AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Les rues et les ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deux forces opposées [Eve & Stephane]

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Les rues et les ruines
avatar
Eve Snyder
Admin
Ven 23 Mar - 0:58
Eve Snyder



Quand ça te tombe dessus...
Eve et Stephane

Juste nettoyer un peu les rues dans un secteur précis, voilà la mission d'Eve aujourd'hui. Elle était contente qu'on lui confiait enfin des choses à faire, sa longue période d'intégration et de surveillance, lui avait sérieusement mise sur les nerfs. Mais heureusement pour elle, maintenant tout ça, c'était fini ! Maintenant qu'elle avait fait ses preuves dans une grosse mission, entre deux on la laissait sortir et on lui confiait quelques choses à faire. Comme faire le ménage quand trop d'infectés se ramenaient dans le coin.

La jeune femme avait passé plusieurs heures à se battre contre quelques infectés, elle venait de finir de nettoyer une ruelle. Eve s'appuya contre le mur essoufflée, mais... bon sang ! Qu'est-ce qu'elle pouvait se sentir vivante ! C'était tellement agréable comme sensation et la fatigue ne gâchait pas ce moment. Le regard d'Eve se posa sur la rue principale, qui était bien trop dangereuse pour qu'elle tente sa chance en rentrant simplement dans le lard. Puis elle n'avait pas envie de se mettre sur un toit et les tuer avec ses flèches, ça en gaspillerait trop.

Alors qu'elle réfléchissait au meilleur moyen de nettoyer ça, l'un d'eux s'avança dans une allure rapide... bien trop rapide pour être un vieux infecté... et se figea au coin de la ruelle. Il se mit à humer l'air, Eve s'éloigna de quelques pas se rapprochant de la porte d'un vieux bâtiment. Puis brusquement il tourna la tête vers elle, l'air enragé et en l'apercevant, il s'élança pour se jeter sur elle.

Eve ouvrit la porte d'un coup d'épaule et rentra en courant dans le bâtiment. Alors qu'elle fit quelques pas rapide, elle se figea le vieux sol en bois craquant et tremblant sous ses pieds. Ce n'était pas bon signe... La jeune femme regarda rapidement autour d'elle pour essayer de trouver une issue à atteindre rapidement, mais à peine eut-elle le temps de réfléchir, que l'infecté rentra et se jeta sur elle, la faisant tomber au sol.

Ni une, ni deux, le sol céda sous eux et ils eurent le droit à une belle chute. La jeune femme aurait pu se relever après cette chute, si un énorme pilier en bois n'était pas tombé sur sa jambe. Elle poussa un cri de douleur et regarda autour d'elle paniquée, ainsi qu'un peu sonnée par le choc. L'infecté était tombé plus loin et il était empalé au niveau du ventre toujours vivant, il se débattait en grognant furieusement et regardant Eve avec avidité. La jeune femme essaya de soulever le pilier mais il était trop lourd et ça la faisait souffrir le martyr. La peur l'assaillit alors... elle ne voulait pas rester coincée là. Elle marmonna alors :

-Oh non putain ! Pas ça... Je ne veux pas crever comme ça !


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stephane Wilfox
Nouvel arrivant
Localisation : Centre de recherche
Ven 23 Mar - 4:34
Stephane Wilfox





Tout se passais miraculeusement bien aujourd'hui, peut-être même un peu trop. Pour commencer, j'ai appris que j'étais de repos, j'en ai donc profité pour aller faire un tour à l'extérieur. Au départ, je ne savais pas vraiment où aller, j'avais pensé à la citadelle.... Mais l'envie de boire n'était guère présente.

Au bout de plusieurs minutes de marche, je me suis retrouvé en plein milieu des ruines. Le sermon de mes supérieurs me vint en tête à ce moment-là, comme quoi les ruines étaient trop dangereuse pour s'y aventurer seul. J'ai lâché un bref soupir avant de commencer à m'y aventurer, ayant pris ma hache en main par précautions. 

Quelques mètres plus loin, se trouvaient une petite horde d'infecter, il devait être trois ou quatre. À cet instant, je n'avais qu'une seule envie, leur foncé dans le lard. Tenant ma hache à deux mains, je m'apprêtais à leur rentré dedans, mais... Un bruit attira mon attention. C'était un bruit sourd, comme lorsque un poids percute le béton, il provenait du bâtiment se trouvant à ma droite.

Par curiosité je me suis rapproché, pensant que cela n'était qu'une fondation rongée par le temps qui venait de céder. Je compris rapidement que je m'étais trompé lorsque j'entendis quelqu'un.

-Oh non putain ! Pas ça... Je ne veux pas crever comme ça ! 

Je me suis précipité en directions de la voix, entrant à ce moment-là dans le bâtiment. Le plancher craquait à chacun de mes pas, et un épais nuage de poussière flottait dans l'air. Peu à peu, je pus apercevoir un troue immense face à moi, je m'y suis approché doucement afin de ne pas tomber et j'ai regardé le fond. J'y ai vu une jeune femme, la jambe coincé sous une poutre en bois.

- J'arrive ! Ne bougez pas, je descends vous aider.

Quel idiot je peu être, je lui dis de ne pas bouger alors qu'elle en est incapable..... Bref... J'ai rapidement cherché un moyen de descendre. Une porte en bois, assez imposante se trouvais de mon côté, j'ai supposé qu'elle emmenait dans la cave du bâtiment. J'ai tenté de l'ouvrir.... En vint.... J'ai alors commencé à lui porter plusieurs coups de hache afin de briser le verrou. Une fois la porte ouverte, je me suis rendu à l'étage inférieure, voyant la jeune femme... Et également un infecté, embroché par une barre en fer qui lui traversais l'estomac.

- oh merde... 

Je me suis dirigé en premier vers l'infecter, avant de lui asséner plusieurs coups à la tête. Le dernier coup de hache porté vint percuter le sol, faisant retentir un écho métallique au sein de la pièce. Je me suis alors retourné vers la demoiselle, la regardant avec mon visage recouvert de sang...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Snyder
Admin
Ven 23 Mar - 16:43
Eve Snyder



Qu'est-ce que ?!
Eve & Stephane

Eve se débattait avec le gros pilier pour se dégager, mais plus elle bougeait, plus elle souffrait le martyr. La jeune femme regardait en panique l'infecté qui se déchirait de plus en plus pour se dégager... ce truc était près à s'arracher la moitié du ventre pour essayer de la bouffer. Eve prit son couteau de chasse prête à se défendre s'il parvenait à se dégager.

Soudain, la jeune femme se figea. A l'étage des bruits de pas. Infectés ? ou quelqu'un de bien vivant ? Son coeur battait à la chamade. Puis d'un coup la tête d'un homme fit son apparition, lui disant qu'il arrivait et qu'elle ne devait pas bouger. Eve ne put s'empêcher de marmonne avec un certain sarcasme :

-Mais bien sûr ! C'est vrai que j'ai l'air en état de me lever pour faire un footing !

C'était plus fort qu'elle, même si cette personne pouvait potentiellement l'aider, elle ne put s'empêcher de lui faire une réflexion. La jeune femme ne put s'empêcher de soupirer de soulagement en le voyant arriver près d'elle. Eve le regarda se diriger vers l'infecté et l'achever, elle afficha une moue boudeuse en grommelant :

-Merde... j'aurai bien aimé le buter moi-même...

Après tout c'était la faute à cette saloperie si elle était bloquée là ainsi. La jeune femme regarda l'homme sans rien dire, se demandant si elle pouvait avoir vraiment son aide ou si... s'il allait tenter de l'attaquer pour lui prendre ses affaires... si c'est le cas, elle préférait le buter et rester coincé ici. Mais vu son air, il ne devait pas être comme ça.

Eve soupira et regarda sa jambe, le poids du pilier lui faisait aussi de plus en plus mal et ce même si elle restait immobile. Elle regarda l'homme et savait ce qu'elle avait à faire. La jeune femme ravala sa fierté et lui demanda alors son aide, même si elle détestait ça :

-Bon ! Maintenant que t'as fini de t'amuser avec ce truc... est-ce que je peux avoir un peu d'aide ? Je suis coincée...


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stephane Wilfox
Nouvel arrivant
Localisation : Centre de recherche
Lun 26 Mar - 12:19
Stephane Wilfox





-Merde... J'aurais bien aimé le buter moi-même...

J'ai ri intérieurement.... J'avais l'impression de m'entendre.... Bref.... Après avoir tué l'infecter, j'ai regardé autour de moi afin de voir ce que contenait la pièce. Il y avait un vieux établi, ainsi qu'une malle en bois abîmé par le temps. Je me demandais ce qu'elle pouvait contenir.....

-Bon ! Maintenant que t'as fini de t'amuser avec ce truc... Est-ce que je peux avoir un peu d'aide ? Je suis coincée...

-Oui... Je ne comptais pas vous laisser ainsi de toute manière...

Je me suis dirigé vers la jeune femme, en me plaçant devant la poutre. Je me suis placé à califourchon au-dessus de cette dernière, avant de l'attraper avec mes mains de chaque côté. J'ai pris une grande inspiration avant de la soulever, non sans difficulté. Une fois la poutre suffisamment levée, la jeune femme retira immédiatement son pied, j'ai lâché la poutre directement après avant de m'asseoir à côté de la femme.

- Laisser moi regardé... Vous pouvez bouger le pied ?.... Il faudra probablement que je vous fasse un bandage et une attelle..


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Snyder
Admin
Mer 28 Mar - 1:57
Eve Snyder



Légèrement impressionnée !
Eve et Stephane

Eve poussa un soupir de soulagement quand il confirma qu'il avait prévu de l'aider depuis le début. Pour une fois, la jeune femme n'eut même pas envie de faire du sarcasme avec cet inconnu qui comme ça semblait bien trop gentil et naïf. Comme quoi, tout était possible dans la vie ! Elle se redressa un peu, motivée d'être enfin délivrée de ce foutu piège.

L'homme s'installa alors à califourchon sur la poutre et elle ne put s'empêcher de le regarder avec surprise. Pas de levier improvisé ou autre ? Eve se redresse un peu plus, prête à dégager sa jambe au moindre centimètre levé. Elle le fixait silencieuse, sourcil froncée et particulièrement curieuse de voir comment il allait faire. Puis après un sacré effort, la poutre bougea enfin et se souleva un peu. Rapidement, elle dégagea sa jambe en étouffant un cri de souffrance.

Eve n'eut pas le temps de s'écarter de la poutre d'elle même, l'inconnu vint l'aider à s'installer pendant qu'elle se tenait la jambe en serrant les dents. Il lui posa quelques questions sur son état... Quand elle essaya de bouger son pied, la jeune femme émit un son plaintif en répondant à l'homme :

-J'y arrive mais ça fait un mal de chien ! Aïe ! Putain de bordel de... aïe !

Eve venait d'essayer de se relever, n'était pas fan de l'idée qu'un inconnu veuille s'occuper d'elle. Mais c'était un échec cuisant. Elle décida donc de le laisser faire, mais elle lui lança un regard froid en le mettant en garde :

-D'accord, tu peux m'aider, je t'autorise qu'à enlever ma botte... mais je te préviens ! Au moindre geste déplacé je te bute ! Ok ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stephane Wilfox
Nouvel arrivant
Localisation : Centre de recherche
Mer 28 Mar - 10:45
Stephane Wilfox




La jeune femme tenta de se relever, mais en vint, elle me regarda froidement avant de me dire.

-D'accord, tu peux m'aider, je t'autorise qu'à enlever ma botte... Mais je te préviens ! Au moindre geste déplacé, je te bute ! Ok ?

-Marché conclu, et sache que je ne suis pas du genre à profiter des personne en sale état...

J'ai commencé à retiré délicatement la botte, mais malgré ça, ce ne fut pas sans douleur pour la jeune femme. Une fois le pied à nue, j'ai pu observer un enflement important.... J'ai vu qu'elle pouvait le poser au sol, donc il n'était certainement pas cassé.

-Je vais regarder si je ne trouve pas de quoi faire un bandage et une attelle dans tout se débarra.

En me levant, je me suis directement mis à chercher ce dont j'avais besoin. Il me fallait du tissue, des morceaux de bois et de quoi les maintenir. Pour le bois, je n'avais pas vraiment besoin de chercher.... Ce n'est pas comme-ci les débris du plancher recouvrais le sol.

J'ai regardé sur l'établi, mais.... Mise à part quelque débris métallique, il n'y avait rien d'autre. Je me suis alors tourné vers la malle qui m'intriguait, elle était scellée par un cadenas. J'ai pris ma hache en main, et j'ai commencé à tapé à plusieurs reprise le bois au-dessus du verrou, avant que ce dernier ne tombe sur le sol. En ouvrant la malle, j'ai regardé ce qu'elle contenait. On pouvait y trouver divers bouquins.... Une vieille paire de mocassin... Et du ruban adhésif toilé, que je pris.

Il ne me manquait plus que le tissu, mais impossible de mètre la main dessus dans cette pièce.... J'ai alors eu une idée, même si je pressentais le fait que cela n'allais pas plaire à la jeune femme. Je suis retourné à ses côtés en déposant tige et ruban, avant de dire.

- Il ne me manque plus que le tissu, alors n'ayez crainte de ce que je vais faire... Ne tentez pas de me buter.

Je me suis relevé, avant de commencer à retiré ma veste.... Puis mon pull.... Avant de finir torse nue en retirant mon t-shirt. On pouvait distinguer diverses marques et cicatrice un peu partout sur mon torse, et je n'étais pas vraiment fan à l'idée de les exhiber. J'ai commencé à déchiré mon t-shirt de sorte à en faire une bande de tissue suffisamment longue pour bander le pied de la femme. Par la suite, j'ai remis mon pull et ma veste, avant de m'agenouiller face à la demoiselle.

-Bon... Ça risque de piquer un peu, mais vous devriez pouvoir marcher par la suite. Vous me faites confiance ou je vous laisse faire ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Snyder
Admin
Jeu 29 Mar - 1:04
Eve Snyder



Intriguée
Eve & Stephane

La jeune femme se crispa, nerveuse quand il commença a enlever sa cuissarde. Le fait qu'un homme enlève la moindre chose qu'elle portait, la rendait terriblement mal et la gênant vraiment. Mais très vite, la douleur lui fit oublier cette gêne. Eve s'agrippa à quelque chose en serrant les dents. Elle en oublia même de surveiller l'homme, elle voulait juste être soulagée...

Son regard se posa sur lui alors qu'il s'occupait de sa cheville et disait qu'il manquait de tissus. Elle le regarda avec surprise quand il lui dit de pas s'en faire et donc de ne pas le taper. Eve fronça les sourcils en le voyant commencer à se disputer et allait faire une réplique cinglante, sauf qu'elle se stoppa dans sa lancée en observant son torse. Ce n'était pas vraiment le torse musclé qui l'attirait... bien que ça attirait aussi le regard... mais non, ce qui l'attirait le plus c'était les marques et les cicatrices... Il était aussi marqué qu'elle et d'un coup ça la rendait curieuse, elle se demandait quel enfer il avait traversé pour être aussi marqué qu'elle.

Elle finit par détourner le regard, gênée par l'idée même de mater un homme. Jusqu'à maintenant ça ne lui était jamais arrivé et elle voulait pas se mettre à penser à de telles choses. On ne pouvait pas faire confiance aux hommes. Ce ne fut que lorsqu'il lui dit que ça allait piquer, qu'Eve s'autorisa à regarder dans sa direction, par chance il s'était rhabillé.  

-Voyons si ça pique tant que ça...

Eve essaya de se relever, ce n'était pas du tout sans douleur. Mais au moins elle réussi, elle regarda sa cheville dans cette atèle improvisée et se demanda alors comment elle allait pouvoir remettre sa botte... elle ne pouvait quand même pas rentrer en boitant avec un pied sans chaussure... c'était un coup à se blesser d'avantage avec tout ce qui traîne à terre. Eve fit un pas et sa jambe céda sous la douleur. Par terre elle se mit à marmonner :

-Je ne peux pas rentrer comme ça, je ne veux pas que les autres me voient ainsi !

Eve commençait seulement à se faire respecter et à trouver petit à petit sa place, elle ne voulait pas rentrer blessée et qu'on pense qu'elle n'est pas aussi forte que tout le monde le dit. Après tout, chez les guerriers des élitistes c'était important d'être fort et c'était aussi le seul moyen de se faire respecter.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stephane Wilfox
Nouvel arrivant
Localisation : Centre de recherche
Jeu 29 Mar - 20:25
Stephane Wilfox




-Je ne peux pas rentrer comme ça, je ne veux pas que les autres me voient ainsi !

À partir de là, j'ai commencé à réfléchir en me frottant le crâne. J'ignorais où elle pouvait bien vivre, mais si cela était important pour elle qu'on ne la voit pas ainsi, alors je devais faire en sorte qu'elle puisse rentrer comme elle le souhaite.... J'aurais très bien pu me casser après l'avoir dégagé de sous la poutre... Mais je n'étais pas ainsi, ma façon d'être ne me le permettait pas.

-J'ai peut-être quelque chose à vous proposer...

Enfin..... J'avais dit cela, mais j'ignorais moi-même la proposition. J'ai alors regardé au travers le trou du plancher, et à ce moment-là, je venais de trouver une idée.

-Si tu ne peux pas rentrer dans cet état, alors il faudra attendre que ton pied se rétablisse suffisamment. Tu sembles être quelqu'un de forte, alors une nuit devrais suffire pour que tu puisses marcher à peu près normalement.... Voilà ce que je te propose, si on accède à l'étage, il y a de forte chance qu'il y ai de quoi se poser confortablement... Il faut donc passer la nuit ici.

J'étais persuadé que cela était la meilleure solution... Après tout, je n'avais rien à perdre, même si je ne rentre pas ce soir, si je reviens en un seul morceau au centre de recherche... Ils ne pourront pas me blâmer.

-Évidement, et que vous soyez consentante où non.... Je passerais la soirée à vos côtés. Ainsi, tu pourras dormir en paix, sans crainte qu'un infecter arrive de nul part et te prenne au dépourvu.... Qu'en penses-tu ?

Tout en attendant sa réponse, je lui ai tendu la main pour l'aider à se relever.  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Snyder
Admin
Ven 30 Mar - 15:36
Eve Snyder



Méfiance
Eve & Stephane

Eve le regarda réfléchir, et lui faire la proposition de s'installer là pour la nuit, mais surtout qu'il allait veiller sur elle. Elle haussa un sourcil terriblement septique. Il devait forcément vouloir quelque chose ! Franchement ? Eve ne croyait pas qu'une personne puisse faire ce genre de chose, sans rien vouloir derrière. L'homme a toujours été fourbe et ce n'était pas par un temps d'apocalypse que ça allait changer ça. Non, il devait avoir quelque chose en tête et Eve allait rester bien sur ses gardes.

Quand il lui tendit la main, Eve la regarda quelques secondes avant de froncer les sourcils. Non, elle avait mal et tout, mais elle n'allait pas montrer qu'elle était totalement à la merci de cet homme. Après un effort qui lui demanda beaucoup, Eve se releva seule et attrapa ses affaires. En le regardant avec une certaine assurance et détermination. Jamais elle n'avait dépendu de quelqu'un et ce n'était pas maintenant que ça allait changer. Elle se contenta de lui dire fermement :

-Ne te fais pas d'illusion, je t'aurai à l’œil.

Eve boitilla en essayant de pas montrer la souffrance qu'elle ressentait à chacun de ses pas. C'était insupportable. Mais elle tint bon et monta l'escalier en se servant de la rampe comme appui. Une fois au premier étage, elle s'appuya contre le mur et plia un peu sa jambe pour reposer sa cheville. Elle était un peu plus pale et avait la peau moite, mais Eve tenait bon tout de même.

Du regard elle chercha l'escalier pour l'étage suivant. Quand le trouva, elle poussa un soupir et prit une bonne inspiration pour se donner du courage et boitilla vers ce dernier. Eve serra des dents le temps de monter à l'étage en marmonnant quelques jurons et se dirigea vers la première pièce qu'elle vit n'ayant plus qu'une idée en tête. La jeune femme s'installa sur le vieux lit et poussa un soupir de soulagement une fois assise. Une nuit... elle pensait pas que ça suffirait... Son regard se posa sur l'homme et lui demanda d'une voix assez froide étant tendue par la douleur :

-Voilà ! On est à ton foutu étage ! On fait quoi maintenant monsieur le bon samaritain ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stephane Wilfox
Nouvel arrivant
Localisation : Centre de recherche
Dim 1 Avr - 1:20
Stephane Wilfox




Je me trouvais quelque mètre derrière elle pendant qu'elle montait les escaliers. Ayant refusé mon aide, elle s’efforça à gravir les marches malgré la douleur qui pouvait se faire ressentir à chaque boitement. Une fois arrivé au premier palier, on se dirigea vers la première pièce, avant que la jeune femme ne s'installe sur un lit. Quant à moi, je me suis placé devant une fenêtre, regardant les quelque infectés traînant en bas du bâtiment.

-Voilà ! On est à ton foutu étage ! On fait quoi maintenant monsieur le bon samaritain ?

-Tu te reposes, rien de plus simple... Après, si tu a envie de discuter je suis à ta disposition.

Mes yeux étaient toujours rivés vers l'extérieur, j'étais pensif.... Je me disais que la journée ne pouvait pas être plus mouvementé que ça, et puis.... De toute manière, il ne pouvait rien arriver de pire, ce n'est pas comme si les zombies de dehors étaient assez futées pour monter ici et nous prendre au dépourvu. Quelques minutes après, un bruit venait de retentir, cela ressemblais à des coups portés sur un mur.... Et ça provenait d'une pièce adjacente à la nôtre.

-Je reviens... Je vais voir ce que ça peut-être.

Je me suis dirigé vers la source des sons, qui continuait et s’amplifiait à chacun de mes pas. Je finis par arrivée devant une porte encore en état, qui tremblait à chacun des coups porté au mur. J'ai commencé à l'ouvrir lentement, en épiant la pièce par l’entrebâillement de la porte.

Il y avait un infecté, jeune apparemment, il n'avait quasiment aucune trace de décomposition. Il portait un sac de dos, et ce dernier pouvait contenir diverse chose.... Bandage.... Nourriture.... Même des capsules avec de la chance. J'ai commencé à ouvrir la porte doucement, en espérant qu'elle ne grince pas.... Mais ce ne fut pas le cas hélas. L'abomination se tourna vers moi, avant de me foncer dessus, j'eu tout juste le temps de me reculer et de bien préparer ma hache. Il se rua de nouveau vers moi, les bras en avant, avant que je ne parvienne à lui porter un coup à la tête suffisamment fort pour qu'il tombe sur le sol.

Il commença à se relever, avant que je ne vienne l'achever avec plusieurs coups en plein crâne, éclaboussant les murs d'un mélange de sang et de cervelle. J'ai soufflé un bon coup, soulagé de ne pas être blessé, avant de récupérer le sac et d'en fouiller son contenu. Il contenait deux conserves de thon encore bonnes, un demi-litre d'eau, et un kit de crochetage en piteux état.

J'ai pris toute la nourriture, avant de retourner auprès de la jeune femme. Déposant à côté d'elle une des deux boites et la bouteille d'eau.

-Comme ça, tu as de quoi mangé, même si ce n'est pas du luxe. Tu remercieras le cadavre dans le couloir * dis-je en souriant*

Par la suite, je suis retourné auprès de la fenêtre regardant de nouveau les pestiférés traînant en bas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eve Snyder
Admin
Jeu 5 Avr - 12:22
Eve Snyder



Soyons clair !
Eve & Stephane...

Eve entendit un vacarme pas possible de l’autre côté, apparemment il y avait un invité qui dormait à la maison. La jeune femme voulu se lever pour aller s’occuper du problème, mais à peine s’appuya t’elle sur sa cheville que ça lui lançait. Elle attendit alors assise sur le lit, le cœur battant à la chamade suite à l’attente et l’adrénaline qui monte petit à petit… mais soudain plus aucun bruit. Elle ignora qui des deux avaient gagné. Par précausion, Eve prit son couteau dans sa main et se prépara à frapper si quelque chose d’autre que l’homme venait à franchier cette porte.

Mais soudain l’homme rentra dans la pièce et Eve rangea discrètement son couteau dans son étui. Finalement il était assez débrouillard ce type. Il lui tendit une boîte avec un peu d’eau, elle se saisit de tout ayant faim. Depuis qu’elle était élitiste, Eve avait pris l’habitude de bien remanger, donc rester la journée le ventre vide lui semblait être une ancienne sensation bien désagréable. Elle ouvrit la boite pour découvrir le thon à la tomate en lui marmonant rapidement :

-Mouais… merci…

Eve commença à manger tranquillement à manger en prenant le thon avec ses doigts. Elle faisait attention de ne pas en faire tomber et de ne pas s’en mettre partout… la jeune femme ne voulait pas avoir l’air conne. Elle mangeait tranquillement et silencieusement, elle voulait pas trop parler avec ce type, méfiante comme tout. Eve termina alors tranquillement sa boite de concerve avant de la poser sur ce qui semblait être une table de nuit en fin de vie.

Elle resta assise sur le lit un moment silencieusement regardant le mur songeuse, elle devait rentrer dans deux jours au maximum, sinon les élitistes penseront qu’elle a déserté et enverront une unité la chercher par la peau du dos. Puis Samuel avait misé gros sur elle et lui avait donné beaucoup de liberté, elle ne devait pas le décevoir.

En tout cas la jeune femme se sentait vraiment fatiguée, elle avait passé des heures à se battre, sans compter son accident et la douleur… mais elle ne pouvait pas se reposer. Non, elle ne savait pas qui était cet homme et quelles sont ses intentions. Eve tourna la tête vers l’inconnu en lui demanda alors directement sans tact :

-Pourquoi tu m’aides ? Si tu attends un truc de moi, ce n’est même pas la tête d’y penser, car t’aura rien dans ta gueule. J’vois pas pourquoi un gars aiderait une inconnue. Tu es l’un de ces ramolis d’humaniste ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Stephane Wilfox
Nouvel arrivant
Localisation : Centre de recherche
Mar 10 Avr - 16:32
Stephane Wilfox




-Pourquoi tu m’aides ? Si tu attends un truc de moi, ce n’est même pas la tête d’y penser, car t’aura rien dans ta gueule. J’vois pas pourquoi un gars aiderait une inconnue. Tu es l’un de ces ramolis d’humaniste ?

Je l'ai regardé dans les yeux, en me posant diverses questions... Pourquoi était-elle aussi désagréable ? Pourquoi pensait-elle que je souhaitais quelque chose en retour ?... Quoiqu'il en soit, se sont des questions que je gardais pour moi. Je n'avais pas envie de me prendre la tête pour rien, je lui ai alors répondu.

-Si je t'ai aidé, c'est uniquement dans mon propre intérêt.... J'aurais très bien pu te laisser crever sous ta poutre et me tirer, mais je ne suis pas ce genre de connard. Si j'aide une inconnue, c'est uniquement, car j'ai ce besoin de protéger les autres. Et non, je ne suis pas un de ses Humaniste.

J'ai soupiré un court instant avant de m’asseoir sur le sol, entamant la boite de thon que j'avais gardé pour moi. On ne peu pas dire que c'était un repas consistant, ni même appétissant... On pouvait lire sur mon visage que je n'aimais pas ça... Mais je ne pouvais clairement pas rester le ventre vide. 

Dès lors que j'eus fini la conserve, je l'ai jeté à mes côtés, avant de réfléchir au déroulement de cette soirée. Je savais déjà que je n'allais pas fermé l’œil de la nuit, de plus il n'est clairement pas impossible qu'un de ses cadavres ambulant débarque dans la chambre à tout moment. J'ai commencé à me ronger la peau du pouce, inquiet, avant de poser mon regard sur la jeune femme.

-Et sinon.. Comment t'as fait pour te retrouver coincé ? C'est à cause de l'autre bâtard empalé ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le centre-Ville :: Les rues et les ruines-
Sauter vers: