AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Les galeries du métro :: La place centrale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De femme à femme [Flora & Victoire]

 :: Paris :: Les galeries du métro :: La place centrale
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 14:40



Une nouvelle source ?
Flora & Victoire

S'il y a bien une chose à savoir avec Flora, c'était qu'elle était une femme passionnée. Sur tous les points de vues. Quand elle aime, elle vit les choses comme-ci sa vie en dépendait... Quand elle passe une nuit avec quelqu'un, elle vit les choses à fond... Quand elle s'amuse, elle ne fait pas les choses à moitié... Quand elle bricole, elle donne tout ce qu'elle a... Mais quand elle déteste quelque chose ou quelqu'un, c'est dangereux.

-Oui, j'ai entendu dire qu'il continuait à dormir chez elle, le soir après avoir bu. Je ne dis pas qu'il continue à coucher avec elle, mais...
-Mais c'est suffisant pour déplaire à notre belle gueule d'ange.
-Oui, connaissant Aimie, ça ne va pas lui plaire du tout.
-Bon, ça me fait une piste de plus pour le nuire. J'ai Booker, qui m'a raconté qu'Anton s'est venté auprès de lui d'avoir tué quelques militaires dans une vendetta ridicule contre l'un d'entre eux.
-On peut dire que ça, s'est du lourd comme information, un militaire qui est l'un de mes client, m'a dit qu'une femme haut placé a eu son compagnon tué par un tireur et qu'elle n'est pas du genre à laisser passer les choses. Enfin, elle ne laisse rien paraître, mais selon lui, ça serait dangereux pour le tueur si elle venait à le savoir.
-D'accord, c'est bon à savoir je dois trouver cette femme. Hum... il faudrait aussi que je discrédite un peu plus dans la citadelle, cet espèce de sale boulet de mes deux ! Je vais le briser, lui et son putain ego !


Flora était en tailleur dans un coin en train de parler à Eddy, toujours dans sa quête de revanche face à ce fameux Anton. Ce type avait fait une grosse erreur en la prenant pour une idiote, en l'insultant et en la rabaissant, tout ça pour se donner de l'importance. Elle avait promis de le détruire et elle allait le faire ! Dans tout ça, elle s'était trouvée un allier : Eddy, qui ne l'a pas bien pris que ce crétin sorte avec la fille pour qui il a un béguin.

-Bon ! Je dois y aller ! J'ai une échoppe à faire tourner. Mais si j'entends autre chose, je viens te voir.
-D'accord ! A plus !


La jeune femme posa son crayon pour ses notes et s'étira longuement. Eddy s'était déjà glissé dans la foule, pour aller à ses occupations. Quant à elle, Flora était trop occupée à réfléchir, pour aller bricoler un peu... Puis de toute façon c'était assez calme à la boutique pour le moment. Au lieu de ça, elle resta là installée tranquillement perdue dans ses pensées, à réfléchir à son plan "Anti-Anton alias le boulet".


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Victoire Duncan
Nouvel arrivant
Messages : 3
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 23
Localisation : France
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 20:27
En ce qui concerne Victoire, la chose première à savoir c'est que lorsqu'elle veut quelque chose que cela soit banal ou totalement important, qui à mettre sa vie en jeu, elle ferait n'importe quoi. Tiens par exemple, encore l'autre jour, la punkie n'avait pas hésité avec ses magnifiques couteaux à couper les bouts de doigts de la main d'un sale type, qui avait eu un air un peu trop insistant sur l'une des proies de la jeune femme.
En effet, même si cela peut paraître horrible à entendre, Victoire considérait ses trophées comme des proies, et par trophées j'entends par là, les personnes susceptibles de finir avec elle dans un lit pour une nuit disons plutôt torride et assez mouvementée et par la même occasion même si elle n'était pas du genre à vouloir avoir de relation sérieuse, elle considérait que lorsqu'elle avait consumé le corps désiré, celui-ci appartenait toujours ; en d'autre terme, bien que n'étant plus avec cette personne, d'un certain côté elle estimait avoir un droit de possession sur cette tiers personne. Par la même occasion, ce qui semble assez contradictoire avec sa façon de penser, que tout doit lui appartenir, pas une seule fois la jeune fille n'a pu avoir ou ressentir de la jalousie.
Bref, dans sa tête c'est vraiment la galère d'essayer de savoir ce qu'elle peut penser ; la plupart du temps ses gestes sont en totale opposition avec sa pensée.

Victoire faisait donc pour se promener, vêtue d'un simple short et d'un T-shirt ainsi que d'une paire de boots, tout en se couvrant la totalité de son corps, y comprit sa tête. Après tout, il faisait beau, même si ce n'était pas vraiment le cas ; ou plutôt il faisait un peu meilleur que d'habitude. Elle avait parcouru les quelques stands présents dans cet endroit, le plus accueillant du coin voir même le seul. Parmi le choix qui lui avait été proposé, elle passa discrètement tout en frôlant certains comptoirs, puis avec son habileté de doigts, pour ne pas dire des doigts de dieu, la jeune fille put chopper sans que personne ne l'aperçoit et continua son chemin jusqu'à entendre une conversation à laquelle, un sourire en coin se dessina sur son visage.
Une jeune fille cherchait d'après ce qu'elle comprit des infos sur un homme prénommé Anton. Ce nom ne lui était pas étranger d'ailleurs à plusieurs reprises elle avait pu le croiser sur son lieu de travail, alors autant dire que des ragots bien juteux, elle en avait.

-Alors comme ça, ma chérie, tu cherches des infos sur un type qui s'appelle Anton ?, fit-elle en sortant du coin dans lequel elle s'était mise afin d'écouter bien tranquillement la conversation, si tu veux je peux t'aider mais cela ne sera pas gratuit !

Victoire la zyeuta de haut en bas puis pensa "Je ne vais quand même pas lui proposé une nuit ! D'habitude, j'y arrive dès l'instant zéro mais ça se voit qu'elle va déguerpir comme un lapin ! Elle n'est surement pas du genre à trainer ses fesses à droite et à gauche ! Non, et puis j'en ai marre de ce type qui vient gâcher mes trophées qui ne réagissent plus ! Elles qui sont pourtant si appétissante !" avant de finir par lui dire :

-D'habitude je propose quelque chose de plutôt audacieux à mes clients, mais pour toi je ferai une exception ! Tout ce que je veux c'est que tu l'élimines ! Tout ce dont tu souhaites savoir , je le sais ! Je l'aurai bien fait moi-même mais je suis très occupée en ce moment ! Donc ? Cela t'intéresse ?

Victoire regarda fixement les yeux dans les yeux la demoiselle, toujours son sourire au coin des lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 52
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Sep - 12:34



Méfiance, méfiance !
Flora & Victoire

Sans crier gare une femme surgi devant la jeune femme. Si les gens trouvaient que Flora avait un look un peu excentrique avec ses cheveux roses et ses yeux naturellement vairons. Ce n'était rien contrairement à cette femme aux cheveux multicolores et aux yeux roses. La jeune femme haussa un sourcil en l'entendant l'appeler "ma chérie", d'habitude c'était elle qui faisait un peu de rentre dedans avec des petits surnoms... enfin, ça faisait un moment qu'elle n'avait pas fait ça à une femme, elle devait avouer qu'elle avait un peu plus envie d'hommes ces derniers temps. Elle n'avait pas rencontré de filles qui lui a fait changé d'avis sur ça...

En tout cas, la jeune femme laissa l'inconnue parler jusqu'au bout et sans l'interrompre, la laissant même la zyeuter avec un sourire de coin. Avant de se relever et de la regarder à son tour. Cette femme lui disait quelque chose. Flora grimaça légèrement en marmonnant :

-Génial... Une prostituée...

Rien que ça ! Flora n'aimait pas les prostituées, pour elle le sexe devait être un plaisir et pas un fond de commerce. Puis faut l'avouer, qu'elle prenait un malin plaisir à piquer de temps à autre un client à l'une d'entre elles. Flora passa l'une de ses mèches de cheveux derrière son oreille et soupire, avant de lui répondre le plus calmement possible :

-Ecoute, ma cocotte. Je ne sais pas ce que tu veux, je ne sais pas ce que tu cherches, mais tu ne me bernera pas si facilement. Tout le monde sait qu'Anton ne couche qu'avec une seule prostituée et qu'il ne va pas sur toutes les filles qui bougent au bordel, s'il y a bien un truc qu'on ne peut pas lui reprocher c'est bien ça. D'ailleurs, ce que tu lui reproches... je suis bien plus du genre à me prendre ce genre d'accusation, vue le nombre de fois où j'ai pris le ou la cliente à l'une de tes collègues.

C'était fort dommage, quelques filles de plus et elle aurait pu le détruire plus facilement. Mais Flora ne cherchait pas à mentir, elle voulait le détruire en se servant des faits, des choses qui se sont vraiment passées. Comme son comportement avec elle par exemple, elle en avait parlé avec quelques filles de la sécurité et avait mentionné à quel point il se ventait de pouvoir mettre Sarrah et Joséphine KO. Flora s'approcha de l'inconnue et croisa les bras :

-Bon ! Je te propose qu'on aille boire un verre toutes les deux et qu'on parle un peu des histoires que tu connais sur lui. Tu en penses quoi ?



by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Victoire Duncan
Nouvel arrivant
Messages : 3
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 23
Localisation : France
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 7 Sep - 14:15
Cela n'était pas la première fois que Victoire se faisait insulter de prostituée, et cela lui en était complètement égale bien au contraire elle aimait et appréciait de voir le comportement des gens à son égard qui se permettait de la critiquer sans savoir l'origine de la chose.
De plus, quand la demoiselle l'appella ma "cocotte"un rictus se dessina sur ses lèvres. C'était la première qu'une personne lui donna un surnom. D'habitude c'est plutôt quelque chose du genre "sale chienne" ou encore "traînée". La, elle trouva cela mignon.
Mais ce qui est le plus bizarre c'est que malgré qu'elle considère que ses proies lui appartiennent, elle ne dit aucune remarque par rapport au vol si l'on peut dire ainsi de la charmante jeune femme avec qui elle discute. Non sans problème, elle se disait même que la plupart des clients potentiellement chiant avait comme qui dirait disparu. Elle comprenait mieux à présent. Ce n'est pas que Victoire n'aime pas tout ce qui est amour tendre mais disons qu'elle préfère largement la force brutale, ce qui fait mal et bien entendu la domination.
Ceci dit, quand la demoiselle lui proposa d'aller boire un verre elle lui répondu :

- Cela me convient parfaitement ! Mais une chose tu me suis je connais l'endroit parfait pour ne pas que de sales oreilles mêletout nous fasses obstruction ! Mais je te rassure je ne mords pas enfin pas les jolies minettes de ton genre ! Non vous avez l'air, dit-elle en se rapprochant de son visage, de fleurs tellement fragile que la moindre chose pourrait vous anéantir !

Elle se recula doucement du visage de la jeune femme la regarda fixement dans les yeux et remarqua qu'elle avait de magnifique yeux vairons. Ce n'était pas rare mais pas souvent non plus de voir de tels globes si scintillants.
Puis elle croisa la bras juste un instant pendant lequel elle réfléchissait à si c'était bon pour elle de l'emmener là-bas mais au final, elle lui prit le bras l'entraînant avec elle et dit :

- Bon on va faire avec ça ! Surtout un conseil ne me lâche pas des yeux ! L'endroit où l'on va est le moins fréquenté et pourtant c'est le plus risqué mais de ce que je sais le quartier 13 est l'endroit le mieux pour parler disons affaires !

C'est donc après avoir marcher pendant quelques minutes qu'elle finit par s'arrêter et fit volte face à la jeune femme. D'après son air, toute personne aurait pu penser qu'elle était en train de manigancer tout un plan diabolique du genre kidnapping, séquestration puis viol. Mais c'était tout le contraire, elle avait du mal en réalité à parler devant des gens, elle aimait se donner un genre de personne forte mais avait une trouille pas possible quand elle se retrouve seule fasse à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Elle finit par dire alors tout en rougissant légèrement et en regardant non pas dans les yeux mais sur les côtés :

- Ce serait bien que je sache comment tu t'appelles ! Ce n'est pas que je veuille te garder dans mes fichiers contacts mais quand je fais affaires avec une personne j'aime savoir à qui j'ai affaire et aussi histoire de mettre un nom sur un visage ! Pour ma part je m'appelle Victoire et sache que j'ai bien aimé le petit surnom que tu m'as donné ! Mais passons, comme tu le sais je suis une incroyable prostituée et j'entends par incroyable le fait que j'ai tellement d'info sur les gens qui vivent ici ou ailleurs que je sens que mon cerveau va exploser ! Et je te l'ai dis, pour toi c'est gratis disons même que c'est bien que tu veuilles t'occuper de ce mecs ! Je te l'ai dis je suis très occupée ! Et donc si tu le veux bien l'endroit que je te disais est juste là ! Si mademoiselle veut bien se donner la peine de me suivre !

L'endroit qu'elle pointait du pouce derrière elle était un vieil entrepôt désaffecté. Rien de mieux pour être tranquille mais peut être aussi le seul endroit où s'il vous arrive quelque chose et que vous êtes seul alors espérez qu'une personne soit dans les environs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les galeries du métro :: La place centrale-
Sauter vers: