AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 
Le profil de vos personnages a été modifié, pensez à le mettre à jour !
Un nouveau clan a vu le jour: la meute !
Ayez une petite pensée pour le forum en votant sur les tops sites...

 :: Paris :: Le XIème arrondissement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne regarde pas en bas [Aiden]

 :: Paris :: Le XIème arrondissement
avatar
Invité
Invité
Ven 6 Oct - 8:01
Invité
Rida s'accroupit au pied d'un immeuble avant de balayer les alentours du regard. La taille des ombres indiquait qu'il état approximativement midi mais c'était surtout l'estomac de l'adolescente qui lui avait fait tilté. Elle souleva le battant d'une lourde porte qui ouvrait l'entrée à un passage souterrain. C'était simplement le sous-sol du bâtiment, qu'elle avait légèrement aménagé pour en faire son petit nid douillet. Pas si douillet que ça mais ça aurait pu être pire.

Elle fit signe à Wrex de passer le premier, l'animal s’engouffrant dans la pénombre, la langue pendante et ses griffes faisant du bruit contre les marches en béton. L'adolescente observa le décor une dernière fois avant de suivre son ami et de refermer consciencieusement derrière elle. Elle était à présent plongée dans le noir le plus total mais elle ne s'en souciait guère. Elle connaissait les lieux par cœur. Un simple mouvement de bras suffit à la faire tomber sur sa lampe à huile qu'elle alluma, permettant d'éclairer les lieux.

C'était un peu le bazar. Quelques vieux habits traînaient en boule dans un coin, des livres jonchaient le sol ainsi que des babioles qu'elle avait commencé à réparer ou à améliorer. Néanmoins, elle ne mit pas longtemps à voir que certaines choses n'étaient pas à leur place, comme ses boîtes de conserve qui avaient été rangé. Elle se figea un instant, imaginant le pire, mais raisonna rapidement. Le pire ne se serait pas amusé à ranger ses boîtes de conserve après tout.

En s'approchant de sa couche qui était un simple matelas avec un drap, elle remarqua qu'une note y était posée, avec une écriture qu'elle reconnaissant. Elle récupéra le bout de papier afin de le lire et poussa finalement un soupir. C'était Aiden qui lui demandait de la rejoindre à quelques rues d'ici pour elle ne savait quelle histoire encore. Et c'était également lui qui s'était amusé à déplacer ses affaires. Et qu'elle lui devait une ration juste pour ça. Mais elle ne lui avait rien demandé ! Infernal celui-là !

Elle chiffonna la note avant de la jeter dans un coin et de déposer son sac près de son lit. Elle en retira ses trouvailles de la journée, rien de bien intéressant, et se redressa pour s'emparer de deux de ses conserves. L'une était pour elle et l'autre pour Wrex. Les deux amis engloutirent rapidement le tout, la jeune fille étant pressée de terminer cette affaire avec Aiden. Le connaissant il serait sûrement en retard, une vraie plaie ce type.

« - Allez Wrex en route ! »

Son sac de nouveau sur le dos, elle éteignit sa lampe avant de quitter son repère en compagnie de son compagnon. Une fois hors de son abri, elle verrouilla soigneusement l'entrée, de façon à ce que personne ne puisse la piller pendant son absence.

Elle entama alors sa route vers l'endroit où Aiden l'attendait, toujours aux aguets. C'était devenu sa routine, à force elle n'avait même plus à y penser, ça se faisait naturellement. De son côté, Wrex reniflait les alentours, s'immobilisant au moindre bruit suspect et jetait parfois des coups d’œil à Rida afin d'être sûr qu'elle allait bien. C'était quelque chose que la petite trouvait adorable.

Arrivée devant l'immeuble, elle remarqua que les alentours étaient vides. Vides de toute présence humaine en tout cas. Elle poussa un long soupir. Et voilà, elle allait devoir poireauter et attendre que le barbu pointe le bout de son nez. Il manquait pas d'air quand même, de lui donner rendez-vous quelque part et de ne même pas être à l'heure ! Son regard glissa sur Wrex qui s'était sagement assis près d'elle.

« - C'est du foutage de gueule hein ? »

L'animal tourna la tête vers elle et la pencha légèrement sur le côté, lui donnant un air totalement idiot. L'adolescente haussa les épaules tout en soufflant un rire. Bon, elle allait devoir prendre son mal en patience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 6 Oct - 19:59
Invité
Aiden se leva en même temps que le soleil. Il resta au lit de longues minutes à apprécier le silence qui l’entourait et les quelques rayons de soleil qui se frayaient un chemin à travers les quelques fentes qu’il y avait entre les protections couvrant les fenêtres. Jetant un œil sur tout ce qu’il avait accumulé ces derniers jours, il se motiva à se lever. Mangeant rapidement, le jeune homme sortit seulement avec ses armes, souhaitant faire du repérage.

Cela faisait un bon moment qu’il préparait cette activité pour Rida, en secret évidement. L’adolescente à une phobie des hauteurs et Aiden savait bien que ça pourrait lui être fatidique un jour ou l’autre. N’étant ni psychanalyste ni béhavioriste, il avait une seule solution pour guérir, et encore là c’est un grand mot, Rida. Il se déplaça rapidement dans les rues, croisant presque aucun infecté. Il n’y avait pas de vent, Heureusement pour l’adolescente qui risquait de vivre de vives émotions aujourd’hui. Finalement arrivé à sa première destination, Aiden pénétra silencieusement dans l’abri de son alliée. Circulant avec énormément de prudence, il remarqua bien vite qu’elle n’était pas là. Il baissa alors sa garde, rangeant ses armes du même coup et observa l’endroit. C’était le bordel, elle pourrait penser à faire le ménage de temps en temps, devoir partir à l’improviste avec si peu d’organisation devait être affreusement long pour rien. Il rassembla au moins sa nourriture, l’homme n’allait pas s’infiltrer dans son intimité tant que ça non plus. Après avoir rassembler les cannes, il nota rapidement sur un bout de papier « Tu te souviens de ce bâtiment où je t’ai sauvé la mise l’autre jour ? Rejoins-moi là-bas à midi. Oh et pendant que j’y pense, tu me dois une ration pour le rangement petite bordélique ! » Souriant en imaginant la mine exaspérée de la plus jeune, Aiden plaça le papier en évidence avant de partir en s’assurant de bien tout fermer derrière lui. Direction sa propre base.

Une fois de retour chez lui, il ramassa plein de planches de bois longues et larges qu’il avait pris quelques heures à renforcer et solidifier avec une boite de clous et un marteau. C’était le moment le plus dangereux de la journée, Aiden devait utiliser beaucoup d’énergie pour transporter cet équipement qui pesait abominablement lourd, donc sa vitesse en était réduite. Une fois au lieu de rendez-vous, il rentra à l’intérieur du bâtiment délabré et prit tout son temps pour se rendre jusqu’au toit. Une fois sur place, il se fia au soleil pour connaitre le délai qu’il avait. Une heure ? Il serait serré niveau temps. Ne voulant pas la faire attendre, le brun s’activa en clouant les planches, s’assurant à chaque fois que le tout était parfaitement solide. Au bout d’une demi-heure son pont improvisé était assez long pour traverser la rue et se poser sur le bâtiment en face. Les planches étaient assez large pour pouvoir marcher presque normalement sur celles-ci. Aiden fit un aller-retour sur son petit pont pour s’assurer que ça tienne avant de redescendre.

Une fois de retour dans la rue, il vit Rida et Wrex qui attendaient. « Quelle surprise, tu es à l’heure ! J’ai une surprise que tu vas adorer. » Il cacha sa pointe d’hilarité derrière son air mystérieux. « Suis-moi, c’est sur le toit et ne t’inquiète pas : c’est rien de romantique. » Aiden prit les devants, sachant très bien que l’adolescente allait le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 14 Oct - 16:28
Invité
Lorsque le garçon se pointa enfin, il attaqua directement, toujours accompagné de son air énigmatique. Rida lui lança un regard dépitée, se retentant de lui cracher toutes les insultes qui lui passait par la tête. Il arrivait comme une fleur en ignorant totalement le fait qu'il l'avait fait poireauter pendant plusieurs minutes. Si ça avait été quelqu'un d'autre, pour sûr que l'adolescente ne se serait pas gênée pour s'acharner verbalement pour lui mais là, il s'agissait d'Aiden. Il faisait trop pitié pour qu'elle se permette de se défouler dessus.

Ainsi, elle le suivit, non sans lâcher un ou deux jurons. D'autant plus qu'elle était intriguée par ce qu'il voulait lui montrer. Sur le toit, ça n'annonçait rien de bon. Et connaissant Aiden, ça allait être une mauvaise idée. Ils allaient encore se retrouver en plein milieu de problèmes et s'en sortir de justesse. Ou alors cette fois-ci la chance ne serait pas de leur côté.

Passant sa main dans le poil gras de Wrex elle étudia le plus âgé. Il avait toujours sa barbe légèrement imposante qu'il ne jugeait pas bon de raser complètement, malgré l'air aigri que cela pouvait lui donner. Il ne faisait clairement pas ses vingt-cinq années. La jeune fille se souvenait que sa mère préférait les hommes à barbe, disant que cela leur offrait un certain charme. Elle avait beau chercher partout, Rida ne voyait aucun charme dans Aiden. Il avait les traits du visage terne, signe de fatigue et d'un manque de nutrition mais ça, c'était principalement dû au conditions de vie loin d'être paradisiaques. Il avait toujours les cheveux ébouriffés ainsi que des vêtements déchirés. Et puis il était insupportable ! Ça suffisait pour dire qu'il n'avait aucun charme.

« - Tu pouvais pas choisir un immeuble plus petit ? se plaignit-elle alors qu'elle gravissait les marches, pour la énième fois. Si ta surprise c'est de ma fatiguer c'est réussi. »

Et pour bien montrer son mécontentement, elle poussa un profond soupir agacé, juste avant de trébucher sur une marche. Le karma, sans doute. Un juron quitta immédiatement sa bouche et elle se mit à insulter la marche pendant une bonne trentaine de secondes. Elle était haute au point de devoir lever la jambe au maximum aussi ! Qui était le crétin qui avait conçu ces escaliers ?

Elle se plaignit tout le reste du chemin jusqu'à ce qu'il atteignent enfin le toit. Le temps était clément, seulement quelques nuages blancs recouvraient le ciel mais l'air restait tout de même assez frais. L'automne approchai, ou dû moins c'était ce qui lui semblait. Elle avait un peu perdu la notion des saisons au fil du temps.

De là où il étaient, ils avaient une belle vue sur la ville. Un paysage dévasté s'offrait à eux, où des bâtiments s'étaient écroulés et où la nature reprenait ses droits. La brune ne se souvenait même plus à quoi ça ressemblait avant toute cette catastrophe. Dans un sens, ce n'était pas plus mal, elle n'avait rien à regretter et la nostalgie n'allait pas venir la titiller. Pas pour ça en tout cas.

« - Bon, on fout quoi ici ? lança-t-elle à Aiden après s'être détournée de la vue. »

Puisque oui, elle voulait vraiment savoir. Parce que s'il lui faisait perdre son temps pour rien, autant qu'elle rebrousse chemin tout de suite. Et puis, elle n'était pas du tout à l'aise sur ce toit. Les hauteurs, ce n'était pas son tour. Si elle pouvait retrouver tout en bas, là où elle ne risquerait pas de voir le vide et de tomber, ça lui allait très bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 16 Oct - 15:06
Invité
La première chose que Rida fit, c’est dévisagé Aiden. La plus jeune étant parfaitement prévisible dans ses pensées, il devina ce qu’elle devait se dire. Retenant un rire, il se contenta de la dévisager à son tour, observant pleinement l’air découragé, voir blasé, qui était toujours accroché à son visage. Les yeux de l’adolescente fixèrent un peu trop longtemps sa barbe pour qu’il puisse retenir une réplique qui allait, encore une fois, lui faire rouler les yeux. « Tu vas voir, tu vas l’aimer ma barbe lorsqu’elle sera toute grise et que je serai un vieux sage légèrement sénile et un peu affecté par l’Alzheimer ! »

En gravissant l’escalier, il finit par entendre les premiers râles de Rida, Ah ! L’adolescence et ce manque flagrant de patiente. « Tu pourrais te décider enfin à grandir aussi, hein. Ça te ferais pas de mal ! Et arrête d’être si méchante avec cette marche elle t’as rien fait, on y est presque ! » Supportant la plus jeune, se disant que ce n’était que le début, Aiden arriva finalement sur le toit. Évidemment, elle n’attendit pas une seule seconde pour lui demander ce qu’ils faisaient là. Jetant un regard et un sourire sadique à Rida, il prit place au sol en lui lançant une gourde d’eau. « D’abord on se repose, ces méchants escaliers t’ont vidé de tes maigres forces ! » Aiden devait l’admettre : il cherchait les problèmes, mais c’était un jeu perpétuel entre les deux. Ils se cherchaient mutuellement des noises et elle l’insultait tandis qu’il s’amusait à la décourager. C’était surprenant de voir cette relation avoir du sens et marcher sans une bagarre une fois de temps en temps dans ce monde.

Après une dizaine de minutes à faire mijoter l’adolescente, l’homme décida de mettre fin au supplice. « Bon ! Il se leva. Ça fait des jours que j’ai cette idée en tête, j’ai mis presque cinq heures à tout préparer ce matin en plus du test. » Il se rapprocha du bord, montrant le pont qu’il avait confectionné. « Ta peur des hauteurs pourrait être ta perte, alors tu vas faire un seul aller-retour sur ce pont. Il est parfaitement solide et assez large pour toi, le truc est de ne pas regarder en bas et de ne pas paniquer. » Bon, d’accord, c’était un plan digne d’un savant fou, mais Aiden n’avait pas de meilleure solution à offrir à la jeune fille. Sa conscience le rattrapa quand même. « Regarde, je vais t’en faire la démonstration. » Sans hésitation, il entama le chemin en marchant parfaitement droit, ne perdant pas l’équilibre une seule fois autant à l’aller qu’au retour.

Une fois de retour sur le toit où était Rida et Wrex, Aiden lui sourit. « Tu vois, je n’avais pas un seul effort à faire pour garder mon équilibre, tu cours aucun risque et tu peux le faire à ton propre rythme ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 18 Oct - 14:36
Invité
Exaspérée, l'adolescente leva les yeux au ciel en entendant sa réponse. Ah, il voulait donc la faire poireauter ? Très bien, elle allait faire de sa vie un Enfer, c'était décidé. Et en plus il se moquait d'elle ! C'était la meilleure. Mais elle pouvait se dire ce qu'elle pouvait, qu'elle allait le décapiter, lui faire boire de l'acide ou le jeter dans une horde d'infesté, elle ne passerait jamais à l'action. Et c'était ce qui l'énervait le plus. Après tout le garçon méritait une bonne correction pour être aussi insupportable. La brune fronça les sourcils alors qu'elle récupérait la gourde en vol. Sans hésitation elle l'ouvrit et la tendit à Wrex, qui se fit un plaisir d'en vider la moitié. Quant à elle, elle n'avait pas l'intention d'en boire une seule goutte après ce qu'Aiden avait dit. Comme si elle était fatiguée après avoir gravit de stupides escaliers, n'importe quoi !

Elle resta donc debout, les bras croisés, à regarder les deux autres imbéciles. Évidemment, Wrex vint chercher des caresses auprès du barbu, en parfait gros nounours qu'il était. Heureusement, il ne faisait pas de câlins aux inconnus. Sur ce point là, il restait prudent, tout comme elle. Elle le laissa faire, malgré son air de dégoût qui se dessinait parfaitement sur son visage et attendit plus ou moins sagement que monsieur ait terminé de la faire poireauter.

C'est avec un sourire en coin, visiblement fier de lui avoir fait perdre son temps, qu'il se redressa après quelques minutes afin de tout lui expliquer. Étrangement, l'adolescente ne lui coupa pas la parole mais c'était parce qu'elle était trop abasourdie par ce qu'il lui disait. Ce mec était fou, tout simplement. Il pensait vraiment qu'elle allait l'écouter bien sagement et faire ce qu'il lui demandait ? De marcher sur cette putain de planche à la con qui allait sans aucun doute céder sous son poids ? Ou avec ce putain de vent qui lui ferait perdre l'équilibre pour qu'elle se retrouve quelques mètres plus bas, la face en sang ? Mais il pouvait rêver putain ! Et pourtant, il s'avançait vers sa planche, tout content, prêt à lui faire une démonstration. De quoi redoubler la colère de la jeune fille.

« - Mais t'es malade ?! Je m'en fous de ta démonstration à la con, je ferais jamais ça ! »

Elle pouvait très bien parler à un sourd, ça avait exactement le même impact. Aiden se fichait pas mal de sa petite crise, comme à chaque fois, ce qui avait le don de mettre la brune en rogne, et préférait continuer sur son beau discours après avoir fait le beau au dessus du vide. Il se prenait pour un psy maintenant ou quoi ?

« - J'ai pas besoin de provoquer le vide pour survivre imbécile, ton idée est complètement pourrie, je marcherais jamais sur ta planche à la con ! J'tiens à la vie, désolée de te décevoir. »

Et sur ce, elle croisa les bras, les sourcils froncés, comme un enfant en train de bouder. Il était totalement maboule, comme si elle allait lui obéir bien sagement, n'importe quoi ! Rien que de voir ce bout de bois relier les deux immeubles lui donnait la chaire de poule alors il n'y avait aucune chance pour qu'elle se lance aveuglement dans cet exercice stupide. Elle garderait sa peur du vide. Et puis, ça ne ferait que la traumatiser d'avantage !

« - Y a des moyens pour efficace pour me tuer tu sais grommela-t-elle ensuite. »

A croire qu'il en voulait vraiment à sa vie, mais Rida savait pertinemment que ce n'était pas le cas. Elle ne serait déjà plus de ce monde si c'était le cas. Non, elle n'avait pas l'intention de bouger d'un centimètre jusqu'à ce qu'il lâche l'affaire. Et il pouvait bien essayer de la convaincre ou même de la forcer, ça n'y changerait rien.

« - Et je m'en fous que t'y aies passé cinq heures, j'le ferais pas c'est tout ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 22 Oct - 22:44
Invité
Aiden haussa un sourcil. Il savait bien que l’adolescente avait un sacré caractère, mais là ça atteignait des niveaux incroyables. Son regard le manifestait parfaitement ainsi que ses gestes remplis de désinvolture. Elle refusa même de boire dans sa gourde, laissant son chien se régaler. Bon nombre de gens penseraient que Rida s’inquiète plus pour son ami canin que pour elle-même, ce qui est vrai, mais la nature de son acte était parfaitement différent. Le barbu buvait rien faire d’autre que sourire, il savait que ça allait mettre son acolyte encore plus en rogne, mais il ne pouvait tout simplement pas s’en empêcher : Rida Abel était une œuvre d’art comportementale.

Caressant Wrex, ne manquant pas de montrer à Rida que son chien l’appréciait au passage, Aiden prit énormément de plaisir à la faire poireauter. C’est sûr et certain qu’un jour il allait le regretter, mais ça faisait partie du jeu qu’il adorait jouer.

L’heure de la démonstration finalement arrivée, il ignora Rida jusqu’à son retour sur leur toit, il ne pouvait pas empêcher l’adolescente de faire sa petite crise – pas si petite que ça – et il avait besoin d’éléments pour appuyer sa tentative de la convaincre. Une fois de retour elle manifesta avec force à quel point elle était contre, comme prévu. Un rire franc fit secouer les côtes de l’adulte lorsque Rida évoqua la thèse du meurtre. Il n’y avait pas pensé à celle-là et il devait avouer que c’était une bonne idée. « Dit moi Rida, pourquoi est-ce que je chercherais à te tuer ? Je ne survivrais même pas trois jours sans tes insultes pleines d’esprit et tes moues dignes d’une adolescente qui a à peine aborder l’absurde de la vie ! » Il commença à tourner autour d’elle, cherchant les mots pour la convaincre. « Je m’attendais à ce que tu refuses et je ne te demande pas de le faire … Pas aujourd’hui. Mais je te demande simplement de t’ouvrir à la possibilité. Il prit une voix théâtrale. Élargit ton esprit Rida ! Aiden passa une main dans sa barbe avant de désigner l’escalier que le trio avait emprunté pour atteindre le toit. Si tu arrives ici, à bout de souffle, poursuivie par une dizaine de zombie et que ça fait un moment que tes options sont très limitées. Là, il y en a une seule : traverser ce pont. Soit ça, soit tu te fais dévorer … Le plus vieux laissa quelques secondes de silence pour laisser Rida bien imaginer la situation avant de se rapprocher d’elle et la tourner vers le pont. Tu auras plus de facilité à le traverser si tu l’as déjà fait une fois. » L’homme recula alors, souhaitant laisser à l’adolescente le temps de réfléchir, espérant qu’elle allait prendre le temps d’y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 14 Nov - 17:36
Invité
Les bras croisés, une moue digne d'un enfant de six ans sur le visage, Rida fusillait le plus âgé du regard tandis qu'il tentait de trouver les mots pour la convaincre d'exécuter son plan plus que démoniaque. Elle lui en foutrait de l'absurde à celui là ! Toujours à ce croire le meilleur parce que mieux a étudier elle ne savait trop quoi et que monsieur était un écrivain. Beurk. Les écrivains étaient tous des alcooliques sans avenir de toute façon. Même s'ils écrivaient de bons livres... Bon d'accord, elle cherchait simplement de quoi le descendre encore plus mais venant d'une personne qui adorait lire, ça ne collait pas du tout.

Et en plus il foirait ses répliques de Harry Potter ! C'est « Ouvrez votre esprit » et pas « Elargir », idiot. Elle leva les yeux au ciel lorsqu'il l'imagina en situation réelle, avec des zombies aux trousses. Avec des zombies aux trousses, elle ne serait jamais monté sur un toit. Jamais ! Et puis elle aurait sans doute préféré se faire dévorer plutôt que de devoir affronter le vide. Bon, peut-être pas, mais l'idée était tout de même dans un coin de son esprit.

Il était si agaçant à insister, insister et encore insister. Quand il le voulait il pouvait être aussi têtu qu'elle, ce qui compliquait énormément les choses, surtout maintenant. Tout ce qu'elle voulait c'était qu'il la lâche une bonne fois pour toute avec ses histoires de vaincre ses peurs et blablabla. La jeune fille ferma alors les yeux et s'agita soudainement.

« - Très bien ! Si la seule façon pour que tu te taise est que je fasse ce truc stupide, je vais le faire, comme ça j'aurais la paix ! T'es vraiment insupportable c'est pas croyable ! lança-t-elle alors qu'elle se dirigeait vers la planche de bois qui reliait le toit des deux immeubles. »

Elle allait lui montrer ce que c'était de vaincre ses peurs. Les doigt dans le nez qu'elle allait le faire ! Et ensuite il n'ouvrira plus la bouche pendant toute la journée, le pied. Elle imaginait déjà la tête qu'il allait faire alors qu'elle s'amuserait à sautiller sur ces foutues planches. Qu'est-ce qui fallait pas faire pour qu'il se taise n'empêche !

Arrivée devant la latte, elle posa son pied droit dessus, prête à monter dessus mais elle s’immobilisa lorsque son regard plongea dans le vide. Elle était à au moins vingt mètres du sol et vu d'en haut, tout lui paraissait minuscule et à la fois gigantesque. Elle ne pouvait pas détourner le regard et se sentait happée vers ce grand espace, comme si des mains invisibles cherchaient à la tirer vers le bas. Elle voyait sa chute, se rebobiner encore et encore, accompagné de son cadavre inerte sur le béton froid dans une marre de sang. Cela suffit à lui donner la nausée.

La brune déglutit difficilement avant de fermer violemment ses paupières, essayant de chasser ces images de son esprit. Bien sûr qu'elle fanfaronnait, jamais elle n'arriverait à faire ça. C'était impossible, elle avait bien trop peur. Et c'était normal, non ? Qui n'avait pas peur du vide ? Ce monstre hideux qui pouvait se cacher n'importe tout et qui pouvait tuer n'importe qui.

Honteuse face à son manque de courage, elle se tourna vivement vers Aiden et lui envoya un regard noir.

« - Je peux pas putain, c'est si compliqué de te rentrer ça dans ta petite tête ?! Merde on a tous nos défauts, j'te dis pas de te raser la barbe alors lâche-moi un peu ! »

Ridicule. Totalement pitoyable. Il serait grand temps de grandir sur ce plan là Rida.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sam 18 Nov - 14:59
Invité
Rida était tellement têtue, son regard montrant le nombre d’insultes qu’elle lançait à l’homme mentalement plutôt que de se concentrer. Aiden avait beau faire beaucoup d’efforts, la crise d’attitude commençait à lui tomber sur les nerfs. Oui ce n’était pas facile, ça, le bren l’admettait totalement. Mais la manière qu’avait Rida de gérer la situation était vraiment enfantine et décevante. Aiden n’aimait pas beaucoup les enfants en général, il était du genre à apprécier les esprits vifs et les personnes réfléchies, et la Solitaire devant lui pouvait être ainsi si elle le voulait, le problème que la seule chose qu’elle semblait vouloir était de faire chier son petit monde.

L’énervement de l’homme se calma quand la brune relança un pic verbal. Elle avait raison sur un point, le barbu était peut-être un peu trop à cheval sur ses petites leçons de morales, mais une partie de lui ne pouvait pas s’empêcher d’être attaché à elle, un genre d’esprit paternel qui le décourageait lui-même. Il dû se retenir de rire en la voyant se diriger vers son fabuleux pont digne des plus grands architectes de l’histoire. La petite avait du caractère, c’était indéniable. C’était l’une des raisons qui faisait en sorte qu’Aiden l’appréciait et que d’une certaine façon il était fier d’elle, mais si elle pouvait arrêter d’être si invivable, impulsive et irréfléchie il s’en porterait mieux. Elle serait du genre à pisser sur un cannibale au lieu d’essayer de s’enfuir, ce qui est à la fois remarquable et décevant vu son potentiel.

Après de longues secondes pendant lesquelles Rida rassemblait son courage, elle finit par abdiquer et se retourner vers Aiden Oh merde, ça allait exploser. Aiden le voyait à la honte qu’elle cachait de son mieux, Rida avait pour habitude de réagir avec violence quand elle était blessée dans sa fierté. L’éruption n’attendit pas longtemps, digne de son majestueux caractère, elle cria haut et fort qu’elle n’était pas capable en allant dans toutes les justifications possibles pour se donner des raisons et se sentir moins mal. Le brun comprenait que la plus jeune n’y arrive pas, mais sa réaction explosive et détachée le découragea à tel point qu’il dû lui tourner le dos pour contrôler ses émotions. Il avait bien envie de lui crier dessus, mais la pauvre avait sûrement raison de se comporter ainsi, c’était peut-être lui le problème dans tout ça. Soupirant longuement pour délier ce qui brûlait dans son torse, Aiden rassembla au mieux ses esprits. Il avait bien envie de dire à Rida que c’était pour sa survie et tout ça, mais ils en avaient tout le deux assez eu pour aujourd’hui. « Très bien, vient avec moi, on va marcher un peu, sur la vraie terre ferme, pas un toit pourri. Je peux même te porter pour descendre ! » Aiden se dirigea vers les escaliers, persuadé que l’adolescente allait sauter sur l’occasion pour quitter les hauteurs le plus vite possible. Elle allait peut-être même le pousser pour qu’il se fracasse le crâne comme vengeance, ce serait un drôle de destin. Pour désamorcer plus officiellement le conflit, il lança derrière son épaule : « D’ailleurs, lorsque j’étais dans ton abris j’ai remarqué que tu étais plus que confortable niveau provision. Tu voudrais partager ta technique miraculeuse ? Aiden prit une voix de vieillard. Parce que ce petit Aiden devient sénile et il commence à perdre la main ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIème arrondissement-
Sauter vers: