AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Les rues et les ruines Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission cinéma ! [Aimie & Alice]

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Les rues et les ruines
avatar
Messages : 251
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 21:05



Mission cinéma
Aimie & Alice

Finalement, les préparatifs avaient pris un peu plus de temps que prévu, Aimie pensait à la base qu'elles iraient presque deux jours après avoir abordé le sujet. Que les choses s'enchaînent rapidement et... non, finalement ce ne fut pas du tout le cas.

Déjà pour commencer Aimie avait mis trois jours pour convaincre Diana de la suivre elle et David. Elle avait accueilli la demoiselle avec une certaine sympathie bien qu'elle était un peu bougonne sur les bords. C'était une femme assez grande, les cheveux châtains foncés, les yeux marrons, la peau chocolat et pratiquement le même âge que David. Cette femme était très entêtée, mais pleine de courage et avait un bon fond. Elle était juste "endurcie" par ses cinq années de survies dans Paris... Mais Aimie s'était montrée patiente, gentille et attentive. Si bien qu'elle avait fini par accepter en lançant à David "je comprends pourquoi tu l'as adoptée cette gamine.".

Ensuite Anton avait débarqué au lycée et avait insisté pour l'embarquer pour une mission et... comment elle aurait pu lui résister et lui dire non ? Alice avait compris et avait même adressé un étrange sourire quand Aimie lui avait expliqué qu'elle partait quelques jours avec ce dernier. Cette sortie elle ne l'avait pas regretté... Anton avait fini par l'embrasser et lui avouer qu'il voulait être avec elle. Mais leur bonheur fut de courte durée, à leur retour dans un sale état, Aimie avait compris qu'Anton était contaminé et ne savait pas s'il était immunisé contrairement à elle. Malade d'inquiétude elle était restée à son chevet, pour découvrir avec joie que c'était le cas.

Maintenant qu'elle en était remise et que d'autres petites histoires étaient, Aimie avait pu enfin se concentrer sur leur mission "cinéma" avec Alice. D'ailleurs, elle n'avait toujours rien dit à son amie pour Anton et tout, elle n'en avait pas eu le temps... puis elle avait gardé ça pour une soirée entre fille ou même pour parler un peu en marchant. En tout cas, Alice avait vraiment tout bien planifié, ils avaient même tous un plan à suivre avec des croix signalant les boutiques. Après ça, plus rien ne les retenaient vraiment...

Donc les voilà à présent dans les rues du centre ville, marchant l'une à côté de l'autre,
entourée de David, du fameux Thomas, d'un garde qu'elle ne connaissait pas et à sa grande surprise de Diana. Une vraie femme d'action, qui marchait avec assurance et arme à la main, Aimie n'aurait pas aimé être son ennemie, elle faisait un bon allié, mais devait être une ennemie redoutable. D'un côté c'était amusant de la voir si dure, alors que dans le fond c'était une femme généreuse. Aimie lança un regard à Alice et lui sourit avant de lui demander dans un murmure :

-Alors, on se rapproche je crois... où est le premier magasin déjà ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 22:51



Alice s’était bien doutée qu’elles ne partiraient pas le soir même, que c’était inutile de faire ses recherches très rapidement, que c’était contre-productif d’agir dans la précipitation. Alors elle avait étudié soigneusement les cartes, mêlant ses informations à ce dont elle se souvenait du Paris d’avant. Elle avait eu plusieurs jours pour faire murir son plan, pour tout peaufiner. Elle l’avait repris et amélioré plusieurs fois.

Elle n’avait pas eu de mal à situer les différents lieux utiles, qu’elle avait pointés sur un plan qu’elle avait refait. Elle avait poussé plus avant ses investigations, se renseignant sur l’état des différents lieux auprès de ceux qui sortaient régulièrement. Elle ne s’était pas arrêtée là. Etudiant soigneusement les lieux, elle avait programmé un ordre de visite privilégiant les lieux où elle avait plus de chance de trouver et offrant des itinéraires de repli en cas de besoin. Différents chemins étaient indiqués, en fonction de l’étape où elle trouverait son bonheur. Inutile de faire plusieurs boutiques si tout est trouvé dès la première.

Elle comptait aujourd’hui se contenter de l’essentiel : l’appareil et les accessoires indispensables à son fonctionnement, ainsi que quelques DVD s’il y en avait. Pas besoin de s’encombrer d’un grand choix dès maintenant, les films ne se regardaient qu’un par un. Et puis, ça se trouverait au fil des excursions, pas besoin de sortir exprès pour en dégoter, sauf si on cherchait un titre précis.

Quand Aimie lui demanda par où il fallait aller, Alice regarda son plan. Elle répondit doucement, mais sur un ton joyeux :

- On y est presque ! C’est à droite. Puis la deuxième à gauche. Le bâtiment sera juste à côté.

Elle continua sa route avec assurance. Elle se sentait en sécurité ainsi entourée et elle était sûre que rien ne mal ne leur arriverait. Ce n’était pas la première fois qu’elle sortait du lycée et il ne lui était jamais rien arrivé de mal.

Elle attendit l’aval de leur escorte pour se glisser dans le bâtiment. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait de shopping, et cette pensée lui arracha un petit sourire nostalgique, même si ce n’était pas son genre de boutique de prédilection.

- Alors, par où on va trouver ça… ? Les réserves sont en-dessous je suppose. Ou en tout cas derrière… pas au milieu du magasin quoi… Les caisses sont là-bas, avec le service après-vente. Y’a sans doute des trucs derrière, y’a une porte !

Elle pensait tout haut, partageant ses opinions avec ceux qui l’accompagnait. Elle se dirigea vers les comptoirs et s’approcha de la porte menant à l’arrière boutique. La porte comprenait une ouverture magnétique à l’aide d’une carte et une poignée. Alice se dit qu’avec un peu de chance, sans courant, le système électronique s’était déverrouillé. Elle hésita, s’assurant d’être couverte en cas de besoin, saisit la poignée et essaya d’ouvrir. En vain, la porte était verrouillée.

- Messieurs, à vous l’honneur…

Elle s’écarta avec un petit sourire. Ce n’était pas une grosse porte mais elle sentait bien qu’elle aurait eu l’air ridicule en donnant un coup de pied dedans si la porte ne bougeait pas. Alors elle préféra ne pas tenter le coup et laisser la place aux hommes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 251
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 0:22



Opération cinéma plan A
Aimie & Alice

Alice semblait débordante d'énergie et contente d'être dehors, elle lui répondit calmement où c'était, mais son air voulait tout dire. Cela faisait longtemps qu'Aimie ne ressentait plus ça en sortant, ayant affronté trop de choses peut-être. Bien qu'elle était contente de sortir avec Alice, Aimie avait un peu le trac, la dernière fois qu'elle était sortie avec une amie, cette dernière en était morte... mais bon... Elle se répéta en boucle plusieurs choses : qu'elle avait gagné en expérience, que cette fois elle avait un taser et surtout qu'elles étaient entre de bonnes mains.

Son regard se posa sur Alice qui marmonnait tout le chemin et où il pourrait chercher sur place. Voyant qu'en réalité elle parlait seule, Aimie ne put s'empêcher de pouffer discrètement. C'était amusant de voir son entrain et comment elle avait tout planifié... on pouvait dire que c'était quasiment contagieux.

Une fois sur place, Alice s'avança vers la porte déterminée et... la porte resta fermée, Aimie pouffa de nouveau devant l'hésitation de son amie. Pendant un instant elle crut, qu'elle allait essayer de l'enfoncer elle-même. Mais elle fut assez rusée pour reculer et demander aux hommes de s'en charger.

-Honneur aux hommes ?! Oh pitié... Non, mais sérieusement ayez un peu de cran mes demoiselles ! J'vais vous montrer de quoi est capable une femme, vous allez voir c'est facile.

Diana s'avança vers la porte, se positionna contre, une épaule contre la paroi, une moins sur la poignée et... SBAM ! Elle l'enfonça d'un coup et s'en trop de bruit car elle maintenait la porte pour pas qu'elle claque. David la regardait avec amusement, apparemment la personnalité endiablée de cette femme lui plaisait. Aimie se pencha vers Alice et souffla discrètement avec un sourire complice :

-T'en fais, j'aurais fait comme toi et j'aurais passé mon tour...

Thomas et celui qu'elle ne connaissait pas passèrent devant, armes à la main sur le qui vive et avec leurs lampes. Les autres durent attendre presque une bonne demie heure un peu tendu et silencieux, avant de les voir revenir et annoncer que la voie était libre. Aimie entra et alluma sa lampe torche, l'endroit était plongé dans le noir à l'intérieur. Elle se retourna vers son amie et lui dit à voix basse pour pas  :

-Etape A du plan Cinéma ! C'est parti !

Aimie lui fit un clin d'oeil et s'avança en éclairant les alentours, elle ne connaissait pas trop l'endroit et préférait avancer avec Alice, donc elle attendit que son amie la rejoigne.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 46
Date d'inscription : 11/12/2016
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 11:58



Alice observa la pro à l’œuvre. Elle n’était pas du genre à estimer que les filles sont forcément plus faibles que les garçons, mais elle avait passé la main aux costauds car elle savait qu’elle-même avait plus de chance de rater son coup que d’ouvrir la porte. Cependant, elle ne fut pas étonnée de voir l’autre femme réussir. Elle rit légèrement quand Aimie lui confia qu’elle aurait fait comme elle. Elles avaient raison. Pourquoi chercher à avoir l’air ridicule et à se défoncer l’épaule quand quelqu’un peut défoncer la porte à sa place…? Ca n’avait rien à voir avec le « sexe fort » et le « sexe faible ».

Alice attendit ensuite que les éclaireurs reviennent pour savoir si elles pouvaient entrer dans la pièce suivante. C’était long, elle avait envie d’y aller elle-même ! Elle n’aimait pas rester sans rien faire, à ce demander ce qui allait se passer, ce qui se passait pour les éclaireurs… C’était dans ces moments qu’elle se sentait terriblement faible. Plus que quand elle s’était sentie inutile devant la porte fermée. Elle soupira, se callant contre ce qui était autrefois un comptoir. Ainsi, à moitié assise, elle était mieux installée tout en étant prête à se lever en cas de besoin. Pour passer le temps, elle faisait tourner sa torche entre ses doigts, comme elle aurait pu le faire avec un bâton de majorette ou bien un crayon à papier. L’ennui prenait le pas sur l’inquiétude. On n’entendait rien de la salle voisine, cela laissait penser qu’il n’y avait pas d’affrontement…

Quand les éclaireurs revinrent, Alice sourit et se mit en route. Il faisait sombre, là-dedans ; Alice alluma également sa lampe torche à laquelle elle avait donné le tournis quelques instants plus tôt pour s’occuper les doigts. Les choses sérieuses pouvaient commencer. Comme le disait Aimie, « Etape A du plan Cinéma ! C'est parti ! » Alice aurait pu annoncer quelque chose de semblable, même si elle ne l’aurait pas forcément dit à voix basse. Elle ne le fit pas mais, de bonne humeur, elle adressa un clin d’œil complice à son amie.

Elle avança en sa compagnie dans les rayonnages de la réserve, se disant que certains auraient adoré être là. Malo aurait été fou devant ces ordinateurs empaquetés, même s’ils n’étaient pas forcément les meilleurs. Il était du genre à acheter des pièces détachées et à se construire un petit bijou parfait en tous points. Malheureusement, il n’était pas possible de tout prendre, c’était encombrant. Et il n’était pas possible non plus d’informatiser entièrement le lycée. Utiliser trop d’appareils aurait beaucoup puisé dans les réserves d’énergie. Sinon, elle aurait pu recharger et utiliser son téléphone tous les jours…

Trouver un carton contenant un lecteur DVD ne fut pas très difficile. Elle retira les deux cartons qui étaient posés dessus afin de le sortir facilement. Le carton avait un peu souffert, il était enfoncé par endroits. L’adhésif qui devait le tenir fermé ne collait plus trop et laissait une petite ouverture sur le côté. Mais avec un peu de chance, le polystyrène avait bien protégé l’appareil.

- Hm, je vérifie quand même… on sait jamais.

Joignant le geste à la parole, elle ouvrir le carton et…

- Hiii !

Elle le referma brutalement en s’en écartant vivement. Il n’y avait pas que l’appareil à l’intérieur. Des bestioles avaient profité de l’ouverture pour s’y glisser.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 251
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 15:41



Amusant finalement
Aimie & Alice

Aimie s'avançait dans les allées, éclairant les cartons de sa lampe et essayant de lire les inscriptions sur ces derniers pour trouver son bonheur. De temps en temps, elle jetait un coup d'oeil à Alice qui semblait aussi concentrée et déterminée qu'elle. Puis soudainement Thomas lui attrapa le bras et l'entraîna un peu à l'écart. Aimie lui demanda alors inquiète :

-Est-ce qu'il y a un problème ?
-Non, j'ai juste quelque chose à te montrer et te demander. Ne t'en fais pas Aimie.


La jeune femme le regarda un peu surprise en penchant la tête sur le côté et finit par le suivre parmi les étagères, regardant Thomas. C'était un jeune homme discret, il était calme et dégageait quelque chose de rassurant. Un éclat de lumière passa sur lui, faisant ressortir ses courts cheveux roux un peu ondulés. Si Aimie se rappelait bien cet homme était ingénieur en électronique dans son ancienne vie, donc il jonglait entre la sécurité et le bricolage. Quand il s'arrêta, ses yeux bleus pétillants se posèrent sur elle et il parla d'une voix décontractée :

-Il y a des consoles de jeux. Et...
-Et tu veux en embarquer une ?
-Oui, enfin deux plutôt. Je vais les défaire des cartons, les emballer dans ma veste et les glisser dans mon sac.
-Je ne sais pas si c'est une bonne idée.
-Pense aux ados et aux enfants si on peut leur proposer une après midi jeux vidéos sur la semaine. On peut les connecter au projecteur qu'on cherche et en plus les jeux sont pas non plus très compliqué à trouver.
-Pour l'électricité consommée ?
-Hum... Fais-moi confiance Aimie, je trouverai une source d'alimentation supplémentaire pour compenser.


Aimie soupira en le regardant, il semblait sûr de ce qu'il avancé et déterminé à prouver qu'elle pouvait se fier à lui. Elle afficha une moue hésitante, ne sachant pas trop sur qu'elle pied danser. Il posa sa main sur celle d'Aimie en la regardant dans les yeux, en répétant d'une voix qui se voulait rassurante :

-Fais-moi confiance...
-Bon. D'accord...


Elle se releva et s'éloigna de lui, le lançant prendre ce qu'il veut prendre. Aimie se disait que finalement heureusement que la matériel qu'ils cherchaient, n'était pas trop lourd, surtout s'ils commençaient à se charger d'autres choses. Elle sursauta en s'approchant d'Alice en l'entendant pousser un petit cri en s'écartant d'un carton. Aimie ne put retenir un petit rire amusé, ce n'était pas du tout moqueur, juste... amusant. La jeune femme s'approcha en disant à son amie :

-Je me charge de cette menace, mais si on tombe sur une araignée je risque de te battre en décibel et ça sera à toi d'assumer.

Aimie s'approcha, secoua un peu le carton et tira l'appareil. Elle balança le carton un peu plus loin et regarda l'appareil avec sa lampe lisant de quoi c'était capable. La jeune femme eut une moue de déception et le posa sur l'étagère devant elle en soupirant :

-Ce n'est pas un Blu-ray, juste un lecteur DVD normal...

Les DVD Blu-ray avaient l'avantage d'avoir des boîtiers plus compacts en plus d'offrir une meilleure qualité, puis c'était ce qu'il devait trouver pour avoir une qualité "cinéma". Aimie sourit à Alice, il ne fallait pas du tout désespérer. Elle regarda plus haut sur l'étagère et vit un autre carton. Elle poussa un soupire, posa son sac et entrepris de grimper pour choper le carton en question. Une fois en main, elle le glissa à Alice et lui demanda après avoir sauté de l'étagère avec agilité :

-Verdict ? Lecteur DVD normal ou Blu-ray ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le centre-Ville :: Les rues et les ruines-
Sauter vers: