AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Bureau :: Les survivants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fiche de présentation - Marine Vigneraie [Terminer]

 :: Bureau :: Les survivants
avatar
Marine Vigneraie
Nouvel arrivant
Messages : 3
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil - 22:35

Âge : 26 ans
Groupe : L'Espoir
Nationalité/origines : Française, Perpignanaise
Immunisé : Ne sais pas
Situation conjugale : Veuve
Situation familiale : Aînée d'une famille de deux enfants.
Place dans le clan/tâche : Militaire, Infirmière de garnison
Arme : Un "Sig-Sauer" de récupération (mauvaise état) et un couteau militaire (ébrécher)

Carnation : Rose pâle
Taille : Moyenne
Corpulence : Sportive, Féminine
Cheveux : Mi-Long, Brun
Yeux : Marron, Noisette
Style vestimentaire : Stricte
Signe distinctif : Retenue, Odeur de parfum, Aucune blessures ou morsures visibles.

ft. ... de ...
Marine Vigneraie
Marine est une personne plutôt étrange mais très banale si on comprend le choc de la situation actuelle. Effectivement, notre protagoniste est quelqu’un de plutôt hors du commun dans sa manière d’être et de paraître. Tout d’abord, car c’est une personne plutôt effacée en tout temps. Les précédents évènements l’ayant heurté ont fait d’elle une personne détachée de la réalité qui ne se mêle aux autres que sur ordre direct. Puis d’autre part, car c’est une femme tenace malgré elle. Une femme qui, comme bloqué dans le temps ou plutôt, incapable d’accepter le temps, se voit obéir inlassablement aux ordres lui étant donnés comme au premier jour... Les ordres d’ailleurs... Ils sont les seules et uniques choses qui lui permettent de continuer à vivre. Comme un sauf-conduit, ils sont les seules barrières qui, tant bien que mal permettent à son mental de tenir le coup. Autrement, cela ferait bien longtemps que notre protagoniste aurait laissé tombé et se serait balancer dans la fosse aux lions sans réfléchir. Oui, Marine est quelqu’un de fragile mentalement. La peur et l’incompréhension, l’isolement sur la durée puis la mort qui rôde ont fait d’elle une survivante, ... Mais à quel prix ? Aujourd’hui incapable de construire ou entretenir une discussion, notre jeune femme souffre d’une légère aphasie, sans doutes due au stress ou à un choc émotionnel. Résultat : c’est une femme meurtrie qui, sans son rôle de soldat et de médecin ne trouverait le repos ou même raison de continuer.

Autrement, Marine est quelqu’un de plutôt déterminer et ayant un certains caractères. Tout d’abord, n’entreprenait pas de vous opposer à elle sans raison : ceci ne résulterait qu’à un conflit d’idéologie ou une opposition sans intérêt. Notre jeune femme n’a que très rarement une idée dans la tête, préférant de loin suivre la « masse » dans ses actions. Mais lorsque quelque chose semble important ou de première nécessiter, alors là elle est prête à tout. C’est une véritable tête de mule qui, sans crier gars, foncerait sur un terrain de foot remplis de rôdeurs. Une vraie chèvre en somme ! À côté de ça, Marine est aussi quelqu’un de caractériel qui, bien que préfèrent une nouvelle fois, la douceur et les actes amiables, saurait se montrer autoritaire au besoin. Cette fois-ci, ce n’est pas sa nature et il lui en coûte d’agir de la sorte. Mais elle a appris à faire avec et se voit des fois, obligés de serrer les poings pour se faire comprendre ou de mener à bien ses missions. Par chance, son rôle bien qu’élémentaire de médecin, la met bien souvent en second plan : là ou elle se plaît parfaitement.

Pour terminer, Marine est une femme coquette et sensible. Une personne ayant le cœur sur la main et qui se montre bien souvent très influençable. Une âme charitable et bienveillante avec qui il fait bon d’être amis. Mais c’est aussi une personne troublée et terriblement triste. Marine est un exemple typique de ce qu’un esprit humain est capable de faire en temps de difficulté et qui, par ses multiples facettes se montre un temps jovial, pour la seconde suivante, se montrait terriblement sévère. Non-pas qu’elle soit folle, non ! Mais notre jeune femme a comme bien des personnes mal vécue la « chute » de la civilisation et qui combat aussi durement qu’elle en est capable. Ni la fatigue et le rythme restreint des rondes obligatoires, ni les injures ou les remarques de ses collègues mal luné auront raison d’elle, car, au fond, Marine sait qu’elle ne combat pas pour rien. La solution est là, au bout de leurs doigts. Elle doit juste survivre et attendre ce dénouement !
Tout commença dans une petite ville du nord de la France. Une nuit, l’hôpital le plus imposant de la région accueillit une femme d’une trentaine d’années en urgence. Celle-ci venait de perdre les eaux il y a peu et fut accepter sans tarder par le service de gériatrie de l’établissement. Elle y séjournera à peine trois heures avant d’arriver au moment crucial ou, alors les trois heures du matin à peine passé, la petite Marine « de » Vigneraie montra le bout de son petit nez. Le petit mignoi de l’enfant fut très vite accueillie avec sourire et soulagement. Le travail s’était montré plus compliqué que prévu et ce fut un réel plaisir de la voir en aussi bonne santé. D’autant plus que l’enfant jouissait déjà d’un bon poids pour une si petite taille.

C’est donc ainsi que naquît notre protagoniste, aux côtés de sa mère, Valérie, vendeuse de prêt-à-porter dans une enseigner de vêtements pour femme, et Anthony, agent de police nationale. Tout deux étaient heureux d’accueillir celle qui ne serait que la première d’un doublon futur. L’enfant grandit dés lors d’une vie calme et reposée. Bien que vite appeler à s’habituer aux nombreux déménagements que solliciteront les mutations du dit père, Marine n’en souffrira pas réellement, s’accommodant même avec plaisir des nouvelles découvertes que lui imposeront chacune des régions où ils habiteront. Seule sa mère elle, payera de ces nombreux aléas de la vie, finissent même par favoriser ses obligations de mère, à ses activités professionnelles. D’ailleurs, elle ne retrouvera réellement un travail fixe que dans la dernière région visité.

Effectivement, vers le milieu de son adolescence, Marine et ses parents découvriront le sud de la France, les « Pyrénées » où ils éliront leur domicile une dernière fois. Là-bas, l’enfant jouie d’une vie beaucoup plus calme qu’à l’accoutumé et pu, sans trop de problèmes, vivre sa crise d’adolescence sans trop de grabuge. À dire vrai, cette crise n’était apaisée que par la présence du second de la famille, Théo. Le petit frère était lui plus jeune de trois ans. Le petit diable était un enfant intelligent mais turbulent qui, sans pour autant être mauvais élève, ne manquer par de revenir à la maison le carnet de correspondance plein à craqué de mots de liaison. Heureusement pour lui, ou plutôt pour eux..., Marine et Théo s’entendaient comme la roue en foire. Tout deux étaient très proches l’un de l’autre. Ils s’entendaient tellement bien que la mère, exaspérer de devoir reprendre sans cesse le second, demander à la plus vieille de l’enguirlander pour elle. Non pas qu’elle refuser son rôle de mère non ! Mais plutôt qu'elle et son mari s’amusaient de voir à quel point le petit homme avait pour intérêt de suivre les indications de sa sœur. C’était touchant et attendrissant !

Oui, mais voilà, après la crise d’adolescence de Marine qui se résuma en quelques mots par : boire en soirée et accumuler les numéros de téléphone de petits copains enamourés, Théo lui... C’était une autre paire de manches. Alcool, stupéfiants, partie de jambes en l’air à tout va... L’enfant fut en total refus d’autorité et ne voua un semblant de respect qu’à sa sœur, mais avec peine ! D’ailleurs, cette crise s’accentua réellement lorsque sa sœur, rentra en tant qu’adjointe de sécurité, puis agente de police en école. Chaque période ne fit que plonger l’enfant dans une transe de plus en plus profonde et montra la mère bien impuissante devant l’éternelle.

Marine elle, pendant ce temps, continua son petit bonhomme de chemin. Bien mal à l’aise de voir son frère filet un aussi mauvais coton, mais aussi très fière de correspondre au passé de son père qu’elle aimé fort, elle ne s’attarda pas non plus. Elle réussi ses écoles, monta en grade et réussi plus ou moins bien dans son milieu. Notre protagoniste n’était pas exceptionnel dans son travail, mais était reconnu de tous comme une bonne patte et quelqu’un de toujours présent pour aider. Qualités qui lui permirent de parfaire ses capacités et de vivre de son métier sans problème jusqu’au jour où, les premiers foyers de contaminations fut découverts et appeler à être « traité ».

Effectivement, lorsque l’état de catastrophe d’origine terroriste fut déclaré et l’état d’urgence peu de temps après, les choses tournèrent très rapidement au vinaigre ! Tout d’abord mandater pour veiller sur les lieux publics, puis sur des lieux d’importances dit : « De premières nécessités », Marine savait déjà qu’elle ne reverrait plus sa famille. Elle tenta difficilement de garder contact avec eux, mais rien n’y fit. Son père tenta de faire rappeler sa fille, mais tout deux furent rapidement mutés sur la capitale. Les choses s’envenimèrent trop vite pour laisser le temps à qui que ce soit de réellement réfléchir. La gestion du pays explosa, les institutions mirent la clef sous la porte et bien vite, tous se retrouvèrent sans raison valable pour continuer. Le chaos s’empara ainsi de la ville qui, sans même prévenir, devint le sarcophage de la jeune femme. Désemparé, incapable de comprendre quoi faire, car loin d’être formé pour ça, elle tentera de suivre les préceptes lui ayant étaient inculqué en école, mais rien n’y fit. Le non-droit s'empara de la plupart des zones habité et notre jeune femme due se faire une raison : elle n’était plus dans un monde civilisé comme avant.

C’est ainsi que les années passèrent avec leurs lots de mésaventure. L’isolement, la perte d’un être chaire, l’abandon de son groupe à plusieurs reprises, la violence, la peur de mourir... Autant de choses qui en aurait brûler plus d’uns si notre petit brin de fille ne s’était pas enfermé dans une logique de « tout s’arrangera un jour, ce n’est qu’un mauvais temps à passé ». Marine c’était littéralement obstruer toutes manières de penser afin de se protéger et se permettre de continuer à avancer. Autant qu’elle en perdit même la voix pendant une longue période. Ce n’est que lorsqu’elle fut récupérée par un ordre appeler « L’espoir » qu’elle réussit à chasser peu-à-peu ces démons. Réussissant à se retrouver une place et une raison, elle s’habituera aux obligations militaires et rejoindra le service de securité des locaux pour gagner le droit de rester.

Aujourd’hui depuis plus d’un an et demi au service du groupe, elle œuvre en tant que médecin de garnison avec les acquis du terrain et faute de mieux dans les rangs. Elle s’est habitué à la dure réalité du monde et ne trouve réel repos que dans l’hypothèse de protéger une cause noble et juste...

Pseudonyme : Valeïna, Adriane
Âge : 25
Blabla : Encore heureuse d'être là
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Samuel L. Taylor
Nouvel arrivant
Messages : 21
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 20:16
Bienvenue et bon courage la fin de fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marine Vigneraie
Nouvel arrivant
Messages : 3
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Juil - 22:03
Bonjour Samuel et merci !

J'ai pris du retard dû aux derniers événements m'étant arrivés, je suis désolé. Je me dépêche de finir ! <3

EDIT : Voilà, encore désolé de l'attente !

Je me suis donc orienté vers le statut de Soldat, n'ayant aucune maîtrise dans le milieu du médicale. Autrement, je me serais fait un plaisir de viser les rôles proposés tels que :
- Épidémiologistes
- Neurologues
- Bactériologistes
- Virologistes
Après tout dépend de si oui ou non vous êtes prêts à accepter une débutante car je n'ai jamais fais ça avant, bien que cela semble amusant ^^

Enfin voilà, a vous les studios.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Juil - 17:00
Salut !

Encore bienvenue, vu que je n'ai vu que brièvement la dernière fois. Concernant ta fiche, désolé mais nous ne pouvons pas l'accepter en l'état. Je t'explique :

- Les cheveux bruns : ton avatar montre clairement des cheveux violine
- Aucune blessures ou morsures visibles : Si ton personnage a vécu plusieurs années en solitaire, difficile à croire qu'elle n'a aucune cicatrice ni marque.
- Ta fiche comporte beaucoup de fautes. Notamment des confusions er/é/ée, ou des inversions de mots (Quelques exemple : Marine et Théo s’entendaient comme la roue en foire. => larrons en foire // Bien mal à l’aise de voir son frère filet un aussi mauvais coton -> filer // la perte d’un être chaire -> un être cher).
- L'Espoir est un groupe refermé sur lui-même. Il faudrait donc que tu développes ton 'adoption' par le clan. En soi, ce n'est pas incohérent puisque ton personnage est une ancienne de la police, mais il faut que tu expliques comment tu as fait tes preuves, comment tu as démontré que tu pourrais être un atout pour eux.
- "elle œuvre en tant que médecin de garnison avec les acquis du terrain et faute de mieux dans les rangs" On a beaucoup de mal à voir pourquoi l'armée prendrait une militaire sans expérience médicale en infirmière alors qu'ils ont un centre entier de médecins et biologistes. Désolé, mais ça ne peut pas passer pour nous, à toi de choisir si tu veux une soldate ou une infirmière formée avant l'épidémie.

Voilà ! Si tu as des questions, je reste disponible :)


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Marine Vigneraie
Nouvel arrivant
Messages : 3
Date d'inscription : 24/07/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Juil - 20:08
Bonjour Moses et merci de m'accueillir !

Du coup pour les cheveux, pas de soucis. J'ai essayé d'extrapoler légèrement la description du personnage pour rester terre-à-terre, mais d'un autre point de vue, des cheveux légèrement violer pourrait être logique. Donc autant pour moi !

Vis-à-vis des blessures : je partais de l'idées qu'aucune blessures majeur en rapport avec les rôdeurs n'était visible, non-pas qu'elle était intacte comme aux premiers jours. Je vais cependant clarifier la chose.

Pour les fautes, vraiment désoler. C'est vrai que beaucoup dans cette fiche sont dû à ma hâte et mon manque de temps, mais sachez aussi que j'accuse des lacunes importantes à l'écrit et use/abuse des correcteurs orthographiques et grammatical qui, eux même, peine à subvenir à tous mes manquements. Je vais refaire une relecture entière et plusieurs passages sûrs mes écrits finals.

Pour "l'Espoir", il est vrai que j'ai cousu de fil d'or, je vais clarifier la chose et voir même, refondre dans la semaine la fiche pour qu'elle soit plus logique et cohérentes. Aussi tenterais-je peut-être une carrière dans le médical, à suivre...

Et pas de soucis pour le médecin de garnison. J'étais initialement partie sur la logique que des médecins qualifier venaient à manquer et qu'elle avait était sollicité pour ses capacités de médecin secouriste dans la logique où tous les vrais" médecins eux, étaient tous solliciter dans les locaux alors inaccessibles pour elle. Logique qui, dans un autre groupe aurait sûrement tenue la route, mais pas ici, c'est vrai.

J'ai bien pris note des remarques et m'affaire à effectuer les modifications demandées. Désolé de l'attente et du résultat ! Je vais redoubler d'efforts. super content ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Juil - 20:16
Pas de souci ! Merci pour ta motivation en tout cas, ça fait plaisir à voir :D. Si tu as besoin d'aide, je suis là.

A bientôt


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Bureau :: Les survivants-
Sauter vers: