AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Musée de Cluny Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie au musée.

 :: Paris :: Le centre-Ville :: Musée de Cluny
avatar
Anton Pendragon
Modérateur
Messages : 113
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Mar - 23:10

Les Elitistes, le clan de la perfection et de l’avenir humain… mais à quel prix ?




Ici, vous pourrez trouver les informations basiques nécessaires à la compréhension du fonctionnement du clan et de ses objectifs. Toute proposition pour étoffer le clan est la bienvenue et j’en discuterais avec plaisir.

Ci-dessous, vous trouverez précisément l’organigramme des trois castes, les postes importants et l’organisation du musée. Assurer l’avenir d’une humanité immunisée est un travail complexe.


L’Eugéniste et les lieutenants.




L’Eugéniste



La vie au musée est décidée par son seul chef, il prend toutes les décisions seul en se basant sur les conseils de ses lieutenants. La parole de l’Eugéniste fait office de lois et tous ceux vivants dans le clan (volontairement) doivent faire serment d’obéissance. C’est un homme très mystérieux, jouant énormément sur les apparences pour impressionner ses interlocuteurs. Il porte souvent une capuche pour dissimuler les traits de son visage, il jouera aussi souvent avec l’obscurité et la lumière lors d’une audience. Il peut aussi compter sur l’aide de son chien, un berger suisse, pour impressionner les gens.

Très jaloux de son identité, très peu de personnes savent comment il s’appelle réellement et qu’il était avant l’apocalypse. Une rumeur prétend qu’il éliminerait les gens le sachant…
Au musée, il fait office de juge entre ses lieutenants, décide la voix à prendre pour le développement du clan. Il interrogera chaque personne souhaitant rejoindre le clan et en fonction de son utilité et de sa motivation l’orientera vers un secteur précis. Son surnom vient du fait qu’il exige parfois l’accouplement de d’un homme et d’une femme particulièrement remarquable afin d’avoir une descendance « parfaite ».


Les lieutenants



Au nombre de quatre, ils gèrent les divers organes du musée. Ils sont libres d’appliquer les méthodes qui leur semblent bonnes, tant que le résultat est là. Ils leurs faut cependant respecter certaines règles, comme ne pas tuer un immunisé, ne pas maltraité sans raison les esclaves et ne pas faire échouer une mission sans une bonne raison. Si leurs résultats ne sont pas bons ou qu’ils ont enfreints une règle, ils sont démis de leur fonction et elle est attribuée à quelqu’un d’autre.

Note : Sauf mention contraire, les postes peuvent être tenus par une femme ou un homme, sans distinction.

  • Le Capitaine : PNJ. Il s’agit du chef des guerriers, c’est un combattant expérimenté ayant fait ses preuves dans la ville. Ses fonctions sont l’organisation des patrouilles, l’entrainement des soldats, la défense de la ville. C’est un poste dangereux et plusieurs personnes sont déjà mortes durant leurs fonctions.

  • L’Intendant : PNJ. Il s’agit du chef des gardiens, c’est une personne à la tête froide, très organisée pouvant gérer une foule de problème en un temps record. Ses charges sont nombreuses, il doit s’occuper des stocks de nourritures et de la gestion des cultures par exemple. Mais également gérer le matériel, les ressources humaines ainsi que la gestion de l’espace. En fait, les seuls domaines qu’ils ne gèrent pas sont les esclaves et les porteuses.

  • Le Code : PNJ. Il est le seul lieutenant n’étant pas à la tête d’une caste à proprement parlé car il travaille en synergie avec les autres lieutenants. La fonction du code est double. Il est en charge des esclaves, il doit maintenir leur santé physique et de prévenir toute rébellion. Il doit aussi organiser au mieux leurs compétences afin d’en tirer le meilleur parti. En dehors de cela, il doit mener régulièrement des campagnes de recrutement dans la ville afin de gonfler plus rapidement les rangs des élitistes. Pour ça, il fera appel à des techniques d’endoctrinement très pointues, parfois tellement efficace que des esclaves acceptent leur condition et deviennent des membres à part entière du clan.

  • La Dame : PNJ (féminin). La dame est à la tête de la caste  des porteuses. Elle est en charge du bien-être des femmes et des enfants du clan. Elle aura également la charge de leur éducation et de la santé des membres du clan. Elle est la seule avec l’Eugéniste à pouvoir décréter un accouplement entre deux personnes.


Les castes




Les guerriers:



Ces hommes et femmes sont la pointe de l'épée pour les élitistes. Ce sont eux qui font la guerre, qui élimine les nids de vecteurs ( le nom donné aux non-immunisés). Ils kidnappent les futurs esclaves et explorent pour ramener des ressources. Ils sont lourdement armés et entraînés très efficacement par d'anciens membres du RAID et du GIGN.

Pour entrer dans cette caste, les prétendants doivent partir dans Paris, seul, avec un pistolet et une balle puis ramener un zombie vivant. Une fois qu'il rentre avec le zombie, le tester doit se faire mordre. S'il est immunisé, il devra combattre et éliminer son infecteur avec un simple couteau dans un combat singulier. Dans le cas où le combat est gagné, il se fera poser une maque au fer rouge à la base du cou. Pour la caste des guerriers, c’est une épée.


Les gardiens :



Ces hommes et femmes sont ceux sans qui les guerriers n’auraient pas de maison. Les principales tâches des gardiens sont d’entretenir et d’aménager les lieux. En fonction de leurs capacités et connaissances, ils sont affectés à des tâches précises. Autant les guerriers sont choisis principalement pour leur puissance et santé physique, autant les gardiens sont surtout des intellectuels ou des gens doués de leurs mains. Même si leur fonction première n’est pas de se battre, tous les gardiens ont une formation aux armes. Pour surveiller les esclaves, c’est préférable.

Pour entrer dans cette caste, il faut prouver avoir une compétence utile pour la vie de la communauté. Cuisine, menuiserie, agriculture, architecture… Une fois cela fait, il faudra se faire tester afin de savoir si on est immunisé, en l’occurrence se faire mordre par un zombie. A la fin, une fois toutes ces étapes passées, le gardien se fait marquer un bouclier au fer rouge à la base du coup.


Les porteuses :



Les porteuses sont l’avenir du clan, elles sont la caste la moins nombreuse du fait de leur statut particulier. Ce seront des femmes, immunisées, qui auront pour mission d’enfanter le plus possible Outre le fait de donner la vie, les porteuses sont en charge de l’éducation des enfants et doivent s’occuper d’eux.  

Elles sont sélectionnées pour leur santé et forme physique, mais aussi d’après des critères d’intelligence. Pour garder leur forme physique au maximum, le test d’immunité est diffèrent. Il ne sera pas question de se faire mordre, mais d’avoir un échange de fluide avec un immunisé s’étant fait mordre pour l’occasion.

Pour les préserver au maximum, les porteuses ne sont pas marquées au fer comme les autres castes, mais elle porte un ruban rouge autour du cou.


Les esclaves :



Comme leur nom l’indique, les esclaves sont là pour faire toutes les tâches ingrates et dangereuses et fatigantes du clan. Ils lavent les latrines, portent l’eau depuis la Seine jusqu’au musée ou encore ils s’occupent de gérer le petit troupeau de zombies.
Cependant, pour garantir une efficacité maximum et éviter les révoltes, les esclaves immunisés sont relativement bien traités. Pour éviter de devoir chercher constamment de nouveaux esclaves, ceux dont l’immunité n’est pas certaine peuvent refuser de se faire tester. Mais ils devront en subir les conséquences, et ils ne seront plus que des « vecteurs » souvent maltraités par le Code.

Pour bien repérer les esclaves, ils sont marqués d’un cercle au fer rouge à la base du cou. Dans le cas où il est non immunisé il portera un V à l’intérieur du cercle.
Le Code et plusieurs gardiens font en sorte de les éduquer et de bourrer le crâne aux plus utiles afin qu’ils rejoignent le clan entièrement.


Les enfants :



Les enfants sont tous traités de façon égale jusqu’à leur 14 ans. Ils reçoivent une éducation poussée dans de nombreux domaine, mais le but principale sera de leur mettre dans la tête l’idée que seuls les immunisés sont dignes de survivre. En somme, ils seront endoctrinés le plus tôt possible afin d’être des parfaits élitistes. Une fois passé 15 ans, ils doivent choisir la caste à rejoindre et passer le test. Il arrive de temps à autre qu’un enfant refuse de s’y plier, dans ce cas, il sera tout simplement forcé à le faire.


Organisation au musée.




La vie dans le musée est régie par la hiérarchie et les règles. Chaque personne doit disposer d’un talent particulier et être utile. Le but est d’étendre le plus rapidement possible l’influence du clan. En contreparties des efforts fournis, les conditions de vie ne sont pas les pires de la ville.

• Les Elitistes ont fait de gros efforts pour tirer partis des vestiges des thermes romains. Il est maintenant possible de prendre une douche chaude dans les restes du frigidarium. Un ingénieux système de poêle fut mi en place lors de leur installation.

• Bonne ration de nourriture, entre les pillages, les plantations et les quelques animaux d’élevage.

• Ils ont de vrais lits dans des dortoirs dédiés. Les lieutenants ont une chambre pour eux seuls.

Chaque caste dispose d’avantages qui lui sont propres.

• Les guerriers de par la dangerosité de leur tâche et l’effort physique ont le droit de manger de la viande venant des lapins.

• Les Gardiens ont les meilleurs logements car ils participent à leur aménagement et l’entretient des lieux

• Les porteuses ont le droit de se laver tous les jours, alors que c’est une fois tous les trois jours pour les autres. Elles sont prioritaires sur les autres castes pour les soins médicaux et peuvent manger trois fois par jours quand elles sont enceintes.



Les lieux




Le musée de Cluny est un ancien hôtel particulier reconvertit et adossé aux ruines d'une therme romaine. Les lieux sont grands et très efficacement adapté aux nouveaux locataires:

  • La cour principale accueille un mirador dominant le mur d'enceinte. Vous trouverez des jardinières et des enclos pour des lapins et des poules.

  • Les jardins du domaine sont transformés en champs et potager. Les rendements ne sont pas encore suffisants pour garantir l'autonomie alimentaire, mais cela varie agréablement le menu.

  • La tour d'observation, ce sont les quartiers privés de l'Eugéniste, il est interdit d'y rentrer.

  • Le frigidarium est maintenant une grande salle de bain où vous pouvez prendre une douche bien chaude, mais faite attention ! Pas de gaspillage !

  • Le rez-de-chaussée du musée regroupe les pièces à vivre. Les cuisines, les réfectoires, des ateliers de fabrications et des salles d'instructions.

  • Au premier étage, vous trouverez les dortoirs, les chambres et les cabines pour les accouplements.

  • Les souterrains servent maintenant de réserves pour les armes et les ressources précieuses.

  • Les esclaves ont un dortoir dans les sous-sols, ils y sont confinés la nuit.

  • Les anciennes ruines des thermes servent à présent de zone d'entrainement.



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le centre-Ville :: Musée de Cluny-
Sauter vers: