:: Le bureau :: Genèse :: Les survivants Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résumé des clans et des relations entre les clans

 :: Le bureau :: Genèse :: Les survivants
Pandémie
Pandémie
La mort incarnée
Mar 14 Mai - 11:01
Pandémie

Les liens entre les clans


Avant de vous détailler chaque clan, nous allons vous donner un petit aperçu des ententes entre les différents clans, afin que vous puissiez vous repérer dans votre choix selon les affinités.


  • Les humanistes/l'espoir: Ils sont alliés. Les humanistes symbolisent ce dont pourquoi ils se battent, donc ils ont tendance à leur proposer leur aide. Les humanistes acceptent, mais parfois avec une certaine réserve et tente de leur rendre service en retour pour éviter de leur être redevable.

  • Les humanistes/la citadelle: La citadelle garde les humanistes à l'oeil, ils n'ont pas envie qu'ils deviennent indépendants et qu'ils perdent une partie de leurs clients.

  • Les humanistes/les élitistes: Hostile. Les humanistes n'adhèrent pas à leurs causes et les élitistes convoitent certaines choses qui sont à eux comme leur lieu de vie.

  • L'espoir/la citadelle: Sans aucun intérêt. L'espoir ne s'intéresse pas à eux et inversement.

  • L'espoir/les élitistes: Très hostile, les militaires essayent d'empêcher certaines de leurs attaques sur les humanistes ou sur des solitaires. Quand à l'espoir, ils leur rendent bien, car ils attaquent parfois certaines patrouilles pour leur voler du matériel militaire.


  • La citadelle/les élitistes: Fructueuse ? Ils sont en affaire pour de nombreuses choses, notamment des armes, des vivres et d'autres affaires utiles. Pourtant, les élitistes détestent ce qu'ils représentent, mais tant qu'ils ne sont pas totalement indépendant d'un point de vue alimentaire par exemple, ils doivent faire avec. Concernant la citadelle, ils en ont rien à foutre d'eux, mais du moment qu'ils font des bénéfices, c'est tout bon pour eux.



Les clans PNJ


Vous trouverez trois clans PNJ. Tous aussi dangereux, les uns que les autres !

  • La meute: Ce clan est un rassemblement d'anciens prisonniers, de délinquants ou de gens ne trouvant pas leurs places parmi les autres. Il est vu par les autres comme un groupe de sauvages et de pillards. Mais bizarrement, les loups assument totalement cette image et ils en sont même assez fiers. Après tout, ils font ce qu'ils veulent et quand ils ont besoin de quelque chose ils le prennent, que ce soit aux autres ou pas.

  • Les cannibales: Comme vous l'aurez deviné, ils se nourrissent des autres humains. Ils restent étrangement soudés entre eux, mais après personne n'est vraiment témoin de ce qu'ils se passent chez eux. Ils sont traîtres et tendent souvent des embuscades à des petits groupes, inutile de vous raconter ce qu'ils font avec leurs prisonniers.

  • Les lames de dieu: Ils pensent que c'est dieu qui les mettent à l'épreuve et que c'est l'apocalypse biblique. Ce groupe est plutôt une secte religieuse, ils vivent dans la Cathédrale de Notre Dame et ils attaquent ceux qui s'en approchent. D'après les rumeurs, ils enlèvent des gens non religieux et les sacrifient pour soulager la colère de dieu.


Si vous désirez en proposer d'autres, n'hésitez pas à les partager dans la boîte à idée qui se trouve juste ici.


Les clans jouables



L'Espoir



« L'espoir des hommes, c'est leur raison de vivre et de mourir »

L’Espoir, ce sont ceux qui travaillent encore sur le vaccin, ayant abandonné l'idée d'un éventuel traitement pour la maladie. Pour eux, il est encore possible de faire cesser tout ça et le seul moyen est d’assurer la sécurité des chercheurs. Ils sont divisés en deux sous-groupes : les militaires et les scientifiques. Les premiers gardent le centre, les deuxièmes travaillent sans relâche. Ils restent relativement optimistes malgré les circonstances.

Les membres sont tous majeurs, on compte une cinquantaine de membres, les deux sous-groupes ont à peu de choses près le même effectif. Ils vivent tous ensemble dans le centre de recherche, dans un ancien laboratoire réquisitionné dans le douzième arrondissement. Ils sont parmi les derniers à avoir un minimum de technologie qui fonctionnent, de l’électricité, de l’eau (chaude et froide ) et des armes en grandes quantités. Les deux sous-groupes ont des quartiers séparés, sauf en ce qui concerne les repas et certaines salles de détentes. En règle générale, les scientifiques et les militaires n’aiment pas se mélanger.

En journée, les militaires sont chargés de la surveillance du périmètre, de sortir en expédition. Pour ceux qui ne sont pas affectés à quoi que ce soit, ils peuvent s’entraîner en salle d’entraînement, lire un livre à la bibliothèque ou se détendre dans un des salons. Certains sortent en douce pour se divertir à la citadelle, bien que ce soit contraire au règlement. Mais une autre partie des militaires est affectée au "nettoyage" des rues et à la récupération de technologie ou autres choses diverses qui doivent être préservées. Pour les scientifiques, ils peuvent faire des expériences sur les infectés vivants mis à leur disposition (s’ils sont capables de suivre les règles de sécurité), sur les échantillons de cellules saines, ou se détendre comme les militaires.

L’Espoir est dirigé par un conseil de trois membres : deux militaire militaires et un scientifique. La hiérarchie a été assez bouleversée : ceux qui ont su gagner la confiance et le respect des autres sont maintenant responsables. Aucune sortie, aucune expérience ne peut se faire sans leur accord. C'est le clan le plus fermé : à moins d'être un véritable atout pour eux, il est presque impossible de les rejoindre. L'entente diplomatique avec les autres clans est cordiale, l'Espoir ne cherche pas à faire de vague.

Fiche du fonctionnement du clan : lien de la fiche
Leur lieu de vie : le centre de recherche.


La citadelle



« L'amour n'est plus possible au-delà d'un certain niveau de vie. »

La Citadelle est le clan commerçant. Ils ne croient en rien, ne désirent rien si ce n’est l’influence et la richesse. Ils ont su proposer aux survivants ce qui leur manquait : le plaisir. Ce dernier peut prendre différentes formes : sexe, alcool, nourriture, drogue, arme, argent. Les différents membres influents du clan se tolèrent les uns les autres dans un climat froid et peu accueillant. C’est grâce à eux qu’une monnaie est apparue dans le nouveau Paris : les anneaux d’ouverture de canette.

Le clan s’est installé dans l’ancienne station de métro Châtelet les Halles et dans les tunnels. Zone de cessez-le-feu, tous les survivants peuvent y pénétrer sans craindre de se faire attaquer par ses adversaires. Ils sont une soixantaine de membres en comptant les hommes chargés de la sécurité, les personnalités les plus influentes et celle bien plus insignifiantes. Chacun vit dans son espace, dans son habitation qu’il s’est créée ou s’est fait créer. Le tout est étroitement surveillé par un petit groupe choisi pour leur absence totale de scrupules et leur sadisme. Ces derniers adoptent un style bien à eux, teinture, tatouages, tenues tribales, leur permettant d'être reconnus au premier coup d'oeil.

Les stations sont organisées en différents espaces ayant chacun son ou ses chefs. Le New Born est un casino proposant le service de prostituées. L'underground, le bar proposant alcool et autres substances jadis illicites, y est accolée et appartient, tout comme le New Born, à Victoire et Alicia Jeunais. L'Arsenal est une armurerie proposant des armes à feu à des prix exorbitants ainsi que des armes blanches, plus abordables. Il est possible d'y faire réparer son équipement. Le magasin est dirigé par Antoine Craine. L'Alim centrale appartient à Tobias Jones et propose à la vente tout le reste : de la nourriture, des vêtements, du matériel divers. Ces quatre personnes forment le conseil de la Citadelle, prenant les décisions collégialement.

La Citadelle est le nœud central entre tous les clans. C’est là que tout le monde peut se rencontrer et échanger. L'entente est donc bonne avec tous les clients. Les autres sont ignorés. Il est facile de rejoindre la Citadelle, il suffit de se faire engager dans l'un des lieux ou de rentrer dans leur service de sécurité.

Fiche du fonctionnement du clan : lien de la fiche
Leur lieu de vie : les galeries de métro.


Les Humanistes



« Lutter pour sa vie, c'est prouver qu'on a encore de l'espoir »


Beaucoup ont tout perdu : leur famille, leur amie, leur maison. Pourtant, ils ne baissent pas les bras et tentent d’avancer chaque jour. Les plus grands s’occupent des plus jeunes, les éduquent, assurent leur protection avec l’aide de l’Espoir. Tout ce qu’ils veulent, c’est une nouvelle vie douce et agréable. Ça semble très optimiste dans un monde pareil et ils le savent.

Les Humanistes ont investi le château de Vincennes après avoir quitté le lycée Voltaire qui n'était plus assez sûr pour eux. Les enceintes sont gardées, mais l'intérieur est bien différent de la vie dans la rue : on y entend des rires, la vie y est relativement agréable. C'est une mini-société qui s'est mise en place, chacun ayant sa tâche. Les plus jeunes vont à l'école. Certains membres sont entraînés au combat, mais dans un but purement défensif.

Le groupe ne connait pas de véritable chef. Bien que certains membres se démarquent par leur charisme, les décisions les plus importantes se prennent en votant à la majorité entre les plus de seize ans, il s'agît des décisions concernant les grosses expéditions ou pour les aménagements. Pour le reste, un conseil a été élu pour discuter des décisions mineures. Les membres sont spécialisés dans un domaine (santé, éducation, défense, ressources...) afin de rester efficaces. N'importe qui souhaitant les rejoindre, est le bienvenu. Les nouveaux sont mis sous la responsabilité d'un parrain leur montrant le fonctionnement du clan.

Les Humanistes ne sont pas le clan le plus aimé. Au contraire, ils sont parfois considérés à tort comme faibles et peuvent être la cible de tentatives de pillage. Bien souvent, ce n'est pas concluant, mais il peut arriver que des attaquants franchissent le mur d'enceinte.

Fiche du fonctionnement du clan : lien de la fiche
Leur lieu de vie : le château de Vincennes.


Les Élitistes



« Seuls les élus ont le droit de vivre ! Ils sont l'avenir. »

Les élitistes pensent que seuls les immunisés méritent de vivre et ils fondent donc une nouvelle civilisation. Mais tous doivent passer le test de l'immunisé. Ils vivent en groupe, dans un grand bâtiment sécurisé, avec un ordre et une organisation bien rigoureuse. On peut compter dans leurs rangs pratiquement une cinquantaine de membres et sans compter les esclaves. Ils ont à leur tête un chef surnommé L'eugéniste, mais personne ne sait qui il est en dehors de ses lieutenants et des rares personnes qui lui sont proches, il est assez mystérieux et soigne toujours ses apparitions.

Le clan est séparé en trois castes sans compter celle des esclaves. On retrouve donc : les gardiens, les guerriers et les élues. Les élues sont un groupe de femmes exceptionnelles, en bonne santé, immunisées, jeunes, belles, brillantes et ayant quelques qualités... Elles ont un traitement de faveur et sont très bien traitées, en échange d'une seule chose : enfanter avec les meilleurs guerriers. Les guerriers quant à eux se battent contre les ennemis et organisent des raids en ville pour récupérer des choses essentielles à leur clan, ainsi qu'enlever des esclaves. Les gardiens s'occupent de la protection des lieux, de l'ordre des choses, de surveiller les esclaves qui se chargent de toute la basse besogne et certains de recruter des membres, car certaines personnes les rejoignent de plein gré.

Enlevant des gens et n'hésitant pas à user de la force pour récupérer certaines choses, les élitistes se sont faits de nombreux ennemis. Certaines personnes les voient même comme une secte.

Fiche du fonctionnement du clan : lien de la fiche
Leur lieu de vie : l’Élysée.



Les Solitaires




« N'avoir confiance qu'en son seul instinct »

Les solitaires, ce sont ceux qui n'ont pas choisi de clan, ou plutôt ceux qui ont choisi de ne pas en avoir. Ils vivent seuls ou en groupes très réduits. Certains sont nomades, d'autres ont trouvé un petit endroit sécurisé où passer leurs nuits.

La vie en solitaire est particulièrement dure. Personne pour surveiller vos arrières, personne pour vous porter à l'abri en cas de blessure. Quoi qu'il en soit, les solitaires sont des personnes courageuses, discrètes ou bien assez fortes pour se défendre.

lieu où vivent plusieurs solitaires : le bidonville.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les relations entre élèves de Beauxbâtons
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» La guerre entre Clans (Foudre, tu as un rôle !)
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» De retour au mistral BAGARRE GENERALE Entre vieux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidémie :: Le bureau :: Genèse :: Les survivants-
Sauter vers: