AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 :: Paris :: Le XIIème arrondissement :: Port de l'arsenal Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Au petit bonheur la chance ! [Gabriel H. & Aimie]

 :: Paris :: Le XIIème arrondissement :: Port de l'arsenal
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Fév - 17:06



Une source anonyme...
Aimie & Gabriel

Aimie avait reçu une lettre anonyme, elle avait été laisser sur la porte d'entrée du lycée avec son nom sur l'enveloppe. L'enveloppe a été munitieusement inspectée et ouverte, avant d'être remise à Aimie. La jeune femme fut assez surprise par le contenu de cette lettre :

"Chère Mademoiselle Evans...


Je vous contacte afin de vous aider, j'ai découvert un entrepôt au port qui me semble assez  rempli de nourritures. Allez à l'entrepôt 17 et rappelez vous, qu'il faut aller plus loin que la surface.

J'espère que vous allez tout de même prendre cette lettre au sérieux. Je vous ai déjà rencontré une fois et vous m'avez convaincu qu'il y a un avenir possible, qu'il fallait croire en l'avenir. Donc pour vous remercier, c'est à vous que je remets ces informations.


Un ami qui vous veut du bien.


Tout le monde jugeait ça trop dangereux et trop louche pour que ça soit vrai... "C'était trop beau pour être vrai !". Cependant Aimie avait un doute. Si c'était vrai, ça allait leur enlever une épine du pied en attendant que certains soucis soit réglés et que certaines choses soient mises en place. Donc, malgré l'obstination de tous, Aimie tint tête voulant vérifier ça. Sa morsure à sa jambe commençait tout juste à cicatriser, mais c'était suffisant pour éviter que sa blessure ne s'ouvre.

Du coup, il y eu plusieurs conditions en place. Pour commencer, David parvint à la convaincre de mettre des protections comme des protège tibia, des protèges coudes...etc. Massial quand à lui, fit un super bandage bien solide à Aimie pour bien maintenir son mollet, tout en grommelant que cette fois elle avait intérêt à revenir entière. On lui avait donné une radio à longue portée et elle devait obligatoirement faire des rapports régulièrement. Puis on lui avait attribué une homme des plus compétant du clan.

Aimie n'avait jamais eu affaire à lui jusqu'à présent elle en le connaissait que de vue ou par le biais des potins de filles qui appréciaient beaucoup son physique. Un certain Gabriel, mais elle savait par David que c'était un homme très compétant à l'extérieur et qu'il était assez réfléchi pour ne pas prendre des risques inutiles. Donc c'était certainement pour la "contrôler" ou la freiner dans ses prises de risques. Un moyen de protéger Aimie d'elle-même ou quelque chose comme ça.

En tout cas, Aimie était prête à la porte d'entrée du lycée et attendait tranquillement son partenaire de voyage. Elle avait un certain trac, parce qu'elle se sentait souvent mal à l'aise avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et aussi parce que cette mission était importante. Soit ça allait débouler sur une super trouvaille importante au clan, soit c'était un piège très dangereux.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Horst
Nouvel arrivant
Messages : 7
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Fév - 0:55
Ce matin avait commencé comme absolument tout les matins. Il s'était réveillé entre 5 et 6h du matin et avait commencé à faire ses échauffements dans sa chambre. Elle n'était pas assez grande pour lui permettre de faire plus, alors, comme d'habitude, il se rendit au gymnase en faisant un petit jogging. En tout cas, une fois rendu à destination, il commença par faire des tours de terrain ainsi que tout se qu'il faisait habituellement, comme des push-ups et d'autres truc de se genre. Une fois terminé, c'est là qu'il se mit au plat principale. Lentement au début, il se mit à pratiquer se qu'il savait des arts qu'il avait apprit. Il n'aimait pas vraiment qu'on le regarde faire, c'est une des raisons pourquoi il se levait assez tôt!

Bref, après avoir entendu quelques heures, seul, dehors après ses entrainements, il parti en direction de la cafétéria ou il mangea son petit déjeuner avec tout les autres. Pendant qu'il mastiquait, il entendit une rumeur comme quoi les gardes avaient trouvé une étrange lettre sur la porte d'entré et qu'il était destiné à l'une des membres du conseil: Aimie. Il ne la connaissait pas personellement, mais il l'avait vue à plusieurs reprise.

Elle semblait vraiment gentille, mais jamais il n'avait eu la chance et le courage d'aller lui parler... Il était beaucoup trop timide pour tenté une chose pareil! En tout cas, il fut prit par surprise quand David le prit appart quand il eu été porté son plateau! Il disait qu'il était le meilleur candidat pour escorter sa protégé et qu'il avait confiance en lui... Même si il accepta avec grand plaisir de se porter utile, il ne savait pas trop comment réagir avec elle...

Minutieusement, il prépara tout se dont il avait besoin pour cette mission. Il s'habilla de manière à se qu'il soit efficace, transporta des rations dans son sac et prit, bien entendu, sa fameuse hache! Elle était un vrai porte bonheur pour lui et elle était toujours aussi efficace qu'au premier jours.

En quelques minutes, il finit pas rejoindre Aimie à la porte d'entré:

-Euh... Salut!

Sa y est, il avait le trac! Il était capable d'affronter des incendies, mais pas une demoiselle inoffensive... Après une longue respiration, il articula une nouvelle phare qui aurait plus de complexité:

-J.. Je m'appelle Gabriel, ravi de te rencontrer! Est-ce que tu est prête à y aller? Enfin, bien entendu que tu dois être prête, quelle question stupide, désolé...

Après un léger rougissement, il se rendit en direction de la porte et, après avoir fait un signe de la tête, la porte s'ouvrit:

-J'ai hâte de voir ce qu'on va trouver dans cet entrepôt et j'espère qu'il n'y aura pas de problème...  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Fév - 13:41



Bon ! En route alors...
Aimie & Gabriel

Aimie attendit un peu, avant de voir venir vers elle un homme avec une silhouette imposante. Décidément, ce que les gens racontaient sur lui était vrai, cet homme était vraiment du genre baraqué et du coup Aimie se sentit toute petite. Bien que ça, c'était souvent le cas. Elle le regarda se rapprocher, silencieuse et n'osant rien dire. C'était toujours impressionnant d'avoir un nouveau partenaire de voyage.

La jeune femme l'accueillit avec un sourire et ne put s'empêcher de sourire d'avantage devant la gêne de ce Gabriel. Cela en était tout mignon, il avait même rougi un peu. Jamais Aimie n'aurait pu imaginer qu'un homme tel que lui, serait si... "timide". La jeune femme préféra alors être gentille et se présenter à son tour, même s'il devait savoir pertinemment qui elle était :

-Enchantée Gabriel. Comme tu le sais déjà, moi c'est Aimie. Je suis contente de pouvoir faire enfin une expédition avec toi, on m'a dit beaucoup de bien de toi.

Aimie voulait vraiment le mettre à son aise, après tout ils risquaient de passer un moment à deux, voire deux ou trois jours selon les risques de l'expédition. Surtout que l'après midi avait déjà commencé. La jeune femme le suivit dehors, il parla alors d'avoir hâte de découvrir le contenu de l'entrepôt et qu'il espérait ne pas avoir trop de problème. Aimie rigola doucement, en lui disant :

-Ne compte pas trop sur la tranquillité ! Pour commencer on va dans une zone dangereuse et... je ne sais pas si on te l'a dit, mais je suis un aimant à problèmes. Donc je suis sûre que ça ne va pas être évident. Oh ! J'espère ne pas te décourager... désolée...

Aimie lui lança un sourire gêné, puis regarda ailleurs et resta un peu silencieuse, en marchant tranquillement dans les rues. Le danger pouvait surgir de n'importe où, les choses sérieuses commençaient. Elle se rappela du zombie qui avait surgi de nul part et qui avait failli tuer Anton, rien qu'à penser qu'elle a dû tirer ça la fit frissonner. Aimie longea le mur en silence, en essayant de faire le moins de bruit possible. Un regard furtif à chaque passage, puis ils tombèrent dans un cul de sac... la ruelle était barrée par un mont de gravas, un bâtiment s'était effondré. Aimie jeta un bref coup d'oeil à Gabriel et lui demanda :

-On peut prendre le risque d'escalader, mais c'est frais et ça n'a pas l'air vraiment stable, ça risque de glisser sous nos pieds et donc nous faire chuter... sinon on peut essayer de passer par le bâtiment, mais ils sont rarement vide si tu vois ce que je veux dire... ou alors... on peut faire demi-tour et passer par la rue principale, mais c'est dangereux et ça prendrait beaucoup de temps... Tu en penses quoi ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Horst
Nouvel arrivant
Messages : 7
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Fév - 20:41
Son commentaire semblait l'avoir bien fait rire, même si ça n'avait pas du tout été son intension! Il avait dit ça sur un ton d'inquiétude plus que de sarcasme et d'amusement. Même si il savait comment se défendre et était confiant dans sa manière de survivre et même de se cacher, il n'avait pas envie qu'il arrive quelque chose de mal à Aimie... Il savait très bien qu'en plus d'être affaiblie, elle n'était pas une combattante et une simple erreur de sa part pourrait lui être fatal.

En tout cas, elle n'était pas la meilleure, apparemment, à rendre le moral. Même si ça partait d'une bonne intention, ce n'était pas très rassurant de se faire dire que la zone était très dangereuse et qu'elle était une vraie aimant à problème! En tout cas, en remarquant probablement le fait qu'il n'était pas très alaise, elle décida de lui dire désolé et qu'elle n'avait pas voulue le décourager. Histoire de détendre l'atmosphère, il fit un petit rire. Il n'avait pas envie qu'elle se sente mal.

Bref, ils restèrent silencieux pendant un bon moment. Pour l'instant, il n'y avait aucun infecté dans les parages et le trajet de ruelles en ruelles allait relativement bien, jusqu'à se qu'ils arrivent sur un pépin de taille... L'endroit ou ils avaient besoin de traverser était bloquer par un bâtiment qui avait finit par s'écrouler. Il n'aimait vraiment pas cette situation...

Il eu tout juste le temps de soupirer quand sa partenaire de voyage lui jeta un regard et lui demande ce qu'ils allaient devoir faire. L'idée de l'escalade lui déplaisait énormément. Comme elle l'avait fait remarquer, ça ne semblait pas très stable et puis, il n'avait pas envie de se blesser d'une manière aussi ridicule, il n'en avait pas besoin maintenant! Et puis, il n'avait pas envie de rester bloquer de l'autre côté ou de devoir se battre sur un terrain qui n'était pas tout à fait à son avantage.

L'option de passer par un bâtiment lui plaisait beaucoup plus que la précédente, même de beaucoup. Comme le disait Aimie, c'était certain qu'il y allait avoir des infectés dans les bâtiments, mais il fallait considéré que les zombies restaient rarement en place, à moins de n'avoir aucun choix. Ceux qui étaient en mesure de se déplacer était parti depuis longtemps.

C'est d'ailleurs pour cette raison que c'est ce choix qu'il allait prendre. Il n'avait pas envie de suivre le chemin long et risquer de croisé une horde! Il avait beaux pouvoir de s'en occuper de quelques uns à la fois, une centaine allait peut-être faire un peu trop pour lui!

-Personnellement, je crois que la meilleure option serait de passe par les bâtiments, l'escalade est un non catégorique et je n'ais pas envie de croisé une horde d'infectés sur la route principale! On risque peut-être de d'en croisé un ou deux, mais ça va être beaucoup moins pire que ça l'a déjà été par le passé... Avec le temps, ils se déplacent vers des endroits ou il peuvent trouver de la nourriture et reste rarement à moins d'avoir des membres brisés qui les empêchent de se déplacer et qu'ils soit enfermé quelque pars...

Il fit une petite pause histoire de voir la réactions de la demoiselle et continua:

-On va devoir faire attention de ne pas trébucher et faire du bruits par-contre, mais j'imagine que tu le savais déjà..

Il lui fit un petit sourire timide et se gratta légèrement le cou. Elle ne semblait pas détester son plan en tout cas et il en était bien heureux. Tout près d'eux, vers la droite, il y avait un trou dans le mur qui avait vraisemblablement servit de porte de derrière au bâtiment. En prenant une grande respiration, il s'engouffra à l'intérieur en s'assurant que sa partenaire était tout près de lui.

L'endroit ne semblait pas avoir eu d'occupant depuis in très long moment, les murs n'était pas en très bon point, le plancher était couvert d'une épaisse couche de poussière et, au plafond, il y avait à perte de vue des toiles d'araignées. Il n'avait pas peur de se genre de chose, mais il espérait qu'Aimie aussi... Qui sait si ces petites créatures lui faisait peur... Si oui, il espérait qu'elle ne cris pas...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 23 Fév - 20:58



Aimie & Gabriel[/right]

Gabriel lui parla des différentes options qu'elle venait de lui proposer, même si pour elle l'escalade aurait été possible pour elle... mais ce n'était pas donné à tout le monde. Aimie hocha la tête quand il lui proposa de passer par les bâtiments, c'était vraiment la voie la plus sûre. La jeune femme le regarda passer devant et le suivit de près ne voulant pas se retrouver toute seule en arrière. Mais lorsqu'elle entra, elle eut une désagréable surprise. Aimie étouffa un cri et agrippa le bras de Gabriel. Des grosses araignées... partout... un cauchemar vivant.

Alors qu'elle se sentait vraiment très mal, Aimie regarda Gabriel d'un air paniqué pour lui faire comprendre que finalement ça n'allait pas le faire. C'était vraiment rare d'en voir autant, quand il n'y en avait qu'une ou deux, la jeune femme prenait sur elle pour surmonter ça, mais là... il y en avait partout et pas des petites ! Puis le bouquet final : une forme humaine se dessina dans l'obscurité. Aimie comprit que c'était un infecté.

Instinctivement elle sortit du bâtiment. Elle avait eu sa dose de combat d'infecté quand elle avait été au musé avec un avec Anton, donc elle préféra s'écarter de tout ça. Mais elle tomba nez à nez avec un infecté, ce qui la fit vraiment crier de surprise et de peur cette fois. La jeune femme l'esquiva juste avant qu'il ne referme ses bras pour essayer et elle grimpa sur le mont de gravas.

L'infecté essaya de la suivre, mais glissa à chaque fois. Une fois hors de portée, elle lui balança plusieurs pierres et regarda en panique le creux en attendant de voir Gabriel surgir. Aimie espérait vraiment qu'il n'allait pas avoir de soucis avec les infectés, mais il était très compétant selon David, donc d'un côté ça la rassurait... La jeune femme s'assit alors perchée et continua à jeter des pierres sur le zombie qui tomba à chaque fois du coup. Aimie rigola doucement et pas très fort, en se disant qu'Anton aurait trouvé la situation drôle probablement... Aimie vit quelque chose bouger dans le creux et retint son souffle en attendant de voir ce qui allait en sortir.


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gabriel Horst
Nouvel arrivant
Messages : 7
Date d'inscription : 11/02/2017
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 22:38
Bon... Finalement on dirait qu'elle avait belle et bien peur des araignées! Bon, il savait d'expérience que même la plus terrible des apocalypse ne changeait en rien l’essence d'une personne! Lui aussi il n'était pas différent, alors il ne pouvait rien dire. Mais quand même! Même si elle avait étouffé son petit cris, elle avait quand même fait un sons assez aigu et elle s'agrippait à lui... Il espérait qu'ils ne tombent pas sur un infecté, sinon ça pourrait aller mal pour lui! Mais il faut croire qu'ils allaient devoir passer par un autre endroit, sa pauvre partenaire était presque bloquée sur place et elle avait une vrai expression de terreur... Avec un soupire, il allait rebrousser chemin quand il entendit un drôle de bruit un peu plus loin devant eux. Malheureusement, sa crainte c'était réaliser.

Au lieux de rester près de lui, elle s'enfuit littéralement du bâtiment. Il commençait à se sentir assez nerveux. Il aurait aimé qu'elle s'éloigne un peu, mais s'en aller comme ça peut être très dangereux pour elle!

-Attend! Ne t'éloigne pas trop!

À peine avait-il prononcer ses mots que l'infecté essaya de l'agrippé. En utilisant l'éland de son adversaire contre lui, il le fit tomber sur le sol en lui agrippant le poignet. Une fois sur le sol, il abattit sa hache sur la tête du doublement défunt... En tout cas, en toute vitesse, il sorti à l’extérieur du bâtiment sans faire attention aux toiles d'araignées, mais finit par se faire surprendre par un zombie qui sorti de force par une porte non loin de la sorte. Avec un grognement et à la renverse, il finit par pousser le zombie qui était coucher sur lui et, à l'aide d'une pierre, il donna plusieurs coup sur sa tête jusqu'à temps qu'il arrête de bouger.

Il n'aimait pas utiliser des choses comme ça, mais visiblement il n'avait pas trop eu le choix. Après avoir reprit sa hache entre ses mains, il finit par sortir. Il n'eu pas à chercher très longtemps, Aimie était percher sur les débris de tout à l'heure et elle s'amusait au dépend du pauvre homme mort. C'est certain que c'était un peu drôle, mais en même temps ce n'était pas vraiment respectueux. L'homme avait été vivant autrefois et avait accomplit autant des bonnes que des mauvaises choses... Il méritait un minimum de respect quand même...

Avec un petit soupire, il s'approcha du zombie qui s'acharnait à essayer de grimper, mais qui avait pas assez de tonus pour faire plus de quelques pas. Avec rapidité et puissance, il abattit son arme sur sa tête. Une fois tout danger écarter, il grimpa sur le petit mont rejoindre la femme:

-Tu sais que tu m'as fait une peur bleue à l'intérieur? Se que tu as fait était imprudent! J'ai vraiment eu très peur pour toi...

Après avoir regarder quelques instants les yeux de aimie, il eu un petit sourire.

-D'après se que j'ai vue, tu gérais assez bien la situation avant que j'arrive non? Bon.. maintenant qu'on est en haut, allons voir se qu'il y a de l'autre côté du mur... Je crois que tu aime beaucoup mieux cette option, surtout avec les araignées d'avant non?

Après avoir regarder, il remarqua que, même si le chemin était difficile, au moins il n'y avait rien d'infecter qui les attendaient!

-Bon... est-ce que tu as envie qu'on repasse par le bâtiment, ou de passer par là? Même si c'est pas mon option favorite, si c'est vraiment le chemin que tu te sens confortable je n'y peux rien...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 13/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Mar - 13:05



Comme ça m'arrange !
Aimie & Gabriel

-Aller ! Va t-en charogne puante !

Aimie lança une nouvelle pierre en direction de l'infecté, pierre qui roula sur le côté sans l'atteindre. La jeune femme se demandait si elle ne devait pas essayer de viser sur le côté pour l'atteindre lui tant elle n'était pas douée. Mais le problème fut vite réglé par Gabriel qui vint l'achever à coups d'hache. Aimie eut une petite grimace dégoûtée face à ce spectacle, mais en même temps... elle admirait l'agilité de Gabriel. Ce dernier vint jusqu'à elle et la sermonna, Aimie croisa son regard pendant quelques instants et ne put s'empêcher de sourire en le voyant sourire. Puis il lui demanda si elle préféra passer par là en voyant qu'elle préférait de loin ce chemin. Aimie hocha vivement la tête et rajouta :

-Oh oui ! c'est mieux par là et ainsi... les araignées et les bâtiments infestés, ce n'est pas vraiment mon plan préféré.

Aimie se redressa et s'étira tranquillement, avant de se mettre à escalader pour ouvrir la voie. Après tout Gabriel avait vérifié que la voie était libre. Elle escalada alors avec agilité et souplesse, malgré sa blessure datant d'un peu plus d'une semaine. Quand Aimie descendit de l'autre côté, elle remarqua que c'était plus raide et moins stable, elle préféra prévenir Gabriel :

-Tu feras attention Gabriel, ce côté est plus dangereux. Surtout tu tâtes  bien avant de prendre appui pour t'assurer que c'est assez solide, car si tu prends appui sur un débris pas stable tu risques de provoquer en glissement et nous risquons de ne pas apprécier de se prendre des débris ou pire... de se faire ensevelir.

La jeune femme parvint à se frayer un chemin et atterrit avec souplesse, elle s'écarta du mont de débris et observa Gabriel descendre en suivant ses instructions. Quand il la rejoint enfin, Aimie sourit en lui disant alors :

-Tu vois ! Ce n'était pas aussi compliqué que tu le pensais ! Bon... on a encore un bout de chemin avant d'arriver au port. Essayons d'être prudents, le plus dur sera là bas je pense...

Aimie marcha tranquillement, un bon moment, peut-être trois heures parce qu'ils avançaient prudemment. Ils longèrent les murs et évitèrent quelques infectés. Puis enfin le port était à portée de vue. Aimie monta sur le toit d'un bâtiment pour observer ça avec les jumelles que lui avait offert Sergei. Quand elle redescendit elle fit son rapport à Gabriel :

-Hum... ça va être vraiment plus compliqué que ce que je le pensais. La zone grouille pas mal d'infectés et en plus j'ai vu trois groupes de quelques hommes. On dirait des patrouilles. La source anonyme avait raison... ils ne montraient pas la garde s'ils ne protégeaient pas quelque chose. Tu en penses quoi ?


by Moses


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Z-Epidemie :: Paris :: Le XIIème arrondissement :: Port de l'arsenal-
Sauter vers: