AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Paris :: Le parc de Vincennes :: Le château de Vincennes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Rain
Nouvel arrivant
Jeu 5 Avr - 18:57
Rain
C'est une idée qui réveilla Sarah. Ce petit moment ou le cerveau tout occupé à trier les informations du jour et à les ranger dans les petites cases de sa mémoire lui souffla "tiens, j'ai une idée d'enfer, par contre ce serait mieux si t'étais réveillée d'abord!" Sauf que quand elle bascula du sommeil à la réalité, une grande question supplanta la bonne idée...

Mais qu'est-ce que je fous là moi?!

Depuis déjà deux ans, elle avait pris l'habitude de dormir dans des endroits bizarres et variés. Une conduite d'égouts, une branche d'arbre, un cockpit d'avion, pour ne citer que les plus étranges. Seulement là, elle ne reconnaissait pas l'endroit. Et elle était nue. Sans couteau à la main. Pire, sans ses chaussures, alors que même à la Cité (sans parler du dortoir des humanistes) elle ne les enlevait pas pour dormir, se contentant de sortir les pieds du lit.

Il lui fallu quelques secondes pour comprendre qu'elle était pas non plus toute seule dans le lit, et reconnaitre Zoey. A partir de là, le cerveau lui remit un peu en place les événements, lui rappelant gentiment que pour la première fois depuis le début de leur relation, elle s'était sentie assez en confiance avec son amante occasionnelle pour non seulement lui dire son vrai prénom, mais aussi s'assoupir "juste quelques minutes" qui s'étaient visiblement transformées en "toute la nuit". Et son cerveau logique de lui rappeler que c'était pas bon de faire confiance trop vite.

"Oh ta gueule..."

Ah, tient, elle avait pas que pensé cette réponse... Bon elle avait la voix enrouée de quelqu'un qui a dormi la bouche ouverte, et n'avait pas parlé fort, mais assez pour la réveiller complètement, et ptet même réveiller l'autre occupante du lit. Ah et au passage, le cerveau logique il continuait, bien réveillé, lui comme quoi c'était pas sur qu'elle aie le droit d'être là et pas dans le dortoir des invités, que la princesse allait s'inquiéter et au fait t'avait pas une idée? Ah si, mais pour ça elle allait attendre que l'autre soit réveillée, et pas la secouer c'est pas poli, et on peut prendre des pains si on le fait.

En attendant y avait dans son champs de vision des vêtements par terre. Innacceptable. Si elle les laissait là, son dos 'ornerait vite de nouvelle marques pas vrai?! Hors de question. Tout devait être ran-gé. Alors on sort doucement du lit, on remet ses vêtements et on plie les autres bien propre!


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zoey Bourne
Membre
Localisation : Peut-être un peu paumée, tiens..
Ven 6 Avr - 11:44
Zoey Bourne




Avec
Rain


La nuit porte conseil.

C’était une étrange suite de bruits inhabituels qui avaient plus ou moins tirés Zoey de son sommeil. Un bref éclat de voix non loin d’elle lui avait fait froncer les sourcils et quelques instants plus tard celui de la couette qui se tire, le lit qui tremble et grince un peu quand quelqu’un se lève. Tout ça avec le petit courant d’air frais et désagréable que le mouvement de couette avait provoqué. Zoey finit par ouvrir les yeux, se demandant ce qu’il se passait. Pas spécialement inquiétée ni en alerte, elle était au château de Vincennes, bastion des Humanistes, puis ses bribes de souvenirs d’avant de s’endormir lui permettaient sur le moment de se souvenir qu’elle ne s’était pas endormie seule.

Depuis quelques jours la bleue s’était un poil rapprochée de l’une des nouvelles têtes qui n’était même pas encore une membre du clan à part entière. Elle n’était même pas la véritable fautive, si tant était qu’il y en avait une.. Rain, ou plutôt Sarah, était arrivée avec une toute jeune fille qu’elle surnommait Princesse. C’était cette dernière qui, certainement sans savoir véritablement ce que ce qu’elle avait dit impliquerait, avait proposé un rapprochement entre les deux femmes. Ce n’était pas Zoey qui allait refuser. Et cette nuit là justement, elles avaient fini la nuit ensemble même si ça n’avait pas dû être le projet initial de son amante. Bon.

En ouvrant les yeux, donc, Zoey avait ensuite tourné la tête vers l’autre côté du lit pour voir Sarah dans l’ombre de la nuit, se rhabillant. Sans se redresser pour autant, Zoey laissa échapper un long bâillement silencieux et s’installa sur le côté, soutenant sa tête de sa main, coude posé sur le dur matelas sur lequel elle passait ses nuits. Elle observa un instant Rain d’un regard éteint avant de lui adresser la parole à mi-voix, cherchant à éviter de réveiller les gens des chambres autour de la sienne. D’une part parce que techniquement, Rain n’avait pas le droit d’être là, d’autre part parce que ça arrivait déjà assez souvent comme ça..

- Tu me joue les amantes en fuite, c’est ça ? Et t’as parlé non ? J’ai pas bien entendu.. dit-elle d’une voix amusée malgré son léger enrouement, C’est pas comme si mon mari allait rentrer hein.. Qu’est-ce qu’il t’arrive ma biche ? finit par demander Zoey.

Puis ce n’était pas comme s’il y avait une heure à laquelle il fallait forcément se réveiller, encore moins pour Zoey qui n’était pas la plus importante membre du clan. Elle jouissait d’une certaine paix en ce qui concernait son sommeil. Elle appuyait son regard sur sa compagne d’un soir en attendant de voir ce qu’elle avait à dire pour sa défense.

Codage par Libella sur Graphiorum



Past Life


She's never coming back.
D'you know what it's like to live with that ?
No one knows what it's like.
The only one who knew me, gone..
I know what you want and I can give it to you..
I am so tired.
...
Have you ever seen God ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rain
Nouvel arrivant
Sam 7 Avr - 21:47
Rain
La culotte et les chaussures sont enfilées en un tour de main. Le sweat également surtout qu'il ne fait pas chaud et que ça titille ses cicatrices. Le plus important. Le vêtement qu'elle ramasse ensuite n'est pas à elle, mais ça ne l'empêche pas de le replier proprement avec des gestes précis et rapides. La voix de Zoey la fait sursauter, et se rencogner par réflexe, dans l'attente d'un coup... Qui ne vient pas bien sur. La partie de son cerveau qui parle souvent avec la voix de Bloody lui demande combien de temps encore elle continuera de se penser là bas. Le "ma biche" l'aide un peu à se décrisper, et à poser le vêtement proprement plié au bout du lit.

"Pardon de t'avoir réveillée. Je croyais rêver..."

Comme l'autiste dont elle porte le surnom, l'adolescente ne regarde pas son aînée dans les yeux, elle esquive même encore plus que d'habitude son regard, se réfugiant derrière le pliage d'un pantalon qui ne lui appartient pas, et qu'elle pose par dessus le vêtement précédent. Celui qu'elle ramasse ensuite lui appartient, mais elle ne le remet pas de suite. Elle a bien compris que Zoey ne voulait pas qu'elle parte et en même temps...

"J'ai pas le droit d'être là..."

A la voix de Bloody, elle répond mentalement qu'elle sait très bien qu'elle ne sera pas battue pour ça. Seulement, elle ne voudrait pas se retrouver à la porte avec la Princesse, maintenant que cette dernière est en sécurité. Parce que ce sont les derniers ordres, et qu'elle s'y raccroche, comme une enfant, à cette idée que si elle réussit, tout rentrera dans l'ordre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zoey Bourne
Membre
Localisation : Peut-être un peu paumée, tiens..
Lun 9 Avr - 2:30
Zoey Bourne




Avec
Rain


La nuit porte conseil.

L’espace d’une seconde, alors qu’elle émergeait tranquillement Zoey pensa être encore en pleine rêverie. Sarah était-elle vraiment en train de plier son haut à elle, là ? C’était comme si d’un seul coup son plan cul s’était changé en femme de chambre, c’était à la fois sympa et bizarre, mais bon. En tout cas, Sarah avait bien eu peur d’entendre la voix de son amante Humaniste pour le coup, cette dernière n’était pas au courant de ce qu’elle avait vécue avant d’en arriver là, toujours était-il que ça semblait aussi s’être apaisé assez vite. Rain avait posé le haut de Zoey sur le bout du lit et avait répondu. Zoey avait longuement baillée en se remettant en position assise sur son lit, posant le menton sur ses genoux repliés, enroulant ses jambes avec ses bras. Elle était toujours entièrement nue, elle. Rain s’attaquait alors au pliage de son short.

Son regard était étrangement fuyant. Elle venait de faire un cauchemar ? Zoey se le demandait sérieusement, si ça se trouve elle était en transe, en pleine crise de somnambulisme un truc du genre.. Mais en fin de compte, non. Sarah avait visiblement peur de se faire gronder pour sa présence ici dans la chambre de Zoey. Compréhensible mais l’invitée en faisait vraiment trop. Les Humanistes n’étaient pas des sauvages, s’ils apprenaient que c’était Zoey qui l’avait bel et bien invitée.. Ils passeraient l’éponge assez vite, mais le fait qu’elle éprouve un peu de remords était une bonne chose dans le fond. Mieux valait ça qu’une totale absence de respect envers les règles établies.

- Eh ! Mais c’est moi qui t’aie invitée ! lui rappela la bleue en parlant un peu plus fort que précédemment, Attend un p’tit peu laisse moi choper ça..

Elle se pencha en avant sur le lit, tendant le bras au maximum pour attraper le haut que Rain lui avait si gentiment plié et l’enfila rapidement avant de se lever. Assez long, comme c’était ce qu’elle portait en guise de pyjama, le haut descendait jusqu’au mi-cuisses et cachait tout ce qu’il y avait à cacher, ça faisait plus sérieux pour parler. Debout, elle réduisit la distance entre elle et sa jeune amante pour se coller à elle avec une certaine tendresse et la câliner.

- Allez détend toi un peu ma belle, personne viendra nous taper sur les doigts, promis ! Viens, assied toi donc au lieu de jouer la femme de ménage.. alors qu’elle entraînait doucement Rain sur le lit qu’elle avait quitter pour la faire s'asseoir, elle sentait une grande tension chez elle, tension qu’elle cherchait à apaiser du mieux qu’elle pouvait, Alors, dis moi.. T’as fais un mauvais rêve ? Tu stresse pour la petite blondinette ? T’en fais pas ici vous craignez vraiment rien du tout !

La rassurer comme elle pouvait, aussi. Zoey caressait doucement le dos de Rain alors qu’elle était assise à ses côtés en attendant d’y voir plus clair avec la réponse de son interlocutrice.


Codage par Libella sur Graphiorum



Past Life


She's never coming back.
D'you know what it's like to live with that ?
No one knows what it's like.
The only one who knew me, gone..
I know what you want and I can give it to you..
I am so tired.
...
Have you ever seen God ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rain
Nouvel arrivant
Lun 9 Avr - 20:59
Rain
L'éclat de voix pousse instinctivement Sarah à baisser la tête, avant qu'elle ne transforme le mouvement en un haussement d'épaules. La voix de Bloody dans sa tête se fait plus forte, ses repères spatiaux temporels s'améliorent. Elle n'est effectivement plus là bas. Et non, elle ne croit pas que beaucoup des humanistes auraient "les couilles" de la frapper, comme le fait remarquer la partie de son cerveau qui parle avec la voix (et la politesse) de Bloody. L'approche de Zoey n'a pas le temps de l'inquiéter que l'autre lui prodigue une étreinte douce et rassurante, en l'entraînant sur le lit.

Assise aux côté de son amante, elle profite juste des caresses, se laissant caresser le dos, et sentant ses épaules se dénouer doucement. La pauvre. D'habitude, c'est Lou qui gère ces moments de désarroi au réveil. Ou elle toute seule. Mais c'est pas pour rien qu'à chaque fois l'adolescente s'esquivait après une séance de "câlins de grands" (dixit Lou), prenant la princesse comme prétexte pour refuser l'invitation à dormir.

Un mauvais rêve? Non, même pas. D'ailleurs ça lui rappelle cette idée... Pas vraiment le temps de se pencher dessus, Zoey continue de parler en un torrent de mots. L'idée qu'elles ne craignent rien la fait rire jaune. Un rire bref et cynique. Parce qu'à la Cité non plus elles ne risquaient rien. En tout cas jusqu'à une trahison interne. Bref, ne pas se laisser aller à ça. Pensées heureuses. Ou au moins utiles!

D'un baiser doux, elle fait taire l'adulte, avant de lui sourire. Elle ne la regarde toujours pas dans les yeux, mais elle est revenue plutôt à la normale, celle que connait Zoey en tout cas. Et puis cette idée, c'était quoi? Ptet qu'avec des mots...

"Pas de cauchemar. J'crois que j'avais une idée en dormant, et ça m'a réveillé, et ensuite... Ça m'a perturbé."

Mensonge. Mais bon, elle va pas non plus avouer qu'elle est psychologiquement instable, ça se fait pas! Surtout chez des gens qui se défient déjà d'elle, ils risqueraient de craindre... De craindre quoi d'ailleurs, elle sait pas trop, mais c'est pas comme si les adultes étaient logiques. Revenir sur son idée...

"J'ai oublié ce que c'était... pour améliorer..."

En même temps elle réfléchissait pour retrouver son idée...

"Faudrait partir plusieurs jours... Vers les zones pas trop détruites..."

Mais après ça, c'était quoi?!

[La relève est arrivée donc réponse au prochain épisode ♥️]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zoey Bourne
Membre
Localisation : Peut-être un peu paumée, tiens..
Jeu 19 Avr - 0:22
Zoey Bourne




Avec
Rain


La nuit porte conseil.

Au moins le baiser de Rain rassurait Zoey, elle pouvait tout aussi bien le cacher mais elle n’avait pas l’air trop stressée à cause du fait qu’elle n’était techniquement pas là où elle devait être. Non, autre chose semblait lui tourmenter l’esprit, assez pour la faire plier du linge à la chaîne. Elle n’est toujours pas sortie de cette drôle de passe mais semble tout de même se sentir mieux. Juste assez pour que Zoey se sente satisfaite de s’être réveillée à temps pour y assister.

La réponse de Sarah se veut courte, elle reste vague. Zoey ne comprend pas tout à fait, son interlocutrice n’a même pas l’air de le comprendre elle-même. Après tout il fait encore nuit noire et les neurones ne doivent pas toutes êtres connectées entre elles à cette heure. Toujours était-il que Rain avait parlé d’idée, et ça avait suffit à intriguer la bleue. Il lui en fallait peu, certes, mais bon. Elle était souriante à cause du petit baiser échangé, pour ça aussi il ne lui en fallait pas beaucoup. Rain essaya de se remémorer les choses, un effort de mémoire qui lui semblait difficile et laborieux. Elle parlait d’amélioration, mais de quoi donc ?

Puis enfin, partir. Plusieurs jours. La bleue écarquilla ses yeux fatigués à l’audition de cette information, la dernière en date. C’était tout à fait son genre de mission, ça. Rester quelques jours dans la capitale ou ses environs, ça lui permettait de faire un peu le vide, de se retrouver. Les Humanistes n’avaient pas vraiment de règles chiantes à respecter mais dehors, Zoey était certaine de n’avoir aucune contrainte. Même si elle se retrouvait avec Rain, et éventuellement sa petite Princesse, ce serait la même chose. Pas de contraintes, pas trop, du moins. Cela avait suffit à éveiller d’autant plus la curiosité de la jeune femme. Sans que son sourire ne la quitte.

- Heeeey ! Tu m’intrigues ma belle. C’est quoi l’histoire au juste ? L’affaire, là. J’veux tout savoir maintenant tu pourras pas y échapper ! Moi si c’est pour sortir deux trois jours, voire plus, je suis carrément chaude sa mère. Plus que cette nuit, ouais ouais j’te jure.

Elle se tut quelques instants, ricanant doucement, essayant de retrouver son calme pour ne pas parler trop fort, ne pas déranger les voisins. Elle s’éclaircit tranquillement la voix, encore légèrement  enrouée par sa courte nuit.

- Tu m’a parlée d’améliorer. Tu veux améliorer quoi ? Eh.. Tu peux te détendre un peu aussi, tu l’sais, hein ? ‘Vec moi en tout cas faut pas hésiter. En plus t'as pas fais de cauchemar, lâche moi un p'tit sourire alors !

Elle s’était penchée vers Rain et avait essayé de relever son menton du bout de ses doigts pour faire croiser leurs regards. Zoey avait un peu de mal à parler à quelqu’un qui ne la regardait pas en face, surtout qu’elle avait juste l’air à l’ouest et pas vraiment elle-même. La bleue accentua son sourire en croisant le regard de Rain.


Codage par Libella sur Graphiorum



Past Life


She's never coming back.
D'you know what it's like to live with that ?
No one knows what it's like.
The only one who knew me, gone..
I know what you want and I can give it to you..
I am so tired.
...
Have you ever seen God ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rain
Nouvel arrivant
Sam 21 Avr - 8:58
Rain
Un gloussement lui échappe, et elle regarde brièvement la jeune femme s'exciter à l'idée d'une sortie hors des murs, un sourire amusé aux lèvres. Ca fait partie de ce qu'elle aime chez elle. Elle ne se laisse pas effrayer, elle avance. Et elle trouve a en être heureuse. Une joie presque communicative, une énergie qui pousse à avancer. il en faut, dans ce monde.

Améliorer quoi, là est la question. Elle replonge son regard sur ses genoux, pour essayer de se souvenir, ses doigts bougeant doucement comme elle essaie de démêler ses pensées. Le crochetage de menton la surprend un peu et elle reprend le fil sur le "tu pourrais me faire un sourire quand même". Combien de fois les garçons lui ont fait le même coup? "Ne baisse pas les yeux gamine" de Butterfly, ou le "regarde moi et dis moi comment tu te sens" de Green. Elle répond de la même manière qu'elle le faisait avec la jeune fille. Elle lève légèrement les yeux au ciel, puis amplifie le mouvement pour bien le faire comprendre à son amante, avant de la regarder et de sourire.

"Ca va. Vraiment. Mais si tu ne me laisse pas réfléchir, je ne risque pas de trouver où faut aller avant que le sol..."

"leil ne se lève" reste dans sa gorge. Ok, ça y est elle a fait le lien.

"Les panneaux. Les panneaux solaire électriques. On en a un je crois mais c'est pas grand chose. Si on part assez loin, à ptet une semaine, on peut en trouver en banlieue, dans les ZI des petites villes. Des qui n'ont pas du être touchés par les bombardements. Selon ce qu'on trouve, ça peut vouloir dire frigos et eau chaude, ou alors barrière électriques ou même télécommunication... Ca vaut pas le coup, ça?"

Les mots sortent comme un torrent comme si elle avait peur d'être interrompue, comme si ils avaient été trop longtemps retenu par l'engluentissement de son esprit. Elle a quitté le regard de Zoey, revenue sur ses doigts qui comptent listent et calculent déjà les trucs qu'il faudrait pour une telle expédition. Elle ne revient vers son amante qu'à sa dernière phrase, un peu craintive de sa réaction. Est-ce que c'est une bonne idée? Elle sait qu'ici, les règles sont différentes. Et puis elle se mélange un peu aussi, mais bon, c'est pas sa faute si elle sait pas ce qu'est un relais de communication, où même qu'on dit "photovoltaïque"...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le parc de Vincennes :: Le château de Vincennes-
Sauter vers: