une équipe qui a du chien |• Opaline •|




Je prend sa remarque pour un compliment et me contente de hausser les épaules. Sérieusement ? Qui ne comprendrait pas des instructions aussi simples ? Les seuls mots qui me viennent à l'esprit pour définir cette mission sont : Suivre, discrétion, intervention, tuer et pillage. C'est aussi simple. J'avoue que tuer des personnes que je ne connais pas, ça ne dérange pas vraiment. Je suis plus une suiveuse qu'une leader c'est sûr. Et mine de rien, cette jeune femme parait plus maligne qu'elle en a l'air ! Sa couverture de la petite fille naïve et innocente en détresse aurait été parfaite si je l'avais croisé ainsi dans son "état" normal.

Je la vois ensuite partir, râlant de devoir supporter les hommes qui l'ont "recueillie". Je pourrai presque compatir. Mais bon, il faut bien ramener quelques chose à l'usine même si je n'y traîne plus trop, voir quasiment plus.

"- Passe une bonne nuit." Lui dis-je, comprenant que je vais devoir me lever tôt demain.

Une fois qu'Opaline était partie, j'ai rangé les quelques affaires qui traînaient, j'ai éteint le feu et je me suis endormie sous la belle étoile en me remémorant quelques souvenirs de mon ancien mode de vie. Qui aurait pu deviner qu'un jour le monde allait se terminer ainsi ? Ou même le croire ! On pourrait presque se croire dans un de ces jeux de zombies ou même dans un film apocalyptique.

Je me réveille rapidement, regardant ensuite en direction du soleil pour voir s'il est suffisamment tôt pour que les cibles en question ne soient pas encore parties. Comme tout était déjà rangé, j'ai juste pris mes affaires et j'ai rapidement quitté l'endroit pour partir en direction du feu de camps au j'avais vu hier, là où était la jeune femme. J'ai mis un léger moment pour arriver à l'endroit voulu tout  restant dicrète. On ne sait jamais, j'aurais pu les croiser à n'importe quel moment. Lorsque j'étais arrivée, ils avaient déjà déserté mais ils n'étaient pas loin grâce aux bruits des pas qu'ils faisaient. C'etait léger, mais suffisamment fort pour pouvoir les entendre dans le calme du matin.

J'ai donc suivi le son ainsi que quelques traces visibles au sol, et c'est ainsi que j'ai pu les rattraper tout en restant à une distance raisonnable et en marchant à pas de loup. J'avais pu voir que Opaline était toujours là, il y avait donc les deux hommes que j'avais repéré hier, mais je n'avais pas vu qu'il y avait une deuxième fille, mais Opaline m'avait prévenu de sa présence. Si jamais ça dégénère, faudrait-il la tuer elle aussi ? On verra en fonction de ce qu'elle fera. Et puis, si elle ne les aime pas comme la décrite la louve, je ne pense pas qu'elle se retournera contre nous.

Pour le moment, ma priorité était de les suivre et d'aider Opaline en cas de danger.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Opaline Scamander
Rescapé
Jeu 12 Juil - 16:09
Opaline Scamander



Complications...
Opaline & Lucyle

Elle avait été réveillée plus tôt que prévu, elle avait même grogné un peu. C'était l'autre fille qui l'avait réveillé, elle avait un regard un peu vide et inquiet. Opaline se demandait ce qu'il se passait, mais elle fit comme si de rien n'était et se leva. Elle rangea ses affaires silencieusement en observant ce qu'il se passait et ce même si ses yeux lui picotaient un peu à cause de la fatigue.

Silencieusement, ils se mirent en route. Opaline se retourna une dernière fois, dans l'espoir que Lucyle ait le temps de rattraper son groupe comme ils partaient plus tôt qu'elle ne le pensait. Si elle se retrouvait coincée toute seule, ça n'allait vraiment pas le faire. La jeune louve soupira et se mit en donc en marche...

Ils marchèrent un moment, changeant souvent de direction et passant par des "raccourcis" se trouvant dans les bâtiments. Opaline sentit une pointe d'agacement et certainement de stresse se demandant si Lucyle parviendrait à suivre ça. Au bout d'un moment l'autre fille se mit à marcher à côté de la louve et fit signe à la louve de ralentir un peu. La jeune fille s'exécuta et lorsque les hommes était un peu plus en avant, la fille craintive lui souffla :

-Pourquoi tu restes ?
-Je ne sais pas, pourquoi ?
-Tu ne devrais pas, ils sont tordus et malsains... tu devrais te sauver et vite, pendant que tu le peux.
-Pourquoi tu ne le fais pas toi ?
-Ils ont ma sœur.


Opaline la regarda avec curiosité et comprit pourquoi elle les suivait à l'extérieur si elle redoutait ces hommes. La réponse était simple: ils avaient un truc pour la forcer à suivre. La louve se contenta d'hausser les épaules et resta silencieuse, ne préférant rien dire ne sachant pas si elle pouvait parler à cette fille ou si elle essayait d'avoir des infos pour les hommes.

Après des quelques heures de marches qui semblaient interminable, l'un d'eux annonça qu'ils était arrivés. Ils se dirigèrent vers un bâtiment et tient la porte ouverte pour faire rentrer les filles. Opaline hésita et méfiante, fit glisser une lame de sa manche dans main et se préparer à attraper son fil à fromage. Puis elle entra...

Elle avait bien fait de se préparer, alors qu'elle s'avança dans le couloir, un homme surgissant de nulle part la choppa par le bras. Par réflexe, elle lui planta sa lame dans sa main et rapidement se glissa derrière lui en lui passant son fil autour de la gorge. Les autres hommes firent pour venir aider l'homme, mais Opaline recula cachée derrière celui qu'elle étranglait juste assez pour qu'il ne lui résiste pas, en disant :

-Si l'un de vous approche, je le tue sans hésiter.

Mais alors qu'elle reculait d'un pas en découvrant alors qu'il y avait presque une dizaine d'hommes et qu'il y avait une cellule avec plusieurs femmes dedans. Un ancien poste de police... un endroit dur à prendre d'assaut et ils sont plus nombreux que prévu. Opaline était piégée comme un lapin dans un terrier enfumé par des chasseurs. Puis il y eut un bruit derrière elle, elle n'eut même pas le temps de se retourner, qu'un coup violent lui fut porté derrière la tête. La louve tomba inconsciente par terre et fut jetée dans la cellule avec les autres femmes qui se dépêchèrent pour essayer de la soigne voyant que sa tête saignait... 


by Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Jeu 19 Juil - 1:41
Lucyle Shinoda

Une équipe qui a du chien |• Opaline •|




J'avais suivi le petit groupe pendant quelques heures, tout en restant discrète et rapide, cachée dans l'ombre. C'était si loin que ça leur planque ? J'espère que ça en vaudra vraiment la peine parce que faire tout ce trajet pour que quelques trucs inintéressant...J'en serai dégoutée pendant toute journée, voir plus de trois jours.

J'ai continué à les suivre ainsi jusqu'à ce qu'ils rentrent dans un bâtiment plutôt grand. Enfin ! Après m'être assurée qu'ils étaient tous rentrés, je me suis rapprochée sans pour autant rentrer dans le bâtiment en question. J'ai attendu quelques secondes puis j'ai décidé de me rapprocher un peu jusqu'à voir l'intérieur à travers les fenêtres. Il va falloir que je trouve un moyen pour m'infiltrer. Il a falloir que j'attende un peu, le temps que ça se calme. Il a dû se passer quelque chose pour entendre du bruit depuis l'extérieur. Je décide donc de prendre un peu de recul et d'analyser la situation. Dans tout les cas, il faudra que je rentre dans le bâtiment pour aider Opaline, et tuer ceux qui se mettrons en travers de notre chemin pour accomplir notre mission.

En examinant le bâtiment, je pouvais facilement monter en escalant les murs grâce à la gouttière qui était à l'abris des regards ainsi que l'extrémité des rebords des fenêtre. La gouttière avait l'air fragile mais assez solide pour sûrement supporter mon poids. C'est donc ce que j'ai fait lentement pour éviter qu'elle ne cède et que je m'écrase parterre comme une vulgaire crêpe. J'atteins ainsi le toit et remarque une trappe qui servait sûrement d'issue de secours. Par chance elle n'était pas verrouillée, et j'ai pu y accéder sans faire trop de bruit, si on oublie les quelques légers grincements.

Me voilà donc à deux étages en dessous de là doit être Opaline. Lorsque j'étais descendu du toit, j'ai failli me faire repérer un homme qui faisait sûrement sa ronde du soir. J'ai donc du mettre fin à sa vie de misérable. Bon, maintenant il va falloir que je sois très silencieuse, et de faire attention où je mets les pieds, il y avait des éclats de verres partout.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Opaline Scamander
Rescapé
Dim 22 Juil - 1:30
Opaline Scamander



VENGEANCE !
Opaline & Lucyle

Opaline se réveilla étourdie quelques instant plus tard sur le sol de la cellule. Sa vue était floue, mais elle pouvait apercevoir plusieurs silhouettes. La jeune louve se redressa grincheuse en marmonnant :

-Oh putain ma tête ! Ils vont me le payer ces enfoirés !

Elle se releva en titubant, puis elle sentit quelqu'un la retenir quand elle faillit retomber en arrière. S'appuyant contre le mur, elle attendit alors que ça passe un peu. Une fois que sa tête lui tournait un peu moins et qu'elle commençait à mieux voir, Opaline observa sa prison et se mit à rire.

-Elle est bien bonne celle là ! On ne me l'avait pas encore faite ! Genre, des barreaux peuvent me retenir.

Elle passa sa main dans ses cheveux et à la base de sa nuque, elle avait quelques épingles cachés dans sa tignasse. Personne ne pouvait deviner qu'elle en cachait là, surtout qu'elle avait tout le temps les cheveux détachés. Opaline se dirigea vers la porte et commença à crocheter tranquillement la serrure tout en continuant de ruminer :

-Je vais leur faire payer. Ils vont le regretter, on ne s'en prend pas à moi comme ça. Attends que je sais lequel m'a frappé je vais lui éclater la tête moi aussi ! Mais moi il ne se relèvera pas ce gros porc.
-Euh. C'est le vieux chauve avec une barbiche.


Opaline se retourna vers la provenance de la voix, une gamine d'à peine 14 ans et blonde. La jeune louve hocha la tête, puis sourit en entendant le cliquetis de la serrure. Elle se releva et ouvrit la porte avec qu'une seule idée en tête : se venger et récupérer ses armes. Même si elle avait encore quelques lames sur elle, la jeune femme ne repartirait pas tant qu'elle n'aurait repris le reste et tant qu'elle ne les aurait pas tous dépouillés.


by Moses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucyle Shinoda
Rescapé
Lun 23 Juil - 12:28
Lucyle Shinoda

Une équipe qui a du chien |• Opaline•|




En quelques minutes j'avais réussi à descendre les étages pour arriver aux escaliers qui permaittaient de rejoindre la pièce où Opaline pouvait se trouver. Car pendant que je descendais, j'avais fouillé un minimum pour voir si elle était cachée ou même si elle avait comencé à fouiller. J'avais également repéré où étaient tout ce qu'il y avait à dépouiller, c'était à un étage au dessus. Depuis ma position, j'entendais des voix masculines. Ils étaient plusieurs et ils étaient sûrement armés. En revanche, je n'arrive pas à savoir si Opaline est avec eux. Que faire ? Je ne sais toujours pas quel sera le signal pour que j'intervienne.

Maintenant que j'y pense… Il doit y avoir des cellules, ce qui parait logique puisqu'il semblerait que nous sommes dans un ancien poste de police. Et si Opaline s'était faite piégée ? Je veux dire… On aurait comencé le carnage depuis un moment non ? Il faut que je vérifie. Je descend donc les escaliers en bois mais la prenière marche trahis mon silence en grinçant. Est ce que les hommes ont compris qu'ils nétaient pas seuls ? Si c'est le cas, je vais devoir me préparer à attaquer, en espérant qu'Opaline sera là pour m'aider. Je n'arriverai pas à me débarrasser d'eux toute seule, il ne faut pas croire non plus que j'ai des super-pouvoirs.

J'entend ensuite des pas se diriger vers moi. Les voix étaient devenues muettes et alors que quelqu'un se rapprocher de moi, une porte s'ouvre ce qui arrête cette personne dans sa marche. J'entend un peu d'agitation de la part des hommes, certains ont l'air surpris et semblent tous se concentrer sur quelque chose. J'en profite pour continuer à descendre, tout en faisant attention à être la plus silencieuse posible, tapis dans l'ombre, et le tisonier en main et moi, prête à intervenir. Mon sabre lui est gentiment rangé dans un coin, là où est rangé toute la marchandise. Je jette un coup d'oeil et vois Opaline, à l'entrée d'une des cellules. Les hommes sont trop concentrés sur elle qu'il ne me voient pas.



Codage par Libella sur Graphiorum (modifié)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les banlieues :: Les rues et ruines-
Sauter vers: