AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Booker, le Serbe acerbe

 :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées
avatar
Booker
Modérateur
Messages : 3
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Fév - 17:06

Âge : 46 ans
Groupe : Citadelle
Nationalité/origines : Serbe.
Immunisé : Oui
Situation conjugale : femme décédée.
Situation familiale : une Fille vivante.
Place dans le clan/tâche : Mécano- combattant
Arme : Mauser C96 9mm


Carnation : Blanc
Taille : 1m80
Corpulence : 70 kilos
Cheveux : gris coupés courts, barbe.
Yeux : gris
Style vestimentaire : gilet, chemise style début XXeme.
Signe distinctif : Son style vestimentaire et une énorme morsure à la cuisse

ft. ... de ...
Booker
Booker est un quadra’  au visage sévère et buriné, quand vous voyez ce mec là, vous vous demandez s’il va vouloir vous tuer et de quelle façon. Que ce soit sa barbe, son expression ou encore les traits de son visage, rien n’inspire le bon sentiment et la gentillesse chez lui. Il se tient toujours droit et a une gestuelle très précise, comme-ci il jouait une pièce de théâtre constamment. Comme pour renforcer cette impression de jouer un rôle il porte des vêtements qui n’auraient pas dépareillé en 1910.  C'est un choix personnel car pour Booker, ces vêtements sont distingués, tout comme il ne jure que par son antique Mauser C96 pour se défendre. Ayez le malheur de le toucher et vous apprendrez comment on dit «  truelle dans le rectum » en serbe.
Cet ancien capitaine et mécano de l’armée serbe a gardé une forme très correcte pour quelqu’un de son âge. Il n’a rien d’un bodybuilder, son corps est sec et noueux mais il cache de nombreuses ressources. Booker est quelqu’un de marqué physiquement par la vie, que ce soit sur son visage avec ses traits rudes et sévère reflets de sa personnalité.
Les expériences  de Booker l'ont rendus  très amer et ont largement épuisé sa patience. Il est cynique, cassant, peu enclin à la négociation et surtout, il déteste être contredit. Si vous l'énervez, essayer juste de le faire quand il n'a pas son pistolet avec lui, car c'est un excellent tireur. En dépit de ses défauts, il lui arrive de vouer une affection sincère à sa fille et aux gens qui arrivent à supporter. Elle se manifestera par une série de petits gestes discrets et jamais assumés. Il sera d'ailleurs assez susceptible à ce niveau.
Booker est né en 1979 en URSS, à l’époque il portait un autre nom et avait même un nom de famille. Fils d’un colonel de l’armée rouge et d’une mère commissaire politique Il a passé les premières années de sa vie dans un milieu relativement aisé.  Il n’y a pas réellement de chose à ajouter sur cette période de sa vie, si ce n’est que son petit confort fut considérablement perturbé avec la chute de l’URSS. Ses parents vécurent très mal le changement, le jeune Booker aussi. Si bien, pour échapper à la détresse qui s’installait, il s’enrôla dans l’armée Serbe en 1995, il avait à peine 16 ans mais le pays avait tellement de mal à se stabiliser qu’il réussit à mentir sans trop de soucis et de profiter du petit chaos qui régnait.  

Habile de ses mains et très fan d'armes, il réussit à se faire muter dans le service d'armurerie de son régiment. Il passa donc cinq ans en tant qu'armurier pour l'armée de terre Serbe avant d'en avoir marre, il en avait assez de vivre au bruit d'une armée déliquescente. Les budgets étaient de plus en plus réduits et aucune des armes présentes ne l'amusaient plus tant il les connaissait. Il voulait voir plus, il voulait rejoindre une armée mieux équiper pour mettre à l'épreuve ses talents. De plus, la guerre du Kosovo l'avait un peu déprimé vis-à-vis de son pays.

Son choix pour la France fut le fruit d'un coup de tête, il avait rencontré quelques membres de la légion étrangère lors d'une manouvre à la fin des années 90. La conversation qu'il avait eu avec resurgit soudain lorsqu'il se trouvait à l'aéroport. Il allait se rendre en France, s'engager dans la légion pour apprendre le français et obtenir la nationalité, puis une fois qu'il aurait terminer, il installerait une armurerie qui vendrait la plus grande variété d'arme du pays ! Il voulait réussir à faire ça.  

En 2005, à la fin de son engagement dans la légion, il réalisa son rêve et ouvrit son commerce. Pour ça, il choisit la ville du Havre, car il adorait l'océan et c'était pour lui un privilège de pouvoir le contempler tous les jours. Tout ce passait bien pour lui, son entreprise marchait relativement bien, il parlait le français couramment, même si son accent était déplorable. Cette situation tient du miracle quand on sait que Booker refuser de céder le pas et de négocier pour quoi que ce soit. Ses dix ans d'armée ayant solidement bâtit la détermination et le caractère du jeune homme à l'époque. Son cynisme pointait déjà également.  

On aurait pu croire que sa rencontre avec sa femme aurait calmé Booker mais ce ne fut pas le cas, du tout. Au contraire, sa femme était encore pire que lui, les deux s'aimaient d'un amour vache et presque violent d'après certains, tous deux étaient très durs l'un envers l'autre. Ils eurent une fille en 2007, Lisza. Cette enfant fut le cadre d'une bataille rangée entre les deux pour savoir qu'elle serait sa culture principale, Serbe ou Française ?  Les disputes n'étaient pas rare et souvent violente. Cependant, lors de la mort de sa femme en 2014 dans un accident de voiture, Booker faillit ne pas s'en remettre. Seul la présence de sa fille le sauva de la folie et de l'alcool...

En 2021, lorsque l'invasion des zombies débuta, Booker fit tout ce qu'il pouvait pour sauver sa fille. La ville du havre fut la cible de bombardement violent et ils furent contraint de fuir l'intérieur des terres. Au début, il avait dans l'idée de retourner en Serbie, mais lorsqu'ils passèrent par Paris, ses plans changèrent. L'homme et sa fille trouvèrent la citadelle et cette nouvelle société, société dans la quelle ils pourraient avoir une place de choix.

Lui, il réussit à décrocher un bon poste dans le magasin d'arme de la citadelle, "l'arsenal". Certes, il n'était plus son propre patron, vu qu'il devait obéir à un petit jeune du nom de Craine. Cependant, les deux étant d'un caractère affirmé et difficile, ils étaient fait pour s'entendre. Booker montra rapidement ses compétences et sa fiabilité, lui octroyant la confiance de son patron et quelque part ami. Si Craine vous demande de sortir de sa boutique et que vous refusez, booker se fera un plaisir de vous tirer dessus.

Lisza, elle se dégota une place en tant qu'assistante auprès d'un des toubibs de la citadelle. Au début, elle effectuait surtout des petites tâches ingrates comme une secrétaire, mais depuis quelques semaine, elle commence à assister le docteur dans le domaine médical. Celle-ci s'est liée d'amitié avec la plupart des post-ado de son âge. Parmi ses connaissances, on peut citer notamment Flora, une jeune femme de 24 ans qui adore provoquer Booker, qui lui rend bien en l'insultant des façon les plus imaginatives possibles.
Pour résumer et faire simple, Booker à trouvé une bonne place où il peut faire parler son petit cœur cynique. Une place qu'il aime mine de rien !

Pseudonyme : ...
Âge : 22
Blabla : ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 20:42

Validée



En tout cas tout est bon et bien construit, il ne manque rien dans ta fiche... Donc ....................................... *roulement de tambours* ................................... Je te valide !

Bon jeu !

PS de Flora : Papy va !


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Bureau :: Les survivants :: Les fiches validées-
Sauter vers: