AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 4
Date d'inscription : 28/05/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Mai - 1:53

Âge : 19 ans
Groupe : élitistes
Nationalité/origines : Française
Immunisé : Oui
Situation conjugale : Célibataire
Situation familiale : N'a plus que son grand frère
Place dans le clan/tâche : Pour l'instant, elle passe d'une tâche à l'autre, attends de faire ses preuves en tant que guerrière ou de finir porteuse.
Arme : lames de patins à glace

Carnation : très pale
Taille : 1m69
Corpulence : très mince/maigre
Cheveux : très long (cuisse) et teint en bleu/turquoise
Yeux : lentilles roses, sinon gris
Style vestimentaire : Dénudée, assez rock/punk
Signe distinctif : Son bras gauche entièrement tatoué (nuages et munitions)

ft. Jinx de League of Legends
Rolane Nadya
Nadya est avant tout une personne en manque de reconnaissance. Elle est toujours là à quémander de l’attention, à attendre l’approbation des plus vieux (et surtout des hommes) et à vouloir faire ses preuves. Elle sait très bien qu’elle peut parfois être prise pour une enfant et cherche à surcompenser cela. La jeune femme ne sait pas réellement se battre ; son grand-frère a toujours été dans l’optique de la proposée comme porteuse une fois adulte et ne s’est donc pas embêté à lui apprendre. Pourtant, Na’ s’entraîne (surtout quand d’autres peuvent la voir) donc seule, avec ses lames de patins à glace. Elle est rapide, mais imprécise et manque de force brute.

Malgré cela, la jeune femme est loin d’être stupide. Avant tout cela, c’était même une enfant très curieuse, très souvent en train de lire et bossant dur pour rendre fière ses parents. Déjà ce besoin d’approbation. Maintenant que ce n’est plus l’intellect qui est valorisée, la voilà transformée. Elle aime toujours rigoler et discuter, mais elle est avant tout superficielle, cherchant à être ce que les autres attendent.

Elle développe également une sorte de fascination maladive pour certains grands noms du groupe et jalouse les jeunes guerriers et guerrières. Être porteuse ne l’intéresse pas, elle ne veut pas être reléguée au rang d’objet sexuelle. Elle veut être de celle qu’on admire, qu’on craint.  
Nadya a eu une enfance relativement heureuse, dans une famille de la classe moyenne en banlieue parisienne. Elle était la dernière d’une fratrie de trois : une sœur ainée, Sarah et un frère cadet, Ethan. Sarah était bonne élève, un brin asociale mais travailleuse, ce qui lui permettait d’atteindre ses objectifs. Ethan, quant à lui, était bien plus problématique. Sang chaud, accros à la musculation et aux théories du complots, il causa de nombreux soucis à ses parents. Nadya préférait se faire plus discrète, faisant tous pour que ses parents soient contents d’elles. Ça réussissait parfois, mais la plupart du temps ils étaient trop occupée à se disputer à cause du dernier renvoi d’Ethan.

Alors qu’elle était encore au collège et que son frère avait ses premiers ennuies avec la justice pour coups et blessures, leurs parents décidèrent de se séparer. Pour Nadya, son monde s’effritait. Peu importe l’étrange maladie qui se répandait dans le monde, le divorce de ses parents la troubla plus. Le juge qui l’auditionnait pour statuer sur la garde s’écroula devant elle. Ethan, patientant devant le bureau, entra en urgence en entendant le cri de sa sœur. Il lui cacha les yeux et chercha à la ramener à la maison. Ce fut sa première confrontation à l'épidémie. Suite à cela, ses amis disparurent : déscolarisées, contaminées ou ayant déménagées à la campagne, dans une maison isolée. La garde fut accordée à la mère qui acheta un appartement dans la région lyonnaise pour refaire sa vie. Sarah, majeure et indépendante, resta avec leur père dans la région parisienne. Les enfant leur rendaient régulière visite, principalement durant les vacances scolaires. Mais le monde sombrait vite, bien plus vite qu'ils acceptaient de le voir et, par un beau jour d'été, Ethan et Nadya se retrouvèrent seuls à la gare de Lyon. Aucune trace de leur père ni de leur soeur. Ils étaient perdus dans une ville qui tombaient en lambeaux. Ils passèrent 48h à chercher leur famille, aidés et hébergés par d'anciens amis de la capitale. Mais il fallait se rendre à l'évidence : il leur était arrivé quelque chose.

Son frère semblait réticent à l'idée de repartir sur Lyon. Une drôle de lueur naissait dans ses yeux alors qu'il entrevoyait déjà l'anarchie à venir. Finalement, les voix de communications vers la capitale furent coupés et les deux enfants perdirent la trace de leurs anciens amis. Ethan prit les choses en main avec un plaisir difficile à dissimuler. Nadya, quant à elle, était morte de peur mais suivait au pied de la lettre les indications de son cadet. Ce dernier était comme un poisson dans l'eau. Il gagnait en force et en muscle chaque jour tandis qu'elle apprenait à se cacher, à courir ou bien à voler discrètement. Bien vite, Ethan se fit des amis. Des mecs solides qui partageaient son goût pour la violence. Nadya était mise à l'écart, leur servait de femme à tout faire ou de chapardeuse. Le petit groupe finit par un joindre un plus gros, les élitistes et Ethan proposa sa soeur comme porteuse. Après tout, elle était jolie quand elle ne s'enlaidissait pas volontairement avec ses teintures et lentilles. Il lui manquait un peu de douceur mais ils pensaient pouvoir corriger cela.

Pourtant, la jeune femme n'accepte pas de servir de simple poule pondeuse (puisque c'est ainsi qu'elle voit les porteuse). A la place d'attendre sagement d'être considérée comme une adulte, elle n'a qu'un seul voeux : impressionner les guerriers et rejoindre leur rang.

Pseudonyme : Moses
Âge : 20 ans
Blabla : Blabla


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées-
Sauter vers: