AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Paris :: Les banlieues :: Les rues et ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre entre deux armés [ Ace et Charlie ]

 :: Paris :: Les banlieues :: Les rues et ruines
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Sam 3 Mar - 12:07
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Rencontre entre deux armés


Un jeune homme, au corps parsemés de quelques tatouages symboliques, marchait dans une rue. Il ne portait qu'un simple t-shirt et un jean, tous les deux noirs, comme à son habitude.
Sa taille impressionnante ne le laissait pas passer innaperçu. Le chef de sécurité des Humanistes avait une carrure parfaite pour son travail.

Le test de rencontre avait donné ses fruits, et on lui avait envoyé un nom: Charlie Renarde.

Ce n'est probablement pas le moment de faire des rencontres, ou encore pire, de se mettre en couple. Ace avait déjà rayé cette option depuis qu'il s'est trouvé entouré d'infectés.

Ce n'est juste pas le moment, et ça ne le sera probablement jamais.

Le britannique avait quand-meme été curieux de savoir qui est cette personne avec qui il partageait autant de points communs. Il savait que ce n'était pas une Humaniste. Il doutait meme si c'était vraiment une "elle". Avec ce prénom, il espérait ne pas tomber sur un homme. Il avait bien coché "Héterosexuel" sur le test !

Ace commence à douter. Avait-il coché "Homosexuel" par erreur ? Merde ! Ces mots se ressemblaient, et il avait rempli ce papier assez rapidement, étant sûr de ses réponses... oups ?

L'homme en noir marche dans la rue, légèrement moins confiant qu'avant. Il n'avait pas vraiment parlé avec ce/cette Charlie, et avait simplement proposé de se retrouver dans un coin calme de la rue, près d'un vieux café.
Ace arrive alors à destination, et attend dehors, adossé au mur du café.

Homme ou femme, Charlie allait bientot se montrer, il allait finalement savoir.
Le jeune homme attends alors.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mer 7 Mar - 18:32
Charlie Renarde



Premier regard
Charlie & Ace

Charlie avait mis un moment à se préparer à la base, certaines autres filles de la caserne lui avait même prêté des vêtements. Elle était l’une des rares à avoir accepté de rencontrer quelqu’un après le test de la Saint Valentin. Enfin, il y en avait eu trois autres, l’un s’était mis en couple et deux autres étaient revenus pas très satisfaits. Mais bon, Charlie était curieuse, elle avait envie de voir ce fameux « Ace Cunningham » et peut-être qu’elle pourra savoir si elle est vraiment prête à avancer.

Charlie avait finalement opté pour un jean, un maillot crème avec de la dentelle sur le décolleté, ses converses noires, un veste en cuir noir et son collier ras de cou noir. Elle se tourna devant le miroir, Chalie était habillée de façon simple, mais restait très jolie. La jeune femme hésita quelques instant et sursauta en entendant le râclement de gorge de Barton qui se trouvait à sa porte.

-Tu aurais pu prévenir que tu étais là !
-Je suis là.
-Je vois ça.
-T’es bien comme ça, mais n’oublie pas. Sors couverte.
-Je sors toujours couverte.


Charlie rigola et attrapa son couteau de combat, ainsi que son pistolet. Pour les militaires ça avait un autre sens, sortir couvert « c’est sortir armé ». Elle salua son coéquipier et finit par partir, avec un peu le trac quand même. La jeune femme ne s’attendait pas à tomber amoureuse ou autre, mais c’était toujours impressionnant de rencontrer quelqu’un surtout dans ces conditions. Peut-être qu’elle se ferait un ami ? Seul le temps pouvait le dire…

La jeune femme marcha un moment et à l’approche du lieu de rendez-vous elle s’était rapprochée plus discrétement. Elle espérait pas avoir affaire à quelqu’un de louche ou vieux bizarre ou quelque chose de ce genre. Cachée derrière un bloc, elle observa et… au loin elle vit un jeune homme vêtu de noir attendre. Est-ce que c’était lui ? Une seule façon de le savoir : Charlie s’approcha timidement en osant à peine le regarder. Une fois pas très loin de lui, elle redressa la tête et le regarda avec un sourire timide en rougissant un peu, puis se présenta :

-Je m’appelle Charlie… euh… tu es bien Ace ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Mer 7 Mar - 18:53
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
C'est une fille !


Ace avait peur de paraitre ridicule si Charlie ne venait pas. Ce qui est compréhensible, les temps sont durs, il aurait bien pu la kidnapper pour la voler, ou pire...

Ace attendait calmement, regardant la rue en essayant de trouver une fille s'approcher, en vain. Il avait failli partir en courant en voyant un homme s'avancer vers lui mais, heureusement, ce dernier ne voulait qu'entrer dans le café.

Le jeune homme commençait à s'impatienter. C'est là qu'une voix le surprend. Son premier réflexe est de sortir son arme et se tourner vers la jeune femme qui lui parlait. Il l'écoute, rangeant son arme quand la jeune femme dit son nom. Charlie.

Ace lâche alors un soupire de soulagement. Une fille. Oh putain il avait eu chaud !

Il la détaille un petit moment. Une belle jeune femme, encore douce et jeune. Tout le contraire de l'environnement dans lequel elle vit. Une Espoir ? Probablement... Il essayait de deviner et remarque que la fixer trop longtemps allait sûrement l'effrayer.

Ace finit par sourire poliment et montre bien qu'il a rangé son arme pour ne pas l'effrayer. Il remarque alors qu'elle aussi est armée. Le britannique savait repérer un flingue partout.

Toujours souriant, Ace passe sa main sur sa nuque, puis dans ses poches. Un premier "Rendez-vous" depuis des mois, voir une longue année. On ne pouvait pas compter ça comme un vrai rendez-vous, mais plutot une simple rencontre, entre deux personnes qui partagaient probablement des points communs.
Déjà deux armés, ca commençait très bien.

- Oui... oui oui c'est moi. Ace Cunningham.

Il lui tend sa main pour la serrer. Le beau brun regarde alors autour de lui, par habitude. Surveiller les yeux, etre sûr qu'aucun danger ne rode... la routine.

- Tu veux entrer ? sourit-il en désignant le café. Ou tu préfères te promener ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mer 7 Mar - 22:55
Charlie Renarde



Premier échange !
Charlie & Ace

Elle vit qu’il fit un mouvement vers son arme méfiant et par pur réflexe, elle avait aussi mis sa main sur sa lame. On ne sait jamais. Puis quand il se détendit, elle rennonça à choper son couteur de combat. Alors qu’elle attendait sa réaction ou une parole, Charlie rougit un peu en voyant que son regard l’examinait, mais c’était normal dans un sens… ils venaient de se rencontrer et en plus une rencontre programmée à partir d’un test de « compatibilité amoureuse », ce n’était pas banal comme rencontre. Puis, elle aussi n’avait pas pu s’empêcher de l’examiner…

Après une courte attente, il lui confirma que c’était bien lui, elle eut le réflexe de souffler naturellement de soulagement. Elle n’était pas du genre à cacher ses émotions, on pouvait dire qu’elle était une fille authentique. La jeune femme regarda autour d’elle en voyant le regard de l’homme voyager autour d’eux.

C’était surprenant de voir cette ruelle bloquée pour empêcher les infectés de passer et de voir un café ouvert. C’était tellement étranger tout ça… étrange ? Oui, une rue qui semble ordinaire en dehors des baricades anti-infectés, c’était étrange. La jeune femme avait fini par s’habituer au chaos de Paris. Triste réalité… Charlie n’était jamais venue jusqu’à la banlieue depuis qu’elle avait été mise en sécurité à la base et qu’elle eut fait sa formation militaire. Du coup, elle n’était pas au courant de cet endroit et ça la surprenait. On pouvait même dire que ça l’émerveillait et la rendait curieuse. Elle sortie de son observation quand Ace lui proposa d’aller dans le café. Charlie sourit et accepta :

-Oui si tu veux, puis après ça on pourrait aller faire un tour dans le coin. Je n’ai jamais été en banlieue depuis le début de tout ça, mes missions se passent toujours à Paris.

La jeune femme sourit gaiement, finalement contente d’être venue jusque là. Cette endroit la mettait de bonne humeur et le garçon avec qui elle avait rendez-vous semblait du genre très gentil. Charlie ouvrit la marche en se dirigeant vers le café, ayant hâte de voir comment ça se passait dans le coin.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Jeu 8 Mar - 15:15
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?


La rue était, certes, presque en ruine et pas aussi vivante qu'une rue normale, mais cela reste un espace où on est presque sûrs qu'aucun infecté ne va nous sauter dessus. Ace avait hésité quand il avait dû choisir le lieu de rencontre. Il ne pouvait pas aller n'importe où, et finit par choisir cette rue, assez proche de tout, au cas où Charlie avait une demande particulière.

Ace entre alors dans le vieux café presque en ruines. Il dû se pencher pour entrer, la porte ne dépassant pas le mètre quatre-vingt, étant construite à la va-vite.
Le café n'était pas l'endroit le plus acceuillant du monde, mais en tout cas, il était sécurisé. Aucune lampe, le soleil se chargeant d'éclairer les lieux à la perfection. Les sofas et les chaises étaient, certes, usées, mais restaient plus ou moins propres. Le propriétaire espérait gagner quelques capsules en vendant de l'alcool aux quelques "clients" qui venaient.

Ace s'asseoit sur un fauteuil en coin au fond du café, et invite alors Charlie à le rejoindre, tapotant légerement le siège pour le débarasser de la légère poussière causée par l'était de l'environnement.
Il attend qu'elle s'asseoit pour lui sourire. Le jeune homme avait longtemps cherché un endroit calme et plus ou moins propre, une fois qu'il commençait à s'habituer à la crise qu'il vivait. Il estime alors que cet endroit sera le meilleur pour emmener une jeune femme à sortir. Surtout une jeune femme qui était venue sous prétexte que le test de rencontre les avait qualifié de "potentiel couple".
Il savait que ca n'aboutierait probablement à rien, mais il tenait à faire les choses bien.


- Ce n'est pas les grands cafés de Paris d'il y a quelques années... mais c'est déjà bien, sourit-il.


Il avait emmené avec lui quelques capsules, doutant néanmoins de pouvoir trouver quelque chose à lui offrir. Lui offrir de l'alcool serait un peu trop suspect. Mais bon... on verra bien.

- Tu fais partie du clan de L'Espoir... n'est ce pas ? dit-il directement, n'aimant pas vouvoyer.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Ven 9 Mar - 11:31
Charlie Renarde



Une bonne tasse ?
Charlie & Ace

Charlie rentra donc dans le café en regardant autour d’elle avec curiosité, l’endroit semble amoché et avoir enduré les dernières années, mais pourtant il était toujours debout et prêt à accueillir les gens. Cela lui apportait un charme certain, Charlie suivit Ace jusqu’à une table assez tranquille, elle s’y installa tout sourire. Ace parla alors de l’endroit, en disant que ça valait pas les anciens cafés, la jeune femme le regarda avec un sourire adorable en lui disant :

-Moi je trouve qu’il est assez accueillant et les dégâts lui donne un côté authentique…

Charlie était l’une de ces personnes qui même dans un lieu dévasté parvient à voir la beauté des choses. Elle ne voyait peut-être pas le monde comme tout le monde… Voir les choses au travers de ses yeux, c’était réussir à regarder un monde en ruine et voir que finalement la nature qui recouvre les ruines rend l’endroit majestueux. C’était regarder une arbre mort et admirer le jeu de lumière que provoque les rayons de soleil à travers les branches… etc. Elle était juste surprenante et tellement positive. Ace lui demanda alors si elle était de l’espoir, Charlie allait repondre, mais l’homme derrière le bar approcha et leur proposa :

-Que désires ses jeunes gens ?
-Euh…  Avez-vous des boissons chaudes ?
-Oui charmante demoiselle ! Du café et du thé…
-Oh ! Cela fait un moment que je n’ai pas bu de thé ! J’aimerai bien un thé s’il vous plaît !
-Camomille ou menthe ?
-Menthe ça serait parfait !
-Eh un thé à la menthe pour la jolie demoiselle et vous jeune homme ?


Charlie attendit que Ace commande à son tour, la jeune femme resta silencieuse et calme pendant ce temps là. Quand l’homme s’éloigna pour aller préparer les commandes, elle décida alors de répondre à sa question :

-Oui… je suis de l’espoir… je suis devenue militaire après tout ça, j’ai pu y arriver car… je suis fille de militaire, belle fille de militaire et… ex fiancée de militaire…. J’ai grandi entourée d’armes et de combats, comme j’en avais les aptitudes, j’ai décidé de me ranger dans les rangs pour aider. Et toi ? Où vis-tu ? La citadelle ou les humanistes ? A moins que tu sois solitaire… en tout cas je ne te vois pas élitiste ou de la meute… Hum... tu sembles fort sympathique, j'opterai plus pour les humanistes...


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Mar 13 Mar - 14:35
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?


Ace sourit quand elle ne semble pas dérangée par la poussière des lieux. Il s'attendait à une grimace de dégout de la part d'une jeune femme qui semblait si douce et si propre. Le jeune britannique passe sa main dans ses cheveux, puis sur sa nuque en lui souriant.

- Parfait alors, je tenais à t'emmener à l'extérieur, sortir de nos clans nous fera du bien, voir l'extérieur...

Il fut interrompu par l'homme qui venait prendre leurs commandes.

- Un café bien noir pour moi, sourit-il gentiment.


Le sourire charismatique du jeune homme semblait contagieux, le serveur lui sourit alors.

- Avec plaisir, on vous apporte tout ça !

Ace regarde alors Charlie. La chaise semblait minuscule quand il s'asseyait dessus.

- Ils sont contents de pouvoir vendre quoique ce soit. Les temps sont durs. Le test de la Saint Valentin va bien les aider.


Le brun rit légèrement. Il semble l'écouter avec interet quand elle parle de son clan. Ace aimait bien discuter, il ne parlait pas beaucoup d'habitude, trop occupé. Une petite causette n'est pas de refus. Ace écoutait avec plaisir, contrairement aux personnes qui ne faisaient que préparer leur réponse sans vraiment s'intéresser aux paroles de leur interlocuteur. Ace passait meme quelques secondes à réfléchir à sa réponse quand Charlie se tait, étant complètement plongé dans le récit de cette dernière.

- Waw, dit-il assez surpris. Trois millitaires... enfin... quatres, dans une seule famille. C'est impressionnant, on dirait que vous aimez votre pays. Francaise, n'est-ce pas ? S'assure-t-il.

Son charmant accent britannique se faisait bien entendre.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mar 20 Mar - 16:20
Charlie Renarde



Titre
Sous titre

Charlie le regarda alors en disant que ses gens étaient prêts à tout pour vendre un peu… la demoiselle regarda le barman et haussa les épaules. Elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait dire ou rajouter, c’était déjà là avant tout ça et ça n’allait pas changer maintenant… surtout pas maintenant, tout est devenu une denrée rare. Donc, tout ça lui semblait normal.

Il lui avoua être impressioné d’avoir une fille d’une telle famille de militaire et lui demanda alors si elle était bien Française. Question étrange, mais Charlie se contenta alors de le regarder avec un sourire et lui répondre :

-Oui, oui, je suis française et fille de deux français… par contre au dessus je crois qu’il y a quelques mélanges, un grand-père allemand et une grand-mère belge du côté de ma mère et… je pense que la mère de mon père est italienne… mais je ne suis pas sûre, je ne les ai pas connu…

Charlie croisa les mains et s’agita un peu nerveusement sur sa chaise, elle avait l’impression de s’égarer quand elle parlait et que ce n’était peut-être pas terrible comme compagnie. Puis, il lui posait des questions, mais ne répondait pas aux siennes. Il n'avait pas répondu à la simple question sur son clan après tout... Elle se demandait s’il la testait ou s’il essayait de savoir si elle était assez bien pour parler à son tour…

Elle n’était donc pas très à son aise. D’origine, elle s’en moque un peu de ce que pense les autres d’elle, mais depuis quelques semaines elle n’allait pas vraiment super bien et sortait doucement de sa période de deuil. Naturellement à la base, elle parlait avec des hommes, mais ce n’était juste que des collègues, donc ça facilité les choses. Lui c’était un inconnu, qu’elle rencontrait suite à un test des plus étrange sur la compatibilité… de quoi impressionner.

Un petit silence gêné s’était donc installé. Enfin cela venait certaine d’elle qui se mettait probablement trop la pression. Le barman arriva alors avec leurs boissons chaudes et Charlie sortit de sa poche de quoi payer son thé.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Sam 24 Mar - 13:19
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?


Ace l'écoutait calmement parler. En la voyant mal à l'aise, il commence à douter lui aussi. Peut-être qu'elle ne voulait pas venir et l'avait fait uniquement pour être polie. Ou l'avait-il dérangé en faisant quoique ce soit d'innaproprié.

Ace essaye alors de se rappeler tout ce qu'il avait fait depuis leur rencontre. Il ne l'avait touché aucune fois et n'avait pas vraiment dit quelque chose de gênant. Il remarque qu'alors qu'il n'avait même pas pris la peine de répondre à sa question. Quel con ! Il espérait qu'elle n'aie pas remarqué ce détail et enchaine rapidement quand elle eu fini de parler.

- C'est des origines assez riches à ce que je vois, sourit-il. Puis... pour répondre à ta question, je suis humaniste, en fait j'ai rapidement rejoind ce clan, je ne me voyais pas vraiment ailleurs, rit-il.

Il la regarde alors sortir quelque chose de sa poche et lève doucement sa main vers elle.

- Non non s'il te plait, c'est moi qui offre, sourit-il.

Ace tenait à lui offrir quelque chose, au moins un bon café ou un thé. Il sort alors le nombre de canettes nécessaire et les pose sur la table sans la laisser "payer". Ace espérait aussi qu'elle ne le prenne pas mal, ne voulant pas vraiment être méchant, juste poli.
"Ne laisse jamais une jeune femme payer ce qu'il y a à votre table, sauf si elle a une bonne raison !".
Le brun sourit légèrement en se souvenant des paroles de sa mère.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mar 27 Mar - 10:13
Charlie Renarde



Se détendre
Charlie & Ace

Il émit un commentaire sur la richesse de ses origines et répondit tout de même à sa question. Cela détendit d'un coup la jeune femme, il avait juste oublié... Elle était un peu plus rassurée. Il fallait avouer que ce n'était pas facile pour Charlie de ne pas s'inquiéter pour des broutilles dans cette situation, elle n'était pas du genre à s'inquiéter, mais là c'était un peu différent. Elle le regarda refuser qu'elle paye pour elle et ne put s'empêcher de sourire en lui disant:

-Merci c'est gentil...

Elle ne connaissait pas beaucoup d'hommes encore galants, on va dire que les temps qui courent ont un peu refroidi ceux qui l'était. Charlie, les joues un peu rosies lui lança un regard, elle essayait de trouver des sujets de conversations... Elle se lança alors et opta pour une question simple :

-Sinon... Qu'est-ce que tu aimes ? Euh ma question n'est pas très... euh... je veux dire, ce que tu aimes faire ou des choses comme ça...

Charlie regarda alors le barman s'approcher d'eux avec deux tasses fumantes, la jeune femme eut soudainement le regard pétillant. Depuis le temps qu'elle n'en avait pas bu... le dernier était avec sa mère, la veille où elles s'étaient faites attaquer... L'homme posa les tasses et prit les capsules de Ace avant de retourner derrière son bar. Charlie prit sa tasse chaude entre ses mains et la garda ainsi, huma l'odeur de la menthe fumante savourant ce moment très agréable.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Mar 27 Mar - 16:12
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?


Ace sourit, satisfait qu'elle ne refuse pas le fait qu'il lui offre la tasse. Il remarque alors qu'elle est moins gênée qu'au début de leur discussion. Il en conclut alors qu'elle attendait juste de savoir d'où il venait. Le fait d'être humaniste, ou en tout cas faire partie d'un clan, semble la rassurer.

Il sourit et remercit le barman en prenant sa tasse à ses lèvres. Il aimait le café chaud, voir brûlant. Ca ne lui brûlait pas la langue. Au contraire, il aime sentir ce petit picottement quand il approche la tasse encore chaude à ses lèvres rouges.

Le sourire d'Ace grandit quand Charlie lui demande alors ce qu'il aimait faire. Ca, c'était assez dur... il ne faisait pas grand chose à part son travail ces jours-ci. Cette question fait alors travailler la mémoire du brun.

- Ce que j'aime faire ? Oula... c'est dur, rit-il. En fait... mon travail fait partie des trucs que j'aime faire. J'étais future ingénieur millitaire, du coup resposable de la sécurité est un peu quelque chose que j'aime faire. Puis... je suis sûr que tu l'avais deviné. En ce qui concerne autre chose, j'aime bien écouter de la musique, c'est quelque chose qui me calme, même en ces jours-ci. Mais ce qui est le plus grand antidépresseur chez moi est probablement le sport. Je suis un hyperactif, si je ne bouge pas j'explose !


Il accompagne ses propos d'un rire franc. Ace était à l'aise en publique, cela se voyait.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mer 28 Mar - 1:03
Charlie Renarde



S'ouvrir un peu...
Charlie & Ace

Charlie l'observa et ne put s'empêcher de sourire en le voyant boire une gorgée de son café bien chaud, il avait l'air d'apprécier ça... Elle, elle préférait profiter de la chaleur pendant qu'il refroidissait un peu avant de savourer son thé. L'homme était vraiment souriant et gentil avec elle, s'il était comme ça avec tout le monde, il devait avoir une sacrée vie sociale malgré l'épidémie. Un homme comme ça à la base, il serait apprécié et beaucoup d'hommes voudraient faire équipe avec.

Puis il se mit à parler de lui, Charlie fut captivée et ne put s'empêcher de l'écouter avec attention. Elle voulait comprendre qui il était vraiment. Plus il parlait et plus elle souriant, à la fin la jeune femme rigola même légèrement. La jeune femme mélangea son thé en lui disant alors :

-Moi ? Ma mère t'aurait surement venté mon entrain et mon "plein de vie" débordant, ma créativité à toute épreuve. J'ai toujours été du genre à faire plusieurs choses de mes journées guidée par mes envies, mes humeurs et pourtant, à côté de ça j'arrive à me poser et à dessiner des heures calmement.

Elle haussa les épaules sourire aux lèvres en songeant à son enfance et à quel point cette époque n'avait été que pur bonheur. Oh combien sa mère était si fière de Charlie et de son talent d'artiste. Charlie posa sa tasse et lui rajouta :

-D'ailleurs, j'aime tellement le dessin que j'ai voulu en faire ma vie. J'ai été acceptée dans une grande école en Amérique, j'y suis allée quelques mois et je peux assurer que c'était merveilleux, tout me fascinait là bas ! Puis... Son sourire s'effaça.puis, je suis revenue en France pour ne pas abandonner ma mère face à cette catastrophe. Finalement... je me retrouve seule ici...

Charlie grimaça à cette phrase, elle avait encore le mari de sa mère qui était chef chez les militaires, mais... avec leurs tristesses communes d'avoir perdu elle sa mère lui sa femme, elle son amant et lui son fils, ils n'étaient même pas capable de rester dans la même pièce... Donc techniquement, elle était seule. Elle se reprit en se redressant et souriant, tout en s'excusant :

-Navrée ! Je plombe un peu l'ambiance, désolée... Mais... en y repensant... tu voulais être ingénieur militaire et d'après ce que tu me dis tu sembles bien te défendre, donc... Comment ça se fait que tu ne sois pas dans nos rangs ? Je ne te reproche rien rassures toi, je suis juste curieuse !


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Jeu 29 Mar - 13:50
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?


Ace l'écoutait calmement parler, buvant son café noir tout en la fixant, sans que ça soit trop étrange. Il l'écoutait et souriait de temps en temps, comme quand elle parlait de sa passion pour le dessin. Lui, était nul en art. Il aimait bien la musique mais chantait comme une casserole et ne jouait d'aucun instrument. Il aimait regarder les videos des artistes sur Youtube, mais n'avait ni l'envie ni le talent pour faire comme eux.

- Tu sais dessiner ? Perso je suis nul à ça, rit-il. Je sais juste regarder et approuver, plaisante-t-il.


Mais, il aimait toutes les activités physiques et sportives. Heureusement, sinon sa vie aurait été bien ennuyeuse.

Il la regarde alors avec encore plus d'attention quand la question du choix de son clan se pose. Il pose son café sur la table et tousse doucement, puis finis par sourire.

- Eh bien, je comprends que votre clan soit plus fait pour les millitaires. Mais... en fait j'aime bien le principe de "combattre pour ceux qui ne le peuvent pas". Je ne me bats pas pour compter les morts, mais compter les vivants. Tu vois ce que je veux dire ? Je veux combattre pour protéger les autres, et c'est tout à fait ce que demandent les humanistes, je me suis bien trouvé ici, sourit-il.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Jeu 5 Avr - 13:04
Charlie Renarde



Point de vue
Charlie & Ace

-Bien sûr que je sais dessiner ! J'en fais depuis que je suis toute petite et... oh ! Attends deux secondes je vais te montrer ça... il me semble que j'ai quand même gardé mon calepin sur moi...

Charlie lui sourit en prenant son sac et fouilla dedans tout en l'écoutant parler. Il lui expliqua pourquoi il n'était pas chez l'espoir et sa façon de voir les choses se défendait. Charlie comprenait totalement son point de vue aillant voulu cela au début, mais la réalité de son clan la vite rattrapé. Tout en cherchant dans son sac, elle lui répondit alors :

-Je comprends, j'ai rejoins l'espoir après la mort de ma mère, car je voulais éviter que ça se reproduit pour d'autres personnes. Je voulais protéger les gens et finalement, je me retrouvais à protéger les scientifiques en ignorant les civiles... au début j'étais frustrée, mais finalement je me suis faite une raison. Si on protège les civiles sans trouver un remède à ce mal, on ne fera que retarder l'inévitable par désespoir de cause. Donc j'essaye d'aider comme je peux mon groupe et de temps en temps pendant mes temps libres je vais aider les civiles...

Charlie lui adressa un sourire et finit par marmonner à propos du bordel de son sac à dos. Elle fouilla jusqu'au fond et finit par mettre la main sur son calepin de dessin. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas dessiné, son deuil lui avait enlevé cette satisfaction, mais il pouvait voir des exemples de dessin. Dans ce carnet, il y avait des portraits, des paysages et même des objets... différentes choses qui avait pu l'inspirer. Elle glissa le carnet vers lui en lui disant :


-Voilà... c'est ce que je dessine. Bon je n'ai plus dessiné à cause de... pour des raisons personnelles... mais j'avoue quand ce moment je me sens un peu mieux, j'essayerai peut-être de dessiner quelque chose.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Sam 7 Avr - 13:12
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?




Le jeune homme écoute son point de vue avec le sourire. Il aimait bien voir une jeune femme combattre. Dans son école millitaire, il voyait l'armée principalement composée d'hommes. Quand il voyait des femmes combattre, ca le faisait sourire. Les hommes sont probablement plus robustes et physicalement aptes à combattre, mais il savait que s'il ferait face à une femme au combat, l'intelligence et la ruse de cette-ci serait probablement plus dangereuses que quelques coups masculins facilement évitables.

Il lui sourit en hochant la tête. Un point de vue assez objectif mais tout aussi admirable.

- C'est vrai. En plus... si je continue à protéger les civiles, et vous les scientifiques, ca fera un bon équilibre ! Je me vois mal protéger des civiles contre des infectés qui se font de plus en plus nombreux, rit-il malgré l'attrocité de la situation.

Il la regarde alors fouiller sans résultat dans son sac.

- Si tu arrives pas à trouver c'est pas gr-...

Ace sourit quand elle lui tend enfin le calepin. Le jeune brun le prend et commence à feuilleter.

- Woh... et moi qui arrive à peine à dessiner une carte lors des plans de défenses, rit-il.


Il s'arrête surtout sur les portraits, trouvant ça fascinant. Il la regarde de ses yeux très noirs, mais aussi très lumineux. Un étrange contraste.

- Je peux te demander qui est-ce ? Sourit-il innocemment.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Sam 7 Avr - 14:56
Charlie Renarde



Capturer l'aura...
Charlie & Ace

Charlie sourit en l'entendant complimenter ses dessins, elle savait qu'elle avait du talent et en était assez fière. Sa mère disait qu'elle avait le don de capturer ce qu'il y avait de plus beau dans ce monde et le projeter sur une feuille avec tellement de talent qu'on avait l'impression qu'elle capturait l'âme ou l'essence de ce qu'elle dessinait. La jeune femme regarda le portait que lui indiquait Ace et sourit en lui disant :

-Barton, mon frère d'arme en quelque sorte. Il est du genre bourru, mais je sais que je peux compter sur lui. Ah ! regarde le portrait à droite, c'est Soo, une femme avec qui je vais en mission, elle est vraiment... hum... impressionnante !

Charlie lui présenta un peu son entourage au travers de ses dessins, lui racontant des petites anecdotes amusantes. Puis elle finit par tomber sur un portait de Frédéric, son sourire disparu un peu et son regard s'attrista. Elle souffla à voix basse :

-C'était mon frère d'arme avant Barton et... mon amant... on a subit une grosse attaque, il a été tuer et moi on m'a retrouvé de justesse, quelques heures de plus et je l'étais également.

Charlie tourna le dessin, elle n'allait pas effacer Frédéric de sa vie et préférait garder une trace de lui, même si elle tournait la page pour avancer dans la vie. La jeune militaire regarda alors Ace en lui souriant et penchant la tête sur le côté, puis avec un sourire, elle lui demanda :

-J'espère que ça ne te dérange pas, mais j'aimerai bien essayer de te dessiner.

Elle prit une feuille et attrapa sa trousse dans son sac. Charlie en sortit son vieux crayon de bois fétiche, il n'était plus très grand, usé et la gomme mâchouillée, mais elle aimait dessiner avec. La jeune femme but un peu de son thé avant de se mettre à dessiner avec appréhension. Puis à son plus grand étonnement, sa main glissait avec un naturel surprenant, faisant trait par trait... c'était la première fois qu'elle dessinait depuis plusieurs semaines. Et cela lui avait terriblement manqué ! Son visage était soudainement pétillant... Charlie commença à dessiner l'un des tatouages d'Ace et elle lui demanda :

-Ils ont une signification pour toi ces tatouages ? Ils sont bien originaux, je ne me souviens pas d'en avoir déjà vu des semblables...


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Lun 9 Avr - 15:50
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?




Ace l'écoute parler avec un certain interêt. Il ne connaissait pas ces personnes, et donc ne se préoccupe pas vraiment d'eux, mais aimait bien montrer une certaine politesste lors des discussions. Et quoi de plus sympathique que de s'intéresser aux récits des autres. Puis, mettre une image sur les prénoms des survivants est une première chose à faire.

Ace relève la tête vers la jeune rousse quand elle perd son sourire et semble bien moins excitée qu'il y a quelques secondes. Il pose les yeux alors sur le portrait de l'amant de la jeune femme et grimace. Il ne savait jamais quoi dire dans ce genre de situation.

- Ah... je suis désolé. Eum.. au moins il est mort sur le champ de bataille... c'est quelque chose qui est important pour un millitaire, sourit-il.

Il la regarde retrouver le sourire et semble rassuré que ce sujet n'ai pas gaché l'ambiance. Le beau brun est surpris de la voir commencer à le dessiner.

- M-moi ? Je ne sais pas si tu vas trouver l'inspiration avec ma tête, rit-il.

Il avait dit ça avec une pointe de nervosité qui contrastait avec sa voix masculine et naturellement rauque.
Le jeune homme était charismatique, très charismatique. Les traits de son visage n'étaient pas les plus beaux, ni les plus moches, mais dégageaient une beauté qui ne se comptait pas par la symétrie des traits...

Ace ne savait pas quoi faire. Prendre la pose ? Rester naturel ? Ou une sorte de "faux naturel" que seuls les artistes semblent comprendre ?
Il décide alors de faire comme si ne rien n'était et la laisser dessiner. Si elle voulait quoique ce soit, elle le dirait.

Et, en effet, Charlie pose alors une question qui fait sourire le jeune homme. Ses tatouages. Sa fierté depuis ses 18 ans.

- Mes tatouages ? Bien sûr qu'ils ont un sens, sourit-il. Je me verrais mal avec un tatouage qui ne signifie rien pour moi. En fait... chaque tatouage symbolise un sentiment bien particulier. Un sentiment qui m'a suivi pendant de nombreux mois, qui m'a bien touché à un moment de ma vie...

Seul à Paris, Ace a ressentit beaucoup de choses, a vécu beaucoup de choses aussi... même en Angleterre, sa vie n'a pas été de tout repos.
Son corps est parsemé de ces tatouages. Il n'y en avait probablement pas plus d'une dizaine, mais ils décoraient à merveille le corps d'Ace, cachant quelques fois des cicatrices qui étaient probablement douloureuses.
Il montre alors le tatouage qu'il avait sur le cou. Un des plus récents, mais pas le plus récent non plus.

- Celui-là symbolise la peur de la mort... je l'ai fait quelques fois après le début du chaos...


C'est un des derniers sentiments forts qui l'a submergé. Alors qu'il était encore seul, sans clans, et qu'il pensait que c'était la fin.
La peur de la mort, une des plus grandes peurs qui existent...





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Sam 12 Mai - 15:50
Charlie Renarde



L'art dans la peau
Charlie & Ace

Voyant sa nervosité quand elle commença à le dessiner, Charlie ne put s'empêcher de sourire. En cet instant on pouvait dire qu'elle le trouvait assez charmant et adorable dans ses petites réactions qui faisaient tout. La jeune femme lui dit alors :

-Ne t'en fais pas pour l'inspiration, avec toi ça ira facilement je pense...

Elle lui adressa un sourire puis commença à former doucement le visage de ce dernier. Puis se figea et le regarda alors parler de ces symboles... Charlie trouvait ça tellement "poétique" et "artistique". Instinctivement, elle pencha la tête sur le côté en lui disant :

-J'aimerai bien voir tes autres tatouages, ça m'intrigue du coup. Mais bien entendu d'un point de vue purement artistique, pas pour que tu te... bref !

Charlie fut incapable de prononcer des mots comme "déshabiller" et rien qu'à le penser, elle rougit un peu. Elle posa un peu son croquis sur la table, pour boire un peu de son thé. On voyait déjà le visage d'Ace se former sur la feuille. La jeune femme reposa sa tasse et soupira :

-Dommage qu'il n'y a pas de biscuit cigarette... je ne sais pas si tu vois ce que c'est ! Ma mère m'en mettait toujours quelques uns quand elle me faisait une boisson chaude. On va dire que c'est une petite broutille qui fait partie de toutes ces choses qui me manquent... Et toi ? Quelles sont les choses qui te manquent le plus ?

La belle militaire s'était aventurée sur un terrain de nostalgie, mais c'était aussi une bonne façon de connaître mieux cet homme. Après tout... ils étaient là pour ça. Charlie se remettait à dessiner distraitement, tout en restant attentive à ce que pourrait lui raconter Ace.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Mar 22 Mai - 15:17
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Café ?



Ace la regardait le dessiner et sourit timidement en regardant ailleurs, tournant la tête vers elle de temps en temps pour qu'elle puisse le dessiner aisément.
Il la fixe quand elle commence à lui parler, ne tournant plus la tête. Il sourit quand elle parle de ses tatouages et rougit avec elle quand elle lui demande de les voir.

- Aucun soucis, quand tu veux, rit-il amusé.

Ace n'était pas facilement gêné. Dans l'armée, on ne doit pas avoir de gêne. Mais, dans cette situation, un rendez-vous après des années de catastrophe, ça ramenait Ace en adolescence. Il ne savait pas pourquoi ça le gênait autant, mais ça ne le dérange pas.

Il l'écoutait parler avec un sourire poli et courtois.

- Des cigarettes ? Tu fu-... Oh ! Je pense que je vois de quoi tu parles ! Ces biscuits cylindriques en spirale... enfin je pense. Je les appelais pas comme ça personellement, sourit-il.


Il semblait pensif.

- Les choses qui me manquent le plus ? Probablement mon mp3... ou quoique ce soit pour écouter de la musique sans avoir à gâcher des piles électriques qui pourraient servir... mais autre que ça, tout me manque moyennement, niveau objets... je pourrais m'habituer à ce manque. Mais ce qui me manque le plus reste ma liberté... le fait de prendre ma voiture après des heures de révision pour aller jouer au basket seul la nuit... ce genre de chose me manque oui...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mer 13 Juin - 2:32
Charlie Renarde



Un air de liberté ?
Charlie & Ace

La jeune femme continuait de dessiner et ne put s'empêcher de repenser à son "quand tu veux". A en juger par la chaleur qu'elle ressentait au niveau de ses joues, elle avait rougit et restait un peu rouge. Heureusement que la conversation avait tourné vers un autre sujet, comme les biscuit "cigarette", Charlie lui précisa avec un sourire nostalgique :

-C'était mon père qui appelait ça comme ça et pour... me transmettre un peu de lui, ma mère m'a habitué à appeler ça comme ça en me racontant des petites anecdotes comme la fois il s'est fait des cornes en, en coinçant deux dans ses cheveux. Enfin... même si je ne me souviens pas de lui grâce aux histoires de ma mère, il continue de vivre dans mes pensées.

Charlie était une jeune femme tellement créative qu'elle avait presque l'impression que les histoires et souvenirs racontaient par sa mère, son en réalité ses souvenirs à elle... C'était l'une des choses merveilleuses avec elle. La demoiselle pouvait faire d'une miette, une vraie merveille dans son imagination ou sur papier. Du coup, elle préférait chérir les choses simples qui lui apportaient un peu de bonheur, plutôt que de s'accrocher aux drames traversés...

Ensuite, Charlie l'écouta parler de musique et aussi de liberté comme... partir jouer seul au basket après des révisions. La jeune militaire se perdit quelques secondes dans ses songes, imaginant parfaitement la scène, puis lui adressa un grand sourire et finit de boire son thé. Elle rangea ses affaires dans son sac et se leva en regardant le jeune homme :

-Allons prendre un peu de "liberté" ! Il y a plusieurs magasin de sport à l'abandon, on trouvera bien un ballon dans l'une d'elle ! On pourra aller dans un coin tranquille pour jouer un peu au basket. En plus... j'ai rechargé mon vieil MP4, on pourra écouter un peu de musique après ça... Enfin... seulement si tu veux bien...

Charlie le regardait avec un sourire et le regard pétillant, la jeune femme rayonnait en quelque sorte. Elle attendit alors qu'il réagisse à sa proposition...


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Sam 16 Juin - 16:18
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Libres !




Ace la remarque rougir et avait peur que ses propos l'aient fait peur. Il n'avait pas voulu que sa réponse paraisse effrayante, ou un peu trop perverse.
Il finit par sourire quand elle continue de parler normalement, l'écoutant parler de sa famille. Elle parlait beaucoup de sa mère, de son père probablement décédé aussi. Il avait cru aussi retenir le nom d'un millitaire dans la famille. Il devrait lui demander plus tard.

Quand il la voit se lever, il crut qu'elle allait disparaitre soudainement. Comme une apparition, un beau rêve. Mais heureusement, elle le regarde et sourit, lui proposant même d'aller jouer au basket avec elle.

Ace ne put s'empêcher de rire, amusé par la situation. Il lui parle de faire du basket et d'écouter de la musique, la jeune femme s'empresse directement de faire ça. C'était plutot sympathique et il appréciait cela.

Il se lève alors, légèrement vouté par sa grande taille. C'était une habitude. Se lever un tout petit peu plus vouté que la normale pour éviter de se cogner aux plafonds des batiments en ruine, ou à quoi que ce soit qui sortait des murs. Dans un monde comme le sien, les plafonds de moins que deux mètres n'étaient plus aussi rares.

Il finit par se redresser et la regarde, encore souriant. On voyait rarement un homme avec une carrure aussi impressionnante sourire comme un petit enfant le jour de Noel. Il semblait retrouver un souvenir qu'il avait perdu il y a longtemps. Il allait refaire ce qu'il faisait avant que tout bascule...

- A-avec plaisir si ça ne te dérange pas ! Je ne veux pas que tu fasses ça juste pour me faire plaisir hein ?

Il sort alors les petits bouts de métals qui servaient de monnaie, assez pour payer le tout et remercier le gérant pour son hospitalité qui se faisait rare.

- Tu as vraiment un MP4 ? Demande-t-il plus à l'aise. C'est vraiment super pour toi ! lui dit-il avant de sortir avec elle dans la rue sombre.






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Mar 19 Juin - 21:16
Charlie Renarde



En route pour un ballon !
Charlie & Ace

La demoiselle sourit en le voyant se relever avec un sourire, cela était plutôt bon signe concernant sa réponse. D'ailleurs, après cela Charlie ne fut pas du tout surprise de l'entendre accepter sa proposition d'aller s'amuser ensemble dehors, mais en lui disant qu'il espérait que ça ne soit pas juste pour lui faire plaisir. La jeune militaire lui adressa un sourire jovial voire joueur :

-Ne t'en fais pas ! J'suis peut-être pas grande, mais je suis assez agile donc avec un peu de chance ça me donnera quelques avantages... Alors comptes sur moi pour mettre quelques paniers !

Cela lui faisait tellement de bien d'imaginer un petit moment où elle pourrait jouer, rire et autres distractions... Après avoir remercia l'homme qui tenait l'endroit, Charlie sortit du bâtiment et attendit que Ace la rejoigne pour sortir son baladeur de sa poche pour lui montrer. Elle n’avait pas voulu le sortir devant d’autres personnes comme c’était un objet en état de fonction, donc convoité. Charlie lui dit alors avec un sourire malicieux presque enfantin :

-Oui j’ai un baladeur et qui fonctionne en plus ! Par contre… je te ferai écouter un morceau seulement si tu es sage !

La belle militaire toute souriante observa autour d'elle pour se repérer, elle se demandait bien où ils pouvaient trouver un ballon dans ce coin, elle n’allait jamais dans les banlieues. Elle se retourna alors vers Ace et lui dit alors :

-Je n'ai pas du tout l'habitude de m'éloigner du cœur de Paris, donc je ne connais pas très bien ce secteur, donc... je te suis ! Il nous faut trouver une boutique de sport ou même un magasin de jouet... ils ont toujours un rayon de sport.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Jeu 21 Juin - 17:13
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Libres !




Ace la regardait parler avec un sourire aux lèvres. Il était content de la voir aussi à l'aise.
Il remarque alors qu'elle atteignait à peine son épaule, ce qui l'amusait. Elle aura du mal à marquer contre lui.


- J'ai hate de voir ça ! Mais ne t'attend pas à ce que je te laisse gagner ! La dernière fois que j'ai laissé gagner mes soeurs j'ai eu droit à une heure de discours sur l'égalité entre hommes et femmes !


Son regard se pose alors sur le petit bout de métal que Charlie lui montrait. Ace prend sans gême le MP4 des doigts de la jeune femme et le regarde avec interet. Cet objet, jadis insignifiant, avait une grande valeur ces jours-ci.

- Il est encore en très bon état en plus. Tu dois en être fière !

C'est en l'entendant dire "si tu es sage" que son sourire se transforme en sourire en coin.

- Si je suis sage ? Ca sera dur alors, vu que je te battrai au basket ! Dit-il avec un rire sincère.

Ils sortent alors, et Ace se retrouve chargé de guider la jeune femme. Ace connaissait Paris par coeur, la ville où le britannique a connu ses premières années d'Université.

- Umm...

Il passe sa main sur sa barbe naissante. L'humaniste essayait de ne pas trop se laisser pousser la barbe pour ne pas passer pour un négligé devant sa chef. Malgré le fait qu'il  aurait bien aimé...

- Je connais un petit magasin pas loin, je ne sais pas si ses produits sont encore bons mais on a rien à perdre !

Il passe sa main dans le dos de Charlie pour la guider, prenant soin de ne pas garder sa main trop longtemps à cet endroit. Il avait bien remarqué la réaction de la jeune femme quand il avait accepté de lui montrer ses tatouages, il ne voulait pas lui faire peur.
Il se contentait de répéter ce mouvement à chaque virage, trouvant ça stupide de dire "Par là" chaque deux secondes.

- On y est !

Le petit magasin de sport était abandonné, et en ruines. Ace eut un peu de mal à dégager l'entrée, mais le faisait quand même.

- Maintenant, il faut trouver un ballon de basket ici !






Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie Renarde
Survivant
Ven 22 Juin - 2:07
Charlie Renarde



Une balade agréable
Charlie & Ace

Charlie le regarda quelques seconde en souriant, cet homme était vraiment très gentil et en plus il était plus que charmant. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire avec lui, c'était assez troublant, ça faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas sentie si... légère ? C'était vraiment une sensation agréable.

Il sembla alors connaître les environs contrairement à elle. Puis ce fût tout naturellement qu'avant de prendre la route, elle lui reprit son baladeur et lui fit une grimace avant de le glisser dans sa poche. En rajoutant bien avec un sourire malicieux :

-J'ai dit si tu es sage ! Donc... pas touche en attendant !

Elle sentit la main de ce dernier se glisser dans son dos pour la guider vers un endroit qu'il semblait connaître. Bien qu'elle rougit un peu, la demoiselle ne pouvait s'empêcher de trouver ce contact assez agréable. La balade fut de courte durée, sans danger ce qui était super et aussi assez calme. Aucun des deux ne parlaient, profitant de ce petit moment... enfin c'était le cas pour Charlie, elle espérait juste qu'il ne s'ennuyait pas avec elle.

Une fois devant le magasin en question, Ace essaya de dégager l'entrée. Mais apparemment ce n'était pas gagné pour se faire un passage. Charlie s'approcha alors et posa sa main sur son bras en lui disant alors :

-Maintient ça comme ça pendant que je passe et quand je serai revenue. Je vais te montrer l'avantage d'être petite !

Elle lui fit un sourire et déposa son sac à côté de lui, signe qu'elle commençait à lui faire confiance et elle espérait ne pas se tromper. Après cela, elle s'accroupit devant le petit passage et se faufila à l'intérieur. Inutile de faire un dessin, les rayons étaient renversés et par endroit le plafond s'était écroulé. Charlie passa une dizaine de minutes à se faufiler de rayon en rayon, jusqu'à trébucher... sur un ballon...

Elle en avait poussé un cri de surprise et s'était rattrapée à temps à l'une des étagère. Charlie se redressa et regarda la balle en grimaçant, un ballon de foot. Au moins, elle n'en était pas loin. Elle fouilla dans le coin et finit par trouver un ballon de basket. La jeune militaire se dépêcha de sortir de là... Une fois dehors, elle poussa un soupir de soulagement et mit le ballon dans les mains de Ace pour s'épousseter étant couverte de poussière. Elle regarda Ace après avoir pris son sac et lui dit prête à le suivre... :

-Bon ! il ne reste plus qu'à trouver un coin tranquille avec un panier de basket. Il me semble qu'il y a des city stades à plusieurs endroit dans le coin. Donc... je te laisse nous guider. Oh... et... j'ai rien oublié ? j'ai réussi à ravoir la saleté que j'avais sur moi ? C'était vraiment sale à l'intérieur...



by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ace Cunningham
Rescapé
Ven 22 Juin - 17:00
Ace Cunningham
  • Ace Cunningham
  • Charlie Renarde
Libres !




Quand Ace essayait d'entrer dans les ruines du magasin, il voit Charlie lui proposer directement d'entrer seule dans celui-ci.

- Quoi ? Fais attention ! Tu ne peux p-...

Il n'avait pas eu le temps de la prévenir, la jeune femme se trouvait déjà dedans. Il la laisse alors faire. Elle était soldat, pourquoi s'inquiéter ?

- Tu es dans quel rang chez les soldats de l'espoir ? lui cri-t-il avec un petit sourire en l'attendant.

Il essayait de maintenir la petite entrée qu'il avait faite et remarque qu'elle avait gardé son sac dehors. Il prend soin de le porter lui-meme pour ne pas qu'un passant le vole. Il faisait attention à tous les détails quand il s'agit de protection, un bon chef de sécurité, mais aussi un bon ami qui prend soin de son entourage.

Il l'entend crier et sursaute, hésitant à entrer voir si tout allait bien.

- Charlie ?? Tu vas bien ?? Y a quelqu'un dedans ?? Demande-t-il inquiet.


Il n'est rassuré que quand il la voit sortir, et sourit en voyant le ballon de basket qu'elle lui tend.
Il lâche alors la grande poutre qu'il retenait, passant sa main sur son épaule qui commençait à devenir douloureuse.

- C'est lourd put-...

Il étouffe son juron. Ace lâchait beaucoup de vulgarités sans le vouloir. C'était le genre de personne où les "merdes" et les "putain" faisaient partie de la plupart de ses phrases. Mais, devant Charlie, ou d'autres personnes comme Aimie ou son ancien commandant à l'Université, il préférait ne pas directement montrer cette facette de lui.
Même si ses jurons n'avaient rien de bien méchant.

- Il est encore presque neuf, c'est super, rit-il en regardant le ballon, comme un adolescent.

Il la laisse reprendre son sac et la regarde.

- Il y a un petit stade, mais c'est un peu plus loin, ça te ne dérange pas de marcher ?

Ace remarque alors de la poussière dans les cheveux et le dos de la jeune femme. Il laisse tomber son ballon pour passer ses deux mains dans la chevelure brune de Charlie, et dans son dos, sans aucune gêne. Il voulait juste la nettoyer et laissait ses doigts s'aventurer dans les cheveux de la brune.


- Voilà, sourit-il innocemment.


Ace était habitué à toucher des femmes. Il avait bien trois soeurs qui le prenaient pour leur héro, le seul mâle de la maison.

Le britannique marchait maintenant avec une autre femme, dont l'intention différait de celle de ses soeurs. Ou pas ? Ace n'en savait rien. Elle voulait un ami ? Un petit ami ? Un coup d'un soir ? Il n'en savait vraiment rien.

Il marchait un peu plus prudemment qu'avant, cette rue étant moins sûre que la dernière. Il avait même une main sur l'emplacement de son flingue, faisant attention.

- Je ne veux pas te faire peur, mais ne t'aventure pas trop ici et là... on doit rester le plus proche possible l'un de l'autre pour éviter des soucis si on tombe sur quelqu'un de louche, la prévient-il en regardant devant lui.

Ils n'avaient encore qu'une vingtaine de minutes de marche avant d'arriver. Mais en vingt minutes, il pouvait arriver beaucoup de choses...





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les banlieues :: Les rues et ruines-
Sauter vers: