AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Andrea Pullman
Nouvel arrivant
Messages : 1
Date d'inscription : 29/05/2017
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Mai - 13:36

Âge : 22
Groupe : élitiste
Nationalité/origines : Franco-Anglaise
Immunisé : oui
Situation conjugale : célibataire
Situation familiale : un frère et une soeur
Place dans le clan/tâche : gardienne, assistante du code
Arme : En service : Walter PP7 ; de repos : long couteau  

Carnation : blanche
Taille : 1m70
Corpulence : taille fine et athlétique
Cheveux : longs cheveux blonds.
Yeux : gris
Style vestimentaire : jean slim, bottes marrons; veste militaire et débardeur le plus souvent
Signe distinctif : souvent cernée

ft. ... de ...
Pullman Andrea
Quand vous êtes élevé dans l’idée d’être meilleure que la moyenne, vous finissez par le croire. Avant les morts vivants, elle pensait qu’elle était meilleure en tant que personne, car elle était d’une vielle et noble famille. Andrea pensait aussi que le fait d’être blanche la rendait supérieure. Mais depuis la fin du monde et la découverte de son immunité, ses critères de sélection ont légèrement évolués. La couleur de la peau et l’origine sociale n’étant plus pertinents pour juger et se sentir supérieur aux gens.

Maintenant, pour Andrea, seule l’immunité au virus et la volonté de créer un ordre nouveau sont des critères acceptables. Si quelqu’un refuse de s’y soumettre ou d’aider à cet accomplissement de son plein grès, il sera bon qu’à servir de chair à canon et de serviteur, au mieu. Que cette personne soit de sa famille ou non. D’ailleurs, Andrea n’a jamais cherché après sa sœur et son frère, elle s’est juste promis de les remettre à leurs places si par malheur ils devaient croiser sa route. Elle est très respectueuse des règles et lois du clan, les appliquant et respectant comme si sa vie en dépendait.

Envers les membres du clan, Andrea se montrera amicale et souriante, parfois distante mais jamais agressive ou irrespectueuse. En revanche, elle n’hésitera pas à passer ses nerfs sur les vecteurs ou à jouer avec les leurs. Cela ira de la simple remarque insultante à l’attribution de taches dangereuses et sales en passant par quelques coups et châtiments distingués.
Andrea est le pur fruit de l’éducation « traditionaliste » des vielles familles européennes. Comment et pourquoi ? Que ce soit du côté de son père, le côté anglais, ou de sa mère, le côté français ; les deux sont les descendants de ce qu’était la noblesse. Il est important de souligner ce fait dans la mesure où c’est cette ascendance et l’éducation qui va avec qui forgera une bonne partie de la personnalité de la jeune femme.

En 2001, William Pullman, lord Anglais du Derbyshire épousa la charmante Maurine Vaubant, prétendument de la famille de l’architecte militaire du même nom. Cette union, plus basée sur des considérations économiques et d’apparats plus que sur l’amour, donna naissance en 2002 à la petite Andrea. Les deux partis la voyaient surtout comme un outil idéal, liant les deux maisons et faisant d’elle un parti parfait pour l’avenir. Car oui, bien que l’histoire se passe au XXeme siècle, certaines habitudes ont la vie dure. L’enfance d’Andrea se déroula à Paris, dans un quartier riche et huppé, entre les cours particuliers, les lycées privés et les clubs, privés également.

La jeune fille passa toute son enfance dans un milieu où les gens se glorifiaient de leurs particularités, de leurs patrimoines et de leurs supériorités. Mais outre cela, et de façon plus insidieuse, une autre leçon s’inscrivit dans le cœur et la mémoire d’Andrea. C’est que leur vie était forcément la plus importante, il avait plus, alors ils valaient plus.

Au début, c’était un sentiment de supériorité et un peu méprisant. Mais au fur et à mesure qu’elle grandissait, ce mépris devint de plus en plus vindicatif. Elle multiplia les incivilités et les petites agressions en tout genre, envers les gens qui croisaient son chemin. Cependant, cela n’allait jamais plus loin par peur de la police.

En parallèle de ses amusements, la petite Andrea travaillait de façon assidue à l’école pour devenir, dans son fantasme d’ado’, une avocate puis une politicienne apte à rendre sa gloire passée à la France. Ce fut pour cela qu’elle rejoignit le jour de ses 18 ans, un parti royaliste d’extrême droite avec la bénédiction tacite de ses parents.

Pendant qu’elle s’orientait vers cette carrière, sous l’attention de sa famille. Andrea oublia presque qu’elle avait une petite sœur, Nathalie, 19 ans maintenant et un petit frère Stéphane, 17 ans maintenant. Ces derniers se montrèrent beaucoup moins perméables que leur sœur à la propagande élitiste de leur famille. De ce fait, ils ne furent jamais très proche d’Andrea y compris quand leur petite bulle parfaite explosa et que le monde bascula.

Quand on vit dans une petite bulle, il est parfois difficile de voir ce qui se passe en dehors. Ce fut un peu le cas pour la famille Pullman. Les actualités parlaient de meurtres sanglants et d’émeutes. Mais, bien à l’abri dans leur maison, les bourgeois qu’ils étaient n’y crurent que trop tard. Par trop tard, comprenez que ce fut quand un des domestiques décida de dévorer maman et d’écraser le crâne de papa contre le sol.  

Les trois enfants vécurent la chute de la ville et des bombes comme dans le pire des cauchemars, courant, se cachant et mangeant des choses à la limite du supportable. Ils survécurent tant bien que mal, mais bien plus mal que bien au final. Stéphane n’avait que 13 ans  à l’époque et Nathalie 15, bien jeunes qu’ils étaient. Les deux faisaient confiance à leur sœur pour les aider, mais elle ne se montra d’aucun secours, surtout pas après leur rencontre avec les élitistes.

Andrea fut immédiatement séduite par les propos que lui tinrent les recruteurs du clan. Un clan qui propose aux gens « supérieurs » de reconstruire une humanité neuve et parfaite, immunisée contre le virus et élevée pour l’excellence. C’est avec plaisir et excitation qu’elle s’engagea dans la vie de cette nouvelle société. Elle n’était dans le clan que depuis quelques semaines quand elle passa le test visant à déterminer si elle était immunisée contre le virus. Ce fut pénible, mais elle en ressortit vivante et gonflée à bloc !

Sa place fut un peu longue à trouver, certains la voyaient comme une excellente candidate parmi les porteuses, mais elle, elle voulait un travail où son esprit serait plus sollicité. Après quelques tâtonnements à l’intendance, la cuisine ou encore dans l’agriculture, la vocation d’Andrea se révéla.  

Elle avait d’excellents résultats avec les esclaves, maniant le fer et le velours avec brio, la plupart se tenaient tranquilles en sa présence. En ce qui la concernait, ces gens n’étaient que de la vermine qu’il fallait dompter et utiliser. Certains jours, elle se montrera cordiale et avenante mais d’autres, elle accumulera les actes cruels. Alors pour éviter cela, la plupart des vecteurs feront leur possible pour ne pas l’énerver.

La vie dans le clan aurait pu être de tout repos, mais c’était sans compter sur sa sœur et son frère. En dépit de tout le bourrage de crâne possible et imaginable, Nathalie refusait d’adhérer à une des castes et Stéphane se montrait particulièrement instable. Agacée par leurs actes, ce fut Andrea qui demanda à ce qu’ils soient intégrés aux vecteurs. En effet, ils refusaient également de se faire tester et donc devenir des membres à part entière dans le clan.

Stéphane n’avait pas encore quinze ans et il échappa de peu à cette torture, en revanche, Nathalie se retrouva avec un V à la base du cou. Quel genre de sœur ferait ça ? Le genre exaltée, le genre qui se croit infiniment supérieure.

A l’époque, le camp laissait encore à désirer niveau sécurité. Une nuit, Stéphane s’introduit dans le dortoir des esclaves et en fit sortir sa sœur. Tous les deux s’enfuirent et depuis ce jour, Andrea n’a plus de nouvelles.



Pseudonyme : Maelkran
Âge : 23
Blabla : moua
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 248
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 3:11

Validée



Re, Re bienvenue.

Alors, tout est bon, l'histoire est complète, la personnalité cohérente... Donc ta fiche est complète ! Je te valide ! Je vais te mettre ton "jaune orangé" (non, non ce n'est pas doré !).

Bon jeu !



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées-
Sauter vers: