AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Les survivants :: Leurs identités Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Abel
Nouvel arrivant
Lun 2 Avr - 14:40
Abel

Âge : 27 ans
Groupe : La meute
Nationalité/origines : Française
Immunisé : oui
Situation conjugale : Célibatard !
Situation familiale : Sans famille.
Place dans le clan/tâche : Un loup qui a les dents longues. Solitaire.
Arme : Un démonte pneu, un poing américain ou même rien. L’arme c’est lui.

Carnation : Clair
Taille : 1m87
Corpulence : Athlétique
Cheveux : Mi-long. Sombre
Yeux : Bleu clair.
Style vestimentaire : Sobre. Un long manteau noir, un pantalon treillis aux teintes sombres avec de nombreuses poches. De larges boots montantes.
Signe distinctif : Quelques cicatrices sillonnent son corps ainsi que des impacts de balle. Il n’est pas rare de le voir avec un bouquin.

ft. Création Pinterest
Abel
Abel est né un jour d'Avril 2022. Ses souvenirs ne sont plus ou presque et pour ce qu'il en a préservé, cela ressemble plus à un rêve. Une chimère qu'il ne croit qu'à moitié et qui reste prisonnier d'une porte qu'il se refuse d'ouvrir.

Son inconscient le poussant à fuir cette réalité, il s'accommode alors bien plus facilement de la vie telle qu'il la mène aujourd’hui. Ce monde en ruine, c'est finalement tout ce qu'il a toujours connu. Cette survie, cette bataille continuellement pour un lendemain, c’est cela son quotidien. Sans regrets, sans attaches, sans principes… Son idéal il le façonne par sa volonté implacable, ce qu’il désire il le prend. Les conséquences et le reste, il laisse ça aux autres.

Abel s’épanouie dans la violence, qu’elle soit physique ou psychologique, constamment il cherche le rapport de force. A chaque instant il jauge et juge. Il observe et retiens. Il apprend afin de frapper là où ça fait mal. Déstabiliser est le maitre mot.

Tirer un avantage de chaque être, de chaque situation c’est là son mode de vie. Comme une tempête qui ne faiblirait jamais, égoïste et affamé, curieux et excentrique… Parfois calme, mais rarement sage, il est un concentré de tout ce que l’on peut détester. Toutefois, l’homme ne ment jamais. Il préfère de loin la vérité qui elle est bien plus drôle finalement. Adepte de l’humour noir, il aime agacer, torturer l’esprit, pousser ses opposants dans leurs derniers retranchements.

Vagabonder et n’obéir qu’à ses envies tout en vivant sans inhibition aucune, c’est là le portrait que l’on peut faire de lui. Cependant, peut être que quelque part, au-delà de la tanière du loup, loin derrière la nuit… Oui, peut être qu’il subsiste un rien de ce Nathan qui vivait autrefois pour protéger et servir et non pas dévorer pour mieux se servir comme Abel aime à le faire désormais.


.

Intro

Lentement il passe en revue les différents objets dans ce qui autrefois était une cuisine. Seul dans cette tour abandonnée et en ruine, il rode. A la recherche de quelque chose ou de quelqu’un. De lui-même répondrait-il en cet instant si on le lui demandait. Son regard se perd sur la planche à découper, sur l’évier qui n’est plus ou bien encore sur son reflet partiellement voilé par cette vitre crasseuse et brisée tenant à peine sur ce qui jadis, était une armoire.

Fatigué par son périple, il traine sa carcasse difficilement jusqu’au sofa du petit salon. Quelques rayons entrent par un volet dérobé et jouent à cache-cache avec son ombre. Son pied bute sur un jouet en forme de piano et ce n’est qu’ensuite qu’il sombre sur le large canapé. Affalé, le regard vide, ses pensés errent entre cet endroit devenu sordide et son passé. Entre ce présent qui n’est plus et ses souvenirs envolés qu’il peine à rassembler.

Memento#1 | Février 2018 | Baptême du feu

Ils sont plusieurs et les coups fusent. Sa garde haute peine à contenir des poings hargneux qui percutent son corps endurci par le temps et l’effort. La lampe pendue à un file éclaire difficilement cette pièce pourtant exiguë. Prostré contre un mur, dernier rempart à sa chute il maudit et mord du regard ses opposants du jour. Son visage tuméfié est perlé de sa sueur qui coule sur son faciès en même temps que son sang.
- Bienvenue au GIPN… Nathan !

Memento#2 | Septembre 2008 | Quand je serai grand

Il court à toute vitesse. Chacun de ses petits pas le rapproche un peu plus de son but. Plutôt chétif pour son âge, il n’en est pas moins rapide et plein de vie. Un fragment d’innocence sur ce sentier de terre. A l’horizon il voit le soleil décliner. La nuit chasse le jour et bientôt les étoiles recouvriront le toit du monde. Il redouble d’intensité, à tout prix il souhaite la rejoindre.

Il dévie sa course et bifurque à la lisière de la forêt. Il sourit lorsqu’il voit son abri perché au sommet de cet arbre imposant. Il grimpe et y arrive finalement dans cette cabane de fortune où l’attend son amie, son premier béguin. En sa compagnie il se sent bien. Ils se comprennent et s’apprécient. Son cœur se serre parfois quand il la regarde sans encore savoir pourquoi.
- Et alors Nathan tu réponds oui ? Tu feras quoi toi quand tu seras grand ?
- Moi ? Moi je serai libre.
Memento#3 | Septembre 2020 | Entre chien et loup


Entre chien et loup. Entre ici et ailleurs. Entre le bien et le mal. Son groupe parcourait la France entière pour diverses missions. Protection de personnes importantes, perquisition de cache lié au terrorisme, prise d’otage… Autant d’objectifs multiples et de challenge pour lui. Il vivait à tombeaux ouvert, la vie battait son plein au rythme de son cœur qui tambourinait à rompre sa poitrine. Que ce soit quelques instants avant d’enfoncer cette porte et de faire face à l’enfer qui s’y terre. Ou bien encore devant l’autel en compagnie de son amour d’enfance devenu enfin sa femme.
Une vie de rêve ponctué par un jour heureux, un jour de plus.
- Nathan, je suis enceinte !


Memento#4 | Avril 2022 | Le début de la fin

Le monde est devenu fou. Partout dans les rues de Paris le peuple s’agite et gronde tout en dévastant les devantures qui pullulent sur le long des rues. La moindre information embrase la plèbe amassée en plein Paris. L’épidémie est là. Pareil à un ennemi invisible et pourtant constant. Ça pourrait être lui ou elle plus loin qui s’approche. L’infection gagne du terrain alors que Nathan lui avance toujours en se frayant un chemin. Son enfant contre lui, la main de sa femme qu’il tire sans cesse en avant… Il crie, il crie et pousse les uns et les autres pour quitter la foule devenue incontrôlable.

Il entend les cris de son fils, il revoit les cheveux de sa belle et soudain… Soudain plus rien. Le soleil s’est dérobé un instant sous les ailes des bombardiers qui inondent le ciel. La mort, la mort jaillit des bombes innombrables qui entrouvrent Paris. Les flammes dévorent le monde qui l’entoure. Ses yeux croisent ceux de son fils qu’il appelle une dernière fois.
- Abel…

Memento#5 | Janvier 2025 | Il était une fois…


… Un monde qui n’est plus. Celui qu’il partageait avec sa femme et son fils. Comme nombre de survivants il a perdu des êtres chères. Toutefois, ce n’est pas se souvenir d’eux qui le rend triste. Non, c’est justement de ne pas pouvoir. Comme des grains de sables qui s’éparpillent entre les mains, ses souvenirs lui échappent un peu plus chaque jour.  Sa mémoire n’est plus qu’un labyrinthe truffé non plus de ses moments de vie, mais d’une fine toile qui ne tient plus qu’à quelques fragments de son passé.

La déflagration qui avait soufflé la vie des siens ne l’avait pas épargné. Une plaie béante s’était dessinée à l’arrière de son crâne. La commotion qui s’en est suivi ne l’avait pas tué, mais elle lui coutait plus que la vie aujourd’hui.
Seul lui reste avec persistance un mot, un nom. Non pas le sien, mais celui de son enfant.

Abel… Comme un hommage, comme une dernière volonté c’est le prénom de son fils qu’il porte à présent. Nathan, l’homme qui avait juré de protéger sa nation est mort un jour d’avril 2022. L’homme qui l’a remplacé n’a plus rien à voir avec ce dernier, ni même avec l’enfant innocent qui gisait sur le sol ensanglanté. Ce monde barbare venait d’engendrer un être singulier. Une âme qui n’a plus de souvenirs ou presque de ce qu’était la société, tout ce qu’il a toujours connu n’est ni plus ni moins qu’une terre dévastée, vestige d’une civilisation peut être vouée à s’éteindre.



Pseudonyme : Saga
Âge : Comme mon perso!
Blabla : Ewai!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel
Nouvel arrivant
Ven 13 Avr - 22:33
Abel
Bonsoir par ici! Je rôde, mais je n'oublie pas ma fiche pour autant!
Je termine dans le weekend je l'espère et merci à tous pour l'accueil :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel
Nouvel arrivant
Jeu 19 Avr - 20:44
Abel
Bonsoir! Ma fiche est à présent terminée. Bonne lecture et merci d'être passé par là :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aimie Evans
Admin
Ven 20 Avr - 15:20
Aimie Evans

Validée

Bienvenue !

Bon, tout me semble cohérent et correct. Du coup, je te valide et je te rajoute ta couleur bleue foncée.

Maintenant que tu es validé, tu peux regarder la zone des demandes de RP pour trouver un partenaire de RP.

Bon jeu à toi !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Les survivants :: Leurs identités-
Sauter vers: