AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Les galeries du métro :: L'alim' centrale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pardon madame [ Sofia et Anton]

 :: Paris :: Les galeries du métro :: L'alim' centrale
avatar
Anton Pendragon
Modérateur
Messages : 121
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 0:35
Vous savez ce que j’aime ? J’aime les rencontres constructives. J’aime quand je tombe sur un soldat de l’espoir isolé. C’est toujours passionnant pour moi de débattre sur nos divergences d’opinion. Par exemple, je lui avais posé une question simple mais efficace à notre homme : sa vie a-t-elle plus de valeur que celle d’un certain commandant.

La réponse finale du débat tint en un mot : « non »

Je considère cependant que ce fut constructif car je suis ressorti de là avec son barda. Une vraie fortune auprès de l’arsenal, vous vous en doutez. Mais je ne vais pas m’étendre plus sur le sujet. Depuis quelques temps, la situation devient malsaine pour moi à la citadelle, une fille à moitié folle s’est lancée dans une vendetta contre moi et j’ai besoin d’alliés fiable si je veux garder mes privilèges.

C’est plongé dans mes pensées, sautant de fantasme d’assassinats à des fantasmes de règlements de compte, je ne prêtais même pas attention aux gens qui m’entouraient. Je bousculais les gens qui ne s’écartaient pas assez vite de mon chemin et je n’écoutais pas les insultes qui pouvaient fuser à mon passage.

Un type décida, vraisemblablement, de se venger sur Téméraire car j’entendis un couinement puis un grognement accompagné d’un « sale clebard » Il ne m’en fallut pas plus pour faire volteface et défier l’impudent. C’était un gars l’apparence banale, un type bien peut-être, mais si ma première règle est de manger avant les autres, ma seconde est « pas touche au chien ». je rejoins Téméraire aussi vite que possible et j’engage l’homme par un très violent coup au ventre. Pas très malin, mais par la barbe de Chuck, ça soulage. J’enchaine un ou deux directs au visage puis je le laisse s’effondrer. Voilà une bonne chose de faite ! Bon j’oubliais juste un « petit » détail, c’est que ce n’est pas entièrement légale de faire ça.

J’aperçois des têtes pas franchement amicales qui percent la foule comme l’Allemagne perce la pologne. Je jure tout bas et je commence à m’éclipser en vitesse vers les bas-fonds de la citadelle. Je connais un peu les gardes, ils ne sont pas assez payés (et fou) pour courir après un mec juste pour une histoire de coup de poings. Je cours donc le long des couloirs plus ou moins éclairés et descend des escalators.

Le temps de reprendre son souffle et je remonte toujours marmonnant dans ma barbe. Mes pas me traine doucement vers l’alim central. Ce n’est pas un coin de la citadelle où je vais souvent, il faut dire que je débrouille souvent par moi-même si je veux quelque chose. Mais après tout, faire un peu de shopping ne peut pas faire de mal !

Une fois sur place, alors que je me promener dans les quelques rayons, à la recherche d’objets sympa. Au débout d’une pile de caisse fortement instable, ma mâchoire fit la rencontre d’une entité dure et pleine de cheveux.

- Oh ! Pardon madame !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sofia Wolff
Nouvel arrivant
Messages : 10
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tête
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 20:39
Sofia s’était levée de bon matin pour faire les courses de la semaine pour son petit foyer : composer d’elle, Moses et de la petite Teddy, recueillie par le frère de Sofia. Elle n’était pas aussi bien apprêtée que lorsqu’elle va au travail et portait une petite robe noire à pois blanc avec ses ballerines noires préférées. Grande sœur So’ portait son sac sur son épaule et sortit de chez elle pour se rendre à l’alim général de la Citadelle. Elle prit une vieille charrette rouillée et rentra dans le magasin. Alors qu’elle faisait tranquillement ses courses et qu’elle observait curieusement une étagère à la recherche d’un cadeau pour Moses et Teddy, un incongru personnage vint lui embrasser de ses lèvres arides son arrière crâne. Lorsqu’elle senti que ses cheveux furent abimés par un orifice buccale non identifié, Sofia recula rapidement, stressée par la situation. Elle jaugea l’homme, en sommes il n’était pas très beau, cela ne plaidait pas en sa faveur.

« Qui êtes-vous ?! Ce ne sont pas des manières ! Si vous vous voulez un dîner, je pense qu’il y a d’autres moyens plus subtils que de me rentrer dedans comme ça. »

Elle soupira puis reprit après quelques secondes, le temps de se calmée. Elle était encore cependant toute rouge de honte car elle n’aimait pas se donnée en spectacle comme cela.

« Je vous pardonne.. »

Sofia se retourna en ignorant l’homme puis continua ses courses.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les galeries du métro :: L'alim' centrale-
Sauter vers: