AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Les galeries du métro :: New Born Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saletés de machines ! [Pv Flora]

 :: Paris :: Les galeries du métro :: New Born
avatar
Sofia Wolff
Nouvel arrivant
Messages : 10
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tête
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 19:26
ft. Flora Belza

Saletés de machines
La journée de labeur de Sofia venait de commencer. Elle entra dans son petit coin de paradis, une petite salle hermétique qui sent le renfermer en fin de journée, lorsque Sofia à suer dedans pendant des heures. Le petit bureau est situé au dernier étage du New Born. Elle fit pénétrer sa clé dans la serrure et tourna son passe-partout vers la gauche, puis vers la droite, se débattant avec son trousseau pour trouver la bonne clé ! Après une bonne minute, elle entra tout en laissant la porte ouverte pour aérer le bureau. Sofia retira son long manteau en laine et en cachemire légèrement abîmer par l’apocalypse, mais étonnement bien entretenu puis l’accrocha au vieux porte-manteau rouillé. Elle rangea ses gants noirs en cuir dans le tiroir de son bureau et prit place sur son siège raccommodé.

Les minutes passèrent et les autres employés du casino arrivèrent un à un. Elle pouvait de son bureau entendre les machines à sous qui s’allumaient et s’éteignaient étrangement alors que le générateur venait d’être activer, puis ce fut au tour des lampes qui clignotaient par intermittences : le casino prenait vie, mais plus difficilement que d’habitude. Charles, un homme accomplit d’une quarantaine d’années, monta tous les escaliers en essuyant la transpiration qui coulait sur son front et bondit dans le bureau de Sofia qui fut surprise par l’homme qui pénétrait dans le paradis de Blanche.

« Madame ! Madame ! On a un problème, les machines à sous se sont allumées, puis elles se sont éteintes, puis elles se sont allumées et encore éteintes et maintenant, la plupart ne fonctionnent plus ! Et les machines à sous, c’est peut-être la plus grosse source de revenu du casino. Les patronnes ne vont pas être contentes !! »

Sofia le calma d’un sourire rassurant et lui fit de vigoureux signes de mains pour lui dire de respirer. Elle prit un papier et un Bic puis regarde Charles, puis son papier, puis Charles et nota ses dires afin de garder une trace.

« Tu sais ce qu’il s’est passé ? »

L’homme, consciencieux, reprit bien vite ses esprits.

« Non, j’ai juste allumé l’électricité comme d’habitude ! »

Sofia prit un instant pour réfléchir puis interrompu Charles alors qu’il voulait prendre la parole.

« Retourne à ton travail. »

L’homme acquiesça et partit du bureau en renfermant doucement la porte. Sofia se leva et sortit de son bureau puis le verrouilla à clé le temps d’aller constater d’elle-même les dégâts pour ne pas déranger les patronnes pour rien. Elle descendit au premier étage et en effet, il y avait bien quelque chose qui clochait avec les machines à sous, qui lorsqu’on actionnait le levier, ne fonctionnaient pas. Elle remonta les étages d’un pas pressé et toqua à la porte du bureau Jeunais.

Sofia ressortit du bureau quelques minutes plus tard avec une mission : elle devait se débrouiller, mais il fallait que les machines fonctionnent. La secrétaire savait bien ce qu’il lui restait à faire ! Contacter Mademoiselle Belza, l’ingénieure de la Citadelle.
Elle rouvrit la porte de son bureau et s’équipa de ses gants noirs en cuir puis enfila sa veste en cachemire. Le manteau cachait presque tout son corps, ne laissant dévoiler que des bottes noires brillantes qui devaient probablement monter jusqu’au genou de la femme. Sofia se rendit à l’atelier Belza et toqua à la porte d’entrée puis entra.

« Bonjour ! » Dit-elle énergiquement, déjà si tôt le matin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 2:18



Une journée de boulot !
Flora & Sofia

Flora venait de revenir à la citadelle, elle était partie quelques jours avec Bastian son amant et ça lui avait fait beaucoup de bien, même si ses révélations avaient un peu donné de quoi réfléchir à la jeune femme. D'habitude, elle se sauvait dès qu'un type lui disait "je t'aime", mais elle lui laissa le bénéfice du doute. En tout cas, elle ne voulait pas se prendre la tête avec tous ces trucs niaiseux à souhait ! Elle ne voulait pas trop y penser tant ça la stressait et l'agaçait...

Elle s'avança dans les allées de la citadelle, retrouvant son environnement familier. La jeune femme salua plusieurs personnes et se rendit sur la place centrale pour aller voir s'il n'y avait quelques trucs intéressants. Chose qu'elle faisait tous les matins quand elle était sur place et dans la journée quand elle avait du temps libre.

Elle marcha tranquillement entre les étales et repéra rapidement quelque chose qui attira son regard. Sur un stand un Furby noir, elle en avait eu étant petite et savait les démonter/remonter. Aussitôt, elle pensa à la petite Teddy et se disait que c'était une bonne idée de cadeau. après tout c'était un jouet dont il fallait s'occuper de lui, qui développé une personnalité selon la façon dont on s'en occupait... une superbe compagnie pour une petite dans un tel monde.

La jeune femme se rendit à l'étale et négocia même pas le prix, le type vendait ça une misère et semblait content de réussir à le vendre à quelqu'un. Apparemment, il s’apprêtait à le jeter, surtout qu'il était cassé. Mais ça, ce jouet n'était pas vraiment cassé tant que la jeune femme n'aura pas essayé de le réparer.

Flora contente retournée à son atelier... Salua son père et son parrain, puis alla s'installer. La demoiselle posa le jouet sur son plan de travail, braqua une lampe dessus et sortit ses outils. Alors qu'elle allait commencer à attaquer ce jouet pour le réparer, elle entendit frapper et releva la tête. Une femme avec une certaine classe se tenait dans l'encadrement de l'entrée de son atelier et la salua. Flora lui retourna sa politesse :

-Bien le bonjour à vous ! Je suis à vous dans quelques secondes...

Flora éteignit la lampe et finalement rangea le jouet dans une caisse, elle allait le réparer plus tard pour la petite. Puis rassembla ses outils rapidement. Son regard se reposa sur la dame, elle était vraiment classe et elle l'avait déjà rapidement aperçu, il lui semblait qu'elle travaillait pour les jumelles. Flora lui adressa un sourire et s'appuya contre son plan de travail, puis lui dit alors :

-Vous travaillez pour les jumelles ? Donc je suppose que vous êtes là parce que vous avez besoin de mes services et comme je vois aucun appareil ou autre avec vous, je suppose qu'il s'agit de réparation. Tant mieux ! Cela fait un petit moment que je n'ai pas eu à en faire...

Flora attrapa son sac et commença à préparer son matériel tranquillement, faisant attention plusieurs outils, afin d'avoir un peu de tout pour réparer les choses sur place. Une fois prête, elle se tourna vers la femme et lui dit avec un sourire :

-Je suis prête à vous suivre ! Montrez-moi et expliquez-moi le soucis...


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sofia Wolff
Nouvel arrivant
Messages : 10
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tête
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 20:24
ft. Flora Belza

Saletés de machines
« Pas de problème. »

Elle en profita pour regarder l’atelier, observer les étagères, la façon dont le tout était éclairé, s’attardant sur les détails les plus bêtes du lieu de travail de la demoiselle. Elle fut tirée de son observation par l’énergique Belza qui était un vrai moulin à parole : cela contrastait à merveille avec Sofia qui quant à elle, était bien peu loquace et ne parlait rarement plus que nécessaire. Sofia aimait bien les cheveux roses de Flora et souri. Cela lui rappelait les romans qu’elle lisait, les fleurs, les bêtes petites amourettes des gamins, bref cette couleur rose la rendait nostalgique de l’ancien temps. Dans ce monde de brute teinté de ce terrible rouge sang qui ne laisse plus place à une quelconque niaiserie ou naïveté, ce rose était le bienvenu. Cette jeune femme était peut-être sur le point d’égayer définitivement la journée de So’, restait à avoir si elle arriverait accomplir l’exploit de faire fonctionner les vieilleries du Casino.

« En effet. »

So’ regarda Flora se préparée pour aller avec elle jusqu’au casino. Elle était impatiente de réparer et de travailler ? Tant mieux ! Elle allait en avoir du travail. Sofia passa devant et sortit de l’atelier précédée par Miss ‘pile électrique’.

La jeune secrétaire se démarquait dans la rue via cette petite démarche chaloupée qu’elle ne faisait pas exprès d’avoir alors qu’elle déambulait dans les rues accompagnée de Flora.

« On ne sait pas trop ce qu’il s’est passé. Les machines ont fait des siennes et ont montrés des signes avant-gardistes de leurs morts. Quelques instants plus tard… Pouik ! Et maintenant les machines ne s’activent même plus. Même les lumières du Casino sont instables. C’est vraiment la merde ! On compte sur vous Miss. Une fois là-bas, si vous avez besoin de quoi que ce soit, faites-moi en pars, j’essayerai de vous le procurer. Quant à votre salaire, nous parlerons de cela une fois le travail fait. Plus vous irez vite, plus le salaire grimpera, évidement.»

Sofia adressa un regard à Flora, sûre d’elle, elle acquiesça comme pour valider ses dires puis reprit après avoir toussoté.

« Mais attention à ne pas négliger l'efficacité sur la rapidité. Cela vous convient ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Juil - 15:18



Voyons voir...
Flora & Sofia

Alors qu'elle s'avançait dans la citadelle, Flora jeta un bref regard à cette fameuse dame blanche - amusant comme surnom, non ? - il était clair qu'elles étaient toutes les deux totalement différentes. Flora dans sa démarche enjouée et pleine d'assurance, contrastée avec la démarche plus "élégante" si on peut dire ça comme ça. C'était amusant de rencontrer des personnes différentes dans ce monde et Flora était curieuse d'en savoir un peu plus sur cette fille.

En tout cas, elle écouta les soucis et grimaça. Ce qu'elle entendait pas, ça ne lui plaisait pas trop. Cela ne présageait rien de bon et même beaucoup de travail. Flora ne put s'empêcher de lui faire une petite réflexion qui n'avait rien du tout de méchant, juste... une parole pro pour prévenir de ce qu'il valait mieux faire quand ça déconne un peu :

-Cela, me convient. Mais la prochaine fois, au premier signe il faut m'appeler. Comme ça je peux agir avant que ça soit vraiment en panne, ça vous coûtera moins cher, ça sera moins compliqué et plus rapide. Car là... je doute que ça sera simple...

Une fois sur place, elle regarda l'ensemble des machines et testa le courant avec son tournevis électrique. Puis se redressa en se passant une main dans les cheveux. Il n'y avait plus de courant des ces prises, soit c'était un problème d'électricité tout simple, soit c'était les machines qui avaient fait "péter les plombs". Pour ça elle devait vérifier les choses. Elle débrancha toutes les machines et expliqua à Sofia :

-Je vais commencer à tester l'électricité. Si le courant repart normalement c'est que le soucis vient des machines et si jamais ça fait des petites étincelles, c'est que ça vient de l'électricité. Après ça, je vais pouvoir mieux cerner les réparations à faire. Hum... Je vais aller à la boîte à fusible et dès que je vous demande si c'est bon... soit vous me dites RAS si vous ne voyez rien, mais s'il y a une odeur de plastique cramé ou des étincelles vous me criez "STOP".

Flora lui adressa un sourire, glissa quelques outils à sa ceinture et attrapa une petite boîte pleines de fusibles. Puis la jeune femme s'éloigna en sifflotant. Ayant fait le nouveau circuit électrique deux ans plus tôt, elle savait où trouver ce qu'il fallait. De sa lampe torche elle éclaira le panneau à fusibles et actionna plusieurs fois le bouton du secteur des machines, mais rien. Elle changea le fusible et l'actionna,
puis cria :

-Alors !? C'est bon ou vous voyez un truc pas normal ?!


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sofia Wolff
Nouvel arrivant
Messages : 10
Date d'inscription : 19/06/2017
Age : 18
Localisation : Dans ma tête
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 12:02
Oh qu’elle était chiante. Sofia avait toujours vécue seule avec Moses, ses parents ne les ont pas habitués aux ordres ni aux conseils, donc les leçons de morales, elle n’aimait pas. Et Sofia, elle n’affectionnait pas les rabat-joie non plus. Miss Belza voulait un travail non ? Elle en a un là ? Alors pourquoi faire aller de ses cordes vocales inutilement. Cependant Sofia savait qu’elle-même était emplie de mauvaise foi car elle n’était pas arrivée à un poste aussi haut pour que la première pimbêche venue vienne lui dire ce qu’elle avait à faire. Mais bon, en l’occurrence, la secrétaire avait besoin de Flora, alors il valait mieux être diplomatique. Sur un ton ferme, mais aimable et courtois, elle rétorqua.

« Merci pour ces précieux conseils Miss Belza. Mais ne perdons pas de temps en blabla, il y fort à faire.»

Sofia était une femme intelligente, elle savait que la remarque de la mécanicienne était bien fondée, mais tout de même, ce n’est jamais facile que d’admettre que les autres ont raisons, lorsque l’on aime avoir raison.

Elle conduisit la mécanicienne jusqu’au Casino dans un pas pressé, Miss Wolff ne voulait pas perdre de temps plus que nécessaire. Il fallait savoir être rapide et efficace pour grimper en haut de la hiérarchie et Sofia avait encore du galon à prendre. Une fois à l’intérieur, la secrétaire donna carte blanche à Miss Belza.

« Voilà Miss, faites comme chez vous. »

Sofia Wolff quitta quelques instants Flora afin de réunir les employés du casino qui faisait du lèse. Ce n’était pas parce qu’il n’y avait pas de machines en marche qu’il fallait ne rien faire. Elle assigna diverses tâches aux employés et attendit que tout le monde se mettent au travail pour revenir aux talons de la mécanicienne. Sofia écouta attentivement la femme aux cheveux roses.

« D’accord. »

La secrétaire se mit en place et regarda Flora aller jusqu’à la boite à fusible. Elle attendait le signe d’une oreille alerte. Soudainement elle sentit une odeur de cramé et cria suffisamment fort pour que sa partenaire l’entende.

« Miss Belza ! Ça sent le cramé !! »

Cela voulait dire que le problème venait de l’électricité non ? Elle espérait que cela était de bons augures.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 17/02/2017
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 20:34



Bon ! ça se complique !
Flora & Sofia

-Eh merde !

En entendant que ça sentait le cramé, elle coupa le courant et se dépêcha d'aller dans la salle. Flora débrancha toutes les machines et observa les dégâts au niveau des prises. Heureusement, qu'elle avait géré pour l'installation de l'électricité et que du coup ça que le courant a été couper. Sinon il y aurait pu avoir un gros incendie à cet endroit au moment où les machines ont eu leur problème.

-Bon ça vient des machines, j'en ai pour un petit moment pour toutes les ouvrir et trouver le problème. Du coup... vous pouvez faire ce que vous voulez en attendant que je cherche la panne.

Flora mit ses écouteurs, attrapa ses tournevis et commença à ouvrir les machines une par une. Elle inspecta correctement l'intérieur, la panne fut la même dans chacune d'elle. Apparemment, elles appartenaient à la même série et c'était une pièce spéciale. Flora s'installa en tailleur et fixa les machines avec une moue contrariée : elle n'avait pas ces pièces.

Elle se leva d'un bond agile et regarda sa montre, elle avait mis un peu plus d'une heure pour trouver le problème... ce qui était assez rapide. Flora partit à la recherche de Sofia et quand elle la trouva enfin, elle lui annonça la mauvaise nouvelle :

-Bon, il y a deux bonnes nouvelles et une mauvaise. La première bonne nouvelle c'est que j'ai trouvé le problème, la deuxième bonne nouvelle c'est que c'est réparable et la mauvaise... je n'ai pas les pièces. Il faudra sortir de la citadelle et trouvait un vieux casino pour que je puisse récupérer les pièces sur leurs machines. Alors... comment on procède ?

Flora pouvait très bien y aller elle-même, mais elle allait avoir besoin de quelqu'un pour l'accompagner. La jeune femme avait besoin d'être couverte pendant qu'elle démontait les appareils pour récupérer les pièces.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Les galeries du métro :: New Born-
Sauter vers: