AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Musée de Cluny Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une balade nocturne ? [Eve & Valkyrie][LEMON]

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Musée de Cluny
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Oct - 3:35
La nuit était tombée depuis un bon moment déjà et Valkyrie tournait encore sur son lit, incapable de trouver le sommeil. En même temps, l’un de ses camarades de dortoir parlait dans son sommeil et la blanchâtre ne pouvait pas se foutre encore plus d’entendre parler de son golf à la con. Elle finit par venir à l’évidence qu’il était peine perdue d’essayer de dormir dans l’immédiat donc elle décida de faire un tour. Elle sortit de son dortoir sans s’inquiéter de sa tenue, elle était donc en simple t-shirt blanc et short noir, pieds nus et sans armes. Après tout, le musée était supposé être un endroit sans risque, valait mieux en profiter et se relâcher un peu ! Le bruit de ses pieds sur le carrelage résonnant dans le silence ambiant, la jeune femme se laissa guider par son instinct. Faisant un chignon réussi à moitié, elle passa par le réfectoire pour voir s’il y avait d’autres couches tard. Malheureusement, cet endroit était aussi mort que les couloirs.

Elle patienta quelques minutes étendues sur une table, espérant croiser une âme égarée qui avait eu la même idée qu’elle. Mais Valkyrie n’était pas du genre patiente, donc elle continua bien vite son exploration nocturne. Tout était si calme dans ce musée la nuit, elle adorait ça. Saluant un gardien qui faisait sa ronde, l’Élitiste approcha de la chambre isolée d’Eve, l’une des rares privilégiées pour qui la jeune femme aux cheveux blancs avait de l’affection. Elle finit d’ouvrir tranquillement la porte qui n’était jamais fermée complètement pour voir que la nouvelle ne dormait pas elle non plus. Un sourire légèrement tendre apparu sur les lèvres de Valkyrie sans qu’elle puisse le contenir. Eve avait vécu des choses plutôt horribles, du peu qu’elle en savait et sa volonté au combat l’impressionnait beaucoup. Leur passé commun et le respect que la mutilée suscitait en Valkyrie appelait son côté affectif qui bloquait presque la totalité des désirs qu’elle pouvait ressentir également. Son regard émeraude glissa dans le couloir : personne. Elle fit donc signe à Eve de se lever. « Aller, debout ! On va marcher ensemble. » Eve n’avait pas le droit de faire des balades nocturnes, il fallait donc un grade supérieur ou une autorisation pour la faire sortir après le couvre-feu, mais elle s’en battait allègrement les steaks. Ce n’était pas la première fois qu’elle brisait des règles du clan et ce n’était pas la dernière. « C’est sûrement à cause de ça que je finirai avec un grade important » Se dit-elle en son for intérieur à la rigolade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Oct - 23:10



Bizarre...
Eve & Valkyrie

Eve était étendue sur son lit à fixer le plafond songeuse. Un combat intérieur avait lieu dans sa petite tête : devait-elle se barrer de cet endroit ? Ou devait-elle essayer de se faire une petite place ici ? Elle ne parvenait pas à se décider… ici, elle pouvait afficher fièrement son visage, pour une guerrière avoir de telles cicatrices ça prouvait la grande force de la personne. Donc pour une fois, elle se montrait comme elle était vraiment, sans se cacher derrière son masque. Mais bon. Eve ne parvenait toujours pas à se faire aux autres, elle ne leur faisait pas confiance. Même avec Samuel elle avait du mal, alors que c’était celui pour qui elle avait le plus de respect. Après tout, il avait réussi à la battre et l’amener ici, puis il en avait passé du temps avec pour la convaincre… Pourtant, sa méfiance intérieure brûlait tel un feu crépitant alimenté par la rage qui palpitait en elle. Son passé la hantait tellement…

En entendant des bruits de pas dans le couloir, s’approchant de sa chambre, Eve prit instinctivement son couteau dans sa main. «Prudente ». Elle vit alors une femme dans l’encadrement de la porte. Eve n’avait pas du tout retenu son nom, vraiment pas du tout. Tout ce qu’elle savait, c’était que Samuel avait tenu tête à plusieurs combattants qui n’acceptaient pas qu’elle ait une chambre et tout ça. Qu’il avait ainsi balancé une très légère partie du passé d’Eve et que depuis, certains la regarder avec curiosité et cette femme aux cheveux blancs… la regardait d’une façon bizarre, un regard dont Eve n’était pas habituée à recevoir et ne parvenait à comprendre.

La femme aux cheveux blancs lui fit signe de venir et lui lança qu’elles allaient faire un tour. Eve la fixa quelques secondes avec méfiance, en se demandant où elle voulait en venir et ce qu’elle voulait. Mais son interdiction de sortir de sa chambre selon certains horaires la rongeait, donc la décision fut rapidement prise. Elle finit par se lever en s’étirant. Comme l’autre femme, elle était vêtue en toute simplicité : débardeur noir, short gris. Eve tressa rapidement ses cheveux et enfila ses baskets noires. Tout le monde ici avait le droit à un pyjama simple et standard, ainsi que des chaussures simples. Eve s’avança derrière la femme, tendue. Au bout de quelques pas, elle lui demanda avec franchise et d’une voix plus froide que voulu :

-Pourquoi tu veux faire un tour avec moi en pleine nuit ?

Si c’était pour tenter de l’intimider ou une sorte de bisoutage, ça allait barder car Eve s’en foutait royalement de devoir étriper quelqu’un de ses mains dans ce bâtiment. Elle n’était pas du genre à se laisser faire et à redouter les conséquences de ses actes.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Oct - 23:56
La froideur et la distance qu’Eve plaçait instinctivement entre elles donna un sourire franc à Valkyrie. L’absence d’hésitation de la rousse lui plut davantage, enfin quelqu’un qui ne s’inquiétait pas de chaque petite règle de l’Eugéniste. La blanchâtre ne se gêna pas à laisser aller son regard pour détailler un peu plus Eve avant de prendre les devants. Valkyrie fût surprise par la franchise de son acolyte nocturne. Elle l’imaginait plutôt réservée et du genre à dire les choses au moment parfait. « Je veux faire un tour avec toi en pleine nuit, Eve, parce que mes camarades de dortoir sont insupportables, que tu m’intrigue et qu’il y a personne d’autre de debout mise à part les gardiens qui viennent à peine de faire leur ronde dans cette section. »

Tout en marchant, elle regardait Eve. Sa cicatrice était tout simplement merveilleuse. Valkyrie se retenait pour ne pas la touché, ce serait vraiment inapproprié. La couleur de sa peau, ses cheveux roux et son seul œil valide la rendait plutôt resplendissante. D’ailleurs, cet œil projetait le même regard que l’épéiste portait en temps normal. Plusieurs choses se bousculaient dans sa tête, mais elle avait soudainement envie de croiser le fer avec Eve. Pas pour l’intimider ou quoi que ce soit, Valkyrie avait simplement envie de voir ce dont elle était capable. Mais d’un autre côté, faire ça en pleine nuit n’était pas du tout la meilleure idée du monde.

« Sinon tu penses quoi des Élitistes ? Ta situation est peu désirable, à ta place j’aurais déjà mordu jusqu’au sang une bonne dizaine de gardiens. J’espère que les autres ne se moquent pas pour ta cicatrice, moi je la trouve géniale ! Elle te rajoute un petit … quelque chose. Valkyrie pointa alors sa propre cicatrice. La mienne c’est un bébé en comparaison, mais à mon arrivée ici tout le monde me sous-estimait, ils se sont ravisés assez vite. Ces hommes sont stupides. » C’est à ce moment précis que Valkyrie se demanda pourquoi elle avait fait ça, aller chercher Eve. C’est pas comme si elle était bonne à socialiser ou quoi que ce soit ! La situation allait vite devenir gênante, surtout si la rousse continuait à lui ressembler.

À titre de distraction pour entretenir un peu la discussion, la jeune femme au regard émeraude prit la direction des jardins. Personne lui avait parler de possible restrictions à cette zone, donc ce n’était pas interdit, si ? Croisant aucun gardien lors de leur petite balade, les deux femmes arrivèrent devant la section des jardins. Valkyrie ouvra à nouveau la voie, laissant Eve fermer derrière elle. « Suis-moi, j’ai fait une petite trouvaille l’autre jour. Se faufilant dans les petits chemins séparant les divers plants, la blanchâtre arriva dans une section isolée, ouvert sur le ciel étoilé et la présence de pâquerettes. Elle inspira l’odeur des fleurs pendant quelques secondes avant de regarder au loin, laissant l’ambiance calme de la nuit les entourer. Les Élitistes ont épargné ces fleurs, j’en suis bien contente. Ça va peut-être me faire paraître fillette sur les bords, mais j’aime l’odeur des plantes et tout ça … » Valkyrie jeta un nouveau regard sur Eve. Elle sera toujours surprise par le nombre de ressemblances qu’il y avait dans leurs expressions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Nov - 1:26



Etrange
Eve & Valkyrie

Plus elle parlait et plus Eve la regardait bizarrement. Elle ? L'intriguer ? Franchement ! Elle ne voyait pas ce qu'elle avait d'intriguant, c'était une nana comme les autres et qui ne se laissait pas faire. Voilà tout, il n'y avait rien à voir de plus. La jeune femme préféra rien dire et continua à marcher à côté d'elle, silencieusement en pensant à ce qu'elle venait de dire. C'était étrange, si étrange pour elle, que ça avait quelque chose de suspect.

Au bout d'un moment, Eve sentit le poids du regard de cette femme sur elle. C'était franchement agaçant et elle en soupira. Puis d'un coup, elle se remit à parler et ce fut un véritable moulin à paroles. Eve n'avait même pas le temps de répondre à une question, qu'elle en avait déjà posé trois autres. La jeune femme commençait à se demander si elle devait taper dessus pour être tranquille. Puis elle parla de sa cicatrice, des autres et la pointa même du doigt en la comparant à la sienne qui était petite. Inutile de dire qu'Eve commença a en avoir marre et était à deux doigts de faire demi-tour en lui disant de se la fermer.

Alors qu'elle allait lui répondre, en voulant lui claquer quelque chose de bien tranchant. L'autre lui parla de lui montrer un endroit. Eve poussa un soupir résignait et la suivit, n'ayant rien de mieux à faire et voulant attendre le bon moment pour lui répondre. Cela la conduisit dehors, proche d'un endroit avec quelques fleurs. En l'écoutant parler, Eve ne put s'empêcher de lâcher :

-Est-ce que tu te drogues ?

C'était parti tout seul. Car entre ses questions, ce qu'elle avait dit et maintenant les pâquerettes, Eve commençait à se demander si elle n'était pas folle ou accro à une substance particulièrement forte. Voire les deux ! Eve croisa les bras, les sourcils un peu froncés et lui dit avec franchise :

-Et pour répondre à tes questions... Ce que je pense des élitistes : j'en ai rien à foutre, je vais finir par réussir à me barrer. Puis, j'ai déjà essayé de tuer plusieurs gardes depuis la cellule où j'ai été enfermée pendant des semaines... Donc, les gens ont peur de moi et savent que j'suis pas "élitiste" dans l'âme. D'où le fait qu'on me foute la paix et qu'en plus on me prive de toutes libertés pour pas que je me casse. Voilà. D'autres questions ?

Eve d'humeur râleuse, s'installa sur un muret les bras croisés. Elle ne lui posa pas de question, car pour le moment elle était trop frustrée pour avoir envie de s'intéresser à elle. Elle regarda le ciel et fut prise d'une envie d'aller prendre ses affaire, puis de courir à travers la ville... d'aller de toit en toit comme elle aimait le faire, d'aller le plus vite possible... de dégommer quelques montres au passage... puis de se poser dans sa planque avec une bouteille d'alcool... Comme tout ça lui manquait. Elle avait l'impression d'être en prison.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 1:57
Eve n’était pas du genre loquace. Cette observation fit rouler les yeux de Valkyrie, bien sûr que la rousse n’était pas du genre à parler. Elle se doutait bien qu’elles se ressemblaient, c’est à se demander pourquoi elle faisait tous ces efforts pour tenir une conversation qui serait considérée comme étant normale ! Haussant les épaules, la blanchâtre décida que c’était sûrement futile et qu’elle resterait elle-même. À ce rythme, vue leur personnalité semblable et explosive, agir naturellement avec Eve finirait en artifice, mais ce ne serait pas la première fois.

Les premières remarques de la rousse fit rire franchement l’épéiste. Un rire doux et discret, il était déjà rare que Valkyrie se laisse rire, elle n’allait pas s’esclaffer non plus quand même. « Me droguer ? Non, jamais. » Affaiblir ses facultés était quelque chose de stupide. De plus, l’alcool et les drogues basiques comme la marijuana étaient bien plus utiles à des fins thérapeutiques, Valkyrie trouvait idiot tout ceux qui utilisaient ces ressources à des fins personnelles plutôt que médicale. Elle éloigna cette pensée de sa tête lorsque Eve ouvrit enfin réellement la bouche. Déjà en partant, elles avaient la même vision sur les Élitistes, tant mieux. Mais le reste était décevant de la part du groupe. Valkyrie s’était bien montrée comme danger public numéro 1 en arrivant et elle n’était pas passée par le confinement ! Quelle injustice. « Ils sont stupides, si tu es dangereuse tu es par définition une bonne guerrière. Et c’est pas en confinant quelqu’un qu’on l’intègre. La blanchâtre soupira. C’est à se demander à quoi les têtes pensantes pensent, on voit bien que même ceux-là ne sont pas capable de réfléchir. » Elle laissa le silence voguer pendant plusieurs secondes, n’ayant pas grand-chose à dire de toute façon.

Ne voyant plus qu’une situation gênante à la situation, Valkyrie décida simplement de partir. Elle se redressa et regarda Eve. « Si tu veux t’échapper, rien ne t’en empêche. J’ai réussi à trouver un moment pour te faire sortir de ta cellule, je peux recommencer. Par contre, tu devrais te servir du groupe pour survivre. Si tu es une Élitiste, c’est parce que tu le mérite. Sur ce, je vais prendre une douche chaude, à toi de voir si tu as envie de me suivre et briser une autre règle ce soir. » Et Valkyrie tourna les talons en quittant les jardins, appuyant bien son regard sur la rousse avant qu’elle sorte de son champ de vision. La blanchâtre ne porta alors pas du tout attention pour voir si Eve la suivait. Les couloirs étaient toujours aussi déserts lors de son trajet jusqu’aux douches. Une fois au frigidarium, Valkyrie prit tout son temps pour retirer e peu de vêtements qu’elle portait avant de laisser un jet d’eau chaude couler sur ses épaules. Une douche chaude était toujours bien plus appréciée lorsqu’elle n’était pas supposée avoir lieu, puisqu’elle avait pris sa dernière douche avant-hier. L’Élitiste se laissa envelopper peu à peu dans sa petite bulle de bien-être dans laquelle elle se retrouvait si peu souvent.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Nov - 23:24



Céder à la tentation
Eve & Valkyrie

Eve aimait bien comment cette fille parlait, aussi franche et cinglante qu'elle, ce qui était fort appréciable. Elle n'hésitait pas à rabaisser les chefs du clan et à parler du groupe comme d'un truc qu'on utilise, sans mettre en évidence le côté humain. Cette femme ne faisait pas semblant et s'en foutait de plaire... tout comme elle. D'ailleurs dans ses paroles, elle n'avait pas entièrement faux. C'était peut-être l'une des rares raisons qui pourraient retenir Eve : "le confort". Ici, elle pouvait se laver, avoir un bon repas tous les jours et avoir un vrai lit. Sauf qu'il y avait un truc qui la dérangeait malgré tout ces aspects positifs.

Peut-être qu'elle était tout simplement trop rebelle pour apprécier tout ça. Elle avait survécu grâce à sa rage, grâce à sa hargne, grâce à sa croyance... pas grâce aux autres et certainement pas grâce à un clan ridicule. Mais pourtant... depuis peu, elle le sentait que les choses commençaient à changer, que le temps commençaient à chambouler tout ça. Sa rage laissait de plus en plus de place à la lassitude et sa croyance laissait de plus en plus de place à l'incertitude... Allait-elle pouvoir tenir seule encore longtemps? Peut-être pas.

La femme lui fit alors la proposition de l'aider à s'enfuir si elle avait encore envie de partir, que ce n'était dur pour elle de la faire sortir et puis elle lui proposa de continuer d'enfreindre le règlement avec elle. Eve la regarda partir encore songeuse. Elle mit un petit moment avant de se lever et la suivre sans vraiment savoir si elle avait vraiment envie de faire quoique ce soit.

Arrivée à destination, elle comprit que cette dernière voulait prendre une douche avec elle. Eve hésita devant la porte. Elle s'arranger pour ne jamais être en même temps que quelqu'un d'autre dans les douches. Alors qu'elle allait repartir, Eve entendit alors les bruits de pas s'approcher. Les gardes. Si la jeune femme se faisait prendre dans les couloirs après son "couvre-feu", on lui enlèverait le peu de choses dont elle avait le droit. Instinctivement, elle rentra dans les douches pour se cacher.

Eve rougit en voyant la femme nue sous la douche et n'osa plus rien dire. C'était la première fois qu'elle se trouvait dans cette situation embarrassante et n'avait jamais vue de sa vie une seule femme nue. Eve baissa les yeux et regarda ailleurs gênée, c'était bien la première fois que la jeune femme était tellement prise au dépourvu, qu'elle ne savait plus comment se tenir. Devait-elle se sauver en courant au risque de se retrouver nez à nez avec les gardes ? Ou alors jouer le jeu et garder la tête haute ?

Le choix fut rapide, Eve s'avança dans la pièce avec assurance et enleva ses vêtements. Elle le cachait, mais au fond d'elle avait un trac immense et si elle n'était pas aussi déterminée elle en tremblerait. D'ailleurs en y pensant, ça aurait été un homme, elle aurait certainement disjoncté et cogné tout ce qui était à portée de main. Elle souffla pour se calmer et une fois déshabillée, elle se glissa sous l'une des douches et se détendit au contact de l'eau chaude... Elle en oublia presque le fait d'être nue devant une autre femme et d'exposer son corps couvert de cicatrices... traces des sévisses de sa vie.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 18:15
Valkyrie était en train de s’échiner à démêler un énième nœud dans sa chevelure blanche lorsqu’Eve arriva rapidement dans les douches. Offrant un sourire à la fois mystérieux et à la fois malicieux à la rouquine, l’épéiste continua à s’occuper lentement de son corps, laissant sa chevelure trempée tranquille, la faisant retombée jusqu’au niveau de ses omoplates. C’était tellement rare qu’elle laissait ses cheveux complètement libres que, même trempés, les sentir dans le haut de son dos était inhabituel et offrait un léger chatouillis qu’elle aimait bien. Même si Valkyrie était dans sa bulle et atteignait une certaine sérénité, rare et à la valeur inestimable pour la jeune femme, la présence d’Eve attirait son attention comme un flambeau. Valkyrie retourna légèrement la tête vers elle et remarqua qu’elle n’avait pas bougée de l’entrée, fixant ses pieds. Cela surprit la blanchâtre, Eve était plutôt implacable et inébranlable dans le peu d’interactions qu’elles avaient partagées depuis le début de leur escapade. Donc comme ça la petite rousse était prude ? Ça s’accordait avec son passé, Valkyrie pouvait que la comprendre sur ce point vu le harcèlement qu’elle avait vécu, mais ça jurait énormément avec sa personnalité. L’Élitiste avait réussi à épanouir sa sexualité en présence des femmes et elle y prenait un plaisir monstre, mais la simple idée d’avoir un appétit semblable avec un homme faisait resserrer ses muscles sous la rage. Il était fort possible qu’Eve n’aie pas eu la chance d’expérimenté jusqu’à maintenant et, ça tombe bien, Valkyrie était complètement ouverte à lui montrer ces horizons.

La blanchâtre relâcha finalement son regard qui était bloqué sur la rousse depuis le début de sa réflexion. Dans l’idée, la blanchâtre savait ce qu’elle allait sûrement entreprendre, mais elle savait que trop bien à quel point il fallait quelle y aille doucement, même si les notions de brutalité et de douceur étaient un peu éloignées de sa manière d’être. C’est alors qu’elle perçue du mouvement du côté d’Eve. Jetant un regard discret, Valkyrie comprit qu’elle était sûrement en train de se déshabiller à son tour, doute qui se confirma à l’entente de l’activation d’un deuxième jet d’eau. Donc depuis le départ la jolie rousse se demandait si elle devait y aller ou simplement fuir ? Vu son regard déterminé et assuré lorsqu’elle s’était avancée vers l’une des douches, elle n’avait pas fait ce choix par peur de se faire saisir par les gardes, sinon elle serait tout simplement restée recroquevillée dans son coin et son état de gêne intense en attendant que la blanchâtre aie terminée. Dans tous les cas, Valkyrie était contente de faire ce choix, de plus, si Eve était déterminée, ça voulait sûrement dire qu’une partie d’elle en avait envie, ce qui était de plus en plus intéressant. L’épéiste continuait à s’occuper avec une lenteur parfaitement calculée de son corps, frottant tendrement chaque partie de son corps tout en profitant de la vue que lui offrait Eve. Cela venait peut-être de la légère préférence de Valkyrie pour les rousses, mais elle trouvait Eve vraiment magnifique. Cet air assuré solidifiant ses pommettes, cet iris légèrement tremblant face à la gêne qu’elle combattait, ces gestes sûrs et contrôlés, une poitrine généreuse sans être trop abondante, un corps sculpté et aux multiples cicatrices ressemblant énormément au sien … Les gestes déjà lents de Valkyrie se ralentissaient de plus en plus en détaillant le corps d’Eve avec une subtilité de moins en moins présente, putain. Elle avait des jambes de rêve.

Motivée par son désir, Valkyrie approcha d’Eve, faisant son possible pour ne pas l’accabler par son comportement habituel. La blanchâtre avait tendance à s’imposer à ses compagnes de nuit, mais elle tentait une approche différente avec Eve, elle ressentait une certaine empathie pour la rousse, ce qui était extrêmement rare. La blanchâtre arriva derrière l’Élitiste, ramenant sa chevelure de flamme sur son épaule droite pour que l’épéiste puisse appuyer son menton sur l’épaule désormais dégagée. Valkyrie appuya légèrement sa poitrine dans le dos d’Eve de manière à ce que ce soit simplement naturel et non pas une pression excessive. Finalement, la blanchâtre laissa glisser sa main sur le ventre de son acolyte dans une tendre caresse, faisant bien attention de ne pas trop approcher des endroits trop sensibles et intimes. Elle susurra à son oreille. « Tu sais, on peut s’amuser ici, au musée … s’installer à un endroit où se relâcher n’est pas une faiblesse, nous faisons ce qu’il faut pour survivre et, dans un endroit comme celui-là, il y a des moments où on peut se permettre de penser à autre chose et, croit moi, il n’y a rien de plus grisant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Nov - 23:28



Froid et Chaud
Eve & Valkyrie

Eve détachait ses cheveux et les laissait retomber le long de son dos, ils allaient jusqu'à ses hanches. C'était une chose qu'elle aimait, elle détestait les couper et les attachait toujours soigneusement pour pas qu'ils soient abîmés. Alors qu'elle passait sa main dans ses cheveux, ses yeux se posèrent sur la femme aux cheveux blancs qui la fixait avec un regard très révélateur sur ce qu'elle avait en tête. Eve détourna la tête en frissonnant, pas un instant elle aurait cru qu'une femme allait être attiré par elle.

Alors qu'elle faisait tout pour penser à autre chose, elle entendit l'autre se déplacer et n'osa plus bouger. Totalement stressée. D'un coup, elle sentit des mains glisser ses cheveux sur le côté et dans son dos se coller sa poitrine. Le coeur d'Eve s'emballa et son estomac se serra, même sa respiration s’accéléra. Quand elle glissa sa main avec douceur sur son ventre, Eve frissonna littéralement et sentit une étrange sensation la gagner et...

-Dégage !

Elle se retourna et en colla une sacrée beigne dans la mâchoire de l'autre, puis recula contre le mur en la regardant férocement sur le coup. Son instinct avait réagi au quart de tour. Eve regarda la femme ne comprenant pas... elle détestait les hommes à cause de ce qu'elle avait subit, mais elle ne s'était jamais dit que les femmes aussi pouvaient ressentir du désir pour une autre.

D'ailleurs, elle n'avait jamais ressenti ce qu'elle avait ressenti à l'instant. Est-ce que c'était de l'envie ? Est-ce que c'était normal de frissonner à une caresse comme ça ? Est-ce que cette sensation qu'elle avait ressenti un instant était du désir ? Eve ne savait plus du tout quoi penser de tout ça. Quand elle était chez les fils de Jean, ce groupe religieux, on lui avait tellement baratiné toutes ces choses sur le mariage, les désirs impurs, les relations perfides entres les personnes du même sexe... Elle avait toujours pensé que c'était mal, croyant durement aux anges, mais... Depuis des mois sa croyance s'estompait et elle remettait tout en doute. Est-ce qu'elle devait aussi remette ça en doute ?

Bizarrement, elle voulait ressentir ce qu'elle avait ressenti un peu plus tôt. C'était vraiment très agréable comme sensation. Son regard balaya doucement le corps de celle aux cheveux blancs et elle se sentit rougir. Son doute et sa curiosité pouvait tellement se voir, elle était tellement prise au dépourvu, qu'elle ne parvenait à masquer ce qu'elle ressentait pour le coup.
Elle détourna la tête gênée, restant contre le mur et sous l'eau chaude qui lui coulait doucement sur le corps.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 0:05
Vue l’immobilité d’Eve, la blanchâtre allait s’engager dans ses premières approches lorsque la voix de la rousse éclata et, avant même que Valkyrie puisse réagir un minimum, elle se prit un coup merveilleux dans la mâchoire. Sa garde totalement baissée, elle recula de quelques pas sous l’assaut. Gardant difficilement son équilibre sur le sol trempé, l’épéiste plaça une main sur le bord de sa lèvre, sentant un peu de sang couler. C’était prévu dans le plan, enfin, elle ne s’attendait pas à ce que le coup soit si rapide et si puissant, mais Valkyrie s’attendait à une réaction violente de la part d’Eve. C’était plutôt facile de prévoir ses réactions vues à quel point les deux femmes se ressemblaient. Frapper d’abord et réfléchir ensuite, un moyen de défense qui a déterminé Eve autant qu’elle. Donc ce n’était pas le premier refus qui mettait un stop définitif, surtout si la blanchâtre considérait le temps qui s’est écouler avant la réaction de l’autre qui était, dans cette situation, extrêmement long.

Valkyrie se releva, droite et fière. Un petit rire s’échappa de sa gorge. « Putain, avoir su que tu frapperais aussi fort je me serais préparée un minimum au choc, tu as une sacrée droite ! » Avant de faire quoi que ce soit, Valkyrie prit surtout le temps de voir le comportement d’Eve. Elle restait dos au mur, sous l’eau qui continuait à couler sur la rendant encore plus attirante … Se donnant une claque mentale, Valkyrie remonta les yeux sur le visage de la rousse. Ce qui pourrait être vu par erreur pour de la colère était en réalité un cocktail d’émotion, le genre de mélange bien trop complexe pour elle, à partir de là tout ce qu’elle pouvait faire était de deviner. Si jamais elle n’était pas d’accord pour vrai de ce que Valkyrie voulait entreprendre, elle serait déjà partie ou elle aurait continué à la tabasser. Donc soit elle désirait voir la blanchâtre recommencer, soit elle était coincée dans ses affreux souvenirs et qu’elle était capable d’une seule chose : subir. Mais pourtant, il ne semblait pas y avoir de désespoir dans sa posture.

Voulant faire de cette expérience un rêve pour Eve, Valkyrie prit le risque de recommencer leur jeu dangereux. Elle approcha lentement de son acolyte jusqu’à être collée contre elle. Prenant une posture semblable à la première fois, elle susurra à nouveau à son oreille. « Si tu ne veux pas, refrappe-moi et j’arrête pour de bon. » Mais cette fois, l’épéiste accompagna ses paroles d’une caresse sensuelle dans le dos de l’autre, se resserrant encore un peu plus contre elle et commença un doux baiser, retenant la totalité de ses désirs qui brûlait violement dans tout son corps. Elle ne sentait même plus la douleur provoquée par le coup qu’elle venait de recevoir, Valkyrie profitait un minimum de ce qu’elle pouvait soutirer à Eve avant de voir sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 1:38



Tentation envoûtante
Eve & Valkyrie

Eve la regardait prise dans ce dilemme incroyable, tout ça aurait été inimaginable plusieurs mois en arrière. Elle se figea de nouveau quand la femme aux cheveux blancs s'approcha, elle hésita quelques secondes à l'esquiver et se sauver. Mais trop tard, elle était déjà contre elle à lui chuchoter à l'oreille. Quand elle lui dit alors de la cogner de nouveau si elle ne voulait pas de tout ça, Eve songea un instant à la frapper tout de suite et être tranquille. Mais, il eut quelque chose qui la stoppa.

Les caresses dans son dos. Cela était vraiment très agréable comme sensation, un léger frisson la parcourut et elle en oublia alors de la taper. Elle la laissa faire en rougissant, bien que dans sa tête elle essayait toujours de comprendre ce qu'ils e passait. Puis, soudainement l'autre l'embrassa. Une fois de plus, elle failli la repousser. Elle posa ses mains sur ses épaules et allait la repousser, mais bizarrement se stoppa dans sa lancée.

Ce baiser était agréable dans le fond, c'était la première fois qu'elle se faisait embrasser comme ça. Pendant un instant, elle oublia tout et finit par se dire que quitte à céder un jour à tout ça, autant que ça soit avec une femme forte comme elle... Une femme qui pouvait la comprendre. Oui, c'était peut-être la personne idéale pour s'avancer sur ce terrain et découvrir autre chose que ce qu'elle avait pu subir par le passé. Puis d'un coup, elle se rappela, qu'elle ne savait rien d'elle... pas même son prénom. Elle se figea, l'écarta un peu d'elle et lui demanda en fronçant les sourcils :

-Comment tu t'appelles ? Si on doit avancer sur ce terrain, j'aimerai au moins savoir ça.

Elle avait parlé avec une voix ferme et déterminée. On voyait clairement, qu'elle était décidé à le faire et qu'elle n'allait pas reculer.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Nov - 2:37
Les légers mouvements du corps d’Eve témoignaient soit un désir en hausse, soit l’envie de recommencer à frapper Valkyrie. Dans les deux cas, la blanchâtre trouvait cela drôlement excitant. Soit elle était en train de fondre sous ses caresses et ses baisés, soit elle était en train d’essayer de la rejeter mais elle était incapable de s’y résoudre, dans les deux cas Eve aimait sûrement ce que faisait Valkyrie et c’était vraiment plaisant. Le coup qu’elle redoutait de plus en plus au fil des secondes ne venait pas, laissant l’épéiste se plonger plus en plus dans ce baiser et ces caresses qu’elle tentait de garder un minimum contrôlé pour éviter de froisser la rousse. Valkyrie espérait vraiment qu’Eve appréciait ses efforts, elle ne se retenait jamais lorsqu’il s’agissait de passer à l’acte et en ce moment elle avait l’impression d’être la victime de ce jeu sadique qu’elle imposait aux femmes lors de ses ébats. Valkyrie était toujours là à tourner autour du pot pour voir son opposante se faire engouffrer sous le désir, la voir soupirer d’aise et de mécontentement face à l’impatience et leurs hanches se mouvoir de plus en plus, ce regard à moitié vide et brûlant, le cœur prêt à éclater. Elle était habituée de voir ça et elle prenait un plaisir fou à regarder ces femmes chavirer lentement avant de les contenter, mais le vivre était différent. Si elle n’était pas une femme fondamentalement fière, ses jambes trembleraient face à son désir de sentir ls mains de la rousse sur son corps, elle ne retiendrait pas sa respiration qui se faisait de plus en plus courte sous cette envie qui la dévorait, tordant son ventre dans des flammes qui demandaient simplement d’être apaisées. Le peu de réflexion qui réussissait à se frayer un chemin dans son cerveau manifestait son questionnement. Comment cela se faisait-il qu’elle était ainsi ? Était-ce parce qu’Eve lui plaisait ? non, sûrement pas, mais elle avait tout pour faire fantasmer la blanchâtre et c’était amplement suffisant. Surtout que personne ne lui résistait d’habitude.

Valkyrie commençait à peine à se laisser aller en approfondissant ses baisers lorsqu’Eve la repoussa légèrement. Conservant de son mieux un masque impassible, malgré les nombreuses failles qu’il pouvait y avoir dans son regard et ses lèvres entrouvertes, l’épéiste attendit d’avoir une explication qui ne tarda pas. Sa voix ferme déstabilisa l’Élitiste, avec ce qui se passait Eve devrait avoir la voix au moins légèrement enrouée ! Il fallait régler ce malheureux détail. Elle voulait savoir son nom ? Juste ça ? Son nom que tout le monde connait ou son vrai nom qui a été enterré avec ses parents ? La blanchâtre sourit. « Je m’appelle Valkyrie, ça me va bien tu ne trouves pas ? Merveilleuse et impitoyable … Maintenant arrête de penser … » Termina-t-elle d’un ton qui était à mi-chemin entre un ordre et une supplique.

Se mordant la lèvre inférieure de désir, empirant le saignement sans même le remarquer, Valkyrie combla à nouveau la distance entre Eve et elle. Ayant plus ou moins reçu le feu vert de la part de la rousse, la blanchâtre se montra plus entreprenante. Saisissant les hanches d’Eve, Valkyrie la colla contre elle. Laissant glisser ses lèvres contre la mâchoire et la joue de sa joue, Valkyrie se rapprocha de son oreille droite. Le moment était venu pour elle de reprendre sa position habituelle lors des ébats sexuels, Eve allait "regretter" d’avoir résister. Faisant monter et descendre sa langue à quelques reprises sur le bord de l’oreille de la rousse, l’épéiste mordilla ensuite le lobe, profitant pleinement de cette zone érogène pour éveiller le plus de plaisir possible dans le corps d’Eve. Se laissant aller, Valkyrie commença à saisir le fessier de son opposante d’une main en remontant l’autre pour commencer à masser l’un de ses seins. Pendant ce temps, elle redescendit lentement ses lèvres, toujours en les laissant glisser lentement sur la peau de la rousse, jusqu’à son cou, où elle commença à l’embrasser sans pitié.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 2:18



Lâcher prise ?
Eve & Valkyrie

Valkyrie ? Voilà un nom joliment choisi. Eve se doutait bien que ce n'était pas son vrai nom et qu'elle avait choisi son identité. Comme elle. Elle avait choisi le nom de la première femme dans la bible, la première femme qui en avait fait qu'à sa tête et qui n'a pas suivi les règles. Elle avait trouvé que ça lui allait comme un gant et ce n'était pas le père Adélie qui allait dire le contraire...

Son regard se posa sur Valkyrie quand lui demanda d'arrêter de penser et revint à l'assaut sur elle. Arrêter de penser ? Vraiment ? C'était possible ça ? Eve en avait de sérieux doute, elle avait tellement de choses en tête et tellement de questions aussi qui commençaient à se former... ça fusait littéralement dans sa tête, mais elle perdait le fil de chacune de ses pensées au fur et à mesure que Valkyrie se lançait dans ce qu'elle avait envie de faire.

Eve eut un frisson en la sentant lui mordiller l'oreille et ne comprit pas comment ce geste qui semble au premier abord anodin, lui provoqua une telle sensation. La jeune femme pouvait sentir ses mains glisser sur sa peau et aller toucher des zones que personnes n'auraient eu le droit de toucher au risque d'y perdre la vie. Mais étrangement, ses réflexes de défense avaient l'air totalement en veille.

La jeune femme sentait son coeur s'emballer, des petits frissons parcourir sa peau, sa respiration s'accélérer et surtout ses yeux se fermaient instinctivement comme pour la pousser à se laisser aller. C'était tellement troublant, jamais elle ne baissait sa garde... Mais inutile d'y penser, les lèvres de Valkyrie arrivèrent à son cou et Eve ne put s'empêcher de soupirer.

C'était tellement nouveau pour elle, elle ne savait pas quoi faire en dehors de profiter de cet instant. Instinctivement Eve posa ses mains sur les hanches de Valkyrie en la serrant un peu plus contre elle, comme-ci son corps de lui-même insistait pour qu'elle continue et qu'elle aille plus loin.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Valkyrie
Nouvel arrivant
Messages : 30
Date d'inscription : 13/10/2017
Age : 20
Localisation : dans le dedans du Québec merveilleux
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 17:25
Eve était plutôt immobile, ce qui irritait de plus en plus Valkyrie qui rêvait de ses caresses. Au moins, lorsqu’elle s’attaqua à son cou, des soupirs révélateurs et les mains de la rousse attirant le corps de la plus entreprenante contre elle encouragea la blanchâtre. Elle désirait plus, beaucoup plus. Mais si Eve n’avait jamais eu l’occasion d’explorer sa sexualité, c’était peut-être normal qu’elle reste incertaine ou tétanisée devant les talents de Valkyrie, oui c’était sûrement ça ! Elle quitta le cou de la rousse dans un dernier suçon avant de remonter à nouveau vers son visage. « Ne te retient pas, laisse-toi aller. » Rajouta l’épéiste en embrassant langoureusement Eve. Valkyrie en profita pour saisir la main de son opposante pour la placer sur l’un de ses seins, si elle devait encourager et guider Eve pour avoir ses tendres caresses, elle serait plus qu’honorée de le faire.

Au bout de longues secondes, Valkyrie rompit une nouvelle fois le contact liant leurs lèvres en mordant et tirant légèrement sr la lèvre inférieure d’Eve. L’observant de son regard rempli d’un désir brûlant, leur souffle se mélangeant tandis qu’elles reprenaient leur souffle, Valkyrie descendit au niveau de sa poitrine et commença à lécher et sucer son téton. C’était une partie des ébats qu’elle aimait moins, préférant de loin sentir les seins de sa compagne sous ses mains baladeuses, mais qui sait. Si cela pouvait rapprocher Eve de l’extase, Valkyrie voulait le savoir. Les battements de cœur de la blanchâtre ne cessaient de s’accélérer, tout comme la vitesse de ses succions sur le bourgeon de la rousse. L’épéiste n’avait jamais été dans un état de fantasme si puissant et même les petites barrières qu’elle tenait lors de ses ébats sexuels s’effaçaient graduellement.

Bien vite, elle abandonna les seins d’Eve pour continuer de descendre sur son corps merveilleusement sculpté. Valkyrie laissait glisser sa langue lors de sa descente tout en donnant de nombreux baisers. Son côté cruel reprit le dessus lorsqu’elle arriva juste au-dessus de l’intimité la plus évocatrice d’Eve. La blanchâtre observa pendant quelques secondes son entrejambe, tout son être l’encourageant à s’y plonger corps et âme, mais elle se fit violence. Il ne fallait pas qu’Eve soit contentée si facilement non plus. Alors Valkyrie lui offrit un sourire sadique avant de descendre encore plus bas, commençant à l’embrasser à l’intérieur de la cuisse, juste au-dessus du genou, remontant avec une lenteur calculée vers son objectif final.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui à 0:29



Paniquer !
Eve & Valkyries

Toutes ces sensations, tout ça... c'était troublant, envoûtant, intriguant et en même temps inquiétant. Elle laissait faire Valkyrie, tout en la laissant guider ses moments pour savoir quoi faire. Mais quand cette dernière en arriva à fixer son entrejambe, Eve se figea. Un frisson la parcouru rapidement, mais ce n'était pas le désir qui guidait ce frisson. Non, c'était la peur. Soudainement elle doutait. Elle était prise soudaine par le doute et la crainte...

Alors que ça se bataillait en elle, un bruit résonna dans le couloir et Eve se figea un peu plus. Instinctivement elle s'écarta de Valkyrie qui embrassait sa cuisse, lui mettant sans le voulait un coup de genoux dans la mâchoire. Eve atteignit la douche pour éviter qu'elles soient surprises par quelqu'un. Figée silencieusement, elle écouta les bruits pas qui approchaient, ainsi que les voix des personnes qui se trouvaient dans le couloir :

-... trouve pas Eve, elle est pas dans sa chambre. Vous l'avez vu vous ?
-Non monsieur.
-Merde, j'espère qu'elle ne s'est pas barrée.


Samuel... celui qui l'avait battue et amené ici. C'était chef d'un très bon groupe de combattants et il était à lui seul, une véritable machine de combat. Eve avait beau le haïr pour l'avoir eu, mais en même temps elle avait un respect immense pour ses compétences. Eve s'écarta de Valkyrie et attrapa une serviette, elle s'essuya rapidement et s'habilla à toute vitesse avant de regarder Valkyrie. La jeune femme voulait dire quelque chose, mais rien ne venait. Elle finit par hausser les épaules et lui dire :

-Pas le choix.

Peut-être que Valkyrie pouvait comprendre ou peut-être pas du tout. Eve n'était pas sûre que ce qu'elles faisaient été une bonne idée, en tout cas, une part d'elle était ravie que ça s'arrête, mais une autre plus grande partie d'elle regrettait que ça se soit arrêté.  

Eve colla son oreille contre la porte pour être sûre que la voie est libre. Les bruits de pas semblaient s'éloigner suffisamment, elle fit signe à Valkyrie que la voie était libre, même si elle ignorait si elle allait bouger aussi des douches. Puis elle sortit des douches et se rendit en toute discrétion jusqu'au dortoir, dortoir qu'elle longea discrètement jusqu'à sa petite chambre. Une fois à l'intérieur, elle s'assit sur son lit, la tête submergée par ce que lui avait fait Valkyrie... elle ne pouvait s'empêcher de penser au fait que c'était vraiment très agréable et que bizarrement plus les minutes passaient et plus elle regrettait que ça se soit arrêté.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le centre-Ville :: Musée de Cluny-
Sauter vers: