AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Les survivants :: Leurs identités :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soo-Yun | Silence will fall.

 :: Les survivants :: Leurs identités :: Les fiches validées
avatar
Soo-Yun
Membre
Localisation : Dans ses quartiers.
Lun 29 Jan - 12:59
Soo-Yun

Age : 39 ans.
Groupe : Espoir.
Nationalité/origines : Française, d’origine Sud-Coréenne.
Immunisé : Oui, mais elle ne le sait pas.
Situation conjugale : Célibataire.
Situation familiale : Sa mère et sa soeur cadette sont décédées, elle ne sait pas si son père est encore vivant à ce jour. Il reste présumé mort.
Place dans le clan/tâche : Sentinelle, Récupératrice (tireuse d’élite).
Arme : Fusil de précision FR-F2. et un Glock 17. (Cliquez sur les noms des armes pour voir les images).

Carnation : Blanche.
Taille : 1m69.
Corpulence : 62kg.
Cheveux : Cheveux noirs de couleur mi-longue.
Yeux : Noirs.
Style vestimentaire : Sa tenue de soldat, la plupart du temps.
Signe distinctif : Elle porte les lunettes de sa jeune soeur, sans les verres car elle n’a pas de problème de vue particulier, seulement en souvenir.

ft. ... de ...
Soo-Yun
Soo-Yun n’a jamais été une grande bavarde, préférant aller droit au but en toutes circonstances. L’apocalypse n’aura fait que la plonger encore davantage dans un certain mutisme.

Elle est silencieuse, et c’est probablement ce qui lui vaut d’être encore en vie. Elle ne fait généralement pas de vague et ne se mêle pas des affaires des autres. On pourrait dire qu’elle se contente de suivre les ordres mais ce n’est pas tout à fait vrai. Certes, elle obéit à la hierarchie mais le monde étant devenue ce qu’il est devenu, Soo-Yun n’hésite pas à refuser d’obtempérer, ou à outrepasser l’autorité de ses supérieurs à quelques occasions. Notamment l’assistance de civils, dans le domaine du possible et tant que cela ne la met pas trop en danger et si de ce qu’elle peut voir la personne qu’elle s’apprête à assister mérite de vivre ou non. Calme en toutes circonstances, elle est très pragmatique, réaliste et désabusée, presque blasée. Pour elle, il y a peu de chances qu’ils s’en sortent indemnes. L’air toujours neutre, impassible, Soo-Yun ne laissera jamais, ou presque, transparaître ses émotions au grand jour.

Solitaire dans l’âme, elle n’apprécie de la compagnie que pour de brèves périodes et tant que ça ne s’éternise pas. Elle aime tout prévoir, avoir tout planifié et savoir comment s’exfiltrer si la situation l’oblige. En contrepartie, elle peut devenir encore plus froide qu’elle en l’est déjà si les choses tournent mal. Assez attachée à sa propre vie malgré tout, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour s’en sortir. Quitte à abandonner des gens derrière elle, seulement, jamais elle ne tuera elle-même un autre être humain sans que ce dernier ne la menace directement.

Elle méprise la faiblesse sans jamais l’avouer. Bien contente d’avoir suivi une formation de militaire et d’avoir été armée dès le début des événements, Soo-Yun trouverait presque inadmissible que des gens soient encore capables de mourir ou se faire contaminer après plusieurs années déjà d’enfer sur terre alors que les morts ne semblent jamais évoluer, pire, régressent au fil du temps.

Il lui arrive à de rares occasions de quitter ses postes de guet quelques heures, jamais plus d’une journée sauf cas exceptionnel, pour rejoindre les civils de la citadelle ou à d’autres places fortes de la capitale, seulement pour voir comment vont les choses. Espérant surtout que les militaires ne soient pas les derniers survivants de la capitale.
Soo-Yun est née en France en 1985 de l’union d’une mère coréenne et d’un père français, tous deux assez jeunes. Elle a malgré tout grandit dans une famille de classe moyenne, vivant une vie relativement paisible dans l’ensemble. Grandissant avec le désir d’entrer dans l’armée française, elle y parvint sans grandes difficultés c’est certainement le meilleur choix qu’elle ai pu faire de sa vie.

Outre ce fait et avant d’en venir à la suite, en 2002 vint au monde Marie, la jeune soeur de Soo-Yun. Bien que peu présente au sein de la famille à partir du moment où l'aînée entra dans l’armée française, les deux filles étaient très complices et Soo-Yun aimait sa soeur plus que tout au monde.

Sans surprises, lorsque l’épidémie de fin 2021 survint et que la situation commença à dégénérer dans le pays, Soo-Yun comprit les choses finiraient par déraper. Elle déserta plus ou moins le poste qu’elle occupait pour rejoindre sa famille au tout début de l’année 2022, elle était parvenue à retrouver mère et soeur en plein coeur de Paris où elles habitaient. Leur père était introuvable, jamais rentré du travail la dernière semaine de l’année précédente, la famille pleurait sa disparition. Pendant
Pendant plus de trois mois, les trois femmes parvinrent à tenir dans leur appartement en jouant la carte de la patience et de la discrétion. Passé ce délai, la nourriture vint sérieusement à manquer. Multipliant les sorties malgrés les risques, Soo-Yun parvenait à nourrir sa famille comme elle pouvait.

Seulement, vers Avril, la ville fut bombardée et son quartier totalement ravagé. Elle avait eu vent des rixes entre son pays et les Russes, incompréhensive. Jamais elle n’aurait pensé que ça puisse dégénérer à ce point. Le bombardement massif eu raison de la mère de Soo-Yun. Marie, quant à elle, avait survécu, sonnées et blessées, les deux filles se retrouvèrent à errer dans les rues. L’arme de la militaire détruite pendant le bombardement, elles étaient relativement sans défenses.

Fatalement, brisée par le chagrin, Marie perdit totalement goût à la vie. Une nuit, elle mit fin à ses jours en se pendant dans le petit studio miteux où elles s’étaient installées. Laissant une note à sa soeur, s’excusant et implorant son pardon. Le matin, Soo-Yun tomba nez-à-nez avec Marie. Pendue au bout de sa corde. L’aînée manqua de peu de suivre le même destin. Ne parvenant pas à se résoudre à mettre ainsi fin à ses jours, encore capable de survivre et se sentant utile à l’humanité, elle renonça à cette idée. Elle donna la sépulture la plus décente possible à Marie, la recouvrant d’un drap dans le lit sale du studio, condamnant la porte de sorte à en faire un tombeau tranquille pour sa soeur. Elle n’avait gardé d’elle que sa paire de lunettes, des lunettes rondes dont elle avait retiré les verres et qu’elle porte tous les jours depuis.

Son interminable errance conduisit Soo-Yun à croiser le chemin d’une escouade de récupérateurs de l’Espoir. Faisant part de son passé de militaire, elle fut escortée par le groupe et eut sa place en son sein.

Depuis, elle n’en est ni un atout majeur, ni une tare. Elle se contente de faire ce qu’elle peut pour survivre.  

Pseudonyme : Shaar’Xem
Age : 21 ans.
Blabla : Je zyeute ce forum depuis un certain temps, j’attendais d’avoir assez de temps pour m’inscrire, passionné de zombies comme je suis *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Z
Maître du jeu - fondateur
Ven 15 Juin - 15:24
Z

Validée

Bienvenue !

Bon, tout me semble complet, cohérent et correct. Donc je te valide et je te rajoute ta couleur verte.

Maintenant que tu es validé, tu peux regarder la zone des demandes de RP pour trouver un partenaire de RP.

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Les survivants :: Leurs identités :: Les fiches validées-
Sauter vers: