AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Les ruines de Paris :: Les Buttes Chaumon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un peu de nouveauté [Jest Thorne et Yolandi Odua]

 :: Paris :: Les ruines de Paris :: Les Buttes Chaumon
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Dim 5 Nov - 20:38
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Jest avait été voir sa sœur à la citadelle la veille et elle lui avait raconté une histoire intéressante. Un autre homme, solitaire comme lui, avait fait un tour dans les ruines de la ville. Là où tout n'était que chaos et désolation. Mais qu'apparemment, au milieu de ce chaos, se trouverait un coin de nature. Un peu comme une oasis en plein désert. Les décombres étaient le désert et ce grand parc, l'oasis. Cela avait attisé la curiosité de Jest, qui n'a pas pu s'empêcher d'y penser. Il en eut même du mal à dormir. A son réveil, il était décidé : il voulait voir ça de ses propres yeux.

Il se leva tôt, fit le tour de sa planque et vérifia que tout était bien arrosé, mais surtout que tous les pièges étaient activés. Jest prépara son sac avec quelques vivres, s'arma de son fusil de chasse, ainsi que ses hachettes et prit la route. Ce fut plus long que ce qu'il pensait. Le chemin était périlleux, plusieurs débris faillirent l'écraser et c'était sans compter tous les zombies qu'il croisa. Jest avait préféré en éviter la plus grande partie et affronter à la hachette ceux qui lui bloquaient vraiment le passage. Il dut se cacher pour la nuit et arriva sur place que le matin.

Jest fut émerveillé par l'endroit qu'il découvrit, des arbres, des plantes, des petites collines, de l'eau et même des cascades. La rumeur était donc vraie, il y avait un petit coin de paradis dans cet enfer. Il examina rapidement les alentours et ne vit pas de zombies, c'était calme et paisible. Alors qu'il voulut s'avancer, un mouvement derrière lui déclencha un réflexe. Il attrapa son fusil et mit en joue ce qui avait bougé. Remarquant que c'était trop agile pour être un zombie, il lâcha d'une voix ferme :

Au moindre signe suspect, je n'hésiterai pas à tirer.

Il maintenait fermement son arme et dégageait une grande assurance. Rien, n'aurait pu perturber sa prudence. Jest attendit patiemment que la personne se montre et réagisse, pour voir à qui il avait affaire.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yolandi Odua
Nouvel arrivant
Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2017
Age : 24
Lun 6 Nov - 18:47
Yolandi Odua
Yolandi s'éveilla en sursaut, comme depuis deux longues semaines. Elle ne dormait pas plus de cinq heures par nuits. Mais la fatigue n'était rien comparée à l'espoir qui la faisait tenir.
Au début, elle n'avait pas bougé des ruines étant autrefois la belle demeure de ses parents, trop occupée à pleurnicher sur son sort, s'imaginant les pires atrocités qu'aurait pu subir son fils.
Un gros coup de déprime et s'était pardonnable en vue de la situation apocalyptique qui n'était malheureusement pas un simple cauchemar. Oui, parce qu'elle en avait douté.
La jeune femme se leva de sa couche improvisée : Jamais elle n'aurait pensé qu'un jour, elle dormirait à même le sol sur des cartons. Elle fit des cercles avec sa tête et des petits craquements venant de son cou résonnèrent dans la petite cave. Les courbatures étaient douloureuses. Yolandi n'était pas sportive, seulement depuis son arrivée dans Paris, chaque jours étaient devenu des marathons ou des randonnées. En effet, elle n'avait pas arrêté ses recherches dans le 14ème arrondissement dans ce qui restait des habitations, des écoles, des musées… Elle alla même vers la Tour Montparnasse où elle rencontra une horde de zombies. Maintenant, elle avait gagné de la capacité en sprint, s'était certain.
Elle regarda une dernière fois la photo de son fils Jay avant de la ranger dans une petite poche intérieur de son sac à dos, résignée. Il était temps pour elle de partir, son enfant n'était certainement pas dans les parages et puis Yolandi avait trouvé quelque chose d'intéressant il y a deux jours pendant une recherche de bouteille d'eau : Des graffitis sur un mur en brique à moitié calciné : « Lutter pour sa vie, c'est prouver qu'on a encore de l'espoir », rejoignez les Humanistes.
Y avait-il donc des camps ? S'était certain et même logique pour elle malgré que ces quinze derniers jours, elle n'eut l'occasion de croiser qu'une fois des pillards qu'elle n'osa même pas approcher. En vérité, elle avait l'impression qu'il y avait bien plus de zombies que d'humains.
Yolandi soupira et attacha les magasines sur ses avants-bras à l'aide de bouts de corde. Elle faisait ça depuis le départ de son propre domicile. Il était or de question qu'elle devienne l'une de ses créatures. Elle compta les flèches qui lui restait avant de les ranger dans son carquois : Tout juste dix. La suite pourrait devenir compliqué si elle ne trouvait pas de munition… Au pire des cas, tan pis, elle serait bien obligée de s'en fabriquer… Mais comment ? Ou alors… Il faudrait trouver une autre arme.
Toutes ses affaires étaient prêtes, Yolandi gravit l'escalier de briques et rejoignit les débris de ce qui devait être un tabac. Par chance, elle y avait même trouvé trois paquets de tabac. Elle ne fumait pas, enfin… En tout pas ça, mais ils pourraient toujours lui servir en cas de troc.
Elle sortit dans ce qui restait de la rue et fut éblouie par la lumière matinale, il était tôt, il faisait frais, et Yolandi savait où se diriger en premier pour trouver des fruits : Un parc. Une semaine plus tôt, elle avait trouvé cet endroit de paix qui lui avait réchauffé le cœur. Elle y avait vu des pommiers, l'endroit été désert mis à part quelques animaux souvent devenus sauvages.
Elle avait juste à marcher avec discrétion durant vingt minutes pour respirer dans ce coin de nature. La nature qui reprendrait ces droits sur la ville tôt ou tard. Les arbres, les buissons… La brindille qu'elle fit craquer. Yolandi s'immobilisa et retint sa respiration, quelqu'un l'avait entendu :

- Au moindre signe suspect, je n'hésiterai pas à tirer.

Une voix d'homme apparemment. Etait-il seul ? Yolandi marmonna un « merde » avant de préparer son arc et sa flèche, elle glissa son œil à travers la végétation pour apercevoir effectivement un homme plutôt grand mais solitaire et armé. Lentement et en le visant, la jeune femme sortit de sa cachette et balança :

- Qu'est ce que tu veux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Mer 8 Nov - 22:18
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Jest restait figé et concentré, au moindre signe suspect la personne allait se prendre une balle. C'est alors qu'il vit un mouvement dans les buissons, il raffermit sa prise sur son fusil et vit alors la personne sortir de sa planque. Une femme de son âge, voire avec peu d'années de plus. Elle avait la peau d'une couleur chaude, le regard perçant et les cheveux bouclés en masse. Jest ne baissa pas sa garde pour autant. Il restait sûr de lui. Quand il lui demanda ce qu'il voulait. Il fronça les sourcils et ne baissa pas les yeux. Au bout de quelques secondes, il lui répondit d'une voix ferme :

Ce que je veux ? Je veux être sûr de pouvoir marcher tranquillement ici, sans me faire agresser. Voilà ce que je veux.

Le regard de Jest se posa sur l'arc et se fit dur, ce n'était pas ça qui allait le faire changer d'avis et baisser son arme. Le problème dans tout ça, c'était que ça pouvait durer longtemps cette histoire. Hors, il n'avait pas envie de passer sa journée à pointer son arme sur cette femme. Jest voulait explorer les environs et qui sait ? Peut-être trouver des plantes comestibles, sur lesquelles il pourrait prélever des graines ou boutures. Il poussa un soupir et fronça les sourcils. Jest voulait mettre fin à cette situation et rapidement. Il essaya alors de calmer le jeu, mais en restant sur ses gardes avec son arme à la main :
Bon ! On ne va tout de même pas rester des heures à se tenir en joue comme ça ! Si vous baissez votre arme, je baisserai la mienne.

Il ne savait pas si ça allait être suffisant et si cela allait calmer cette inconnue. Peut-être qu'elle allait refuser de baisser son arme et lui aussi dans ce cas. Jest fronça les sourcils, pour en savoir plus et mieux comprendre qui il avait en face de lui, il lui demanda alors :
Je ne vous ai jamais vu, j'oublie rarement un visage. Que faites-vous ici ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yolandi Odua
Nouvel arrivant
Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2017
Age : 24
Ven 10 Nov - 18:59
Yolandi Odua
L'angoisse tenait en joue les entrailles de Yolandi. Cet homme ne semblait nullement dérangé par sa présence. Il était droit et fière  mais elle continuait de le cibler quand même nullement intimidée...Enfin si, un peu quand même.Il se mit à parler d'une voix grave et franche :

-Ce que je veux ? Je veux être sûr de pouvoir marcher tranquillement ici, sans me faire agresser. Voilà ce que je veux.

Certes, il n'avait pas tout à fait tort : Pourquoi reproduire les erreurs passées de l'humanité ? Pourquoi ne pas s'unir contre le chaos ? Le regard pétillant, la jeune femme l'observa de haut en bas, silencieuse. Que faisait-il ici ? Venait-il d'un clan ? Peut être pourrait-il la renseigner au sujet des humanistes ? C'est alors qu'il ajouta :

- Bon ! On ne va tout de même pas rester des heures à se tenir en joue comme ça ! Si vous baissez votre arme, je baisserai la mienne.

Il y avait toujours des conditions… Mais cet inconnu avait pourtant raison. Il n'y avait aucune utilité à se regarder dans le blanc des yeux durant des heures, s'était une perte de temps. Yolandi baissa la tête  ur son arme, bien sûr qu'elle aurait pu le blesser, depuis le début, seulement, elle lui avait tout de même donné une chance , de plus, il était évident que l'arme qu'il détenait était plus rapide que la sienne. Elle mourrait probablement avant lui :

- Je ne vous ai jamais vu, j'oublie rarement un visage. Que faites-vous ici ?

Ce jeune homme ne paraissait pas chercher d'embrouilles et à croire ces dires, il devait se cacher depuis un moment dans les environs. Yolandi soupira et baissa son arc :

- J'ai vu des pommiers par ici. J'ai plus rien à manger.

Elle se mordit la lèvre, hésitante. Il serait peut être risqué d'en dire d'avantage. Pour le moment, elle se garda de parler de son fils, il valait mieux en savoir plus sur cette homme avant :

- Et toi ? Tu fais quoi ici ? Renvoya t-elle d'un ton sec et suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Mer 29 Nov - 0:55
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Un pommier ? En voilà une nouvelle intéressante, il allait pouvoir essayer d'en prendre des fruits pour manger et récupérer des graines, mais pas que. Avec un peu de chance, il pourrait prendre quelques branches pour en faire des boutures. Décidément il n'était pas déçu d'avoir fait le choix de venir ici. Avec de la chance, il allait trouver d'autres plantes de ce genre et pouvoir faire quelque chose de sympa dans son entrepôt.

Réalisant, qu'il était en train de réfléchir et qu'il avait oublié de réagir ou répondre à l'inconnue. Il la regarda quelques secondes avant de baisser à son tour son fusil de chasse. Après tout, elle avait fait l'effort de le faire alors, il se devait d'en faire autant. Ce fut tout naturellement qu'elle lui retourna sa question, ce qui fait légèrement sourire Jest, qui d'ailleurs lui répondit d'une voix moins ferme :
Cueillir des plantes comestibles pour me nourrir. Apparemment on est là pour la même chose.

Au moins, elle ne semblait pas être menaçante, elle semblait juste vouloir se défendre. Jest rangea totalement son fusil, pour lui montrer sa bonne foi, mais il n'allait pas autant baisser totalement sa garde. Il se permit de lui demander alors :
Peux-tu me montrer ces fameux pommiers ? On pourrait manger un peu ensemble, à mon avis il doit y en avoir assez pour partager, non ?

Jest ne savait pas encore s'il pouvait baisser sa garde, mais il lui tendait une perche pour pouvoir quitter pour de bon le terrain des hostilités. Maintenant c'était à elle de décider, si elle voulait se montrer coopérative avec lui et si elle avait envie d'un petit contact social. Cela ne fait pas de mal de parler un peu à quelqu'un de temps en temps.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yolandi Odua
Nouvel arrivant
Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2017
Age : 24
Sam 2 Déc - 14:33
Yolandi Odua
Ils étaient présents tout deux pour le même objectif : La survie. Yolandi rangea son arc et observa le jeune homme faire de même avec son arme. Apparemment, elle venait de piquer sa curiosité car il semblait intéressé par les pommiers qu'elle convoitait tant. Jusqu'ici, elle s'était promise de garder cet endroit secret, sachant qu'elle n'avait croisé personne d'encore vivant dans les environs. La proposition de cet homme l'étonna : Un pique-nique improvisé avec un inconnu en pleine apocalypse de zombies. Qui aurait pu la croire quelques années auparavant ?
Depuis des semaines elle était seule, elle avait même eu peur d'oublier ce que ça faisait de se retrouver auprès d'un semblable autour d'un repas. Cependant, il ne fallait pas croire maintenant et à cause de cette rencontre, que les choses pouvaient s'arranger et que la vie était belle. Qui sait ? Peut être qu'à peine arrivés dans le verger, il la tuerait ayant obtenu ce qu'il voulait ? Pour avoir connu les vices des hommes lorsqu'elle passait son temps dans la rue plus jeune, Yolandi savait que la confiance s'apparentait à un fil de soie si léger qu'il pouvait se briser à tout moment.
 Sans un mot, elle lui fit un geste vif de la tête afin de lui désigner la direction qu'il fallait prendre : S’enfoncer d'avantage dans le parc. Elle ouvrit la marche en déclarant solidement :

- Aux moindres signes suspects, je n'hésiterais pas à te tuer, je n'ai pas peur.


Elle lui tourna le dos et s'engagea sur  un petit chemin de terre sinueux. S'était faux, bien sûr qu'elle avait peur, à présent et pour tout il s'agissait de vie ou de mort et pour l'instant, elle n'avait tué que des zombies, qu'en était-il d'un humain non-affecté ? En son fort intérieur, elle espérait ne pas en arriver là, elle espérait être tombée sur une personne honnête.
Tout en faisant attention aux moindres de ses pas, la jeune femme lançait des regards prudents par derrière son épaule afin de surveiller celui qui la suivait. Avec un peu de chances et sans obstacle sur leur chemin, ils arriveraient aux pommiers sous vingts minutes.
Yolandi avait leur cœur qui battait rapidement dans sa poitrine, dans vingts minutes, sera-t-elle encore en vie ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Lun 11 Déc - 23:17
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Il hocha la tête quand elle lui montra la direction à suivre et s'engagea devant lui en le mettant un garde. Qui ne serait pas prêt à se défendre dans ce monde ? En tout cas sûrement pas lui. C'était donc un point qu'il approuvait et appréciait chez les gens. Il se contenta alors de répondre le plus simplement du monde :

Naturellement. Mais attends-toi à autant de réparti de mon côté. Si tu tentes quelque chose je n'hésiterai pas non plus à te tuer. Je n'ai pas peur...

Cela faisait bien longtemps que Jest avait fait une croix sur le fait de s'en vouloir de ce côté là. Il avait tué déjà plusieurs fois depuis qu'il était sur Paris et il n'en gardait aucun poids sur la conscience. C'était eux ou lui et comme il voulait vivre, il n'avait aucun mal à choisir.

Arrivé à l'arbre, il la regarda cueillir une pomme et manger. Il en prit une à son tour et examina le fruit avant de croquer dedans. Comme ça faisait du bien ! Cela faisait une éternité qu'il n'en avait pas mangé une. Jest fit le tour de l'arbre et repéra une belle branche parfaite pour tenter d'en faire une bouture. Bien sûr, il allait embarqué quelques fruits pour récupérer les graines et tenter de faire pousser quelque chose.

Alors qu'il examinait l'arbre, son regard se posa sur la femme qui l'accompagnait. Un silence bien lourd s'était encore installé entre eux. Jest décida alors de faire la conversation avec elle, juste pour en apprendre un peu plus sur elle et voir s'il allait pouvoir baisser un peu sa garde pour s'occuper de ce qu'il avait envie de faire.
Si tu viens d'arriver. Qu'est-ce qui t'amène sur Paris ? Ici la vie n'est pas facile, les zombies sont nombreux et certains clans sont bien dangereux que ces zombies.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yolandi Odua
Nouvel arrivant
Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2017
Age : 24
Ven 15 Déc - 19:10
Yolandi Odua
Ils arrivèrent enfin sur le lieu-dit. Avant de s'avancer vers le verger où la nature commençait à pousser dans l'anarchie, Yolandi vérifia les alentours et constata qu'il n'y avait aucuns dangers. Cet endroit était comme un petit paradis de paix dans ce monde taché de sang et de violence.
Le jeune homme en sa compagnie semblait pacifique et elle se sentait un peu plus rassurée. Elle approcha d'un pommier et s'empara d'un fruit pour le croquer à pleine dents, soulageant ainsi son estomac en pleine révolte. Elle soupira de satisfaction mais n'oublia pas d'observer le comportement de l'inconnu qu'elle avait guidé, celui ci fit un tour complet de l'arbre décidément intéressé et récupéra de quoi faire une bouture. Yolandi le comprit tout de suite, étant habituée à le faire d'elle même pour son jardin dans son ancienne vie. C'est alors que plusieurs interrogations apparurent dans son esprit : Cet homme avait-il une planque assez grande pour y faire pousser de la nourriture ? Soudainement, il commençait à avoir plus d’intérêt pour elle.
Alors qu'elle remplissait son sac à dos de quelques pommes, celui ci brisa le silence :

- Si tu viens d'arriver. Qu'est-ce qui t'amène sur Paris ? Ici la vie n'est pas facile, les zombies sont nombreux et certains clans sont bien dangereux que ces zombies.

Yolandi leva les yeux sur lui : Ainsi il y avait plusieurs clans ? Autres que celui des humanistes ? Sa question remua en elle les souvenirs de son fils Jay, elle baissa la tête, ferma son bagage et se releva en soufflant, elle lui répondit brièvement, l'air pensif :

- Je suis à la recherche de quelqu'un. Autrement je n'serai jamais venue en ville…

Elle arracha un autre fruit pour le savourer, quand était-il de lui ? :

- Et toi ? Fit-elle d'un hochement de tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Dim 31 Déc - 3:18
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Jest regardait autour de lui et plus loin, il repéra un buisson de mûres. Il fut déconcentré quelques instants imaginant comment il allait emballer des pousses ou boûtures sachant que ce n’était pas la saison et qu’il n’y avait donc pas de fruits. Son attention se reporta de nouveau sur Yolandi quand elle lui dit qu’elle était là pour retrouver quelqu’un sinon elle ne serait pas venue en ville. Puis après avoir cueilli un autre fruit, elle lui retourna sa question. Il se contenta de répondre :

J’étais venu pour retrouver quelqu’un. J’ai réussi, mais les circonstances ont faites qu’elle a préféré rester sur Paris et donc je reste pour veiller sur elle.

Il n’en dit pas plus, si elle voulait en savoir plus ça ne la regardait pas vraiment, après tout il ne la connaissait ni d’Eve, ni d’Adam. Enfin, pas qu’il ne voulait pas faire connaissance. Mais pour le moment, il ne la connaissait pas et ne savait pas du tout s’il pouvait lui faire confiance. C’était quelque chose qui rendait les relations compliquées avec lui, il mettait du temps à instaurer un certain climat de confiance et à baisser ses gardes. Mais d’un autre côté ça faisait de lui quelqu’un de réfléchi et prudent, c’était préférable pour les affaires lui qui revendait certaines choses et surtout certains produits qu’il cultive.

Son regard se posa de nouveau sur la jeune femme, elle lui rappelait un peu lui. Après tout, il avait bravé bien des choses pour venir chercher sa sœur dans cette ville. Ce serait égoïste de ne pas essayer de l’orienter ou de l’aider. Même si les chances de retrouver quelqu’un après quatre ans d’enfer étaient assez minces. Jest soupira et lui demanda :

Qui cherches-tu ? Peut-être que c’est quelqu’un que j’ai déjà vu quelque part. Je ne te garantie pas de savoir exactement où tu dois chercher, mais je suis en contact avec plusieurs clans et ça pourrait peut-être t’aider.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yolandi Odua
Nouvel arrivant
Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2017
Age : 24
Dim 7 Jan - 15:05
Yolandi Odua
Tout en lui répondant, le jeune homme s'éloigna cette fois vers un mûrier. Ceci irritait Yolandi qui avait presque dégainé son arc. Oui, juste parce qu'il avait fait un mouvement ! :

- J’étais venu pour retrouver quelqu’un. J’ai réussi, mais les circonstances ont faites qu’elle a préféré rester sur Paris et donc je reste pour veiller sur elle.

Entendant sa réponse, la métisse se dit à elle même que parfois elle s'angoissait pour rien et lâcha son arme comme ci de rien était. Elle avait retenu ses mots et il venait de lui  accorder toute son attention : Yolandi avait toujours sû qu'elle n'était pas la seule à avoir perdu quelqu'un, mais elle n'en avait pas encore croisé...  :

- Tu as eu de la chance. Releva t-elle d'une mine peu réjouit.

Bien sûr, cela faisait partit des bonnes nouvelles mais seulement pour lui car  il n'y avait pas eu de miracles pour elle. Son fils état toujours quelque part ou non... Mains dans les poches, elle s'avança vers lui et goûta une mûre, pensant en parrallèle que quelques pommes ne lui suffiraient pas pour survivre encore quelque jours. La soudaine question de son nouveau compagnon la fit lever des yeux perçants vers lui :
- Qui cherches-tu ? Peut-être que c’est quelqu’un que j’ai déjà vu quelque part. Je ne te garantie pas de savoir exactement où tu dois chercher, mais je suis en contact avec plusieurs clans et ça pourrait peut-être t’aider.

S'il était effectivement en contact avec les membres de ces clans, pourquoi ne pas profiter de l'occasion après tout ? Yolandi leva un sourcil et continua de manger ses fruits rares en ces temps actuels et délicieux. Et puis... Qu'elle personne protégeait-il dans ces clans ? Quelques peu méfiante, la jeune femme laissa ses yeux de biais jauger le physique de ce type : Il était plutôt grand et musclé, mais les détails qui l'attiraient le plus étaient ses cicatrices, celle sur son visage et sur ses avant-bras... Etait-ce un évadé de prison ? Peut être pas... Mais qui était vraiment cette homme ?:

- Connais-tu les humanistes ? Voulut-elle savoir d'abord.

Yolandi mourrait d'envie de lui révéler qu'elle cherchait par dessus tout son enfant, seulement son côté paranoiaque, qu'elle avait adopté depuis les evênements tragiques qui avaient menés ce monde dans le chaos, lui laissait penser que s'il le savait et qu'il était en contact avec ces clans mystérieux, il pourrait lui faire du chantage ? S'en prendre à son fils ? Qui sait ? Elle n'était pas encore assez convaincue mais peut être qu'elle avait tord.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Mer 17 Jan - 2:10
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Quand elle précisa qu'il avait eu de la chance, il leva un sourcil et l'examina. Si elle cherchait quelqu'un, elle venait un peu tard pour ça. Cela faisait un peu plus de quatre ans que la ville avait été bombardée et tout ça, on pouvait dire qu'elle en avait mis du temps pour venir afin de retrouver quelqu'un. Il était peut-être certainement trop tard. M'enfin si elle était déterminée et qu'elle parvenait à garder espoir, ce n'était pas lui qui allait détruire ça. Elle lui demanda alors s'il connaissait les humanistes, il hocha la tête et lui dit alors :

Oui, c'est le clan avec lequel je préfère travailler, ils sont conviviales et réglos. Je connais juste Mariame dans le clan et Aimie qui vient me voir quand leur clan a besoin d'aide ou de certaines marchandises. Je n'y reste jamais bien longtemps, il y a beaucoup trop d'enfants à mon goût, je ne suis pas habitué à cela.

Il révéla rien de plus, aucune information compromettante pour le clan des humanistes. Il y avait deux clans que Jest ne trahirait jamais : les humanistes car il les respecte fortement et la citadelle pour sa petite sœur. Après il ne travaillait pas avec l'espoir et il évitait de trop se mêler des affaires des élitistes, ce n'était jamais bon pour l’espérance de vie. Puis soudain il se rendit compte d'un détail et se sentit un peu méfiant. Jest lui demanda alors :

Mais au faite ! Si tu viens d'arriver en ville, comment connais-tu les humanistes et tout ça ? Pour quelqu'un de l'extérieur c'est impossible de connaître les clans qui se sont formés dans cette ville comme il n'y a pas de moyens de communications.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Yolandi Odua
Nouvel arrivant
Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2017
Age : 24
Mer 17 Jan - 10:16
Yolandi Odua
Les humanistes ? Beaucoup d'enfants ?! Les yeux de Yolandi se mirent à pétiller d'espoir, au diable ses appréhensions au sujet de cet homme ! Et puisqu'il parlait d'être "réglo" alors ceci lui enlevait un poid dans sa méfiance. La jeune femme rangea ses affaires, accrocha son sac dans son dos et déclara soudainement :

- Je dois aller chez les humanistes. Où sont-ils ?

Elle était prête à faire le voyage et même à risquer sa vie, juste pour avoir des réponses. Son coeur se mit à battre subitement, elle l'entendait même dans ses oreilles, impossible de râter cette occasion en or... En fin de compte, peut être que le miracle s'était cet homme qui lui indiquerait son chemin. Puis celui ci se mit à la jauger avec curiosité, elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle venait de faire la même chose :

- Mais au faite ! Si tu viens d'arriver en ville, comment connais-tu les humanistes et tout ça ? Pour quelqu'un de l'extérieur c'est impossible de connaître les clans qui se sont formés dans cette ville comme il n'y a pas de moyens de communications.

La jeune femme eut un maigre sourire reconnaissant :

- Pendant une recherche de nourriture dans le 14eme arrondissement, enfin ce qu'il en reste... J'ai vu un tag sur un mur à moitié détruit : "Rejoignez les humanistes". Lui répondit-elle en observant les alentours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jest Thorne
Nouvel arrivant
Messages : 43
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 28
Mer 17 Jan - 20:43
Jest Thorne
Un peu de nouveauté

Jest Thorne & Yolandi Odua

Elle expliqua simplement qu'elle avait une inscription qui parlait de rejoindre les humanistes et se prépara à prendre la route en lui disant qu'elle devait trouver les humanistes. Jest haussa un sourcil et fit non de la tête en lui expliquant :

Je ne peux pas te dire où ils sont, ça reviendrait à les trahir et je ne veux pas leur faire ça. Ils ont vécu certaines choses et je ne tiens pas à être responsable d'une nouvelle attaque, désolé, mais je ne te connais pas et je ne sais pas si je peux te faire vraiment confiance.

Il passa sa main dans ses cheveux hésitant et réfléchissant à une solution. Après tout, elle semblait chercher quelqu'un et il ne pouvait pas non plus lui tourner totalement le dos en la laissant seule. Jest la regarda et lui dit alors avec incertitude :

Par contre je peux t'organiser une rencontre avec une humaniste, si je contacte Aimie, elle acceptera probablement de te rencontrer et te parler pour faire le point avec toi. Tu risques de te faire interroger par contre, je suis aussi passé par là, c'est Flora une amie de ma soeur qui a parlé de moi et ils sont venus me voir pour avoir un coup de pouce dans leur production. C'est tout ce que je peux te proposer, désolé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les ruines de Paris :: Les Buttes Chaumon-
Sauter vers: