AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des infestés, un orage et une soirée pyjama [Ame]

 :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines
avatar
Rida Abel
Nouvel arrivant
Messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Sep - 11:38
Levant la tête, Rida dû se protéger les yeux afin de ne pas se retrouver éblouie par les rayons du soleil. Il faisait très beau aujourd'hui, trop beau même, et la chaleur frappait la ville en ruine de plein fouet. Un temps difficilement supportable pour l'adolescente qui imaginait une seule chose : plonger dans de l'eau fraîche. Malheureusement, c'était totalement impossible. Même Wrex, son chien, avait la langue pendante et respirait rapidement, signe qu'une bonne baignade lui ferait le plus grand bien.

Heureusement pour eux, la brune avait pensé à emmener un bon stock de bouteille d'eau dans son sac déjà bien chargé. Elle était loin d'être fraîche mais au moins, ils pouvaient se désaltérés de temps en temps. Néanmoins, cette journée la décourageait énormément et elle savait qu'elle n'allait pas tarder à rebrousser chemin. Cela faisait deux heures qu'ils étaient partis à la recherche de vivres ou de capsules mais ils n'avaient toujours rien trouvé. Seulement des petites bricoles qui allaient permettre de garder la jeune fille occupée pendant quelques heures.

Les deux évoluaient au milieu d'une grande rue, entre les bâtiments en ruine et les véhicules abandonnés, détruits pour certains, en plein milieu de la route. La végétation commençait à reprendre ses droits à quelques endroits, donnant encore plus l'impression que la ville était une ville fantôme. C'était un paysage que Rida avait déjà vu dans quelques jeux vidéo avec un scénario apocalyptique, et où finalement aucun personnage ne s'en sortait vivant. Cela aurait pu l'abattre, la pousser à se laisser périr dans un coin mais c'était tout l'inverse. Sans prendre cela comme un jeu, c'était presque une sorte de défi, histoire de dire au monde qui la sous-estimait qu'elle pouvait se débrouiller et survivre dans ce nouveau milieu hostile. C'était fatiguant, elle ne dirait bien évidemment pas le contraire mais même dans ces conditions, la vie valait toujours le coup.

Songeuse, elle passa une main sur le haut de la tête de Wrex, caressant ses poils courts et afficha finalement un petit sourire. Elle ne pouvait pas laisser tomber son meilleur ami en plus, même avec son caractère et sa carrure, il ne pourrait pas survivre seul ici.

« - Qu'est-ce que tu ferais pas sans moi, hein mon gros ? »

L'intéressé leva la tête vers elle, la langue toujours pendante, ce qui fit rire son amie.

Elle reporta son attention sur son environnement, scannant les lieux afin de trouver quoique ce soit d’intéressant. Elle était aux aguets, également. Un infecté pouvait surgir de n'importe où et la mettre rapidement dans une situation délicate. C'était ce qui était arrivé à Aiden il y a quelques jours, heureusement qu'elle était dans le coin et que Wrex avait senti le danger. Si ça avait été quelqu'un d'autre, un inconnu, il n'aurait pas levé la patte mais il semblait apprécier le barbu. Rida devait bien avouer qu'elle aussi. Un peu.

L'adolescente quitta la rue pour emprunter une petite ruelle étroite, entre deux grands bâtiments qui tenaient encore debout, et où elle espérait mettre la main sur quelque chose. Elle y était à l'abri des regards, évitant ainsi d'autres humains qui pourraient potentiellement s'attaquer à elle pour ses affaires. Ou pour dévorer son chien. De la viande restait de la viande et cette simple idée suffisait à lui faire froid dans le dos, accompagné d'un sentiment de nausée. Si un jour elle croisait la route de type pareil, elle ne se gênerait pas pour leur arracher les dents.

Alors qu'elle continuait d'évoluer dans la ruelle, se baissant pour soulever des débris et regardant un peu partout, Wrex s'immobilisa soudainement, aux aguets, la mettant immédiatement en alerte. Il se mit alors à grogner en direction d'une porte qui menait vers l'intérieur de l'immeuble de gauche et avant que Rida n'ait pu penser quoique ce soit, la porte s'ouvrit d'un seul coup, faisant surgir une femme aux étranges cheveux blancs. Essoufflée, visiblement en train de s'enfuir. La brune afficha une mine dépitée. Et voilà, elle allait devoir courir à son tour à cause d'une inconnue surgit de nulle part, super. Heureusement, elle connaissait les environs et savait qu'il y avait un lieu où se cacher dans le coin.

« - Suis-moi ! lança-t-elle à l'inconnue, bien qu'à contre cœur. »

De toute façon, elle aurait été obligée de s'enfuir, entendant déjà les bruits de pas pressés des infestés et la femme l'aurait bien évidemment suivit.

Elle s'élança alors hors de la ruelle, Wrex à ses trousses, pour revenir sur le grande route et prendre la direction du lieu qu'elle savait sûr. Juste un ancien bureau dans un bâtiment non loin d'ici, dont les portes étaient assez solides pour résister à certains assauts et que l'on pouvait verrouiller. Elle espérait qu'elle était vide, qu'aucun infesté ne s'y trouvait, autrement ça allait se compliquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ame
Nouvel arrivant
Messages : 7
Date d'inscription : 08/09/2017
Age : 22
Localisation : *Néant du non-RP*
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Sep - 19:03
Bordel de merde.
Ame allait imploser. Ses poumons étaient douloureux, sa gorge en feu. Et ces foutus cheveux trop longs qui rendaient sa respiration encore plus difficile en allant se coller sur sa figure. RAH. Elle les couperait, c'est décidé ! Tant pis pour la mode ! Tant bien que mal, elle reprenait son souffle en faisant le moins de bruit possible. Ce qui était plutôt impossible en fait.

La journée avait plutôt mal commencé : avec le soleil trop haut, trop chaud, le bitume était devenu une vraie plaque chauffante et rendait plus que pénible le moindre effort. Bref, le genre de temps qu'une coursière n'appréciait pas vraiment. Mais elle n'avait pas la possibilité -pas encore- de faire la difficile et avait malgré tout accepté la course.
Elle n'était pas si mal lotie avec les Élitistes mais elle n'avait jamais été du genre à rester longtemps au même endroit : faire de nouvelles rencontres, voyager et découvrir étaient ce qui lui donnait le courage de se lever le matin.

Un râle interrompit ses divagations.
Elle ferma la bouche, se forçant à respirer par le nez. Puis elle jeta un rapide regard par dessus la caisse où elle s'était cachée : deux infestés avaient réussi à la suivre jusqu'à l'intérieur de la bâtisse. Et malheureusement pour elle, ils n'étaient pas très mûrs. Plutôt jeunes mêmes, au vu de leur aspect physique. Avec sa réplique de katana, elle aurait pu en maîtriser un, chance aidant, mais là... toute tentative relèverait du suicide.
Ame esquissa un grand sourire, avant de bondir sur un premier infesté. Oh joli tee-shirt. Elle ne perdit pas une seconde de plus, gagna l'entrée et la course reprit. S'ils avaient pu la suivre ici, d'autres pourraient également arriver -il valait mieux trouver un autre refuge dans ce cas.

Elle dévala les escaliers, sauta les dernières marches. Des pas se faisaient entendre à l'étage. Il n'y avait pas seulement deux infestés. Ah quelle plaie. Elle rejoignit le rez-de-chaussé le souffle court. Défonça une porte. Une autre. Et enfin...
Un chien ? Une gamine ?
Ame esquissa un petit sourire désolé : maintenant, ils étaient trois dans la même situation. Elle suivit donc l'inconnu sans perdre de temps. Même si ce coin de la ville lui était aussi familier, Ame n'était jamais contre une occasion de découvrir de nouveaux refuges ; aussi veilla-t-elle à ne jamais dépasser la gamine. Et s'ils étaient rattrapés... Elle sourit à pleines dents.

Le trio remontait toute l'avenue à vive allure, sans faire de nouvelles rencontres. Ame jeta un coup d'oeil en arrière : les deux infestés de tantôt avaient trouvé deux autres compagnons de chasse, plus vieux au vu de leur décomposition apparente. Quatre infestés. Elle n'avait pas eu autant de poursuivants depuis près de deux semaines... Non vraiment, c'était une mauvaise journée.

"C'est encore... loin ?"

Parce qu'elle n'était pas loin au bord de la perte de conscience, avec ce foutu soleil et le manque d'oxygène. Et pour ajouter une autre ombre au tableau, un grondement lointain se fit entendre.

"Manquait plus que ça..."

Finalement, au détour de quelques ruelles, la gamine sembla se diriger avec un bâtiment en particulier, une sorte d'immeuble d'anciens bureaux dans un relatif bon état ; la végétation ne semblait pas avoir encore eu raison des murs de béton et ma foi... il ne penchait pas.
Le temps qu'ils atteignent la porte et la pluie avait commencé à tomber.



Carte d'identité | Dialogues : Goldenrod | RP en cours : _ ◄
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rida Abel
Nouvel arrivant
Messages : 14
Date d'inscription : 03/09/2017
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Sep - 12:35
HRP:
 

Concentrée sur sa course, Rida n'entendit pas la question de l'inconnue. Elle voulait à tout prix éviter de se prendre les pieds dans une racine ou un débris de véhicule, choses qui jonchaient leur route. Son regard balayait également les alentours afin de prévenir toute nouvelle arrivée d'infectés. Avec le boucan qu'ils faisaient, en plus des autres derrière qui poussaient de drôles de râles, il y avait de quoi attirer l'attention. Néanmoins, le quartier était plutôt calme en règle générale, la chance allait donc peut-être leur sourire. Ou pas.

Le ciel s'était rapidement couvert de nombreux nuages noirs menaçants, cachant le soleil et faisant légèrement baisser la température. Un orage allait éclater, c'était certain. Heureusement pour eux, l'immeuble n'était plus très loin, la brune pouvait le voir se dresser à l'horizon. Elle accéléra.

Poussant la porte de l'immeuble, elle s’engouffra à l'intérieur, rapidement suivit par la jeune femme et Wrex, puis referma derrière elle avant de s'élancer de nouveau. La pièce était au bout d'un couloir à quelques mètres de là. Il y avait peut-être des infectés présents dans le bâtiment mais elle n'avait pas le temps de fouiller avec les quatre qui étaient à leur trousse. Tant pis, elle ferait ce qu'il faudra pour s'en sortir.

Dans un bruit métallique sourd, elle ouvrit les portes de la salle sécurisée et intima aux deux autres d'y entrer. Elle referma soigneusement derrière eux et plaça une barre assez lourd et solide au niveau des crochets présents sur la porte afin de bloquer l'ouverture. Avec ça, même quatre infectés frappant de toutes leurs forces n'arriveraient pas à ouvrir cette porte.

A présent hors de danger, elle se permit de souffler un bout coup, légèrement essoufflée par l'effort. Elle avait une bonne endurance mais n'était pas un robot, loin de là. Elle passa une main sur sa tempe pour y retirer une goutte de sueur qui s'apprêtait à faire sa descente jusqu'à sa mâchoire. Elle se tourna ensuite vers l'inconnue, celle qui venait littéralement de gâcher sa journée. Bon, pour l'orage, elle n'y était pour pas grand chose mais quand même ! Ramener des infestés à ses trousses était loin de lui faire plaisir.

« - Merci pour le merdier dans lequel tu viens de nous mettre lança-t-elle avec une certaine animosité, croisant les bras sur son buste. »

Évidemment, avec son mauvais caractère elle ne pouvait pas s'empêcher de râler. Et, dans une situation pareille, elle pouvait bien en avoir le droit.

« - Maintenant on est coincés là pour un bon bout de temps, en attendant que l'orage passe et que ces saloperies se décident à aller voir ailleurs. »

Les grognements des infestés se faisaient entendre à travers la porte, le tout accompagné par des cognements contre la porte qui ne cédait pas. Ils finiraient par aller voir ailleurs mais pas avant un moment malheureusement. Plutôt têtus ces monstres là. Parce que oui, bien qu'ils avaient été humains autrefois, ils n'étaient rien de plus que des monstres à ses yeux. Seul importait le présent.

Lâchant un soupir, elle balaya la pièce du regard, remarquant que Wrex était déjà en train de s'atteler à sécurisé les lieux en vérifiant qu'il n'y avait aucun danger. Il reniflait dans tous les coins, consciencieux. Franchement, la petite au teint mâte se demandait ce qu'elle deviendrait sans lui.

Elle laissa tomber son sac au sol avant de suivre le mouvement, laissant son dos reposer contre le mur. Elle ne lâchait pas l'inconnue du regard, sa main étant venue chercher son couteau. La première chose intelligente à faire était de se méfier d'elle. Elle avait rencontré un bon nombre d'humains prêts à tout et n'importe quoi pour survivre et n'accordait ainsi aucune confiance aux inconnus. C'était d'ailleurs totalement stupide de sa part de l'avoir aidé, elle aurait tout simplement pu la semer et la laisser se faire dévorer. Sans doute à cause d'Aiden ça, elle prenait de mauvaises habitudes à force de le tirer de tous les pétrins possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIème arrondissement :: Les rues et ruines-
Sauter vers: