AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des retrouvailles qui font plaisir ! [RP Anna & Aiden.]

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines
avatar
Anna Walker
Nouvel arrivant
Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 2:48
La capitale versait son lot de larmes cette après-midi-là, les rues semblaient désertes pour une fois et le calme avant la tempête perdurait, étrangement. Errant au cœur de Paris sans but précis, Anna profita de ce silence pour se balader, comme à son habitude. Elle vagabondait comme une âme en peine au milieu des bâtisses délabrées, rongée par la nostalgie de cette ville, le temps étant parfait pour s'accorder à ses tristes pensées.

Elle n'avait pas le cœur au combat ni à la recherche, elle espérait juste un peu de positivité en ce jour qui annonçait une couleur contraire, d'un gris profond et de nuages bien denses. L'averse s'écoula sur son doux visage, à ce rythme, elle ne tarderait pas à attraper froid, ses vêtements étant déjà bien trempés. Ses pas finiront par la mener jusqu'à un magasin d'alcool et se disait que noyer son chagrin ne serait pas de refus. La jeune femme n'a jamais eu un goût prononcé pour la boisson, surtout seule, elle ne buvait qu'en la compagnie de ses amis, l'alcool y était proscrit chez ses parents, elle en profitait donc à l'extérieur lors de soirées arrosées.

Par chance, après avoir pénétré en ces lieux, elle trouva une bouteille de Vodka, l'un de ses alcools phares. Mais l'idée de boire seule la déprimait d'une puissance inimaginable, surtout que ce n'est absolument pas prudent de finir dans un état second à l'heure actuelle où l'on doit sans arrêts être à l'affût. De plus, être solitaire fait qu'elle n'aurait aucune protection en cas de pépin, elle ravala donc ses pensées et reposa la bouteille. Seulement, elle repensa à une personne avec qui elle pourrait la partager, lors d'un instant convivial. Elle changea d'avis et la ramassa, espérant ainsi apercevoir cette personne à son domicile.

En une fraction de seconde, elle quitta la boutique pour se diriger vers son habitat. Durant le trajet, elle se remémora les circonstances de leur rencontre, rencontre qui s'est faite évidemment pendant l'épidémie et par le plus grand des hasards. Son nom est Aiden. Elle ne l'avait pas revu depuis que le destin les a fait se croiser mais elle savait que c'était quelqu'un de confiance, ayant fait preuve de bravoure en la sauver. Elle se rappelle très bien du déroulement, comment pourrait-elle l'oublier, d'ailleurs ?

Anna s'était retrouvée dans une sacrée pagaille, pour ne pas changer, elle se souvint avoir été piégée par des zombies, dans une ruelle qui s'avérait être un cul de sac. Manquant de munitions, la jeune femme tentait de sauver sa peau en leur plantant des coups de couteau mais ils étaient trop nombreux. Puis Aiden était arrivé pour la libérer de ces monstres. Ils ne se connaissaient ni d'Adam ni d'Eve mais il était tout de même intervenu dans cette affaire, trouvant curieux de voir un tel rassemblement de mort-vivants dans le fond de la ruelle et entendant les taillades dues à sa lame, il avait rejoint la fête afin de filer un coup de main.

Anna se rappellera toujours de l'efficacité dont il avait fait preuve avec sa fameuse dague, il lui fallait peu de temps pour en venir à bout de ces créatures en décomposition. Suite à ça, les présentations étaient faites et la jeune femme était restée un moment avec son sauveur venu de l'ombre. De vifs échanges ont fini par aboutir à une relation amicale, la timidité d'Anna envers lui n'était plus qu'un lointain souvenir. Ils avaient passé un moment fort agréable et espérait ainsi le revoir. Le fait qu'il soit venu pour la délivrer de l'emprise de ces monstres ont créée un réel lien de confiance, elle savait qu'elle pourrait compter sur lui.

Le flashback ayant prit fin, un sourire s'accrocha sur les lèvres de la jeune femme qui arriva devant le pas de sa porte barricadée. Elle n'hésita pas avant de toquer, toujours sa bouteille à la main et brièvement essoufflée, après tout, elle n'avait fait qu'accélérer l'allure de sa marche. Elle patienta ainsi, dans l'espoir qu'il lui ouvre, dans le doute, elle murmura à travers la couche de bois...

"- Hey, Aiden... ! C'est Anna ! ... Et je ne viens pas les mains vides... !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aiden Woods
Nouvel arrivant
Messages : 28
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 3:19
Un dimanche pluvieux, enfin, Dimanche était un terme vague. Aiden avait perdu depuis bien longtemps le cycles des semaines, mais il aimait associer les dimanches avec la pluie. C’était toujours lors de ces moments qu’il se retrouvait avec ses amis pour débattre d’une énième œuvre et ce n’était pas une simple apocalypse qui allait l’empêcher de faire pareil, même s’il était seul désormais. De plus, ses provisions approchaient de son niveau record, pas besoin de sortir immédiatement, c’était le moment parfait pour rester cloitrer dans son abri à être une larve mangeuse de viande et de conserve.

Une fois sa toilette terminée, il alluma un tout petit feu pour faire cuire le contenu d’une canne de tomate. Lorsque son plat commença à cuire, il farfouilla dans la tonne de livre qu’il avait réussi à récupérer depuis le début de l’apocalypse. Les livres, c’était bien la dernière chose qui se récupérait lorsque c’était la fin du monde, Tant mieux pour lui ! Ainsi, il élargissait ses horizons et se servait des livres qu’il trouvait mauvais comme combustible, à tous les coups il y gagnait. Choisissant finalement une œuvre qu’il avait jamais vu de sa vie et qui avait une apparence mystérieuse, il retourna près de sa casserole en pleine cuisson tout en manipulant l’objet.

Quelques heures plus tard, le solitaire était étendu sur l’un de ses canapés, son bol presque vide au sol tout juste à portée et le livre gisant sur son ventre. Il se massait la tempe devant cette … ce … Comment dire, ce livre était spécial. Il faisait de gros efforts pour essayer de comprendre et donner une chance à ce truc, mais c’était au-dessus de ses forces. Il se résolu finalement à le jeter dans le petit feu qu’il avait entretenu pour garder sa pièce au chaud lorsqu’il entendit une voix dehors. Une voix qu’il connaissait et qui l’appelait. Il se dépêcha pour aller ouvrir, surtout pour ne pas révéler à des mauvaises personnes la position de sa planque.

En ouvrant, il tomba sur Anna qui était trempée de la tête au pied. Il l’invita à entrer. « Anna ! Mais tu fais quoi dehors par un temps pareil ? tu ressembles à une éponge ! Aiden pointa une étagère. Tous mes vêtements de rechange sont là, sert toi, je ne veux pas te laisser comme ça. » Il lança de manière nonchalante le livre dans les flammes, comme si c’était complètement normal. « As-tu faim ou soif ? Mes récoltes ont porté fruit dernièrement, installe-toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anna Walker
Nouvel arrivant
Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Nov - 3:14
La porte ne tarda pas à s'ouvrir, ce qui combla Anna de bonheur en voyant Aiden, toujours le sourire aux lèvres. La jeune femme était résolue à bien profiter de chaque instant en sa compagnie, se sentant soulagée et apaisée d'être à ses côtés. Il était devenu un bon ami, ce qui est étrange car elle n'osait plus s'attacher à qui que ce soit, rongée par la peur de perdre à nouveau ce qui compte le plus à ses yeux : ses proches. Mais connaissant ses prouesses au corps à corps, Anna ne pouvait qu'en être rassurée, se disant que sa malédiction avait prit fin depuis leur rencontre.

"- Anna ! Mais tu fais quoi dehors par un temps pareil ? Tu ressembles à une éponge !"

La jeune femme ria à cette expression plutôt comique mais véridique, pour le coup. Il est vrai qu'elle était trempée jusqu'aux os, des frissons parcourant la totalité de son corps, démontrant parfaitement le froid qui régnait à l'extérieur, mêlé à de la pluie. Le combo idéal pour tomber malade. Et connaissant les anti-corps fainéants d'Anna, cela ne tarderait pas si elle avait passé sa nuit dehors. Heureusement, le nid qu'avait construit Aiden était chaleureux et douillet, de quoi se sentir comme chez soi quand on y pénètre.

"- Héhé, je sais, j'ai voulu me balader et le temps en a juste décidé autrement. Mais j'ai ramené de quoi se réchauffer !"

Anna montra bien en évidence la bouteille de Vodka qui était bien fraîche, du coup. Aiden la fit entrer sans hésitation, lui indiquant une étagère comportant des vêtements de rechange. La jeune femme était touchée par tant de générosité et accepta volontiers. Cette dernière assista à l'action du jeune homme qui jeta un livre dans un petit feu qui faisait office de cheminée, elle était choquée par un tel acte venant de sa part, sachant son amour pour la littérature. Elle répliqua tout naturellement avec une touche d'humour.

"- Bah alors ? Il était si mauvais que ça, ce livre ? Bon, je vais me changer, je congèle sur place ! Ben écoute, si tu as de quoi grignoter, je ne serai pas contre et pour ce qui est de la boisson, j'ai apporté ce qu'il faut, haha ! J'espère que ça te va. Merci, Aiden."


N'ayant pas lâché pour autant son expression enjouée, la jeune femme se dirigea dans un petit coin afin de retirer ses vêtements imbibés d'eau. Quelques minutes après, elle revint avec un t-shirt bien trop grand pour elle ainsi qu'un pantalon loin d'être étroit lui aussi mais ça lui convenait très bien, ils n'en restaient pas moins confortables et surtout, secs. Installée près du feu, Anna aborda son ami, tout en attendant patiemment qu'il vienne la rejoindre.

"- Aaaaahhh... Ça fait du bien d'être au chaud ! Merci encore pour cet accueil de folie, tu es un sain ! ... Sinon, tu faisais quoi, du coup ? Sans te le cacher, j'ai été surprise de te voir balancer ce bouquin, toi qui est un amoureux des livres."

Le doux crépitement des flammes détendit la jeune femme qui les contemplait avec sérénité. Elle profita du temps que Aiden mit à revenir afin d'analyser plus en détails son entre et dans l'ensemble, ça représentait plutôt bien son hôte. On y sentait de la chaleur, tel un petit cocon de bien-être. Jusqu'au bout, Anna était prête à passer un bon moment avec son ami, la nuit promettant d'être longue mais plaisante, comme si ce qui les entourait ne comptait plus, qu'ils étaient dans une espèce de bulle bienfaisante. Soudain, le froid la fit quitter ses douces pensées et un éternuement peu élégant rompit le silence. Envahie par les frissons, elle se frotta les membres par réflexe, espérant ainsi que son côté frileux passe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aiden Woods
Nouvel arrivant
Messages : 28
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 19:43
Anna s’expliqua avec la même nonchalance que lors de leur première rencontre. Aiden avait entendu cette tonne de zombie et n’avait pas hésité à sauver la Solitaire. Après avoir planter sa dague un peu partout elle avait tout simplement dit qu’il était temps, ce qui avait bien fait rire le cynique. La simplicité de la jeune femme était rafraichissante. Il saisit avec plaisir la vodka en lisant la bouteille, content de voir ce qui se présentait devant lui. « Dis-moi, tu t’y connais en alcool fort ou tu as pris un truc au pif ? Parce que c’est sincèrement bien choisi. » Laissant de l’intimité à son amie, il sortit deux shooters de l’une de ses armoires. Jusqu’à maintenant, le brun se trouvait stupide de garder des trucs aussi inutiles que des shooters, mais vue la situation, il se félicita d’être si nostalgique de certaines choses. Cela pouvait paraitre étrange pour un homme si sage et posé qu’Aiden soit nostalgique devant un shooter, mais si l’homme avait réussi à garder toute sa tête, c’était bien grâce à ses soirées d’abus avec son groupe après l remise de gros projets.

Anna lui posa une question sur le livre, faisant rire Aiden. Il devait bien admettre que c’était inhabituel, surtout vu le détachement avec lequel il avait lâcher l’ouvrage dans les flammes. « Pour résumer, l’auteur essayait d’imiter le style d’un autre qui avait fait quelque chose de simplement extraordinaire … il s’est complètement foiré. Je te montrerais bien, mais je ne suis pas si cruel. » Il versa un peu des deux liquides dans les deux verres, en faisant glisser un vers Anna qui sortait de sa petite cachette. « Il fût un temps, ancien et reculer, hors de notre simple perception humaine, où je m’amusais à faire des mélanges à base de vodka, mais malheureusement ce n’est plus trop possible. » Les deux Solitaires prirent place devant le feu, Aiden offrant sa présence pour aider Anna à se réchauffer. « Donc comme ça tu es du genre à boire ? C’est peut-être parce que je deviens vieux et sénile, mais je te voyais comme une jeune femme plutôt sage. » Dit-il en vidant son verre d’un seul coup, profitant de la sensation de chaleur qui se rependait partout dans son corps, comme autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anna Walker
Nouvel arrivant
Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 0:00
Aiden prit la bouteille d'un ton enjoué et n'hésita pas pour lire l'inscription sur l'étiquette de la boisson afin de se faire une idée de ce qu'elle a apporté, mettant enfin un nom sur cet alcool. Anna l'appréciait grandement, ce n'est pas pour rien que son choix se porta dessus, elle ne tournait pratiquement qu'à ça lors de ses soirées fêtardes mais contrairement à aujourd'hui, avec du diluant. Le Solitaire se voulait curieux et le démontra à travers une question, rassurant la jeune femme sur son initiative.

"- Oh non ! J'en buvais beaucoup quand je faisais la fête mais je faisais des mélanges sympas. Aujourd'hui, j'ai pas pensé à prendre autre chose pour accompagner, j'espère que boire ça pur te va !"

Pour répondre positivement à la jeune femme, il se dirigea vers une de ses armoires pour en sortir deux shooters. Aiden lui répondit concernant le pourquoi de son geste avec ce pauvre livre, à présent calciné. Avec entrain, il la rejoignit pour remplir les mini-verres avec modération... Du moins, pour le moment. L'alcool avait un effet plutôt amusant sur Anna qui devenait nettement plus libérée une fois saoule mais aussi, bien plus drôle dans ses attitudes tout comme dans ses paroles. Même si parfois, elle pouvait dire des choses qui n'avaient ni queue ni tête, ce qu'on lui faisait remarquer à chaque lendemain avec une touche de moquerie.

"- Il fût un temps, ancien et reculé, hors de notre simple perception humaine, où je m’amusais à faire des mélanges à base de vodka, mais malheureusement ce n’est plus trop possible."

"- C'est pas grave, j'avais pas prévu le coup, non plus... Sur ce. A la tienne, camarade !"

La Solitaire n'attendit pas qu'Aiden vida sa boisson qu'elle avait déjà entamé le premier verre d'un coup sec, toujours un peu difficile à ingurgiter au début. Une fois vidé, elle le tendit sans pression pour en réavoir un second mais grimaça malgré elle. Elle ne tenait pas énormément l'alcool et devenait donc rapidement pompette, mais la chaleur que lui procurait cette gorgée était si agréable avec une touche de piquant, en plus de l'effet enjoué qui montait, qu'elle ne pouvait s'arrêter là. C'est souvent comme ça que ça commence. Aiden la questionna vis à vis de l'alcool, d'ailleurs, la pensant sage de nature mais lorsqu'il s'agissait de finir la tête retournée, la jeune femme était très souvent pour !

"- Oh que oui, je buvais souvent lors des fêtes, chez mes parents, c'était pratiquement interdit donc j'en profitais et j'y ai pris goût, sans pour autant en être dépendante. Mais ça m'aide beaucoup à me libérer alors j'hésite pas, haha !"


Ce premier shot faisait déjà effet, Anna se sentait si bien qu'elle se blottissait contre Aiden mais pas dans l'idée de s'endormir près de lui, juste que parmi ses nombreux effets secondaires, l'affection en faisait parti. Elle devenait une véritable peluche et il était difficile de l'arrêter une fois lancée. Ses pensées devenaient des mots, elle n'avait plus aucun frein sous cette emprise.

"- Hop, un deuxième, m'sieur ! La soirée ne fait que commencer ! N'est-ce pas ?"

Anna se mit à prendre un air presque niais mais son adorable bouille en ferait craquer plus d'un, certains en profiteraient même. Mais elle avait pleinement confiance en Aiden et savait qu'il n'était pas de ce genre-là, elle pouvait donc agir comme bon lui semble, sans qu'il n'y ait quoique ce soit de malsain. Une fois le second verre servi, elle l'enquilla sans hésitation et c'est là que quelques personnes pourraient trouver ça gênant...

"- Aiden, t'es mon héros ! Je t'adoooooore très très foooort ! Hihi !"

S'en suivit un câlin plutôt maladroit de sa part, ce qui les fit tomber sur le côté, Anna en ria de bon cœur telle une grande enfant. La soirée allait peut-être s'avérer longue pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aiden Woods
Nouvel arrivant
Messages : 28
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 3:02
Aiden était légèrement surpris de savoir qu’Anna était du genre fêtarde. Il s’était laisser tomber dans les vices de l’alcool seulement à partir de l’université, fortement encouragé par ses trois compagnons. « Vous faisiez la fête juste pour faire la fête ? De mon côté, j’ai avalé mon taux d’alcool et eu mon taux de gueule de bois à l’université. J’avais trois amis en littérature et notre rituel suite à une analyse endiablée et une rédaction de milliers de mots était d’aller au bar universitaire et de se payer la traite. Il fût un moment ou les étudiants s’informaient des épreuves en littérature pour pouvoir aller au bar le soir même tellement que notre quatuor mettait de la vie dans l’endroit. Je ne pourrais même pas te raconter d’anecdote tellement tout est flou … Sauf Claire et moi chantant en karaoké des chansons de Mika a moitié nu, étonnement. » Le brun suivait le rythme de son amie et, à ce rythme effréné, ils allaient finir par chanter des chansons de paix et d’amour aux Élitistes.

À chaque nouveau verre qu’Aiden remplissait, le duo trinquait à quelque chose. Au départ c’était des choses censées comme « la vie » « l’avenir », mais au bout du cinquième, ils commencèrent à trinquer aux écureuils, aux extraterrestres et ce genre de truc. Anna fini par tomber sur lui, disant à un débit élevé à quel point le barbu était un héros et à quel point elle l’adorait.  L’alcool faisait suffisamment effet pour faire en sorte que cette situation ne soit pas du tout gênante, mais Aiden n’avait pas suffisamment eu sa dose encore pour se lancer dans ses gros discours d’amour. Il devait vraiment rattraper son retard, en fait non. Anna devait s’endurcir, tout simplement.

Entre deux fous rires, Aiden tandis la main vers la bouteille déjà à moitié vide pour servir une autre tourne lorsqu’il s’arrêta pour fixer Anna. De sa voix commençant à être incertaine à cause de la vodka, il dit avec le plus grand sérieux du monde. « Si j’étais ton père, je refuserais de te servir un verre de plus, donc je suis désolé, mais plus d’alcool pour ce soir. » Il vit la moue amusée d’Anna se transformer peu à peu en une expression d’horreur. Le plus vieux garda son air sérieux, retenant le rire qui voulait simplement exploser dans la pièce. Il finit par sourire en ouvrant la bouteille. « Mais je ne suis pas ton père, je lève mon verre à notre abus d’alcool pleinement mérité ! » Ils explosèrent de rire pour ensuite boire le verre cul sec. Offrant à nouveau le service, de moins en moins précis et de plus en plus abusif sur la quantité, Aiden reprit la parole. « Tu sais quoi ? Les secrets, c’est stupide, non ? Pourqu … pourquoi on s’efforce de cacher … aux autres que, des affaires qu’on pourrait juste dire ? Tsé, genre eh, on pourrait mourir avec toute ça là, comme ça, pouf ! Tout plein d’affaire qui disparaissent. Y faudra qu’on, qu’on parle de ça, gros fuck aux secrets aller Anna ! On dit tout ! Honneur aux dames ! » Dit-il en calant à nouveau son verre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anna Walker
Nouvel arrivant
Messages : 34
Date d'inscription : 31/10/2017
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Nov - 19:27
Aiden vint à lui poser la fameuse question tant qu'ils étaient encore aptes à la lucidité. "Vous faisiez la fête juste pour faire la fête ?", Anna y répondit positivement, complétant sa réponse par des occasions qui pouvaient les pousser à trinquer et pas que.

Puis il poursuivit à son tour ses propres raisons qui le menaient à consommer, durant sa période universitaire. Il faut croire que c'était une sorte de rituel pour les étudiants, du moins, c'est ce qu'en pensait la jeune femme. Il semblait avoir bien pu en profiter avec ses compagnons et d'un sens, il vaut mieux ça plutôt que de ne pas s'amuser et simplement bouquiner, la jeunesse était aussi faite pour ça. Tout ça paraissait bien loin pour Anna qui ne cessait d'enchainer les verres, comme pour rattraper le temps perdu, en cette charmante compagnie.

Les deux amis passèrent un moment des plus agréables, au point d'en oublier le mal qui rôdait autour d'eux, étant enfermés dans une bulle de confort total. Anna devenait de moins en moins précise dans ses gestes, sa vue s'était également floutée.

Leur conversation était loin d'être intéressante au fil des doses de Vodka, Aiden lui avait pourtant fait peur à un moment, prenant presque un air autoritaire afin de calmer les pulsions de la jeune Solitaire qui buvait sans s'arrêter. Elle se décomposait presque en le voyant aussi sérieux mais fut rapidement rassurée en comprenant qu'il ne s'agissait que d'une blague. Des éclats de rire envahissaient la pièce, comme pour libérer leurs émotions qu'ils mettaient de côté lors de leurs excursions respectives.

Totalement sous l'emprise exquise de l'alcool, Aiden avait rompu ce bref silence par un discours qui déboucha sur une question plutôt inattendue.

"- Tu sais quoi ? Les secrets, c’est stupide, non ? Pourqu … pourquoi on s’efforce de cacher … aux autres que, des affaires qu’on pourrait juste dire ? Tsé, genre eh, on pourrait mourir avec toute ça là, comme ça, pouf ! Tout plein d’affaires qui disparaissent. Y faudra qu’on... qu’on parle de ça, gros fuck aux secrets, allez Anna ! On dit tout ! Honneur aux dames !"

Anna riait aux phrases de son ami et surtout, à sa façon de parler, lui aussi étant complètement saoul, il tendit son verre comme pour lui accorder son tour de paroles, ce que la jeune femme n'hésita pas à faire, réfléchissant par la même occasion à son interrogation tout en enquillant son énième gorgée d'alcool.

"- Alors... Un secret... Un secret... Hummm... Tu m'as pris au dépourvuuuuuuu ! Laisse-moi réfléchir... Hum... Ah, je sais ! Depuis que j'suis toute petite, les poupées me font peur, je ne sais pas... pourquoi... Mais t'sais... On dirait qu... qu'elles te dévisagent... qu'elles veulent ta peau ! T'vois c'que j'veux dire ? Allez, c'est ton t-tour !"

Suite à cette révélation quelque peu... Moisie, il faut le dire. Elle tendit à son tour son verre juste sous le nez d'Aiden, en espérant qu'il ne lui vomisse pas dessus en inspirant l'odeur forte de Vodka. D'ailleurs, elle en versa quelques gouttes sur lui, à travers ce geste peu sûr.

"- Merdoum... J-j'suis désolée, Den-Den ! At-tends... J'vais chercher une serviette ! Bouge paaas !"


La jeune femme essaya de se relever tant bien que mal, en prenant appui sur ce pauvre Aiden, mais à son grand désespoir, elle trébucha sur lui. Malgré ça, elle se mit à rire de cette maladresse presque envahissante.

"- Hahahaha... Désolée, décidément ! ... J'tourne pas rond, haha !"

Anna était devenue une vraie épave mais n'arrêta pas pour autant son rire peu discret.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aiden Woods
Nouvel arrivant
Messages : 28
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 15:41
Vu la vitesse à laquelle se vidait la bouteille et l’entrain des deux solitaires, la gueule de bois allait se faire ressentir avec une puissance démesurée le lendemain matin. Aiden eu une petite pensée à cela, son esprit adapté à la survie lui déconseillant vivement de continuer sur cette voie, ce à quoi il se répondit intérieurement « On se voit de l’autre côté. » Si cette beuverie devait être sa perte, alors il tomberait avec style. Éloignant ces pensées macabres, il reporta plutôt son attention vers Anna et la bouteille. L’ambiance était bien trop joyeuse et enivrante pour penser à des choses horribles.

La situation, vue d’un œil extérieur, serait honteuse, douteuse et ambiguë en voyant les deux jeunes se taquiner, être par moment plutôt rapprochés par leur maladresse, mais il en était rien. Même si leurs sujets de discussion étaient douteux et bien souvent un peu ennuyants, l’effet enjoué qu’avait l’alcool sur leur esprit comblait cette gêne qui aurait pu en être occasionnée. De plus, Aiden ne voyait pas du tout d’ambiguïté entre Anna et lui, ils étaient comme des frères et sœurs qui avaient vécu toute leur vie ensemble.

Tout en versant des verres du liquide brûlant, Anna et lui-même en demandant toujours plus après chaque gorgée, Aiden montra toute la classe des littéraires du 21e siècle en posant une question avec un vocabulaire et une assurance hors du commun. Il avait presque enfilé deux mots correctement, c’était déjà ça ! Anna tapa sur son épaule en riant, ne sachant pas trop quoi dire. Aiden ria de plus belle. « Dis-moi que tu as déjà mis le feu à ton lycée, s’il te plait ! S’il te plait s’il te plait s’il te plait s’il te plait ! » Aiden avait cette légère tendance pyromane lorsqu’il buvait, le feu était si … Merveilleux ! Il ne pouvait pas s’empêcher d’admirer ce phénomène. Anna fini par confesser sa peur des poupées depuis sa plus tendre enfance. Aiden se concentra en l’écoutant, fixant les flammes en sirotant son verre. Lorsque la jeune femme aux cheveux bleus termina ce qu’elle dit, Aiden se lança à son tour. « Oui, leurs yeux … Vides. Quand tu les fixes, elles détaillent ton âme, lisent dans tes souvenirs les plus intimes et enfouis. Elles vont même jusqu’à détailler en profondeur qui tu s, ce que tu aimes, ce que tu déteste. Et lorsqu’ils obtiennent la manière la plus cruelle de te tuer …. Crack. » Le barbu explosa de rire, fier de lui d’avoir tenu son discours horrifique. Anna allait lui en vouloir, mais sa réaction se fit attendre lorsqu’elle renversa de la vodka avant de se renverser elle-même su Aiden. Riant en cœur, Elle se confondit en excuses. « T’inquiète An-Anna, on va s’en occuper demain ! Et à vou-voir comment ça tourne ici, j’peux dire qu’tu tournes très rond. Hehe »

Essayant de réfléchir dans son esprit embrumé, Aiden tandis la bouteille à Anna. « Allez là ton tour de verse, j’suis féministe moiiii ! » Un secret que lui seul avait et qu’il devait offrir à son amie ? hmmmmmm … Ah ! Il avait trouvé ! Rigolant tout seul en repensant à ce moment, il chercha par où commencer. « Tu sais – euh, euh … Il ria encore. Mais oui tu sais là le genre de sorties qu’on faisait avec l’école ! Uh, je, j’avais … Attend ça arrive ! On était dans la … forêt là et j’avais genre 6 ans et j- … Parlais encore anglais. Y’avait un ours, quand la meuf là elle dit que c’était un ours moi j’ai comp…ris « ours », ou « notre » dans l’autre langue de merde. Donc moi je voulais caresser l’ours ! » Aiden explosa de rire en terminant son verre, demandant une nouvelle dose qu’il renversa à moitié en levant le bras pour porter un toast à leurs histoires débiles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines-
Sauter vers: