AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP SOLO] La Cicatrice.

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines
avatar
Zoey Bourne
Rescapé
Localisation : Peut-être un peu paumée, tiens..
Dim 18 Fév - 19:55
Zoey Bourne




Avec
Des soeurs


La cicatrice.

Elle n'avait quitté la Citadelle que depuis deux jours et était à la recherche du fameux groupe de survivant qui avait investi le lycée Voltaire. Elle n'avait entendu que du bien de ces gens là, enfin, de manière détournée. Des faiblards, des pacifistes, peu de vrais guerriers. Seul leur emplacement leur permettait de ne pas finir en charpie, qu'on disait. Pour Zoey, ça signifiait seulement qu'ils n'étaient pas tous les fils de putes qu'elle pouvait croiser à la Citadelle chaque jour qui passait. Là-bas, elle avait dans l'idée qu'on ne l'engagerait pas juste pour être un morceau de viande, que tout ne tournait pas autour du nouveau fric improvisé par les commerçants de l'apocalypse.

C'était donc pour ça qu'elle recherchait ces gens. Le lycée n'était pas très compliqué à trouver, l'atteindre cependant, ce n'était clairement pas de la tarte. Un bon nombre de Raclures erraient dans les rues et même si elle ne craignait pas d'en affronter une ou deux, elle ne pouvait pas s'en prendre à toute une rue bondée et espérer survivre.  

Zoey prenait son temps malgré ça, s'arrêtant dans des anciennes habitations qui tenaient encore debout, fouillant tranquillement, récupérant quelques trucs utiles. Au bout d'un moment, elle tomba même nez-à-nez avec un vieux fourgon blindé de la gendarmerie française, partiellement ensevelit sous des gravats et un bon paquet de poussière. Toute excitée, Zoey se précipita vers l'arrière en retirant la capuche de sa veste. Aucun contaminé, elle ne trouva aucun cadavre à l'intérieur, c'était même plutôt décevant tant il était vide. En sortant finalement, elle marcha sur une drôle de pierre, noire, ayant la forme d'un pistolet.

C'était en fait un pistolet. La jeune fille poussa un petit cri de victoire en le ramassant et l'époussetant. L'arme avait l'air en bon état, mais elle n'était pas experte en la matière. Cela restait malgré tout une bonne trouvaille globalement.

A peine eut-elle le temps de s'éloigner et de s'engager dans la rue suivante en examinant distraitement son pistolet, en retirant un maximum de poussière en soufflant dessus, grattant les fentes du bout de ses ongles. Soudain, alors qu'elle était concentrée à sa tâche, Zoey sursauta en entendant quelques chose tomber brusquement, un coup de feu partit et ricocha sur un angle de mur. la détonation fit cracher au pistolet un bon paquet de poussière et le canon rougit très fort instantanément alors que beaucoup trop de fumée en émanait. Deux voix se mirent à s'élever de derrière un véhicule garé qui n'avait pas dû démarrer depuis bien des années.

Zoey était perdue, un peu béate, elle n'avait pas encore tout comprit. C'était sa première rencontre en extérieur en plus de ça, elle ne savait pas à quoi s'attendre après plusieurs années de confort relatif dans une zone de cessez le feu. par pur instinct, elle leva son arme dans la direction des voix.

Deux femmes, une plus vieille et une autre, plus jeune. Elles portaient toutes les deux des lunettes mais il manquait un morceau de bras à l'une d'entre elles. Le bras armé de Zoey ne tremblait pas, elle n'avait plus eu peur depuis bien longtemps et s'était déjà faite menacer par des types bien plus effrayants à la Citadelle. Battue, même, quelquefois.

- Tire pas ! s'écria la plus vieille dont la chevelure était mauve avec un fort accent de l'est. Elle tenait dans ses mains le manche d'une grosse hache de pompiers.

- [Inintelligible.] beugla l'autre, cheveux rougeâtres, en pointant une petite batte de baseball vers Zoey de son seul bras.

- Putain mais calmez vos races j'ai pas fais exprès vous m'avez foutues les boules bandes de bouffonnes ! s'énerva Zoey.

Les grognements pas très lointains des Raclures en approches ne rassuraient personne, le coup de feu avait dû rameuter pas mal de monde. La tension se fit soudainement plus palpable encore. La Rouge beugla de nouveau un truc en russe, allemand ou autre chose du genre, en faisant un pas décidé vers Zoey. La plus grande rétorqua quelque chose dans la même langue et empêcha l'autre d'avancer davantage.

- J'comprends rien à ce que vous bavez oh ! On peut pas en rester là j'sais pas ? Dans deux minutes on se fait enculer à sec par les Raclures alors si on pouvait au moins abréger, hein ?

- Baisser ça ! Baisser arme ! rétorqua fermement l'adulte.

- Putain, ça non vous me foutez les boules et vous êtes deux.

La première des raclures était l'une de celles qui n'avait pas été contaminée depuis longtemps. Elle rappliqua brusquement en hurlant et se dirigea vers la plus vieille, celle-ci réceptionna le nouveau venu d'un violent coup de la garde de sa hache dans le crâne pour l'arrêter dans sa course, avant de le finir d'un coup de la pointe de la hache de pompier en pleine poire tandis qu'il peinait à se redresser.

Zoey étant concentrée sur cette scène, elle avait baissé sa garde et la plus jeune en profita, tentant de lui asséner un coup de batte dans le bras pour essayer de lui faire lâcher son pistolet. Zoey l'esquiva de justesse, et tenta de répliquer en lui tirant dessus mais rien ne partit.

Un sorte de drôle de bruit, puis encore de la poussière et de la fumée. Zoey regarda son arme, l'air dégoûtée.

- Oh sérieux la vie d'ma mère..

La rouquine s'empressa d'essayer à nouveau de la bastonner mais Zoey abattit la crosse de son pistolet sur son visage, la faisant basculer en arrière et tomber sur le cul, avant de reculer. La plus vieille vit probablement rouge à ce moment là, une vraie amazone, elle fonça sur Zoey qui tenta de se replier. En faisant volte-face, elle percuta une Raclure et tomba sur le côté, la seconde qui suivit, la Raclure avait la partie pointue de la hache dans le visage, et la lame de la hache fondit ensuite droit sur elle. Zoey roula, se redressa, commença à repartir mais la lame parvint à l'atteindre à la cuisse gauche ce qui lui arracha un grand cri de douleur et de rage. Son sang coulait abondamment. D'autres Raclures étaient sur elles, la mauve s'était repliée pour aider l'autre à se relever et partir pour de bon.

Zoey de son côté, esquiva les Raclures en boitant à cause de la douleur presque insoutenable. Elle avait encore le pistolet dans sa main qu'elle ne fourra dans son sac qu'une fois qu'elle eut un peu de temps pour reprendre ses esprits.

Cette altercation eut pour effet de contraindre Zoey à se trouver une nouvelle planque pour le reste de la journée et s'occuper de cette coupure béante. Une journée entière de repos par la suite. Au final, cela lui valut une belle cicatrice et une arme complètement inutile. Bien trop encrassée pour pouvoir tirer, sans avoir été utilisée depuis au moins trois, quatre ans, le temps avait fait son effet et avait rendu l'arme inutilisable.

En plus de deux ennemies dans la capitale.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines-
Sauter vers: