AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Les galeries du métro :: New Born Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'apaisante adelphité - Sofia

 :: Paris :: Les galeries du métro :: New Born
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 14:44
Ça puait la mort dans ces piaules. C’était bien la première fois qu’il le remarquait. D’ordinaire, Moses était bien trop arraché pour s’en rendre compte. L’humidité, le foutre, le tabac froid, le parfum décanté, le café moisi. Tout cela se mélangeait jusqu’à obtenir une merveilleuse odeur de gerbe. C’était dégoûtant, mais pas assez pour lui passer l’envie de squatter. Non, en fait le jeune homme était plus décidé que jamais. Il s’installa en tailleurs sur un coin du lit miteux et alluma une cigarette. Il ressemblait à une poupée vidée de son ventriloque, le dos voûté, replié sur sa clope comme accroché à une bouée. Moses semblait étonnamment calme, voir un peu triste. Il s’ennuyait. Ça n’arrivait pas souvent, mais là, c’était le cas. Aucune de ses idées ne lui faisait envie. Même s’occuper de Teddy lui semblait pénible ce jour-là, malgré l’amour qu’il portait à l’enfant. Il voulait voir sa sœur et se comporter comme un enfant. Penser à elle l’apaisait et il ne connaissait pas beaucoup de moyens de l’attendre pendant ses heures de travail. Faire chier le monde était tout ce qu’il savait faire. Il attendit une poignée de minutes avant qu’on vienne toquer à la porte.

- Ouaip ?
- Les chambres sont réservées aux clients. J’vais devoir te…

Il était tombé sur la nouvelle serveuse. Elle n’osait pas encore s’imposer face aux clients ingérables.

- Ramène-moi Sofia. La jolie aux cheveux blancs.
- Sofia n’est pas une…
- Je saiiiiiiiiiiiiiis. C’est ma sœur, capich’ ? Je sors que si elle vient.

Avec le brouhahah dans la salle principale, il ne put dire si la serveuse s’éloigna. Quoi qu’il en soit, elle ne répondit pas et Moses en déduit qu’elle allait prévenir son aînée de sa présence. Avec un peu de chance, elle n’oserait même pas prévenir les jumelles de l’incident. Tant mieux. Il ne voulait pas faire virer la personne qu’il aimait le plus dans ce monde à cause de son comportement d’enfant gâté. Ou d’enfant délaissé. Moses se sentait surtout comme un enfant qui attend que maman rentre le soir mais qui ne passe la porte que le lendemain matin, puant l’alcool. Il se demandait s’il avait déjà vécu une scène similaire, avec ses parents, avant ce bordel. Lui qui réussissait d’habitude à avancer sans se préoccuper de son passé était d’humeur particulièrement nostalgique ce soir-là.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sofia Wolff
Nouvel arrivant
Messages : 10
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tête
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 12:33
"Mademoiselle Sofia ! Mademoiselle Sofia !"

La jeune serveuse toquait frénétiquement à la porte du bureau qui comportait la petite plaquette 'Wolff' avec écrit en-dessous 'Secrétariat'

"Entrez !" Répondit Sofia d'un ton assez fort pour que la jeunette l'entende.

Le fille entra déjà paniquée, la petite semblait avoir peur de perdre son travail.

"Excusez moi de vous dérangée, c'est, selon les dires d'un squatteur. Elle s'arrêta net alors que Sofia lui fit un bref signe de la main.

"Calmez vous et expliquez moi la situation dans l'ordre s'il vous plait."

La serveuse fit un mouvement de la tête et prit deux secondes, le temps de remettre convenablement les événements dans sa tête."Voilà, ma cheffe de service m'a demandée de bouger un squatteur d'une chambre du bordel. J'y suis allée et il fut récalcitrant. Il ajouta qu'il était votre frère et qu'il ne bougerait pas sans vous avoir vu."

Effectivement, si c'était bien Moses, la petite nouvelle allait avoir du soucis.La secrétaire se leva et fit un sourire aimable à la serveuse.

"Merci pour ton aide. Tu peux retournée à ton travail."

Mademoiselle Wolff laissa partit le bout de femme et se prépara. Bien qu'elle était vêtue comme d'habitude, de façon classe et distinguée, elle enfila une écharpe noire en plus. La secrétaire avait le nez rouge et commençait un rhume et elle ne voulait attraper plus de microbes que nécessaire.

Elle se rendit précipitamment au Bordel et se renseigna une fois là-bas sur la chambre qu'il fallait libérer. Les infos en sa possession elle se rendit sur les lieux et toqua à la porte plusieurs fois.

"Moses ? C'est Sofia. Je peux entrée ? Non pas que je sois gênée, mais je préfère te laisser te rhabiller si t'es à poil. Des fois que tu serais en compagnie d'une putain."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 13/11/2016
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 19:05
L'attente lui semblait interminable. Moses soupira et se laissa tomber sur le lit, ses yeux fixant le plafond.   Le béton devait jadis être peint en blanc ou une autre teinte claire. A présent le matériel était nu, ne conservant que quelques écailles de son ancienne parure. C'était le genre de détails qu'il ne remarquait pas d'habitude, mais ce jour-là, si. Parce qu'il était nostalgique de tout ce qu'il avait oublié et se sentait d'humeur contemplative. Il ferma les yeux le temps de s'imaginer disparaître dans le matelas mais ses errances furent interrompus par la voix de sa soeur, traversant la porte de fortune.

- Moses ? C'est Sofia. Je peux entrée ? Non pas que je sois gênée, mais je préfère te laisser te rhabiller si t'es à poil. Des fois que tu serais en compagnie d'une putain

Le jeune homme se leva du matelas pourris afin de soulever le loquet et faire signe à sa soeur de pénétrer dans son antre du jour. Sans plus de cérémonie, il reprit sa place au coin du lit et s'alluma une nouvelle cigarette.

-Tu penses sincèrement que je t'aurais fait venir si j'étais avec une pute ? Déconne pas, princesse.

Il expira longuement sa fumée par le nez, le transformant un instant en taureau énervé. Il tapa ensuite négligemment sa clope contre le cendrier pour en faire tomber les cendres. Moses reprit la parole mais son regard évitait soigneusement de rencontrer celui de sa soeur. Sans pouvoir en formuler la raison, il se sentait honteux de cette situation comme un petit garçon qui a encore mouillé ses draps.

-Je voulais juste te voir un peu aujourd'hui, on passe pas beaucoup de temps ensemble.

Nerveusement, sa main libre vint gratter le haut de sa nuque avant de jouer avec ses dreadlocks. Sa cigarette se consommait lentement entre ses deux doigts, laissant de la cendre tomber sur le béton du sol. Ses yeux fixait un point invisible en contrebas.

-Tu vas pas avoir d'ennuie à cause de moi, si ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les galeries du métro :: New Born-
Sauter vers: