AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Les survivants :: Leurs identités :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Alexandre Fontaine
Rescapé
Sam 2 Déc - 23:04
Alexandre Fontaine

Âge : 23 ans
Groupe : Humaniste
Nationalité/origines : Francaise
Immunisé : oui
Situation conjugale : Célibataire
Situation familiale : Parents et une petite soeur de 18 ans
Place dans le clan/tâche : Sécurité / Défense (prof d'auto-défense à temps perdu)
Arme : Hallebarde

Carnation : beige
Taille : 1m80
Corpulence : Celle d'un gymnaste
Cheveux : Noir de jet
Yeux : bleu
Style vestimentaire : Vêtement de toile léger
Signe distinctif : Cicatrise de son premier calin de groupe avec des mort-vivants

ft. Si tu lis ceci tu me dois un bisou
Alexandre Fontaine

Alexandre est un garçon très dynamique et fonceur. Il est très sensible, mais à aussi une très grande force en lui qui lui permet de vaincre ses peurs pour foncer et protéger tous ceux qu’il peut. Il a très peur de ne jamais revoir sa famille, mais se compte chanceux que sa famille à une très grande chance de survivre cachée aux États-Unis. Il aime parler de lui, de sa famille, mais se sent toujours un peu mal, car il sait très bien que beaucoup ont perdu leur proche.

Il est quelqu’un de discipliné et sait suivre des ordres, qu’il juge justes, sans broncher, peu importe l’effort qu’il doit mettre. Il ne défiera pas l’autorité sans bonne raison. Il n’a pas peur de travailler et de fournir un coup de main même s’il n’est pas de corvée. On l’entendra très peu se plaindre.

Il aime dormir, jouer avec les enfants et s’occuper de son chat. Alexandre est très fusionnel avec son animal. Ce chat semble presque immortel à ses yeux. Au fond de lui, il doit croire que les chats sont des dieux.

Il respecte tout être vivant, même si celui-ci est vil et odieux. Il a appris au cours des années que les gens sont ce qu’ils sont pour beaucoup de raison et qu’il faut vivre avec.

Malgré ce qu’on peut croire vu qu’il agit parfois comme un enfant en jouant avec les enfants, il est un garçon très intelligent qui parle français et anglais sans aucun problème. Il joue du piano aussi pour ne pas perdre la main.

Il s’entraîne tous les jours, au début les adultes pensaient qu’il faisait un « show » pour montrer combien il était fort, mais même quand il n’y avait personne, il s’entraînait comme quand il était gymnaste. Rien de mieux que faire l’homme drapeau pour rester fort. De plus, il s’entraîne au minimum une fois par semaine au piano et espère trouver un vrai prof de piano encore en vie pour s’améliorer.

Les entraînements le garde occupé et l’empêche de vraiment prendre conscience dans quel monde il vit.

En dépit de tout ça, il est un garçon amusant, gourmand qui aime s’amuser. Il n’a jamais connu une enfance comme les autres, il s’est toujours cru chanceux et le pense encore. Il croit en amour, mais avec la situation, il ne s’y attarde pas. Il n’a eu que des amourettes de passage dans le passé.

Alexandre avait un avenir bien tracé avant la tragédie. C’était un espoir de l’équipe olympique de gymnastique de France. Il allait participer aux Jeux olympiques de Paris en 2022. L’épidémie changea rapidement ses plans…

Du haut de sa fenêtre de son étage, il jeta son regard dans la rue qui s’était déjà infestée et les gens en paniquent. Il prit son téléphone pour répondre à sa mère qui l’appelait de l’étranger. Il ignorait combien de temps il aurait encore accès au téléphone, il devait lui parler au moins une dernière fois.

– Allô Maman…
– Oh Alexandre dis-moi que ce que je vois à la télé est faux, tu vas bien?
– J’aimerais beaucoup te dire que c’est une grosse plaisanterie, mais c’est bien réel. Tu dois rester aux États-Unis par tous les moyens avec Papa et Isa…
– On a déjà demandé refuge à ton oncle mon grand, mais toi?
– Ça ira maman, je suis grand.
– Oui, mais..
– Tu n’es pas grand, tu es encore mon bébé…
– Je serais toujours ton bébé maman, mais j’ai 19 ans, je suis fort, agile et pas trop con… Maman ne pleure pas…
– Mon bébé…
– Maman, on va se revoir d’accord? Je t’en fais la promesse. Dis-toi que les cours de Karaté, de Hallebarde et le fait que je sois dans les meilleurs gymnaste de France devrait m’aider… Peut-être aussi mes cours de piano on ne sait jamais.
– Alexandre cesse de faire le con!
– Ah, au moins tu as cessé de pleurer… Je t’aime maman, dit aussi a Isa, Papa et à tonton que je les aime et que je pense fort à eux. Si on se fit au film d’apocalypse… Ça sera sûrement la dernière fois qu’on se parle avant un très long moment… Soit forte, rester à l’écart des grandes villes. Si je meurs ..
– Ne dit surtout pas ça!
– Maman, c’est une possibilité, il ne faut pas l’écarter, c’est vraiment grave ici… même si je te fais la promesse qu’on se revoit, je ne pourrais peut-être pas la tenir...
– Tu… tu as raison…
– Je vais mourir en héros, je te le promets, je vais tenter de sauver le plus grand nombre de personnes ici.
– je t’aime mon garçon, tu es brave, mais ne soit pas une tête brûlée.
– Promis, souhaite-moi bonne chance, je vais tenter de trouver refuge avec Sylvestre…
– Vas-y, j’ai foi en toi. Au revoir, mon bébé…
– Bye... Maman...

Alexandre raccrocha lentement en prenant un grand respire alors que des larmes coulaient du long de ses joues. Le seul baume au cœur dans cette histoire était que sa famille avait énormément plus de chance de survivre loin de la France. Il était dans les montagnes reclus avec son oncle qui était résident américain. C’était lui qui avait financé la carrière de Alexandre en gymnastique et qui lui permettrait une plus grande chance de survie.

Il fit son sac, vêtement de toile, des trucs légers pour mettre le plus de choses possible et mis Sylvestre sur le dessus. Ce chat savait ce qui se passait, c’était certain, mais il avait tellement de confiance en ronronnant que Alexandre prit courage et prit sa hallebarde.

– En avant Sylvestre, on va se trouver un endroit sûr pour toi, puis j’irais faire ce que je peux. Mon vieux, on va vivre une sacrée histoire, fais-moi penser de mettre ça par écrit!

Il serra les dents affichant un sourire, puis descendues dans les rues.

Il affronta rapidement des morts-vivants, mais il tenait à distance avec son arme. Sylvestre le chat noir accroché solidement à son sac à dos n’avait aucune intention de descendre.

Ils trouvèrent rapidement refuge avec un jeune groupe où il put déposer en sécurité ses choses et il confia son gros chat à une jeune fille qui ressemblait beaucoup trop à sa petite sœur… Contrairement à lui, elle venait de tout perdre, son poisson, ses parents… Ces gens n’avaient pas sa chance, il le savait et jamais il ne devrait l’oublier.

Les jours passèrent, il avait la garde de son groupe. Il n’était pas le chef, mais le gardien. Il dormait peu, mangeait peu, pas le temps. Trop d’enfants sur lesquels veiller, trop de gens qui étaient terrorisés… En plus de son chat. Aucune chance qu’il pouvait lâcher prise.

Malheureusement, comme n’importe quel humain, la fatigue, la famine finit par le trahir. Du haut de ses dix-neuf ans, il vit la mort lui foncer dans le dos et le mordre…

Il perdit rapidement connaissance sous les cris terrorisés de son groupe.

Alexandre avait pourtant fait une promesse… Il ne pouvait pas mourir… Peu importe qui, si c’était Dieu ou un ange, mais un miracle se produisit.

Il se réveilla en hurlant se redressant nu dans un lit confortable les larmes aux yeux et posa les yeux sur une femme en blouse blanche. Un médecin? Où était-il? Son groupe??? SON CHAT???

La femme lui expliqua rapidement qu’il était en sécurité, blessé, affamé, mais bien vivant. Son groupe aussi.

Les cris hystériques avaient attiré les Humanistes qui ne pouvaient pas reculer devant autant de voix suppliante de rester en vie et de secourir Alexandre. C’était des âmes charitables qui les avaient recueillis, lui, son chat et tout son groupe.

Sous les yeux de la femme, Alexandre s’effondra en larme. Ce n’était pas de la peine ou de la peur, mais un profond soulagement d’avoir trouvé un lieu pour son chat et les gens qu’il avait protégés. Il avait tenté de jouer au fort depuis tant de jours devant ces gens effrayés qu’il en avait oublié que lui aussi avait besoin de sécurité.

Il passa plusieurs semaines en quarantaine voir s’il était immunisé et aussi pour soigner ses graves blessures.

Suite à tout ça, il était redevable et de toute façon il comptait rester. Il eut rapidement sa place dans les défenses de la forteresse des Humaniste, mais aussi comme entraîneur pour les enfants et adolescent. Il avait un savoir de tant d’années d’entraînement acharné qu’il pouvait transmettre.

Quand il ne travaille pas, on peut parfois entendre Alexandre jouer du piano s’améliorant de semaine en semaine…

Pseudonyme : Aléatoire
Âge : Entre 9 et 99 ans
Blabla : Merde... Le chat à passé devant la caméra...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Z
Fondateur
Ven 15 Juin - 15:22
Z

Validée

Bienvenue sur Z-épidémie Aléatoire !

J'ai fini de lire ta fiche, je vois que tout est complet, cohérent et tout. Donc je te valide et je te rajoute ta couleur bleue.

Maintenant que tu es validée, tu peux regarder la zone des demandes de RP pour trouver un partenaire de RP ou te connecter sur la CB pour aller directement à la rencontre des gens.

Bon jeu à toi !

PS : J'ai lu donc je te dois un bisou  :kissenvoi:
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Les survivants :: Leurs identités :: Les fiches validées-
Sauter vers: